• J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Micro haut de gamme vs micro d'entrée de gamme

 
AuteursMessages

Nicolas Massot

offline
Nicolas Massot
1025 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 122

1 Posté le 27/09/2013 à 20:56:58
Bonjour,

J'ai trouvé un post d'un membre d'AF, Rroland (donc j'apprécie l'aide précieuse qu'il nous fournit sur ce site) qui nous a aimablement fourni des enregistrements d'une guitare captée par trois micros.

Mon problème : je n'entends pas la différence entre ces trois prises de son. Les schoeps sont un poil plus chauds que les autres mais c'est pas flagrant à mes oreilles.

J'ai un bon système d'écoute et un casque de studio sennheiser.
Que dois-je entendre comme différence ?

Message original :

Voici des extraits de guitare folk (prise identique, micros placés au même endroit, préamplis et convertisseurs identiques). Il y a le KM184, le Schoeps CMC6 + MK4 et un Opus83 Beyerdynamic (histoire de placer un micro "pas cher").

https://www.mediafire.com/?7u610s96kphw7np,ebc52nnebz77aa8,o07xt541wjsc74j

Le son n'a selon moi pas grand-chose à voir d'un micro à l'autre.

Anonyme

offline
youtou
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 2 876

2 Posté le 28/09/2013 à 09:19:50

Excuse moi mais j'ai pas bien compris : 

 

Citation :

je n'entends pas la différence entre ces trois prises de son

Citation :

 Le son n'a selon moi pas grand-chose à voir d'un micro à l'autre.

 

TomA SL

offline
TomA SL
7530 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 877

3 Posté le 28/09/2013 à 09:34:04
La fin du message est une citation de rroland ;)

.:MonSoundCloud:.

 

Le Seigneur des Marteaux
"Un marteau pour les aplatir tous."

rroland

offline
rroland
24816 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 3 309

4 Posté le 28/09/2013 à 10:46:08
Si tu n'entends pas de différence, c'est peut-être que ton système de monitoring et/ou l'acoustique de ton local n'est (ne sont) pas valable(s). Dans ce cas, mieux vaut investir dans un bon système de moniteurs et/ ou dans le traitement acoustique plutôt que dans un micro. Quel est ton système de monitoring?
Je le dis souvent, mais je le répète : le plus gros investissement doit être fait dans les moniteurs et l'acoustique. C'est ce qui est le plus gratifiant. La qualité de votre travail dépendra, au final, plus des moniteurs que des autres éléments. Si votre prise est mauvaise, votre mixage loupé, vous l'entendrez de suite sur de bons moniteurs. Sur de mauvaises écoute, il sera impossible d'obtenir une analyse correcte.
De bons moniteurs permettent aussi de se former l'oreille.

[ Dernière édition du message le 28/09/2013 à 10:49:47 ]

Anonyme

offline
youtou
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 2 876

5 Posté le 28/09/2013 à 11:00:04

Pour le coup je viens à l'instant d'écouter ça sur des enceintes d'ordi portable (en streaming, donc probablement en MP3), et malgré donc les pires conditions d'écoute, les différences sont assez nettes.

Nicolas Massot

offline
Nicolas Massot
1025 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 122

6 Posté le 28/09/2013 à 12:48:15
Citation de rroland :
Si tu n'entends pas de différence, c'est peut-être que ton système de monitoring et/ou l'acoustique de ton local n'est (ne sont) pas valable(s). Dans ce cas, mieux vaut investir dans un bon système de moniteurs et/ ou dans le traitement acoustique plutôt que dans un micro. Quel est ton système de monitoring?
Je le dis souvent, mais je le répète : le plus gros investissement doit être fait dans les moniteurs et l'acoustique. C'est ce qui est le plus gratifiant. La qualité de votre travail dépendra, au final, plus des moniteurs que des autres éléments. Si votre prise est mauvaise, votre mixage loupé, vous l'entendrez de suite sur de bons moniteurs. Sur de mauvaises écoute, il sera impossible d'obtenir une analyse correcte.
De bons moniteurs permettent aussi de se former l'oreille.


