Hercules DJ Control AIR+
+
Hercules DJ Control AIR+

DJ Control AIR+, Surface de Contrôle MIDI DJ de la marque Hercules.

Comparateur de prix
Petites annonces
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test du Hercules DJ Control AIR+

Test Un contrôleur qui ne manque pas d’AIR
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Hercules, l’une des marques pionnières en matière de contrôleurs USB pour DJs numériques, continue de sortir des modèles facilement transportables toujours plus innovants. Voici le DJ Control AIR+ doté d’une fonctionnalité bien particulière...

Le DJ Control AIR+ de chez Hercules est un contrôleur USB 2 voies d’entrée de gamme, doté d’une carte son interne et de toutes les fonctionnalités classiques nécessaires au mix numérique. Il fait suite à la première version (le DJ Control AIR) sortie début 2012, avec son lot d’améliorations notamment en ce qui concerne la disposition des différents potards, pads et boutons. Cette surface de contrôle est livrée avec le logiciel DJUCED 40°, et est compatible avec d’autres logiciels du marché comme Virtual DJ Pro ou encore Traktor 2 DJ.

L’AIR de rien

Hercules DJ Control AIR+

Pour un contrôleur d’entrée de gamme, il a quand même une allure sympa. Les jog wheels prennent une place conséquente de par leur grande taille (15 cm de diamètre), et du coup la partie mixer semble un peu compacte.

Pas de souci particulier pour l’installation du logiciel de mix fourni (DJUCED 40°), ni pour les pilotes nécessaires au fonctionnement du contrôleur USB. Ce dernier est reconnu de suite par le logiciel, et fonctionne directement sans broncher. Aucune alimentation électrique n’est nécessaire, tout se fait via le câble USB. 

Les potards des basses/médiums/aigus sont bien espacés les uns des autres, pas de souci même si vous avez des gros doigts ! Par contre, ceux des médiums et surtout ceux des basses sont très (trop) proches des jog wheels, il faut donc faire attention lors de leur manipulation. 

C’est dans l’AIR du temps

Les options de pré-écoute au casque sont présentes avec la possibilité d’entendre soit l’une ou l’autre des deux voies, soit les deux en même temps, mais il n’est pas possible de régler le passage d’un mode à l’autre progressivement avec un potard (comme c’est le cas sur beaucoup de tables de mixage), dommage.

Hercules DJ Control AIR+

On retrouve les 4 potards habituels pour ajuster les fréquences sur chaque voie : basses/médiums/aigus/gain (qui peut être basculé en effet de filtre). Un potard plus gros permet de naviguer dans la playlist et deux boutons « LOAD » sont prévus pour attribuer les titres à la voie de gauche ou à celle de droite.

On a un fader de volume par voie dont la « dureté » est correctement ajustée. Il n’est pas possible de régler leur courbe de volume (ni de les inverser) : c’est progressif de façon linéaire, ce qui convient à 90 % des DJs pour du mix. Le crossfader possède, lui, un réglage de la courbe (dans le logiciel) : elle est progressive par défaut et peut être ajustée pour le scratch en mode « ON/OFF ». Il n’est par contre pas possible d’inverser les voies (mode « Hamster »), ce qui n’est pas gênant, encore une fois, pour un usage sans scratch.

Hercules DJ Control AIR+

Un fader de pitch est présent par platine, mais un peu court à mon goût, ce qui fait perdre en précision lors des calages de tempo. Les jog wheels détectent la pression exercée à la verticale et peuvent ainsi stopper la lecture du titre. Le mode « Vinyl » permet de scratcher (avec une sensibilité ajustable via le logiciel) et de se déplacer rapidement dans un morceau, l’autre mode est prévu pour accélérer ou freiner la lecture d’un titre en cours de lecture (pitch bend). Un repère visuel (trait blanc) sur le dessus de chaque jog wheel facilite les manœuvres de scratches, et fait gagner en précision, selon le même principe que sur support vinyle. Mais soyons clairs, on est très loin d’un rendu équivalent, scratcher sur ce contrôleur relève plus du défi que du plaisir ! La touche « SYNC » présente sur les deux voies permet de caler le tempo des deux titres automatiquement. Il n’y a, par contre, par de fonction « Quantize » qui permettrait d’aligner les titres sur des boucles de 16 temps (beat-grid).

Le DJ Control AIR+ possède 4 launchpads par voie et sensibles à la vélocité : pour lancer des samples ou des points CUE (des repères placés à des endroits précis sur le titre) par exemple. Ils sont rétro-éclairés lorsqu’ils sont activés, bien pratique quand on mixe en milieu obscur ! Ils répondent plutôt bien au toucher (leur sensibilité est ajustable dans le logiciel), ils sont assez larges et bien situés par rapport aux autres boutons du contrôleur.

