LiveAujourd'hui à 12h30, on étudie les différentes offres de la Komplete 14 et on tire des conclusions
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Native Instruments Traktor Kontrol S8
Photos
1/486

Test du Native Instruments Traktor Kontrol S8

Surface de Contrôle MIDI DJ de la marque Native Instruments appartenant à la série Traktor

Prix public : 1 199 € TTC
test
6 réactions
Tracteur 8 soupapes
9/10
Partager cet article

Annoncé en septembre dernier suite à une fuite sur la toile, le dernier contrôleur DJ de Native Instruments Traktor Kontrol S8 a été mis à disposition sur le marché un peu plus d’un mois après. Nous avons pu poser nos mains sur la bête. Verdict.

La série Trak­tor de Native Instru­ments s’étoffe d’an­née en année, et les contrô­leurs pour DJ Trak­tor Kontrol S2 et Trak­tor Kontrol S4 voient débarquer un petit frère plus costaud qu’eux, le logique­ment nommé Trak­tor Kontrol S8 ! Le petit dernier est donc le nouveau fleu­ron de la gamme DJing chez le construc­teur alle­mand avec un prix avoi­si­nant tout de même les 1200 €. À ce tarif, vous héri­te­rez d’un beau bébé de 5 kg et 58 cm de largeur, ce qui reste fina­le­ment assez léger vu le nombre de fonc­tions propo­sées.

Dans la boîte on trouve l’ali­men­ta­tion avec tous les connec­teurs possibles pour que le S8 puisse faire le tour du monde, le câble USB, une petite boîte (sans CD) avec les numé­ros de série pour télé­char­ger les logi­ciels et pilotes sur le site de Native (850 Mo) et une très belle affiche format A3 en 3 volets pour avoir en image toutes les fonc­tion­na­li­tés du S8 en un (trois) coup(s) d’œil.

En termes de connec­teurs sur le panneau arrière, c’est stan­dard, mais complet. On dispose d’une sortie prin­ci­pale en RCA ou XLR (symé­trique), d’une sortie secon­daire en Jack, de 4 paires de RCA (voies A à D) pour entrées ligne ou phono, avec switch pour choi­sir le mode ligne ou phono, 2 entrées micro (une symé­trique combo XLR/Jack et une asymé­trique en Jack), et un port pour raccor­der un câble de sécu­rité anti­vol, vu le prix de la bébête proba­ble­ment pas inuti­le… Quoique si on vous pique votre S8 en plein set alors que vous allez vous rafraî­chir au bar… Vous risquez quand même de vous en aper­ce­voir.

Il reste les prises MIDI, le port USB 2 (compa­tible avec USB 3) et le connec­teur pour le trans­for­ma­teur (15V – 2,66 A) avec son bouton ON/OFF.

Instal­la­tion

La confi­gu­ra­tion requise pour utili­ser votre S8 est la suivante : Mac OS X 10.8, 10.9 ou 10.10 (dernière mise à jour), Intel Core i5, 4 Go de RAM. Windows 7 ou 8 (dernier Service Pack, 32/64 bits), Intel Core i5 ou AMD A-Series cadencé à 2 GHz, 4 Go de RAM.

Native Instruments Traktor Kontrol S8

Votre Trak­tor Kontrol S8 vous aura coûté un peu moins de 1200 € et il vous faudra donc un portable rela­ti­ve­ment récent pour vous en servir. Si vous n’êtes pas encore équipé, comp­tez envi­ron 600 € pour un PC sous Windows et 900 € pour un MacBook. Soit une confi­gu­ra­tion totale à envi­ron 2000 €, un montant non négli­geable. Heureu­se­ment, beau­coup d’entre nous sommes déjà équi­pés d’un ordi­na­teur portable, mais pour celui qui n’en a pas, la facture est quand même salée. On vise donc plutôt les DJ expé­ri­men­tés qui sauront tirer parti de toutes les fonc­tion­na­li­tés de cette machine.

