Clavia Nord Wave
+

Clavia Nord Wave

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Nord Wave, Clavier synthétiseur à modélisation analogique de la marque Clavia.


11 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 750 € Argus occasion : 884 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesEn savoir plus…

Test Clavia Nord Wave

Test du Nord Wave de Clavia

Test du Nord Wave de Clavia

La voix du Nord Intégrant la modélisation analogique, la FM, les ondes numériques et la lecture d’échantillons, le Nord Wave se positionne comme un multi spécialiste de la synthèse. Privilégiant la programmation immédiate aux pages de menus, a-t-il tous les atouts pour s’imposer ? Lire la suite…

Acheter d'occasion Clavia Nord Wave

Clavia Nord Wave Vends Clavia Nordwave Très bon état + son case 1 600 € »

Fiche technique Clavia Nord Wave

  • Fabricant : Clavia
  • Modèle : Nord Wave
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs à modélisation analogique
  • Fiche créée le : 13/02/2009
Le Nordwave est un clavier 49 notes sensible à la vélocité (49 notes) avec sélection de l'octave.
 
SPECIFICATIONS
 
- Multitimbral 2 parties
- 2 oscillateurs, 6 formes d'ondes + lecture d'échantillons
- Filtres, passe bas, passe bande, passe haut, "notch" et formant
- Morphing assignable à la vélocité, à la molette de modulation, à la pédale de contrôle (chaque fonction, contrôlée par un bouton, peut être contrôlée par la réponse à la vélocité ou par la molette de modulation)
- Molette de Modulation, "Pitch Stick" sans zone inactive au passage à la valeur 0
- Ecran LCD rétro-éclairé
- 33 potentiomètres rotatifs, 26 boutons switch pour l'édition
- 2 LFO
- Section d'effets incluant:
- Modélisation d'ampli à lampes
- Reverb
- Egalisation grave, aigu
- "Tap" Delay
- Entrée et sortie MIDI
- Entrée pour pédale de sustain
- Entrée pour pédale de contrôle
- Port USB pour la communication avec le logiciel d'édition
- Prise casque
- Dimensions : 865x265x90 mm.

Distribué par audia

»

Avis utilisateurs Clavia Nord Wave

Note moyenne :4.6( 4.6/5 sur 11 avis )
 7 avis64 %
 4 avis36 %
Cible :
Jr000118/05/2020

L'avis de Jr0001"Très grosses possibilités de création, mais sonorités trop froides"

Clavia Nord Wave
Synthétiseur acheté d’occasion en 2017 pour 800 euros. 
Cet avis est donné après une utilisation de 3 ans. Durant tout ce temps, il a été mon unique polyphonique en home studio et en répétition. Je m’en sers pour enregistrer mes maquettes et jouer en groupe. 
Avant d’acquérir ce synthétiseur, j’ai possédé plusieurs monophoniques (MS20, Little Phatty) et un seul polyphonique (Polysix). J’ai néanmoins testé et joué sur de nombreuses machines analogiques et VA.



I - Ce que je recherchais avant d'acquérir le synthé
J’étais à la recherche d’un synthétiseur polyphonique facilement programmable et qui sonne pas trop mal, avec une façade très accessible et facilement manipulable en live. Je cherchais aussi un synthétiseur poids plume facile à transporter dans les transports en commun. C’est un point pour moi très important car on ne s’organise pas de la même manière lorsque l’on porte notre matos à bout de bras et sur le dos.
Enfin, je cherchais un synthétiseur fiable. Il faut dire que l’expérience polysix m’avait enchanté par le son mais un peu refroidi par le poids très important (impossible en transport en commun avec un autre clavier et un pedalboard) et une maintenance que je ne maitrise pas.
Le nord wave réunit ces différents critères : sa façade est simple et très accessible, il est poids plume et se transporte sans aucune difficulté sur le dos (et les housses souples Clavia sont vraiment super bien pensées et conçues) ; du fait qu’il soit récent et VA, peu de risque d’avoir des problèmes de maintenance.



D’un point de vue plus musical, je suis pianiste : je voulais donc un vrai clavier taille standard avec au minimum 4 octaves. Le clavier est pas exceptionnel mais il est jouable. Je joue du rock psychédélique, je cherchais donc un clavier capable de faire des sons classiques (pluck type juno, leads, nappes et orgues) et capable d’être programmé à la volée pour partir dans des effets.


e fait que le clavier soit équipé d’une reverb, d’un écho et d’une distorsion m’apparaissait comme un sacré Lbonus. Je suis moins enthousiaste sur ce point, j’y reviendrai dans la partie sur les effets. 




II LA QUALITE SONORE


Le nordwave a une architecture tout à fait classique pour quelqu’un qui maitrise la synthèse soustractive. 2 oscillos, 2 LFO, 3 enveloppes, 1 module filtre et quelques effets. C’est bien pensée, on s’y fait très vite et on se retrouve à naviguer très aisément pour construire les sons de notre choix.

- Les LFO
Les 2 LFO sont plutôt pas mal, avec chacun ses propres formes d’ondes et ses 6 modulations. Les autres avis et le test reviennent sur ce point en détail, qui peut être frustrant à l’usage : par exemple, seul le LFO 1 propose une forme triangulaire ascendante mais seul le LFO 2 propose la résonance en source de modulation. On ne peut donc pas assigner un LFO triangulaire ascendant à la résonnance. A l’usage, ce n’est pas très grave, on contourne le problème facilement mais lorsque l’on pense un son, c’est parfois frustrant. 

