Live

Une maintenance est prévue ce mardi soir vers minuit, le site devrait être indisponible entre 10 et 20 minutes pendant que nous effectuons une mise à jour de la section petites annonces.

Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
100 réactions

Des avantages et limites de faire son mastering soi-même

2 MIN POUR... abandonner l'idée de faire son mastering soi-même !

Los Teignos vous explique pourquoi, après tout, il serait sage de ne pas faire vous-même votre mastering... ou pas ! C'est parti !

Alors on va pas trai­ner sitôt que vous vous serez abon­nés au Chanel d’Au­dio­fan­zine. J’avoue, le titre est un brin provo­ca­teur mais je tenais à vous préci­ser à la fois l’uti­lité et la vanité de vouloir faire son maste­ring soi-même à présent que vous en savez un peu plus.

D’abord par ce qu’il y a des mixages qui sont si perti­nents et abou­tis qu’il n’ont pas forcé­ment besoin d’un maste­ring : un simple piano/voix ou guitare/voix ne gagnera pas grand chose s’il a été parfai­te­ment enre­gis­tré et mixé par exemple. Le maste­ring, c’est donc comme les anti­bio­tiques : c’est pas auto­ma­tique.

Plaçons-nous toute­fois dans la majo­rité des cas où le maste­ring va permettre d’amé­lio­rer le rendu du mixage. Dans ce cas, je peux vous l’as­su­rer, vous n’ob­tien­drez jamais de meilleurs résul­tats qu’en vous adres­sant à un ingé­nieur en maste­ring. Pourquoi ? Déjà parce qu’il dispose d’un studio qui offre une préci­sion et une qualité d’écoute très supé­rieures à celles de votre home studio, ainsi qu’une chaîne de trai­te­ments onéreux et parfois assez ésoté­riques pour le profane.

Mais surtout parce qu’il a l’ex­pé­rience de cela, parce qu’il sait entendre ce qui cloche ou ce qui est perfec­tible, et qu’il sait faire le bon geste pour le corri­ger ou l’amé­lio­rer. Or, soyez en sûr : perce­voir qu’il faudrait un petit dB d’at­té­nua­tion à 2 kHz pour qu’un titre soit plus agréable à l’oreille n’est pas quelque chose qui s’ap­prend en regar­dant 6 émis­sions de 2 minutes de Los Teignos. C’est une compé­tence qu’on acquiert au travers de milliers d’heures d’écoute, de milliers de titres à maste­ri­ser. Bref, il ne suffit pas d’ins­tal­ler Ozone et d’avoir le bouquin de Bob Katz sur les genoux pour faire du maste­ring de quali­té…

L’in­té­rêt d’al­ler voir un profes­sion­nel, c’est qu’il vous offre en outre un regard exté­rieur sur votre travail et amène donc et sa sensi­bi­lité et sa fraî­cheur critique au projet… Or, cela ne coûte pas forcé­ment aussi cher que vous le pensez : le master d’un titre coûte dans les 50 euros chez quan­tité d’in­gés (plus chez d’autres, soit) : ça vaut peut-être le coup d’in­ves­tir là-dedans plutôt que dans des plug-ins que vous peine­rez à utili­ser à bon escient.

Pourquoi alors vous avoir fait cette série de 2 minutes sur le maste­ring ? Pour trois raisons : la première, c’est que tout le monde n’a pas 500 euros pour maste­ri­ser son album. La seconde, c’est que c’est comme cela que naissent aussi les voca­tions, parce qu’on se colle à un exer­cice qui devient une passion, une passion un métier, et qu’il faut bien commen­cer un jour.

La troi­sième, c’est qu’à l’ins­tar de ces gens qui ont compris pendant le confi­ne­ment à quel point il était dur d’en­sei­gner à leurs enfants et en sont sorti pétris de respect pour les profes­seurs dont c’était le quoti­dien, c’est en se confron­tant soi-même l’exer­cice qu’on en comprend la diffi­culté, les enjeux et l’in­té­rêt de recou­rir à quelqu’un dont c’est le métier.

Je vous laisse médi­ter là-dessus ; commen­tez, likez et parta­gez cette émis­sion : ciao !

2 minutes pour : 120 secondes pour découvrir l'audio et la musique Voir tous les épisodes de "2 minutes pour : 120 secondes pour découvrir l'audio et la musique"
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.