Comme je suis joueur et que j’ai un finan­ce­ment limité, je tente une instal­la­tion sur mon MacBook Pro Intel Core 2 Duo de 2010 (2 Go de RAM et proces­seur à 2,26 GHz) avec la dernière version de Mac OS X (Yose­mite : 10.10.1). Aucun souci d’ins­tal­la­tion, et j’ai pu utili­ser très correc­te­ment les fonc­tions du S8 avec cette config pour le test, cepen­dant dans certaines confi­gu­ra­tions, l’or­di­na­teur est vrai­ment à la ramasse et il faut abso­lu­ment respec­ter les préco­ni­sa­tions du construc­teur si vous ne voulez pas avoir de surprises en live. Pour réali­ser le test complet, je me suis donc connecté sur un Mac Pro Quad Core Intel Xeon 2,93 GHz avec 8 Go de RAM (un peu moins trans­por­table il est vrai…)

Un point d’at­ten­tion, pensez à bien mettre à jour le firm­ware du S8 à la première utili­sa­tion (norma­le­ment, Trak­tor doit vous le propo­ser).

Le S8, en gros

Native Instruments Traktor Kontrol S8

Toute la partie centrale concerne le mixeur 4 voies :

  • les contrôles de volumes Master/Booth /Casque
  • les 4 voies avec pour chacune un potard de réglage du gain, un fader en plas­tique, mais de bonne facture, un équa­li­seur 3 bandes, un filtre passe-haut/passe-bas avec son potard dédié, et le bouton illu­miné de pré-écoute au casque (CUE)
  • la sélec­tion des micros 1 et 2
  • le cross­fa­der très souple permet un réglage de la courbe avec possi­bi­lité d’af­fec­ter ou pas chaque voie (A-D) à l’un ou l’autre côté du cross­fa­der (vous pouvez aussi désac­ti­ver le cross­fa­der sur chacune des voies au choix)
  • un petit bouton « Trak­tor » en dessous du gain permet de choi­sir l’usage que vous allez faire de cette voie. Éteint : Direct­Thru (table de mixage auto­nome), orange : voie issue de la config Trak­tor Pro 2 sur votre ordi­na­teur, vert : micro.

Notons que ce mixeur 4 voies de très bonne qualité est tota­le­ment utili­sable sans ordi­na­teur, vous pouvez vous servir du S8 comme table de mixage clas­sique. Par contre, les effets ne seront utili­sables qu’avec l’or­di­na­teur connecté.

À gauche et à droite de ce mixeur, deux sections tota­le­ment iden­tiques permettent de pilo­ter les voies A et C (à gauche) et B et D (à droite). De haut en bas, nous avons :

  • une unité d’ef­fets avec 4 potards de réglage et ses boutons d’ac­ti­va­tion
  • un écran couleur « haute réso­lu­tion » et la molette cran­tée « browse »
  • les commandes du remix deck (4 potards de réglage et 4 faders de volume)
  • la molette cran­tée pour les « boucles »
  • les 8 pads de contrôle éclai­rés (pour les cue points, les boucles, les remixs decks…)
  • le choix du mode de fonc­tionnent des pads (Hot cue, Loop, Freeze ou Remix)
  • les commandes basique : Synchro­ni­sa­tion, Cue, Play
  • la bande tactile (touchs­trip controls) dont on repar­lera plus tard
  • un bouton « Deck » permet­tant de swit­cher le contrôle sur la voie A ou C (si vous êtes à gauche), B ou D (si vous êtes à droite)

Conduire le trac­teur

Notons la présence d’un explo­ra­teur très ouvert permet­tant d’ins­pec­ter les moindres recoins de l’or­di­na­teur, La Track Collec­tion de Trak­tor, mais aussi votre biblio­thèque iTunes et ses play­lists, les morceaux accé­dés récem­ment, et même la tota­lité du disque dur de votre ordi­na­teur !

Native Instruments Traktor Kontrol S8

La navi­ga­tion est facile en faisant tour­ner la molette et en appuyant dessus pour sélec­tion­ner votre morceau, qui s’af­fiche alors quasi instan­ta­né­ment sous forme d’ondes sur l’écran. Un bouton « back » vous permet de remon­ter vers les niveaux supé­rieurs.

