Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
TC-Helicon VoiceLive Touch 2
Photos
1/380

Test TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Processeur vocal de la marque TC-Helicon appartenant à la série VoiceLive

Prix public : 599 € TTC
TC Retouché
Partager cet article

À l'été 2010, TC-Helicon, le spécialiste du traitement vocal de TC Group, qui compte également dans ses rangs TC Electronic, lançait le processeur vocal à commandes tactiles VoiceLive Touch. Destinée aux chanteurs et aux chanteurs/musiciens, la machine offre divers effets, un looper, un harmoniseur et peut s'utiliser avec une guitare ou une source externe audio ou MIDI. Deux ans et demi plus tard, la marque met à jour son VoiceLive Touch avec son lot de nouveautés et surtout de belles améliorations. Revue de détail...

La Black Touch

Au sortir de la boîte, le Voice­Live Touch 2 ressemble à s’y méprendre à la première version. La forme est iden­tique avec son bord avant arrondi, le système d’ac­croche à un pied de micro cachant les connec­teurs : entrée XLR pour le micro, une sortie XLR et deux TRS pour relier à votre système d’écoute, carte son, etc. en mono, dual mono ou stéréo ; entrée et Thru pour la guitare, port USB, entrée MIDI DIN 5 broches, entrée auxi­liaire sur mini-jack, entrée pour le foots­witch TC Heli­con Switch-3 trois boutons option­nel et prise secteur, ainsi qu’un bouton Ground Lift, ouf ! Tout cela tenant sur un peu plus de 14cm de large sur 4cm de hauteur envi­ron !

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Premier constat, l’ac­cès retran­ché aux bran­che­ments n’a pas été modi­fié par rapport à la première version, ce qui rend les mani­pu­la­tions compliquées, et l’uti­li­sa­tion de câbles avec connec­teurs longs presque impos­sible (surtout sur la rangée infé­rieure). Ensuite, l’ali­men­ta­tion se fait toujours avec un bloc/prise et un cordon trop court qui n’ira pas plus loin que votre pied de micro, pas pratique sur scène. De même, il n’y a pas d’in­ter­rup­teur marche/arrêt, ce qui aurait été bien pratique et évite­rait bien des acro­ba­ties pour accé­der à la prise. Ce n’est peut-être pas gênant sur scène, mais à la maison, le fait de devoir débran­cher le Voice­Live Touch2 après chaque utili­sa­tion peut être fasti­dieux.

Premier chan­ge­ment, sur le flanc droit, le réglage du niveau de la sortie casque, situé à côté du contrôle de gain du micro sur la première version, a disparu, mais pas complè­te­ment puisque nous le retrou­ve­rons dans les réglages internes, aux côtés des autres contrôles de niveaux de sortie USB et analo­gique. La sortie casque mini-jack 3.5mm est quant à elle toujours acces­sible sur ce même flanc droit. Notez qu’un limi­teur de crête est dispo­nible pour le casque, afin de proté­ger vos oreilles. Merci pour elles !

Le châs­sis en métal et plas­tique/gomme de couleur noire a été conservé, et malgré le bon poids de la bête, qui laisse augu­rer une bonne résis­tance, la machine reste suffi­sam­ment légère et compacte pour être trans­por­tée dans un sac à dos sans risquer le lumbago.

La Live Touch

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Le Voice­Live Touch première géné­ra­tion était passé par l’oeil et l’oreille avisés de notre compère Will Zégal l’an­née dernière, qui avait noté quelques diffi­cul­tés à utili­ser l’in­ter­face du TouchLive. TC-Heli­con l’au­rait-il écouté, puisque la version 2 arbore une toute nouvelle façade, toujours vitrée et tactile. La première nouveauté d’im­por­tance est l’ap­pa­ri­tion au centre de la partie supé­rieure, d’un écran LCD de 6.2 × 3.2cm rétro-éclairé en bleu, au contraste réglable, mais toujours pas tactile, lui. Exit le défi­le­ment du nom des presets, les numé­ros pour les types d’ef­fets, le Voice­Live Touch 2 affiche désor­mais clai­re­ment toutes les infor­ma­tions, avec du texte mais aussi des petits dessins repré­sen­tant vos choristes, les pièces pour la réverbe, etc. Grâce à ce nouvel écran, les para­mètres à éditer sont orga­ni­sés en menus et sous-menu (jamais plus d’une page secon­daire), allant du plus simple pour ceux qui ne sont pas fans du réglage ultra-fin aux para­mètres les plus complexes pour les exigeants et les bidouilleurs.

