Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Mixing with myself

Le guide du mixage - 1ère partie

Suite à la demande générale exprimée clairement à l’occasion de la série d’articles consacrés au « Home Mastering », votre serviteur reprend du service pour vous parler du mixage.

Accéder à un autre article de la série...

Étant un fan incon­di­tion­nel du film Memento de Chris­to­pher Nolan, c’est tout natu­rel­le­ment que je vous invite à pour­suivre notre périple à rebours avec le mixage. Instal­lez-vous confor­ta­ble­ment car il s’agit d’un voyage au long cours qui, j’ose l’es­pé­rer, saura vous passion­ner. 

Le mixage, quésaco ?

Partons du prin­cipe que vous venez d’en­re­gis­trer votre dernier chef-d’œuvre. Vous avez la totale : les prises de guitare, de batte­rie, de basse, de chant, etc. Que se passe-t-il ensuite ? Eh bien il faut enchaî­ner sur le mixage, me direz-vous. Soit, mais qu’est-ce que le mixage ? En quoi cela consiste-t-il exac­te­ment ? La réponse est évidente, me répon­drez-vous tous en chœur : cela se résume à mélan­ger de façon cohé­rente les diffé­rents enre­gis­tre­ments d’ins­tru­ments sépa­rés pour obte­nir un beau fichier stéréo que l’on pourra diffu­ser en masse afin que le monde entier remue la tête au rythme de notre génie musi­cal ! Sans être fausse, et nonobs­tant son outre­cui­dance flagrante, cette réponse est pour le moins simpliste, comme nous allons le voir au travers d’une petite analo­gie…

Where is Brian ?

Quit­tons un instant le studio pour passer en cuisine. Pour prépa­rer un plat, le cuisi­nier dispose d’in­gré­dients, d’us­ten­siles (couteau, fouet, gazi­nière, etc.) ainsi que d’une recette. Suffit-il de simple­ment mélan­ger les ingré­dients pour obte­nir le plat ? Non, il faut suivre la recette. N’im­porte quels ingré­dients permettent-ils d’ar­ri­ver à n’im­porte quel plat ? Bien sûr que non, il est par exemple tota­le­ment impen­sable de faire une omelette sans œufs. Il en va de même en ce qui concerne la recette, diffi­cile de faire une tarte Tatin en suivant la recette du cassou­let. Et les usten­siles, ont-ils une quel­conque impor­tance ? Eh bien, même s’il est souvent possible de se débrouiller, faire une pizza sans four semble tout de même compliqué. D’autre part, afin d’ob­te­nir un plat, il n’existe bien entendu pas qu’une seule et unique recette. 

De plus, un plat que vous cuisi­nez n’aura bien souvent pas le même goût que lorsqu’il est mitonné par votre grand-mère, et ce, même si vous employez les meilleurs ingré­dients et respec­tez scru­pu­leu­se­ment la recette qu’elle vous a genti­ment donnée. Et je ne vous parle même pas du festi­val gusta­tif lorsque c’est un chef étoilé qui s’y colle !

Mixage Audio

Bref, malgré la maîtrise des « connais­sances tech­niques », la recette qui va bien, les outils et les ingré­dients néces­saires, le résul­tat n’est pas garanti. La cuisine n’est donc pas une science exacte, mais plutôt un art — ô combien — diffi­cile. Il faut déve­lop­per son tour de main, maîtri­ser les bases pour ensuite mieux s’en affran­chir et ajou­ter sa petite touche person­nelle qui fera toute la diffé­rence.

Il en va de même pour le mixage. Ainsi, il ne suffit pas de mélan­ger « bête­ment » vos pistes. S’il existe bien des « recettes », autant sinon plus qu’il n’y a de styles musi­caux multi­pliés par le nombre d’in­gé­nieurs du son dignes de ce nom, il n’y en a pas une seule qui soit univer­selle. La maîtrise et la qualité des outils (DAW, EQ, réver­bé­ra­tion, etc.) à votre dispo­si­tion sont impor­tantes, certes, mais il ne faut surtout pas que ces ques­tions tech­niques prennent le pas sur votre but réel : la musique ! Par consé­quent, je me plais à dire qu’au-delà du mélange des pistes afin d’ob­te­nir un tout cohé­rent, le mixage est avant tout une histoire de respect de la musique sur laquelle on travaille afin de subli­mer l’émo­tion qui s’en dégage.

Fort de ce constat, il devient alors évident que cette série d’ar­ticles ne se résu­mera pas à un recueil de recettes aussi stériles qu’in­utiles, et qu’elle ne se limi­tera pas non plus à l’as­pect tech­nique du mix. Sans avoir la préten­tion de vous ouvrir les yeux — et les oreilles —, j’es­père que certaines idées que nous déve­lop­pe­rons ensemble (merci les forums !) dans les semaines à venir feront leur petit bonhomme de chemin dans votre esprit et vous amène­ront à abor­der la chose d’une façon qui vous sera propre.

Sur ce, je vous donne rendez-vous au prochain épisode !

← Article précédent dans la série :
Le guide du mixage
Article suivant dans la série :
Mixing with myself… or not ! →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.