C’est un peu addic­tif, dès qu’on y goûte on ne touche quasi­ment plus l’or­di­na­teur. Vous le verrez, beau­coup de fonc­tions sont acces­sibles direc­te­ment via le S8 (mais pas toutes). Le fait de ne plus toucher l’or­di­na­teur est un confort très net.

Petit rappel valable sur toutes les solu­tions Trak­tor si l’on veut utili­ser à fond les fonc­tion­na­li­tés de synchro­ni­sa­tion sur le Tempo : il faut impor­ter au préa­lable l’en­semble des morceaux dans la « Track Collec­tion » (base de données spéci­fique à Trak­tor, vos fichiers ne sont ni dépla­cés, ni modi­fiés) et lancer l’ana­lyse des titres qui peut être un peu longue. Cette analyse consiste à calcu­ler le tempo et les beats de chaque morceau afin de défi­nir la Beat­Grid qui permet­tra de caler vos morceaux à la perfec­tion. Cela dit, avec le S8, lorsque vous char­gez un morceau (de votre disque dur ou de votre librai­rie iTunes par exemple) qui n’est pas dans votre Track Collec­tion, il y sera rajouté auto­ma­tique­ment dès la première analyse (à l’ou­ver­ture du fichier), mais je vous suggère quand même d’ana­ly­ser l’en­semble des morceaux que vous êtes suscep­tibles d’uti­li­ser en live au préa­lable bien au chaud chez vous… Atten­tion si vous n’uti­li­sez pas l’em­pla­ce­ment par défaut pour vos fichiers iTunes (ce qui est mon cas), Trak­tor a du mal à retrou­ver vos fichiers. Il suffit de corri­ger dans l’on­glet « file mana­ge­ment » des préfé­rences de Trak­tor Pro 2.

Pad problème

Native Instruments Traktor Kontrol S8

Le mode Hot Cue est dédié à l’en­re­gis­tre­ment et la lecture des points de contrôle sur le morceau (points de départ en blanc, hot cues en bleu, boucles en vert, vide en gris). Sur chaque morceau, huit mémoires corres­pondent aux huit pads dispo­nibles. Le bouton « Shift » asso­cié à n’im­porte lequel des pads permet d’ef­fa­cer son contenu.

Le mode Loop possède deux rangées, une verte et une orange. La verte contient les boucles pré-confi­gu­rées (1/8, ¼, ½, 1) un clic dessus, vous rentrez dans la boucle, vous ré-appuyez, vous sortez de la boucle (vous pouvez chan­ger les tailles de boucles par défaut dans les préfé­rences).

La rangée orange est le Beat Jumper. Avec les pavés extrêmes gauche/droite, on recule/avance du nombre de beats défi­nis par la molette de Loop (de 1/32 à 32 beats), avec le pavé du milieu gauche/droite : on recule/avance de 1 beat.

Je ne suis pas clair ? Un petit schéma ci-dessous devrait aider.

Native Instruments Traktor Kontrol S8
Native Instruments Traktor Kontrol S8

Le mode Freeze découpe en 8 parties iden­tiques (longueurs défi­nies par la molette de Loop) le morceau à l’en­droit où il en est. Cela revient à posi­tion­ner en un « clic » (ou plutôt en un appui de doigt vu qu’on n’uti­lise plus l’or­di­na­teur) 8 hot cues à égale distance, réuti­li­sables à volonté même si le morceau conti­nue d’avan­cer. On appel­lera cela le « freeze mode » si le morceau déroule norma­le­ment (les 8 pads passent en bleu), et le slicer mode si vous êtes dans une boucle active (les 8 pads passent en vert). Cela permet de jouer avec les 8 découpes, pour faire un effet boucle beau­coup plus perfec­tionné et à la main. Fran­che­ment très effi­cace et très sympa !