Hercules DJ Control AIR+

Trois effets (à choisir parmi 10 proposés) sont assignables par voie, avec réglage de leur intensité (via le capteur infrarouge) et cumulables entre eux. Il y a aussi un contrôle global des effets (« MACRO FX ») qui permet de les activer/désactiver tous en un clic. Comme sur la plupart des contrôleurs USB, il est possible de créer des boucles à la volée et de faire varier leur longueur (1/32, 1/16, 1/8, 1/4, 1/2, 1, 2, 4, 8, 16 ou 32 temps musicaux).

Enregistrer votre session de mix est simplissime : cela se fait en 1 clic avec la touche « REC ». Une entrée micro est présente avec le réglage de son volume, et la possibilité de lui attribuer des effets.

Le fond de l’AIR 

Hercules DJ Control AIR+

Tout d’abord, on a le contrôle aérien (donc sans contact) : vous pouvez gérer une commande MIDI avec votre main placée au-dessus du contrôleur, et agir en fonction de la distance entre celui-ci et votre main. Vous pouvez alors modifier l’intensité d’un ou de plusieurs effets graduellement en rapprochant ou en éloignant votre main du capteur (jusqu’à 30 cm). Cette option fonctionne assez bien, c’est fun, mais le contrôle reste moins précis qu’avec un bon vieux potard. Le constructeur a pris soin d’utiliser une technologie (faisceau infrarouge) qui fonctionne aussi bien en environnement éclairé qu’en obscurité, donc pas de panique pour vous en servir dans n’importe quelle condition !

Entre les deux faders de volume on trouve 4 x 2 LEDs permettant d’indiquer les battements (« Beats ») du morceau, ce qui peut éventuellement servir pour s’y retrouver dans une boucle de 16 temps.

Le bouton « MAGIC » permet de diviser une boucle en 4 échantillons différents (assignés sur le sampler), et de jouer avec ces derniers. Vous pouvez les déclencher l’un après l’autre ou plusieurs en même temps, et cela par-dessus la lecture du titre, de la boucle ou encore les jouer seuls. Ces samples peuvent être lus une fois lors de chaque touché du pad, ou en boucle indéfiniment. 

Les connectiques

Voici les différentes connectiques disponibles sur la DJ Console : 

  • Une connexion USB2 qui fait aussi office d’alimentation du contrôleur.
  • Une sortie « Master » en mini Jack (3,5 mm) ou en RCA (stéréo).
  • Deux sorties Jack (3,5 et 6,5 mm) pour la pré-écoute au casque.
  • Une entrée Jack (6,5 mm) pour un microphone.

Un séquenceur est présent dans le logiciel pour chacune des deux voies, et vous permet d’agrémenter vos sessions avec des séquences de 1 à 4 instruments (hi-hat, kick, cymbale, snare) sur une durée de 16 temps musicaux. Il s’agit d’une fonctionnalité intéressante, mais peu travaillée : des options supplémentaires seraient nécessaires pour en profiter pleinement (synchronisation du tempo, volume de chaque instrument réglable indépendamment...).

Le logiciel reconnait automatiquement le tempo des titres, mais comme beaucoup de ses concurrents, sa fiabilité n’est pas assurée : il faut parfois multiplier le chiffre affiché par 2. Un morceau à 195 BPM sera donc affiché à 97,5 BPM. Il en est de même pour la détection de la tonalité du titre : le logiciel peut se tromper, mais cela reste quand même bien pratique pour mixer harmoniquement sans avoir à utiliser un outil externe comme Mixed in Key

Pour qui ?

Ce contrôleur USB s’adresse à des DJs débutants de par son prix abordable : aux alentours de 230€. Il conviendra pour apprendre et faire ses premiers pas dans le DJing numérique, et il sera plus aisé, de par sa connectique, de le relier à une chaîne Hi-Fi dans sa chambre qu’à une grosse sonorisation dans une grande salle. En effet, les sorties RCA sont asymétriques et ne permettent pas d’avoir de grandes longueurs de câble sans dégradations. Sa taille et son poids étant réduits, il est facile de le transporter d’un endroit à un autre, ce qui réjouira les DJs mobiles. 

Conclusion

Le rapport entre le nombre de fonctionnalités que le DJ Control AIR+ comporte et son prix de vente est très intéressant. Il permet de s’initier au mix dans des conditions correctes, tout en permettant d’aller plus loin que le simple mélange de titres. Idéal pour les novices qui possèdent déjà un ordinateur portable ! 

 

Article rédigé par YannOO (Yann Costaz), passionné de musiques électroniques, DJ et producteur depuis 2003.

Du même auteur : le Pack d’Initiation au Mix à télécharger (GRATUITEMENT) pour aller beaucoup plus loin... Cliquez ici.

Points forts Points faibles
  • Tarif très abordable pour un contrôleur doté d’autant de fonctionnalités

  • Les 4 launchpads
  • 
La taille des jog wheels
  • 
Le contrôle MIDI progressif par capteur infrarouge
  • Pas de VU-mètre sur le contrôleur
  • 
La longueur des faders de pitch un peu petite
  • 
Pas de sortie « Booth » séparée
À propos de nos tests