J'ai un casque Sennheiser HD 250 Linéar II, j'ai comme monitoring les dynaudio BM6A le tout branché sur ma Fireface 800.
Ce n'est donc pas mon système d'écoute qui défaille.

Que faut-il entendre comme différence sonore entre les trois extraits ?
Car moi, j'entends juste que les schoeps ont un gain un peu fort fort et le son plus ample, plus profond que les micros opus 83, qui eux ont un son plus métallique avec peu de basses.
Par contre je n'entends pas de différence entre les neumann et schoeps :-(

[ Dernière édition du message le 28/09/2013 à 13:34:30 ]

Nicolas Massot

offline
Nicolas Massot
1025 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 122

7 Posté le 28/09/2013 à 12:55:57
Citation de youtou :
Pour le coup je viens à l'instant d'écouter ça sur des enceintes d'ordi portable (en streaming, donc probablement en MP3), et malgré donc les pires conditions d'écoute, les différences sont assez nettes.


Quelles sont ces différences ?

Je suppose que ce sont mes oreilles qui ne sont pas assez affutées.

Le micro Opus 83 a peut-être un son plus nasillard et manque de basses par rapport aux deux autres extraits.

pr contre je n'entends aucune différence entre le neumann et le schoeps

Mais si ce n'est que ça, je suis un peu déçu car je m'attendais à une différence de qualité sonore très importante entre un micro bas de gamme et très haut de gamme.

rroland

offline
rroland
24816 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 3 309

8 Posté le 28/09/2013 à 14:02:37
De mémoire, le Schoeps rendait un son plus plein et l'Opus était un peu "creux" (bas médium entre autres). cela dit, l'Opus n'est pas mauvais (il est même d'un excellent rapport qualité/prix). Par exemple pour une guitare rythmique de "fond de mix", il est idéal : la guitare se place naturellement en arrière.
Le KM184 est un peu plus clair (le haut est accentué), tandis que le Schoeps dispose d'une remarquable tenue dans le bas médium : propre, sans bavure, net.
Quant aux différence de qualité, j'ai une théorie : pour avoir mieux qu'un micro de 100 €, on double le prix, et pour 100 € de plus on constate une nette amélioration. Pour avoir mieux qu'un modèle à 700 €, il faut aussi le doubler et la différence est plus mince qu'entre le micro à 100€ et celui à 200 €.
Citation :
Je suppose que ce sont mes oreilles qui ne sont pas assez affutées

D'après l'ORL qui vérifie mon ouïe chaque année, c'est plus dû au cerveau qu'à l'organe auditif lui-même. Avec l'expérience, on arrive à "scanner" la musique ou le son, sans même s'en rendre compte : on analyse en permanence. C'est une question d'entrainement.

Anonyme

offline
youtou
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 2 876

9 Posté le 28/09/2013 à 14:10:17

Citation :

Quelles sont ces différences ?

 

je trouvais le beyer un peu mou du genou dans les médiums/basmédiums, le KM 184 un peu nasillard, et le Schoeps plus équilibré.

Après il est possible, avec ce type de test, qu'en lisant le nom du micro utilisé, on soit persuadé d'entendre tel ou tel son : par ex, le km 184 je le connais très bien, et je savais d'avance qu'il aurait un son un poil nasillard.

 

Nicolas Massot

offline
Nicolas Massot
1025 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 122

10 Posté le 28/09/2013 à 15:06:38
Citation de youtou :
Citation :

Après il est possible, avec ce type de test, qu'en lisant le nom du micro utilisé, on soit persuadé d'entendre tel ou tel son : par ex, le km 184 je le connais très bien, et je savais d'avance qu'il aurait un son un poil nasillard.
 


Tu veux dire que c'est le fait de savoir d'avance le nom du micro qui influe le cerveau ?
Alors il faut faire le test avec des titres audio anonymes.

Revenir en haut de la page