En fonc­tion des menus, l’écran sera divisé en 4 et jusqu’à 9 sections, que vous contrô­le­rez par le biais de la matrice de neuf touches située sous l’écran et du slider en bas de la façade. De chaque côté de ces neuf touches, on trouve, à gauche les commandes Home, Effects et Voices et à droite la section Looper avec trois touches. Dernière ligne de commandes, le slider déjà présent sur la première version, entouré de flèches < et >, un bouton Tap Tempo à gauche et le bouton Hit/accor­deur à droite. Chaque touche de fonc­tion est accom­pa­gnée d’une petite LED bleue, celle du Tap cligno­tant en rythme en perma­nence. Petite surprise du chef, un vumètre trois LED trico­lores bien caché lorsque la machine est éteinte, fera son appa­ri­tion tout en haut à droite lorsque vous bran­chez le micro ou la guitare et lorsque vous chan­tez, vous aurez donc un retour visuel sur un éven­tuel clip­ping ou une absence de signal.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Le panneau est clair, voire assez aéré malgré le nombre de commandes, plus sobre aussi et surtout orga­nisé de manière logique puisque les commandes dont on se sert le plus en cours de jeu sont situées au centre et en bas, cepen­dant que les réglages plus complexes, respec­ti­ve­ment Edit, Store, Setup et Mix, sont situés en haut de part et d’autre de l’écran. Je n’ai pas eu la première géné­ra­tion sous la main, mais la sensi­bi­lité des touches est telle qu’un simple effleu­re­ment active une fonc­tion ou change un para­mètre. Atten­tion donc à ne pas lais­ser trai­ner son petit doigt ou à ne pas appuyer sur deux touches de la matrice en même temps.

Un bon point donc pour TC-Heli­con qui semble avoir amélioré l’er­go­no­mie du Voice­Live Touch 2 pour l’uti­li­sa­tion en live. Bon point nuancé par le fait que l’in­ter­face reste sombre et, à l’ex­cep­tion de l’écran et des petites LED, aucune commande n’est rétro-éclai­rée, ce qui pour­rait poser problème si vous n’avez pas beau­coup de lumière sur scène.

C’est bien beau tous ces boutons, mais comment ça marche ?

Je fais ce que je touche

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

La séri­gra­phie des commandes, ainsi que les commandes à l’écran, affichent clai­re­ment les fonc­tions, même les moins aguer­ris retrou­ve­ront faci­le­ment leurs petits.

Je vous le dis de suite, je suis plutôt de la vieille école acous­tique et me suis vue retour­ner au maga­sin pour rappor­ter un proces­seur d’ef­fets pour guitare dont je ne cite­rai pas le nom car je n’ar­ri­vais pas à sauve­gar­der les presets. Pas douée ? Proba­ble­ment, c’est pour cela que mon premier réflexe en rece­vant le Voice­Live Touch 2 a été de bran­cher la bête et de « twea­ker » sans regar­der le manuel. En trois heures, j’avais réussi à défi­nir que mon micro est un modèle à conden­sa­teur, faire le tour des presets, navi­guer dans les menus de confi­gu­ra­tion, modi­fié les para­mètres prin­ci­paux, enre­gis­tré des boucles, modi­fié des presets et sauve­gardé des favo­ris, et tout cela sans m’ar­ra­cher les cheveux. Les débu­tants ne devraient donc pas être trop dérou­tés.

