metabatteur 15/03/2019

Steinberg Cubase Pro 10 : l'avis de metabatteur

"Une vraie déception"
1

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Mauvais Cible : Les utilisateurs avertis
Utilisateur de la première heure, je suis consterné par l'évolution de ce logiciel. Les idées sont pourtant bonnes et l'interface agréable à utiliser, mais les bugs et le tarif... :facepalm:

S'il existait un prix pour le service client le plus incompétent du monde il reviendrait surement à Steinberg : voilà des années que je trimbale des bugs et les seules réponses apportées sont "initialisez les préférences" puis à force d'insister : "ce problème a été identifié, il sera résolu dans la prochaine version". Les versions se suivent et les problèmes demeurent. Jamais aucun bug que j'ai rencontré n'a été résolu par ce service client. Et encore, quand ils daignent répondre.
Quand on connait la compétence et la réactivité de Softube par exemple, le contraste est violent.

Comme si ça ne suffisait pas, Steinberg a mis en place une politique de mise à jour qui s'apparente à sens à du racket. Il faut payer chaque année 50€ pour la mise à jour intermédiaire (de x à x.5) puis 99€ pour la mise à jour majeure (de x à x+1). Vous pensez vous en tirer pour 559€ à l'achat mais votre logiciel n'est vite plus supporté par l'évolution de votre OS. Ainsi vous n'avez pas le choix : vous devez payer 150€/an en plus du prix d'achat si vous voulez continuer à utiliser Cubase. Pas mal le concept de vente/location !


C'est dommage car j'aime beaucoup l'interface, le logiciel est globalement stable, très agréable à utiliser et certaines innovations sont géniales pour la composition (comme la piste accord) mais Steinberg fait 2 erreurs qui font que je commence à passer sur Reaper :

1. Considérer leurs clients comme des vaches à traire sans aucune considération pour leurs demandes (les forums de Steinberg sont remplis de témoignages éloquents). Il est inadmissible de payer si cher un logiciel et d'avoir un support technique aussi mauvais voire inexistant !

2. Perdre des ressources à s'obstiner à développer des vst pourris que personne n'utilise et que la concurrence fait déjà en bien mieux, au détriment du support technique ou du développement des demandes de la communauté. Par exemple les banques de son d'orchestre sont ridicules face à n'importe quel éditeur, Halion pourrait être génial en 1998 et Variaudio ne tient pas la route face à Melodyne (alors que cela aurait demandé nettement moins de ressources d'intégrer la gestion d'ARA que de développer Variaudio. Notez à ce titre qu'en mars 2019 Reaper et Logic gèrent l'ARA, contrairement à Cubase malgré les promesses de Steinberg.)


Conclusion si comme moi vous êtes captifs parce que vous utilisez Cubase tous les jours depuis des années, vous êtes un peu foutus car c'est très pénible de se former à un nouveau logiciel, mais si vous commencez et que vous vous demandez quel DAW choisir : fuyez Cubase !