Avec le mode Remix, si vous avez un remix deck (nous allons décou­vrir ce que c’est au para­graphe suivant) chargé sur la voie C, par exemple, cela vous permet­tra d’avoir les 8 samples en cours de cette voie C direc­te­ment acces­sibles depuis les pads alors que le deck A est actif. Vous mixez donc sur une même surface de contrôle avec accès au Deck A et au remix deck C sans avoir besoin de passer en perma­nence de l’un à l’autre.

Les deux boutons Snap et Quan­tize sont fonda­men­taux lorsque vous commen­cez à jouer avec les boucles, les hot cues, les samples. Le Snap permet que toute boucle ou point Cue soit défini sur le beat le plus proche. À acti­ver quasi­ment tout le temps pour un set « club­bing », à désac­ti­ver par contre si vous samplez des chœurs ou autres sons qui ne démarrent pas force­ment sur un beat. Le bouton Quan­tize permet quant à lui d’ac­ti­ver la synchro­ni­sa­tion de beat lors d’un « saut » avec un hot cue ou une boucle, à acti­ver aussi en géné­ral, sauf si vous voulez faire des effets de bégaie­ments plus courts qu’un beat.

Un remix, sans deck ?

Native Instruments Traktor Kontrol S8

Le remix deck, qu’est-ce que c’est ? Ce sont un peu les deck samples du Trak­tor Kontrol S4, mais en beau­coup plus évolué…

Commençons par un peu de maths. 1 remix Set = 8 pages (que l’on fait défi­ler avec les boutons à droite de chaque écran), 1 page = 8 samples. Au total, on a donc 64 samples par remix set. Les 8 samples de la page active sont acti­vables en temps réel via les 8 pads qui prennent de jolies couleurs. On peut chan­ger de page afin d’al­ler cher­cher les autres samples que l’on veut et à chaque appui sur un pad, le sample se charge dans l’un des 4 players de sample du remix deck (vous ne pour­rez donc pas en jouer plus de 4 à la fois par piste).

Pour chacun de ces 4 samples vous aurez un fader de volume indi­vi­duel et un potard de réglage permet­tant de régler tour à tour :

  • le pitch du sample (mais pas de fonc­tion keylock dispo­nible, si vous voulez garder la tona­lité du morceau initial et que vous êtes avec un déca­lage de tempo impor­tant, il faudra le faire à la main)
  • un filtre passe-haut/passe-bas
  • le volume d’une des unités d’ef­fets
  • un bouton on/off lumi­neux permet­tant d’ac­ti­ver ou désac­ti­ver l’ap­pli­ca­tion du pitch, du filtre ou des effets

Avec tout ça, il va vrai­ment vous falloir de la créa­ti­vité et de l’ima­gi­na­tion, les possi­bi­li­tés sont quasi infi­nies. Native vous four­nit quelques Remix Decks déjà tout prêts, mais vous pouvez bien sûr vous faire les vôtres. Grâce au bouton « Capture » vous pouvez choi­sir à partir de quelle piste vous allez enre­gis­trer vos samples : Deck A, Deck B ou Loop recor­der (unique­ment acces­sible depuis l’or­di­na­teur à la diffé­rence du S4, snif). Atten­tion au réglage du tempo, sinon problème de pitch assuré à la lecture de vos samples, il faut mieux partir de morceaux ayant des tempos très simi­laires pour réali­ser vos remix sets.

Une fois que vous êtes satis­fait de votre sélec­tion, il ne reste plus qu’à sauve­gar­der ! Mais cela ne pourra se faire que via l’or­di­na­teur. Le concept étant quand même de tout prépa­rer avant votre pres­ta­tion.