Malgré cette appa­rente faci­lité d’uti­li­sa­tion, vous ne serez pas dispensé de lire les deux manuels, très clairs et exhaus­tifs, qui vous en diront beau­coup plus et vous feront décou­vrir des fonc­tions fort inté­res­santes ainsi que des astuces (je n’ai pas tout listé dans ce test, ce serait trop long). Il est donc recom­mandé de télé­char­ger le guide rapide de 14 pages en français et en 5 autres langues, puis de le complé­ter par le manuel de 89 pages, très détaillé mais en anglais unique­ment. Le premier étant indis­pen­sable au second, cela vous fait donc une petite centaine de pages à lire mais vous ne perdrez pas votre temps. Notez que la docu­men­ta­tion n’est dispo­nible qu’en télé­char­ge­ment au format PDF sur le site de TC-Heli­con, merci pour les arbres.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Commençons par les touches situées de chaque côté de l’écran. De gauche à droite, on trouve le bouton Edit qui permet de choi­sir un type d’ef­fet pour chaque famille d’ef­fets (nous en repar­le­rons), d’édi­ter ses para­mètres et enfin d’ac­cé­der aux sous-menus. Notez que pour nous faci­li­ter la vie, un raccourci vers l’édi­tion des effets est prévu via un appui long sur les touches de la matrice corres­pon­dant à l’em­pla­ce­ment de l’ef­fet à l’écran (par exemple Delay se situe sur la première rangée, deuxième colonne, vous appuie­rez donc sur la deuxième touche de la première rangée sur la matrice).

La touche Store sert à sauve­gar­der les presets modi­fiés (donc les presets utili­sa­teur) ; un premier appui et vous renom­me­rez le preset via le slider et les boutons de la matrice, et lui assi­gne­rez un empla­ce­ment dans la mémoire, un second appui le stocke.

Passons rapi­de­ment sur Setup qui vous emmène dans les entrailles de la bête, puisque c’est là que vous défi­ni­rez le type de micro, les niveaux et les modes d’en­trées, régle­rez les para­mètres MIDI et les assi­gna­tions aux contrô­leurs externes. Deux pages entières sont dédiées aux para­mètres de la guitare, une au looper et une autre au métro­nome. Petite astuce, vous pour­rez sauter de la première à la dernière page (et vice versa) grâce à un appui long sur les flèches situées de part et d’autre du slider.

Enfin, la touche Mix servira à faire… le mixage des niveaux des effets, sorties USB, casque et analo­gique.

Passons main­te­nant à la partie infé­rieure de la façade, avec à gauche, « Home » qui vous emmène dans la liste des presets. Avec une mémoire de 300 presets, on peut penser qu’on n’est pas près d’en voir le bout, mais ici encore, TC Heli­con a eu la bonne idée de propo­ser des sélec­tions par style musi­cal (rock, pop, hip-hop…) ou par type d’ef­fet (extreme, hard­tune, réverbe, harmo­nie…). Vous pour­rez égale­ment défi­nir 9 presets favo­ris et les affec­ter à chaque touche de la matrice, voilà qui simpli­fie la vie, surtout en live.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

En-dessous de Home, Effects affiche les neuf familles d’ef­fets dispo­nibles ; les effets qui sont acti­vés pour un preset s’af­fichent en bleu sur fond blanc. Sous ce pavé, vous verrez s’af­fi­cher le nom de l’ef­fet à modu­ler en temps réel via le slider (nous y revien­drons). Sous cette touche, Voices vous montre les diffé­rentes harmo­nies ou voix dispo­nibles et sélec­tion­nées, ainsi que leur niveau à régler avec le slider. Dernier bouton de cette rangée, Tap active le métro­nome, avec fonc­tion tap ou défi­ni­tion du tempo en tapo­tant sur le slider ou les flèches. Notez que le métro­nome peut égale­ment être synchro­nisé à une horloge MIDI externe via l’en­trée MIDI ou à votre séquen­ceur logi­ciel via USB.

Termi­nons la descrip­tion des fonc­tions par la rangée de droite, où nous trou­vons la section looper avec trois touches Loop, Player et Record, respec­ti­ve­ment pour acti­ver le menu du looper (nous revien­drons sur le looper plus bas), lancer/arrê­ter la lecture et lancer l’en­re­gis­tre­ment des boucles. Enfin, Hit vous servira à déclen­cher deux presets (Hit+ et Hit-/On, à défi­nir dans chaque menu d’ef­fet) ou à acti­ver le bypass, ce dernier lançant l’ac­cor­deur guitare (un peu capri­cieux mais assez précis au final) tout en vous permet­tant de faire défi­ler la liste des presets, pratique pour prépa­rer votre prochain morceau.

Favo­ris, presets, effets, para­mètres, mais qu’est-ce qui se cache derrière tout ça ?

