the green child 14/03/2004

Clavia Nord Modular G2 : l'avis de the green child

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Maintes fois annoncé et repoussé, le nord modular g2 est le synthé que j' ai jamais autant attendu...
Et bien, je dois dire qu'il vaut largement cette attente.
L'aspect physique de l'engin épouse les grandes caractéristiques de ses confrères:

En face avant : On voit tout de suite la volonté de Clavia de faire du modular une utilisation live rien qu'avec la mollette permettant le morphing, un pitch stick, qui ne figuraient pas sur la version précédente.
5 écrans sont présents plus petits que celui de nord modular 1, bref tout a été fait pour utilisé l’engin en standalone et avec réussite.

Ils faut souligner que les écrans paraissent assez fragile et que Clavia persiste à fixer le rortary dial (le gros boutton) sous l’armature qui m’a causé pas mal de soucis sur le G1.

En face arrière :
4 entrées lignes + une entrée pré-emplifiée (prise femelle xlr) ce qui est un enorme avantage sur les autres produits developpés par clavia, 4 sorties. Et la sortie Usb pour l’éditeur. Et les prises midi (out, in ,thru)

Rentrons dans la machine:
Déja une déception: la polyphonie qui reste à 32 vois et la multitimbrilité qui n'est que de 4.
Cependant la mémoire a été largement améliorée (et c'est peu dire), pour une meilleur allocation des ressources, les patchs sont séparés en deux: une partie est consacrée à l'édition (oscillateur,filtres ect...) même s'il ont peu y faire figurer des effets, et une partie Effets, car les effets (delay,reverb...) sont nouveau pour le nord modular et ils sont pour une grande part responsable du son de la machine.
Déception pour les Macistes: pas d'éditeur pour Mac. (j'ai du mal à saisir le developpement chez Clavia)
En général, L'édition est bcp plus intuitive tant sur l'éditeur que sur la face avant du modular

UTILISATION

On configure les patchs à partir du clavier seul, avec une facilité déconcertante !
Les 5 écrans affichent les paramètres rangés par catégories (Oscillateurs,Lfo, effects…) par pages et par colonnes, ce qui permet de visualisé rapidement les paramètres enregistrés.
Par ex : un séquenceur enregistré sur la face avant est contrôlable et visibles grâce aux leds sur toute la longueur de sa séquence et on agit dessus un peu comme sur une B.A.R .
Quant aux nombres de pottards (restreints pour un VA), ils sont largement suffisants du fait de l’éventail d’assignations dont ils peuvent faire l’objet. En plus, ce sont les même que ceux du nord lead 3 malgré qu’il n’affichent pas les valeurs zeros en vert :-(

Pour ce qui est de l’éditeur, des modules figurants sur l’ancienne génération ont été supprimés (c’est le cas par ex du formant os) mais de nombreux autres sont et vont venir combler ce manque. D ailleur le nombre de nouveaux modules ou de modules amèliorés devraient calmer les ardeurs de certains. Force est de constater que des efforts ont été fait sur la présentation des modules (les couleurs, les sorties carrés et les entrés rondes, les sorties qui changent de couleurs selon que l’on patch un signal audio ou un signal de control) ce qui permet une utilisation plus intuitive que jamais de l’éditeur.
Un gros gros avantage, c'est la communication entre les slots (les patch enregistrés et directement utilisable) et oui, on peut utilisé toutes les ressources d'un slot pour les effets et les appliquer aux autres slots, ce qui n'était pas possible auparavant...

SONORITÉS

Les sons: comment je pourrais dire...
c'est une claque en pleine tronche, ma cervelle a littéralement giclée sur les murs.
Les sons peuvent être brut comme ceux des nordlead 2 ou du nord modular ou d'une profondeur dont je ne m'attendais pas.
Ils peuvent êtres fins et peuvent évoluer sans cesse.
Les basses qui faisaient défaut au G1 sont démentes (grosses,grasses,profondes, agressives, chaudes)...
Bref mes mots ne sont que des euphémismes, il faut aller écouter.

AVIS GLOBAL

J'ai eu un virus C, un nord modular G1, un nord lead 3 et bien niveau son: aucun ne lui arrive à la cheville
L'instrument en lui même est bcp plus intuitif et il nécéssite pas forcement de grandes connaissances en audio (si les bases sont de même requises), d'autant plus que les patchs pré-enregistrés peuvent être la base de nouveaux sons si on à pas envie de se prendre la tête (car chaque patch peut être considérés comme un synthé à part entière).
Autre point fort, c'est l'utilisation sans ordi qui permettra de l'emmener en live sans problème...
Seul grosse déception: la polyphonie et la multitimbrilité qui limitent mais vu le son, on lui pardonnera.
Aller, zou! 10