Tutoriel : Caler un SQ10 au tempo d'une BAR

Par DenShi le 10/10/2014 - (Tout public)

Bonjour, 

Je me propose ici de rédiger un tutoriel sur la synchronisation du sq10 lorsque celui-ci pilote un ms20 et que le couple doit jouer en rythme avec une boîte à rythme vintage, par exemple.

 

Comme vous avez pu le constater, nous n'avons pas d'indication sur le tempo du séquenceur. Etant dépourvu de port midi ou sync, il est très difficile de caler une séquence au bon tempo. Souvent, on cale l'ensemble à l'oreille et inexorablement, au bout de quelques mesures les parties se désynchronisent : le beat se décale ou la tension du sq10 fluctue et le tempo varie légèrement !

 

Tout d’abord, régler le ms20 sur un son de base (Osc1 SAW / Osc2 0 ; VCF HP Close / VCF LP Open ; Peak 0 ; ADSR 0,0,10,1 ; volume 10).

Créer une séquence au sq10 (chanel C), régler les paramètres du séquenceur comme indiqué sur le schéma ci-dessous et branchez-le sur le ms20. (Le réglage des potards du chanel C importent peu : vous paramétrez la mélodie qui vous convient).

 

 

Veuillez à bien faire attention au réglage du « mode sequencer ». Le bouton doit être positionner sur la première icône. La boucle est ainsi reproduite « step by step » et non de façon automatique. Vous pouvez vérifier le réglage en appuyant sur « STEP ». le SQ10 exécute le premier pas de la séquence. Appuyez une seconde fois, celui-ci joue le deuxième pas etc…

L’astuce consiste alors à se servir du module ESP (Externe Signal Processor) du MS20 comme trigger afin de piloter le bouton STEP du sq10.

Munissez-vous d'un métronome électronique possédant une sortie casque mono ou de votre boîte à rythme (Roland TR505, par exemple, mais une Akai MPC2500 fait aussi bien l’affaire). Sur un pattern de 16 pas, programmer deux kicks par temps, soit un kick à la croche. (La boîte à rythme joue alors le kick sur tous les pas impairs). Réglez le volume de sortie au maximum.
Attention : le choix d'un kick n'est pas anodin. C'est un signal plus ou moins sinusoïdal. Le module ESP du MS20 est justement optimal avec des signaux sinusoïdaux. Un clap serait donc moins performant.
Si vous utilisez un métronome électronique, le click étant un signal assez net, vérifiez seulement le niveau de sortie. Le module ne doit pas saturer.

A l’aide d’un cordon jack mono, reliez la sortie Audio (left ou right, peu importe) de la boîte à rythme à SIGNAL IN de l’ESP du MS20. Réglez le potentiomètre SIGNAL LEVEL de tel sorte que le signale ne sature pas. La diode témoin de l’ESP doit rester verte au signal le plus fort. Dans notre exemple, avec une BAR Roland TR505, le potard est réglé sur 7. Réglez également le THRESHOLD LEVEL au maximum.

Branchez enfin la sortie TRIG OUT de l’ESP du MS20 à l’entrée STEP de l’EXTERNAL CONTROL du SQ10.

 

 

Lorsque la BAR joue le pattern que vous avez créé, le signal audio part vers l’ESP du MS20. Le signal audio est transformé en une tension comprise entre 0 et 5 volts. Ce signal part alors vers l’entrée STEP du SQ10 et déclenche chaque pas de la séquence programmée à un tempo régulier, contrôlé par la BAR !

Donc, pour caler par exemple le SQ10 à un tempo de 120 bpm, régler la BAR sur 120 bpm. Aussi, dans notre exemple, la TR505 peut également piloter via le canal MIDI OUT un ou plusieurs modules externes. Nous aurons ainsi un set dans lequel un MS20, séquencé par un SQ10, jouera synchrone avec un ou plusieurs autres modules n’ayant pas forcément d’entrée CV. Vous pouvez même utiliser la seconde sortie audio de votre BAR pour accompagner le tout. Néanmoins, il vous faudra faire attention au point suivant.

Vous n’êtes pas tenus de programmer un pattern constitué uniquement de kicks ! Avec une simple TR505, le trigger fonctionne parfaitement si la BAR joue un rythme 4/4 du type 8 beat ou 16 beat  (kick, snare, hi-hats ensemble). Evitez toutefois de programmer des rythmes trop complexes car vous risquez alors de multiplier les signaux ESP, et le SQ10 pourrait ne plus jouer les steps programmés comme lorsque les signaux audio suivent le tempo ou ses subdivisions (croches, demi-croches etc…). il est important de noter que les steps du SQ10 suivront le rythme imposé par la BAR et non le tempo. Heureusement, il existe une solution pour palier à ce problème ! On appelle cela « sorties séparées ».

Avec une BAR du genre MPC munie justement de sortie séparées, il est possible d’assigner une sortie dédiée au trigger tout en programmant sur les autres sorties un pattern complexe que l’on pourrait jouer indépendamment.

 

Voilà, j’espère que ce tutoriel vous aura aidé ou du moins permis d’aller un peu plus loin dans la monde fabuleux de la synthèse analogique !