Tu me fais de l’ef­fet

La première version du Voice­Live Touch offrait six types d’ef­fets, la nouvelle version a affiné le décou­page en 8 styles, chacun avec son lot d’ef­fets.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Ainsi, vous aurez le choix entre 19 types de délai, de la croche au 16e de temps, ping pong (stéréo, atten­tion à vos sorties), multi­tap…, 28 types de réverbes dont 8 Plate, 3 Hall, des stades, musée, studio, église, et deux réverbes à ressorts, il y en a pour tous les goûts ; 24 effets de modu­la­tion, dont des chorus, flan­ger, auto-wah, panner ou une simu­la­tion de cabine rota­tive, 12 voix doublées, avec réglage de la « distance » de votre ou vos doubles (jusqu’à 4), ou de la tona­lité (une octave au-dessus ou au-dessous, ou les deux), 10 effets Trans­du­cer pour des effets radio, méga­phone, distor­sion et même un réglage spécial pour ceux qui font du beat­box et qui met l’ac­cent sur les basses ; 7 effets Hard­Tune avec notam­ment le fameux effet Cher, mais d’autres varia­tions plus subtiles ou plus déli­rantes (voix de robot par exemple) sont égale­ment possibles, ou encore 20 types d’har­mo­nies (+/- 1 octave, Gospel, Moines, Chorale, +7 ou –5 demi-tons…). Enfin une section de 13 types de Filtres de Délai comprend des coupe-haut et bas et des effets de filtres à bande, analo­gique ou numé­rique, lo-fi, méga­phone, radio et même télé­phone portable. Le mode de correc­tion du pitch pour les voix un peu fati­guées pourra être très pratique quand on craint de ne pas atteindre une note haut perché en fin de concert ou de tour­née, et les fonc­tions d’hu­ma­ni­sa­tion ou encore le vibrato appliqué à nos choristes sont de vraies bonnes trou­vailles.

Will Zégal, dans le test du premier Voice­Live Touch, avait trouvé les para­mètres d’édi­tion des effets un peu légers, sachez qu’avec le Voice­Live Touch 2, tout ou presque est confi­gu­rable : volume de l’ef­fet, queue de réverbe, nombre de répé­ti­tions du délai (appelé feed­back), vitesse de modu­la­tion, pano­ra­mique pour les effets stéréo, pré-délai, quan­tité du mélange des effets (il est possible de n’as­si­gner un effet qu’à un autre effet sans l’as­si­gner à la voix lead, par exemple un effet de modu­la­tion sur les répé­ti­tions du délai), la liste est longue.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Voici quelques exemples d’ef­fets non combi­nés en presets pour que vous puis­siez vous faire une idée de la qualité et de la diver­sité des réverbes, délais et modu­la­tions. La confi­gu­ra­tion utili­sée pour réali­ser les enre­gis­tre­ments est : micro à conden­sa­teur Neumann KMS 105 et guitare Taylor 512 avec micro Fish­man monté sous le cheva­let ; les jacks droite et gauche du Voice­Live Touch 2 sont bran­chés aux deux entrées instru­ment d’une Focus­rite Saffire Pro 24 bran­chée en Fire­Wire sur un iMac et enre­gis­tre­ment dans Studio One 2.5, aucune retouche autre que le volume n’a été faite ensuite (les presets et les harmo­nies/choeurs n’ont pas tous le même niveau de volume en fonc­tion du nombre de voix et d’ef­fets). Le dernier exemple des réverbes/délais est une contri­bu­tion d’une colo­ca­taire à quatre pattes qui s’est spon­ta­né­ment propo­sée pour tester l’écho stéréo :

 
DV Get No
00:0000:07
  • DV Get No 00:07
  • DV Cathe­dral 00:07
  • DV Last Night 00:10
  • DV No Call 00:14
  • DV Hey You 00:12
  • DV Guitar 00:19
  • DV Cat in Space 00:21
 
Mods Water
00:0000:08
  • Mods Water 00:08
  • Mods Tube 00:07
  • Mods Rotor 00:08
  • Mod La vie 00:11
  • Mods Guitar 00:12
  • Trans Filtre 00:17
  • Welcome 00:07

Et si on mélan­geait tout ce beau monde ?

