Djpug 09/10/2020

Roland Jupiter-X : l'avis de Djpug

« Italo Disco Yéyé pour les Lynx ! »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Bonjour amis musiciens ou prétendus comme moi d’ailleurs :)
Ayant vendu un peu à regret mon Kyra trop cosmique pour moi et mon style musical, étant plus fan de Dave que de Vangelis j’ai décidé après avoir vu et revue les vidéos du Jupiter X de l’acheter et voilà mon humble avis.
Comme à mon habitude je laisse aux Geek les avis techniques pour vous livrer mon ressenti après avoir passé quelques heures sur le monstre.
Car c’est un monstre !
A l'arrivée Du carton je pensais qu’on me livrait un matelas mais je fût rassuré en voyant le logo Roland sur le carton .
Je pensais pas en voyant les photos et vidéos qu’il était si imposant du coup j’ai dû racheter un stand plus costaud et remanier tout mon set up .
Le bouton marche Arrêt est un peu chip mais il fait le job pour le moment mais pas pour longtemps...
Le Jupiter s’allume comme un arbre de Noël sauf le tout petit écran au rabais à côté de l’immense afficheur façon horloge digitale des années 80 ...
C’est quoi ce truc rabougris ou sont compactés mille et unes informations .
Pour un vieux schnock comme moi c’est dur dur de lire les infos surtout qu’en plus il est décalé.
Roland a du se boire une bouteille de JB en faisant le design de ce clavier car un million d’info Dans un timbre poste et un numéro de scène dans un afficheur de la taille de ma pantoufle.
Bon bref après deux trois bug la bête s’est Mise à rugir .
Les scènes d’usine sont jetés pêle-mêle il y a un peu de tout du bon et du remplissage et du naze .
Beaucoup de scènes sont vides dommage il y a un gros boulot à faire de créations c’est le but et d’entrée de jeu on ne peut pas vraiment profiter de l’engin car tout reste à faire.
Pour les tones il y en a des centaines enfouies dans les tripes de ce nouveau bébé grassouillet mais pas facile de s’y retrouver surtout avec l’afficheur grotesque .
Ce synthétiseur n’est pas fait pour la scène ça c’est une certitude mais plutôt pour faire danser bobonne , les marmots et le caniche après une bonne soirée choucroute et bière .
Le I Arpeggio c’est déroutant personnellement j’arrive pas à jouer avec la fonction Beat.
On est loin de l’intelligence artificielle de Matrix et plus proche d’un ivrogne qui essaye désespérément de suivre la mesure.
Bon assez ronchonné il est quand même sympa et les sons Roland c’est bien et là il y sont presque tous en fouillant bien on retrouve même des sons mythiques des albums poussiéreux de ma grand mère.
Le prix est à mon goût un peu élevé il fallait peut être abandonner le superflu comme le vocodeur ou le ..... Bluetooth qui me fait bien rire et proposer ce clavier 400 balles de moins avec un écran plus grand.
Pour la création de sons je vous le déconseille c’est trop compliqué ça bug et surtout il y a des bizarreries comme par exemple l’enveloppe qui va de paire avec le filtre et qui se modifie sinon agit sur le filtre ?
Dommage aussi de ne pas pouvoir éditer les Rythmes sûrement une volonté de Roland de ne pas saboter les ventes de ses TR .
Le clavier est plutôt bon on aurait préféré un touché plus lourd comme le Nord Wave 2 et l’aftertouch nécessite une cure de vitamines et de stéroïdes pour être activé.
Voilà mon avis si c’était à refaire je pense que j’achèterais plutôt un JP 8000 à 500 euros et une TR pour un résultat aussi sympa sans le Bluetooth il est vrai :) .
Sinon reste à inviter les musiciens de Stone et Charden à prendre l’apéro et jouer du JUNO 60 .
C’est un bel objet qui aurait mérité un bel écran comme le Yamaha Montage ou la Clio de mon cousin mais bon on peut quand même féliciter Roland pour la qualité de finition ça change du tout plastique du reste de la production.
Merci de m’avoir lu et prenez soin de vous .