Quelques points restent un peu dérou­tants (mais nul doute que cela sera corrigé dans une prochaine version) :

  • Il faut faire une combi­nai­son <Shift + Pad> pour arrê­ter la lecture du sample, tota­le­ment diffé­rent des autres modes d’uti­li­sa­tion des pads (où cette combi­nai­son permet de suppri­mer ce que l’on a enre­gis­tré dans le Pad)
  • Impos­sible de trou­ver la combi­nai­son de touches pour suppri­mer un sample, cela n’a pas l’air possible, par contre on peut rempla­cer un sample par un autre sample, en main­te­nant la touche Capture appuyée et en appuyant sur le pad voulu

Quand ça devient tactile

Avec Trak­tor Kontrol S8, les jogs sont aux oubliettes ! Est-ce qu’elles nous manquent ? Heu… fran­che­ment non. Il me semble que le DJ qui aime le scratch utili­sera toujours ses bons vieux vinyles time­co­dés ou vinyles tout court. Le contact physique reste un vrai plus, quant à ceux qui ne scratchent pas, pas de souci, même si les jogs étaient pratiques pour navi­guer dans les fichiers, avan­cer, recu­ler dans les morceaux, caler le tempo, la bande tactile est très effi­cace, avec les petites LEDs au-dessus, très visuel.

Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8

Ces bandes tactiles sont une véri­table inno­va­tion, si bien qu’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé avant ? C’est simple, effi­cace, et ça prend beau­coup moins de place ! À l’uti­li­sa­tion, faites glis­ser votre doigt en lais­sant « Shift » enfoncé (cela se fait très bien à une seule main) et vous pour­rez vous bala­der dans le morceau de manière ultra rapide (les LEDs au-dessus de la bande tactile indiquent visuel­le­ment où vous en êtes dans le morceau). Si vous faites glis­ser votre doigt vers la gauche ou la droite en lecture : vous accé­lé­rez ou ralen­tis­sez tempo­rai­re­ment, ce qui aura pour effet de désyn­chro­ni­ser les morceaux, les LEDs bleues vous indique­ront l’im­por­tance du désa­li­gne­ment des beats entre vos morceaux, vous pouvez alors mixer « visuel­le­ment » en rame­nant le déca­lage à zéro. La LED orange s’al­lume pour indiquer une parfaite synchro­ni­sa­tion.

Person­nel­le­ment j’adore ce mode visuel permet­tant de caler les morceaux. Lorsque le morceau est en pause, vous êtes en mode « scratch ». Ces petites bandes remplacent vrai­ment bien les jogs et sont très réac­tives, la sensi­bi­lité est d’ailleurs para­mé­trable.

Petits écrans, beau­coup d’in­for­ma­tions

Native Instruments Traktor Kontrol S8

Là aussi, nous faisons face à une inno­va­tion bien­ve­nue. Les écrans sont de très bonne qualité, ils permettent de visua­li­ser en mode lecture « stan­dard » les formes d’ondes de manière précise, presque mieux que sur l’or­di­na­teur. Deux petits boutons sur la droite de l’écran permettent de zoomer et dézoo­mer la forme d’onde avec la beat­grid asso­ciée.

On peut aussi aper­ce­voir la tota­lité du morceau sous forme d’onde « rétré­cie » afin de visua­li­ser immé­dia­te­ment la posi­tion dans le morceau, le nom du morceau et la pochette, le temps écoulé, le temps restant, le tempo en BPM (Batte­ment par minute) et la voie en cours de contrôle (A, B, C ou D).

Un autre petit bouton en haut à droite vous permet d’af­fi­cher les deux pistes en même temps (A+ C pour écran de gauche et B + D pour écran de droite), cela reste précis et tota­le­ment utili­sable, même avec autant d’in­for­ma­tions.

Mais ce n’est pas fini ! Si vous touchez aux potards au-dessus de l’écran (filtres) ou en dessous (contrôles des para­mètres pitch, filtre et effets du remix deck), un bandeau appa­raît pour permettre de visua­li­ser les valeurs des para­mètres, le bandeau dispa­rais­sant au bout de 2 secondes lorsque vous n’y touchez plus. C’est une super trou­vaille et il est diffi­cile de mettre plus d’in­fos sur ce petit écran. NI a réussi le tour de force de mettre une densité d’in­for­ma­tions incroyable sur ces écrans, c’est très réussi, sans avoir besoin d’ap­puyer sur 3 boutons à la fois et aller dans de multiples sous-dossiers, c’est lisible et en plus faci­le­ment acces­sible.