Le Combi­na­tor

Une des forces du Voice­Live Touch, ce sont les presets, des combi­nai­sons d’ef­fets qui vous faci­litent la vie quand vous n’avez pas envie de passer des heures à écou­ter et confi­gu­rer chaque effet et de les mélan­ger sans être vrai­ment sûr ou content du résul­tat final.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Pas de souci, TC-Heli­con a fait le travail pour vous. De plus, le fabri­cant a concocté des presets très pratiques pour ceux qui font des reprises et les a nommés de sorte que vous puis­siez faci­le­ment iden­ti­fier les artistes ou chan­sons (Abba Mia, Bari White, Gangam, Purple Prince, Scor­pion Winds, YMCA People, Cali Hotel…), pratique ! Le résul­tat n’est pas toujours fidèle à l’ori­gi­nal, mais vous pour­rez peau­fi­ner les réglages. Tous les para­mètres de chaque effet contenu dans un preset peuvent être modi­fiés puis le preset sauve­gardé sous un autre nom (comme décrit plus haut) ou enre­gis­tré par-dessus l’ori­gi­nal. Notez que la mémoire du Voice­Live Touch 2 comprend 300 empla­ce­ments, dont 200 sont déjà occu­pés par les presets d’usine. Vous dispo­sez donc de 100 empla­ce­ments pour vos presets, ou bien vous pouvez écra­ser les presets exis­tants.

Sachez que les modi­fi­ca­tions sont instan­ta­né­ment appliquées pour le preset en cours d’uti­li­sa­tion, vous n’avez donc pas besoin de sauve­gar­der ce dernier pour l’uti­li­ser sur le moment, mais si vous souhai­tez utili­ser les réglages ulté­rieu­re­ment, il faudra les sauve­gar­der en preset. Gare à la panne de courant en cours de route, vous pour­riez perdre vos réglages si vous ne les sauve­gar­dez pas.

Quand y’en a plus…

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Sorti de sa boîte, le Voice­Live Touch 2 comprend 200 presets prêts à l’em­ploi, mais vous si vous ne trou­vez pas votre bonheur, TC-Heli­con en offre régu­liè­re­ment de nouveaux via son site web et le logi­ciel Voice­Sup­port.

Le Voice­Sup­port est un autre atout majeur pour les proces­seurs vocaux de la marque. Le logi­ciel est proposé en télé­char­ge­ment gratuit sur le site de TC-Heli­con, dispo­nible sur Mac et Windows et accom­pa­gné de son manuel en PDF. Il permet non seule­ment d’avoir accès aux nouveaux presets cuisi­nés par TC-Heli­con, mais il vous aidera égale­ment à gérer la biblio­thèque de presets de votre proces­seur sans avoir à éditer celle-ci sur la machine, ce qui fait gagner un temps fou (notam­ment pour renom­mer les presets). Mieux, si vous avez écrasé des presets par erreur ou modi­fié tant de para­mètres que vous êtes sur le point de lancer une balise de sauve­tage, vous pour­rez faci­le­ment restau­rer les para­mètres d’usine. Enfin, le Voice­Sup­port vous permet d’en­re­gis­trer votre proces­seur sur le site de TC-Heli­con et de mettre le firm­ware à jour. Un seul petit regret, il n’y a pas de fonc­tion de pré-écoute des presets dans le logi­ciel, si vous voulez les entendre il faudra les char­ger dans le Voice­Live et les jouer les uns après les autres.

Pour utili­ser le logi­ciel, connec­tez votre Voice­Live à votre ordi­na­teur via le port USB (le câble n’est pas fourni), lancez le logi­ciel et télé­char­gez/orga­ni­sez votre banque de presets.

Non Jeff, t’es pas tout seul

En plus des effets, le Voice­Live Touch 2 est un harmo­ni­seur et doubleur vocal, qui vous permet­tra de chan­ter accom­pa­gné de jusqu’à 4 choristes, hommes, femmes, moines, choeur de gospel, à votre bon gré !

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Pour accé­der aux diffé­rentes voix dispo­nibles, appuyez sur la touche Voices et sélec­tion­nez, pour le preset en cours, les Harmo­nies, Choeurs ou Doubles que vous souhai­tez ajou­ter avec le pavé de touches Matrice, à hauteur de quatre harmo­nies/voix simul­ta­nées.

