Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Hercules DJ Control AIR
Photos
1/65

Test Hercules DJ Control AIR

Surface de Contrôle MIDI DJ de la marque Hercules

Prix public : 149 € TTC
Il y a du Control dans l’air
8/10
Partager cet article

Après avoir fait un petit tour du côté des enceintes et des casques, Hercules revient sur ce qui l’a fait connaître auprès de DJs, à savoir les contrôleurs. Cet article concerne le Dj Control Air, produit d’entrée de gamme pas cher et destiné à un public de débutant, accompagné d’un nouveau logiciel maison, Djuced, développé par des programmeurs indépendants.

Le Dj Control Air, comme son nom l’in­dique, est un contrô­leur DJ comme on peut main­te­nant en trou­ver une multi­tude sur le marché. Il permet à l’aide d’un logi­ciel préa­la­ble­ment installé sur son ordi­na­teur de mixer deux pistes audio simul­ta­né­ment et ainsi d’en­chaî­ner plusieurs morceaux de musique à la suite. Il suffit de relier le boîtier à son ordi­na­teur avec un simple cordon USB pour ainsi prendre le contrôle des deux platines virtuelles de son logi­ciel de mix préféré. Le DJ Control Air est livré avec un tout nouveau logi­ciel Djuced, mais fonc­tionne parfai­te­ment avec tous les autres logi­ciels du même genre, Comme Virtual DJ ou Trak­tor.

Mais avant tout, passons à la descrip­tion du boîtier et de ce qui nous attend une fois l’ap­pa­reil sorti de son carton.

Sortie de boîte

Hercules Dj Control Air

Comme à son habi­tude, Hercules nous livre un produit sobre et compact. Les dimen­sions réduites (35×22cm) du Dj Control Air font de ce contrô­leur un produit facile à trans­por­ter et peu encom­brant. Il se présente sous la forme d’un contrô­leur clas­sique avec 2 jog-wheels équi­pés d’un détec­teur de pres­sion, deux touches play, deux touches sync pour synchro­ni­ser le BPM des deux pistes, deux pitchs pour accé­lé­rer ou ralen­tir le morceau joué, 8 pads multi­fonc­tions rétroé­clai­rés (4 pour chaque voie) ainsi qu’un mixeur deux voies. Le mixeur dispose de 2 faders (un par voie) pour contrô­ler le volume, d’un cross­fa­der pour passer d’une platine virtuelle à l’autre et de trois contrô­leurs pour la partie égali­sa­tion (basse, médium, aigus). Avec le logi­ciel fourni, ces derniers permettent de couper complè­te­ment les fréquences. Ainsi, lorsque les 3 boutons sont au mini­mum, plus aucun son ne sort. Nous pouvons égale­ment noter que la posi­tion initiale est marquée par une butée très pratique pour se repé­rer sans avoir à regar­der la posi­tion des boutons.

L’en­semble est assez homo­gène même si certains éléments comme le cross­fa­der ou les jog-wheels sont loin d’être irré­pro­chables. Ces derniers ne permettent pas de profi­ter plei­ne­ment de la fonc­tion scratch du contrô­leur, mais rappe­lons tout de même que le contrô­leur ne coûte que 150 €, ce qui nous force à rester indul­gents. En revanche, les pads sont de bonne facture et le design profilé des boutons de l’équa­li­seur permet une bonne mani­pu­la­tion.

Hercules Dj Control Air

Au centre de l’ap­pa­reil, nous trou­vons la zone dédiée au contrôle des diffé­rentes fonc­tions du logi­ciel. De haut en bas nous avons une série de trois boutons pour acti­ver les diffé­rentes fonc­tions des pads (loops, effects et samples) ainsi que deux flèches pour faire défi­ler les diffé­rents effets. En-dessous, nous dispo­sons de 4 boutons qui servent à la navi­ga­tion dans l’ex­plo­ra­teur du logi­ciel, des touches load A et load B pour assi­gner les morceaux aux deux platines virtuelles et deux autres pour la sélec­tion du morceau qui sera diffusé dans le casque. Pour finir, nous avons 3 touches entre les faders qui activent diffé­rentes fonc­tions du logi­ciel : la touche scratch, la touche rec pour enre­gis­trer vos mixes et la touche magic qui permet de décou­per instan­ta­né­ment la mesure du morceau joué en 4 échan­tillons assi­gnés auto­ma­tique­ment aux 4 pads. Je revien­drai sur les diffé­rentes fonc­tions ainsi que sur les effets dans le chapitre suivant lorsque je décor­tique­rai les possi­bi­li­tés du nouveau logi­ciel Djuced livré avec le contrô­leur.