Native Instruments Traktor Kontrol S8

Du côté des effets, deux unités sont dispo­nibles par défaut, mais dans les para­mètres de Trak­tor vous pouvez acti­ver 2 unités supplé­men­taires (qui prennent du coup la place des potards d’ef­fets liés au remix deck). 4 unités d’ef­fets avec poten­tiel­le­ment 3 effets par unité, ça commence à faire beau­coup… il va là encore falloir faire preuve de créa­ti­vité, les amis ! Les effets bien connus de Trak­tor peuvent être utili­sés en mode « single » : chaque potard pilote des para­mètres diffé­rents du même effet, ou en mode « group » : chaque potard pilote un seul para­mètre d’un seul effet, mais vous mettez en série plusieurs effets.

Les plus sympa, même si ça dépend vrai­ment des goûts :

  • Beat Masher 2 : mémoire tampon qui capture une courte boucle dans l’au­dio en cours, avant de la détruire métho­dique­ment 
  • Reverb T3 : réver­bé­ra­tion clas­sique avec des tailles de pièces extrêmes, des contrôles indi­vi­duels de filtres passe-haut et passe-bas, ainsi qu’une fonc­tion Freeze 
  • Beat Slicer : échan­tillonne deux mesures de l’au­dio, les divise en petits morceaux et lit ces morceaux dans un ordre diffé­rent, créant par là une version « enche­vê­trée » de la musique origi­nale 

Certains effets sont appe­lés FX M pour « macro » effets : ce sont des effets qui ne possèdent qu’un seul para­mètre. Ces 11 effets macro ont été rajou­tés à l’oc­ca­sion de la sortie de Trak­tor Pro 2.6.

Conclu­sion

À l’uti­li­sa­tion, j’ai trouvé le son excellent, digne de Native Instru­ments. L’em­pla­ce­ment des diffé­rents boutons est bien pensé, effi­cace en live. La taille consé­quente des diffé­rents boutons permet une mani­pu­la­tion sans gêne, l’er­go­no­mie est vrai­ment bonne. De plus, les écrans permettent une utili­sa­tion à 90 % sans avoir recours à l’or­di­na­teur (100 % en live, si vous avez bien préparé votre set).

J’au­rais pu vous en dire encore beau­coup plus tant il y a de fonc­tions inté­res­santes dans ce petit bijou. Le Trak­tor Kontrol S8 est un superbe outil pour les créa­tifs et les DJ qui veulent créer des compos à partir de samples pris à gauche et à droite. Les capa­ci­tés de cette machine sont incroyables : déstruc­tu­rer les morceaux exis­tants, les tortu­rer, les embel­lir, leur redon­ner une nouvelle jeunes­se… Il reste quand même une condi­tion : avoir du temps devant soi pour s’en­traî­ner, pour tirer le meilleur de sa disco­thèque exis­tante, la seule limite sera votre imagi­na­tion et votre créa­ti­vité. Cerise sur le gâteau : en prépa­rant tout avant, vous pouvez vrai­ment utili­ser le S8 ordi fermé ! Un vrai plus… Les inno­va­tions sont réelles et utiles (même par rapport au S4) : les écrans, la bande tactile, le remix deck. Un quasi sans faute donc, en espé­rant que les quelques défauts restants seront corri­gés dans une future mise à jour de Trak­tor.

Tarif conseillé : 1200 €

  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8
  • Native Instruments Traktor Kontrol&nbsp;S8

 

9/10
Points forts
  • Conception globale et finition
  • Ergonomie
  • Qualité des écrans, et quantité d’informations disponibles de manière fluide
  • Documentation
  • Innovation avec le touchstrip et les remix decks
  • Capacités du logiciel Traktor 2.7.1
Points faibles
  • Plus de Loop Recorder directement accessible (comme c’était le cas sur le S4)
  • Puissance de l’ordinateur nécessaire pour assurer tous les traitements
  • Pas de Keylock sur les samples des Remix Decks
  • Arrêt des samples peu ergonomique (shift), et pas de possibilité de suppression

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.