Certaines harmo­nies sont « pitchées » auto­ma­tique­ment (voix de robot par exemple), mais d’autres requièrent la défi­ni­tion d’une tona­lité. Vous pour­rez pour cela, soit défi­nir une tona­lité globale pour tous les presets (atten­tion si vos chan­sons ne sont pas toutes dans la même tona­lité, vous pour­riez avoir des surprises, idem pour le réglage global de tempo), soit par preset, soit lais­ser le Voice­Live Touch 2 se baser sur une source externe : votre guitare, une source MIDI, l’en­trée auxi­liaire, ou encore, autre nouveauté de taille, le Room­Sense.

Déjà implé­men­tée dans le Voice­Live Play/GTX, la fonc­tion Room­Sense marque l’ajout dans le Voice­Live Touch 2 de micros qui vont écou­ter les sons envi­ron­nants. Cette fonc­tion, qui peut être acti­vée si besoin, a plusieurs avan­tages. Si vous ne connais­sez pas la tona­lité dans laquelle vous chan­tez, en écou­tant votre guita­riste ou tout autre instru­ment mélo­dique autour de vous, le Voice­Live Touch 2 peut la défi­nir à votre place. Pensez dans ce cas à placer le Voice­Live Touch 2 proche d’une source sonore où il pourra bien « entendre ». N’ayez pas peur du larsen si vous placez le proces­seur proche des enceintes, le son capté par les micros ne passera pas dans les sorties prin­ci­pales. Autre avan­tage, si vous utili­sez des ear moni­tors sur scène, vous pour­rez réinjec­ter le son ambiant dans vos écou­teurs, une manière de ne pas vous sentir coupé de ce qui se passe autour de vous (un incon­vé­nient des ear moni­tors). Enfin, dans un envi­ron­ne­ment silen­cieux, dans votre chambre par exemple, vous n’au­rez pas besoin de bran­cher micro et/ou guitare si vous souhai­tez vous entraî­ner.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Voici quelques exemples d’har­mo­nies et de choeurs. Certains choeurs ont tendance à légè­re­ment sonner « robot » ou peu natu­rels, n’hé­si­tez donc pas à les huma­ni­ser. Prenez aussi garde à la sensi­bi­lité au chan­ge­ment de note qui est très fine, du coup la moindre fausse note est détec­tée et vos choristes ne manque­ront pas de vous le faire savoir. Cette fonc­tion sera donc à doser si vous avez des problèmes de soutien de voix et de justesse, ou au contraire elle vous aidera à progres­ser si vous souhai­tez parfaire votre organe. De même, si vous lais­sez le Voice­Live Touch 2 détec­ter la tona­lité du morceau, pensez à bien grat­ter votre instru­ment ou à lui faire entendre distinc­te­ment la tonique et la tierce, sinon vos choristes risquent de vous jouer des tours.

 
Harm Rock U
00:0000:25
  • Harm Rock U 00:25
  • Harm Mur 01:05
  • Harm Billie 00:37
  • Harm Cali­for­nia 00:28
  • Harm Honky 00:38
  • Harm Berceuse en Bottes 00:36

Je slide sur le flex

Le slider, en plus de vous aider à faire défi­ler rapi­de­ment les valeurs d’un para­mètre, ou la liste des presets ou les effets d’une famille, vous permet d’ap­pliquer un effet stut­ter, un balayage de filtre ou un autre effet en temps réel.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

L’ef­fet asso­cié au slider s’af­fiche dans les para­mètres de l’ef­fet, en bas de l’écran, entre les flèches < et >. Il appar­tient à l’une des trois familles Trans, Rhythm et Hard­Tune et cette famille est défi­nie par TC-Heli­con à la créa­tion du preset. Vous pour­rez donc modi­fier le type d’ef­fet mais pas chan­ger de famille. La posi­tion et le « glis­ser » de votre doigt sur le slider influent sur la tona­lité, la vitesse ou d’autres para­mètres de l’ef­fet, cela demande donc un peu d’en­trai­ne­ment avant de vous lancer dans des stut­ters de la mort en live, sous peine de grand éton­ne­ment, voire de répro­ba­tion végé­tale de la part de votre audi­toire, et d’éven­tuels face palms de vos musi­ciens.