Hercules Dj Control Air

Sur la face arrière, nous trou­vons juste une sortie mini-jack 3,5 mm (ils auraient pu mettre du RCA…) ainsi que le câble USB. Ce dernier est, à notre plus grande surprise, fixé au boîtier. Un peu problé­ma­tique en cas de rempla­ce­ment. Nous trou­vons égale­ment une molette pour régler l’in­ten­sité lumi­neuse des LEDs du boîtier. Sur la face avant, rien de surpre­nant avec une sortie casque, deux boutons pour régler le volume de ce dernier ainsi que deux autres touches pour chan­ger les modes de préécoute : Cue pour avoir une des deux pistes dans le casque ou Mix pour avoir la sortie master.

Passons à la partie la plus inté­res­sante et décou­vrons ensemble toutes les petites surprises que ce contrô­leur asso­cié au nouveau logi­ciel Djuced nous réserve.

Djuced

Hercules Dj Control Air

Étant donné qu’Her­cules a tout spécia­le­ment fait déve­lop­per ce logi­ciel pour sa nouvelle gamme de contrô­leurs et qu’ils ont eu la bonne idée de le livrer avec leurs produits, le test qui suit concerne l’uti­li­sa­tion du Dj Control Air asso­cié à Djuced. Sans révo­lu­tion­ner le domaine, Djuced se démarque des autres logi­ciels par son inter­face claire et colo­rée. Son utili­sa­tion en est du coup simpli­fiée, le rendant plus acces­sible aux débu­tants, contrai­re­ment à certains autres logi­ciels qui sont peut-être plus complets, mais plus complexes à prendre en main.

Pour ce qui est de l’uti­li­sa­tion à propre­ment parler du contrô­leur, il n’y a rien de surpre­nant et même un débu­tant pourra le prendre en main assez rapi­de­ment. Hercules vise clai­re­ment ici un public de novice, mais la firme a quand même mis à dispo­si­tion de l’uti­li­sa­teur un certain nombre de fonc­tion­na­li­tés inté­res­santes qui permet­tront aux DJ néophytes d’agré­men­ter leurs mixes avec des effets, des boucles, des séquences, des scratchs, etc.

Voyons plus en détail ces fonc­tion­na­li­tés.

Pour commen­cer, jetons un coup d’œil aux commandes de base et leur fonc­tion­ne­ment. La touche play et le point cue sont bien là, mais on pourra noter que leur utili­sa­tion n’a pas été pensée de la meilleure des manières. Il n’y a la possi­bi­lité de faire qu’un seul et unique point cue, ce qui n’est pas des plus pratique, de plus il faut utili­ser la souris pour suppri­mer le point cue et en placer un autre. Cette remarque concerne plus Djuced que le contrô­leur, mais vu que la plupart du temps les acqué­reurs utili­se­ront ce logi­ciel, il était impor­tant de le préci­ser.

Hercules Dj Control Air

Nous dispo­sons aussi d’une touche sync qui permet de caler les BPM auto­ma­tique­ment entre les deux pistes jouées. De plus, Hercules a placé des petites LEDs corres­pon­dant au tempo des morceaux joués sur les platines A et B. Tant que les morceaux de musique ne sont pas exac­te­ment au même tempo et sur le même temps les LEDs ne s’al­lument pas simul­ta­né­ment. Ces petites LEDs sont vrai­ment inté­res­santes pour des DJ débu­tants, car elles offrent un repère de plus pour s’as­su­rer que les deux pistes soient bien calées.