Toute la musique qu’on aime

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Comme annoncé plus haut, le Voice­Live 2 offre la possi­bi­lité de vous accom­pa­gner en musique avec une guitare, un instru­ment MIDI ou un lecteur audio externe. TC Heli­con a parti­cu­liè­re­ment pensé aux chan­teurs/guita­ristes solistes et a prévu des effets spéci­fiques aux six cordes. Atten­tion, le Voice­Live Touch 2 n’est pas un proces­seur avec des effets guitare comme peut l’être le Voice­Live Play GTX avec sa multi­tude de modé­li­sa­tions d’am­plis, mais vous pour­rez appliquer une réverbe, un compres­seur (avec réglages du seuil et du ratio), une égali­sa­tion ou un des sept effets de modu­la­tion égale­ment dispo­nibles pour la voix, et notam­ment trois modé­li­sa­tions de stack, tweed et combo.

Si vous vous accom­pa­gnez avec un lecteur CD/MP3, TC Heli­con a inclus une fonc­tion Voice Cancel qui fonc­tion­nera plus ou moins bien en fonc­tion du mix. Autre astuce inté­res­sante qui aidera le Voice­Live Touch 2 a géné­rer les harmo­nies et éviter la latence : vous pour­rez confi­gu­rer un léger retard de la lecture, ce qui lais­sera le temps au proces­seur « d’écou­ter » l’au­dio et de défi­nir les harmo­nies avant de vous envoyer le tout.

Bouclons la boucle

Termi­nons ce tour du proprié­taire par un des gros morceaux du Voice­Live Touch 2, le looper/sampler. Dans cette nouvelle version, TC Heli­con a encore monté le niveau puisque vous dispo­sez main­te­nant de 6 pistes pour stocker 6 boucles avec over­dub illi­mité. Vous pour­rez donc enre­gis­trer diffé­rentes boucles pour chaque partie d’un morceau par exemple, ou diffé­rents éléments que vous déclen­chez à l’envi dans votre couplet, et si vous avez besoin de plus de place, vous pour­rez fusion­ner plusieurs boucles dans une seule et gagner de nouvelles pistes.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

La longueur des boucles a été éten­due à 42/84/168 secondes, contre 30/60/120 secondes dans la première version. Par défaut, votre boucle est de 42 secondes maxi­mum, mais si vous avez besoin de plus de temps, vous pouvez désac­ti­ver la fonc­tion Undo (vous joue­rez alors sans filet). Autre fonc­tion inté­res­sante, le x2 permet de doubler à la volée la longueur de la boucle enre­gis­trée pour les over­dubs suivants (toujours dans la limite de temps dispo­nible).

Comme dans la première version, vous dispo­sez d’un Undo/Redo à un niveau pour les over­dubs, et de fonc­tions Clear et Erase pour effa­cer des boucles entières. Vous pour­rez égale­ment inver­ser le sens de lecture d’une boucle entière (mais pas d’une couche/over­dub) ou de plusieurs boucles qui peuvent être sélec­tion­nées en même temps grâce au multi­touch sur la matrice. D’autres fonc­tions incluent le mute d’une ou plusieurs boucles (vous pouvez enre­gis­trer une boucle « mutée »), un mode Shot pour déclen­cher des boucles quand vous le dési­rez : vous pour­rez sélec­tion­ner les boucles pendant que d’autres sont en cours de lecture et lorsque vous les déclen­chez, celles-ci seule­ment seront jouées. Par contre, il ne sera pas possible de sauve­gar­der les boucles pour les réuti­li­ser après redé­mar­rage du proces­seur.

TC-Helicon VoiceLive Touch 2

Et puisque le Voice­Live Touch 2 est avant tout un proces­seur d’ef­fets, TC-Heli­con a dédié quatre effets aux boucles, à acti­ver en temps réel via le fameux slider : filtre réso­nant, ralen­tis­se­ment de la lecture et deux Squeeze qui servent de retrig­gers des parties de la boucle (au début ou n’im­porte où dans celle-ci). Leur utili­sa­tion est plus aisée que les modu­la­tions en temps réels des presets, mais un peu d’en­trai­ne­ment sera quand même néces­saire. Et vous pour­rez même tritu­rer vos boucles à l’envi sans avoir peur de perdre le rythme, puisque le Voice­Live Touch intègre une fonc­tion de resyn­chro­ni­sa­tion auto­ma­tique de la lecture des boucles au tempo après avoir joué avec ces effets ou déclen­ché des boucles en mode Shot. Elle est pas belle la vie ?