Passons main­te­nant aux pads multi­fonc­tions. Ils permettent à la fois d’ac­ti­ver les effets, de faire des boucles et de lancer des séquences avec le sampler si le logi­ciel que l’on utilise le permet.

Hercules Dj Control Air

Pour la gestion des effets, et c’est là que le mot Air prend son sens, Hercules a placé un capteur infra­rouge sur le dessus du contrô­leur. Une fois l’ef­fet activé sur la piste il faut dépla­cer sa main de haut en bas au-dessus du contrô­leur pour faire varier la puis­sance de l’ef­fet. Ça marche vrai­ment bien et visuel­le­ment la gestuelle que cela amène est assez inté­res­sante. Pour le reste, tout fonc­tionne très bien.

Les boucles se font par une simple pres­sion sur les pads, et il en est de même pour la fonc­tion sampler. Petite surprise qui je trouve est de taille, la touche magic. Cette touche permet par une simple pres­sion de décou­per sa boucle en 4 échan­tillons de durée iden­tique qui seront assi­gnées auto­ma­tique­ment aux 4 pads. Vous pouvez ainsi rejouer la boucle à l’aide des 4 échan­tillons et agré­men­ter vos mixes de passage breaké ou dubs­tep par exemple. Les pads sont tous rétroé­clai­rés et sensibles à la pres­sion. Ces derniers, ainsi que les jog-wheels, peuvent être confi­gu­rés dans l’as­sis­tant dispo­nible sur le CD d’ins­tal­la­tion.

Hercules Dj Control Air

Vous avez aussi la possi­bi­lité, si le logi­ciel le permet, d’en­re­gis­trer vos mixes en appuyant simple­ment sur la touche rec présente sur le contrô­leur. Pour finir, Hercules a placé une fonc­tion scratch sur son contrô­leur, mais au vu de la qualité des jog-wheels et du cross­fa­der ne vous atten­dez pas à sortir plus qu’un baby scratch avec. Je ne m’éten­drai donc pas sur cette fonc­tion.

 

Pour qui et à quel prix ?

La vraie force du Dj Control Air se trouve dans le prix, avoi­si­nant les 150 €. Malgré cela, Hercules arrive tout de même à nous livrer un contrô­leur sympa, simple d’uti­li­sa­tion et propo­sant un bon nombre de fonc­tion­na­li­tés. De plus l’ajout de petites LEDs pour contrô­ler la justesse de son mix en fait un outil presque péda­go­gique pour ceux qui veulent apprendre à mixer.

Pour les DJ confir­més ou qui veulent appro­fon­dir leur tech­nique de mix, passez votre chemin, car un certain nombre de petits détails, comme le fait qu’il n’y a qu’un seul point cue ou la gestion du play/stop, peut faci­le­ment deve­nir irri­tant.

Conclu­sion

Avec le Dj Control Air, Hercules soigne son retour dans l’uni­vers du DJing assisté par ordi­na­teur dont il fut jadis un des pion­niers. Il nous propose ici un bon produit pour les débu­tants munis de plusieurs fonc­tions comme l’échan­tillon­nage que l’on retrouve rare­ment dans cette gamme de prix. Le contrô­leur est assez bien pensé pour un public de néophytes et présente des aspects péda­go­giques qui peuvent aider à maîtri­ser certaines tech­niques de mix. Je pense notam­ment aux LEDs qui aident à mieux comprendre comment caler deux pistes ensemble. On regret­tera quand même certains choix qui ont été faits par Hercules comme propo­ser une fonc­tion scratch alors que le maté­riel ne le permet pas, ou le fait qu’il ne soit possible de gérer qu’un seul point cue. En tout cas, ce contrô­leur n’est pas du tout ridi­cule face à la concur­rence et reste très recom­man­dable aux débu­tants.

8/10
Points forts
  • Le prix
  • Le boîtier compact
  • Simple d’utilisation
  • Touche Magic
  • Pads sensitifs
  • Logiciel Djuced livré de qualité
  • LEDs de tempo
Points faibles
  • Jog-wheels et crossfader très moyens
  • Câble USB fixé au contrôleur
  • Un seul point cue disponible
  • Sortie mini-jack

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.