Il va s’en dire que looper une guitare et une voix du bout du doigt n’est chose facile, un péda­lier de contrôle sera donc indis­pen­sable (je n’en avais pas sous le pied). Par contre, il est vrai­ment aisé de chan­ger de preset, de modi­fier un effet ou de modi­fier le volume de la voix pour un over­dub en très peu de temps lorsqu’on a les deux mains libres. Cela ne m’a jamais pris plus d’une mesure, mais je ne jouais pas à 180 BPM… Voici donc deux boucles avec, à la fin, un effet de filtre sur la première et un ralen­tis­se­ment sur la seconde qui génère des arte­facts.

 
Loop 1 2X Filter
00:0001:09
  • Loop 1 2X Filter 01:09
  • Loop 2 Slow Down 00:46

Loin des yeux…

Les fonc­tions du Voice­Live Touch 2 utiles en live peuvent-être comman­dées à distance de plusieurs manières. Soit via le foots­witch 3 boutons TC-Heli­con dispo­nible en option moyen­nant 50€ supplé­men­taires, soit via les micros TC-Heli­con MP-75 et Senn­hei­ser e835FX, vendus sépa­ré­ment, et tous deux équi­pés d’un bouton Mic Control, soit enfin via un contrô­leur MIDI (compa­tible MIDI CC, notes, messages et Sysex).

Vous pour­rez confi­gu­rer les fonc­tions à acti­ver à distance pour les micros et le foots­witch maison, à choi­sir entre les modes boucles, déclen­che­ment des presets, défi­le­ment des presets, tap tempo, acti­va­tion des effets sépa­rés pour la voix et la guitare, etc.

Conclu­sion

Le Voice­Live Touch 2 a subi de grosses évolu­tions, aussi bien au niveau ergo­no­mique que de la profon­deur d’édi­tion et du nombre d’ef­fets dispo­nibles. Si les nouveau­tés ravi­ront ceux qui avaient été déçus par les limites de la première édition, elles pour­raient en rebu­ter certains qui n’ont pas l’ha­bi­tude des proces­seurs d’ef­fets, mais la simpli­cité d’uti­li­sa­tion devrait vite les convaincre de sauter le pas.

L’uti­li­sa­tion est simple, l’in­ter­face nouvelle géné­ra­tion vrai­ment bien faite, les para­mètres nombreux et les effets de très bonne qualité. Le fait de pouvoir appliquer des effets aux effets unique­ment, de dispo­ser d’ef­fets spéci­fiques à la guitare et aux boucles est un véri­table plus, et pouvoir faire des effets de filtre ou d’in­ver­sion en temps réel est must. Pour 599€ tarif public indi­ca­tif, il ne manque rien, d’au­tant que TC-Heli­con nous gâte régu­liè­re­ment en nous offrant de nouveaux presets.

Que peut-on repro­cher au Voice­Live Touch 2 ? Pas grand-chose fina­le­ment, si ce n’est, comme dans la première version, le bloc d’ali­men­ta­tion qui devra obli­ga­toi­re­ment rester à vos pieds, un accès aux câbles diffi­cile, surtout quand la machine est montée sur un pied de micro et le manque de visi­bi­lité des contrôles dans l’obs­cu­rité (la machine frise­rait la perfec­tion avec des touches rétro-éclai­rées).

En résumé, le Voice­Live Touch 2 vous donnera tout ce dont vous avez besoin pour faire sensa­tion en live.

Télé­char­gez les fichiers sonores (format FLAC)

Points forts
  • L'ergonomie du panneau de commandes
  • Le grand écran à contraste réglable
  • La qualité des effets et presets
  • La profondeur d'édition des effets
  • Plus grand nombre d'effets à compiler dans les presets
  • L'offre grandissante de presets
  • La gestion des presets dans VoiceSupport
  • 6 pistes pour le looper
  • Le nombre de voix et la gestion temps réel de l'harmoniseur
  • Les options d'humanisation des voix
  • Les effets temps réel avec le slider
  • Les effets pour la guitare et les boucles
  • Le RoomSense
Points faibles
  • Le manque de visibilité de la façade dans l'obscurité
  • Pas d'interrupteur marche/arrêt
  • L'alimentation et le cordon trop court
  • Certains paramètres difficilement éditables à la volée
  • Certains choeurs peu naturels
  • Le temps d'apprentissage pour contrôler les modulations en temps réel avec le slider

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.