Les LFO peuvent avoir une vitesse très rapide, ce qui permet de scultper des sons intéressants. Néanmoins, dans les vitesses lentes, il y a des seuils : on passe d’une vitesse de 3 hz à 3,2hz puis 3,5hz par exemple. On ne peut pas avoir une vitesse intermédiaire. C’est un manque de nuance qui peut-être frustrant à l’usage. 



- Les filtres

Le module filtre est très interessant : il permet de choisir entre 6 types de filtres différents, dont certains assez rares. Cela permet d’avoir en théorie un superbe panel de sons, mêmee si on utilise qu’un seul filtre à la fois. A l’usage, je ne me sers quasiment que des filtres les plus classiques (HPF et LPF). Et c’est l’un des point faible de la machine : ils sont très précis mais en même temps très froids. Lorsque la résonance est trop importante, on perd une partie du volume. Pour moi qui suis habitué à des machines aux filtres analos très marqués et colorés, c’est parfois une frustration.

- Les enveloppes 

Les enveloppes sont super : elles peuvent être à la fois très rapides ou très lentes, elles se règlent avec finesse, c’est un régal de les utiliser 



Les oscilos et les samples
C’est le très gros point fort du clavier. Je me sers des samples sur quasiment tous mes sons. On trouve très facilement sur le net des packs de samples. J’ai trouvé une banque d’oscillateurs bruts de prophet 6. Ce sont mes formes d’onde de base, plus chaudes que les oscillos de base du NW. Pour mon groupe, j’ai besoin de sons classiques d’orgues et de mellotron : la banque de son clavia propose des sons de méllotron en grande quantité, j’ai récupéré les flutes. Pour les orgues, je les ai fabriqué moi même depuis mon nord electro et d’autres synthétiseurs. J’ai complété mes banques avec des sons d’orgues trouvé sur le forum nord (des philacordia, des panthers…). Une partie de la froideur de la machine est ainsi facilement contournée en même temps que des possibilités de création sonores énormes sont ouverts.


- La FM et les wave
Le Synthé offre une ouverture dans ce monde, mais il faut le maitriser. Je n’aurai pas grand chose d’interessant à dire sur ce point, à part que les possibilités de synthèse sont élargies. 
Les waves peuvent êtres interessantes : on trouve quelques samples d’orgues, de cordes, mais ils sont de base assez cheap, il faut les retravailler. Je maitrise mal cette forme de synthèse, je n’ai pas d’avis interessant à donner sur ce point. 
Dans tous les cas, des possibilités de création énormes sont ouvertes par ces deux possibilités. Et même sans les maitriser, j’arrive à sortir des sons qui sont plus interessant qu’un « simple » analo.


- Aftertouch, layering et modulations


L’aftertouch n’est assignable qu’à un seul vibrato, non configurable. Quelle est cette aberration ? C’est finalement assez peu utile dans le jeu tant le son de base est caricatural. 
C’est d’autant plus frustrant que la machine brille par ses possibilités de modulations gigantesques en utilisant la vélocité, en utilisant la molette (ou une pédale d’expression) ou la position sur le clavier. On peut assigner presque n’importe quel paramètre du synthé à une de ces modulations : ainsi, la vitesse du LFO pour etre plus ou moins rapide selon notre frappe, l’ouverture du filtre ou des enveloppes plus ou moins lente… cela ouvre des possibilités de modulation et d’expressivité quasi infinis. J’aime ce synthé pour cette raison : il est l’un des plus expressif que je n’ai jamais essayé. Je peux apporter beaucoup de nuances à mon jeu, faire évoluer un son vers des formes totalement inattendues. 
La programmation de ces modulations est très facile et intuitive et l’on peut faire des patch très complexes dont on maitrise chaque paramètre sur le bout des doigts ou à l’aide de la pédale d’expression. C’est très utile en live. Et lorsque l’on voit ces possibilités, on se demande pourquoi l’aftertouch ne peut pas être programmé de la sorte. Du vrai gachi. 

Enfin, pas de bitimbralité possible. On peut contourner en créant des samples qui utilisent deux parties du clavier (mais adieu la possibilité de sculpter les samples) ou avec le morphing entre la partie grave et aigue du clavier, mais ce n’est pas très satisfaisant.
 De fait, pour pouvoir jouer deux sons différents, j’utilise deux synthés / claviers en live. 


- Les effets
Le chorus est ok, mais je ne l’aime pas trop : je le trouve un peu trop froid et mécanique pour un chorus. Pas de possibilité de le régler dans sa vitesse et sa profondeur avec un potard. Ca permet néanmoins d’apporter un peu de couleur et de chaleur aux sons du nordwave, c’est un outil pratique à défaut d’être attachant. 

Les reverb et les delay sont tout à fait corrects. Les delays ont un tap tempo, ce qui est encore une fois très pratique. Je préfère utiliser ma propre pédale de delay pour ce synthé, mais lors des jams, on fait très bien avec le delay integré. 

La saturation est mauvaise. Elle est froide et métalique. Ca ne ressemble en rien à une simulation d’ampli réaliste. Je préfère utiliser mes propres pédales de saturation pour obtenir une coloration légère et plus de chaleur. 

Un petit equalizer permet de régler les basses et les aigus. C’est extrêmement utile pour sculpter finement le son et bien s’adapter à nos autres amis musiciens pour ne pas se bouffer des fréquences.


III - LA QUALITE MATERIELLE

C’est très bien construit, léger mais solide. Aucun problème depuis 3 ans alors que je le transporte régulièrement entre mon home studio et les studios de répétition. Je n’ai pas eu le moindre problème matériel. Pourvu que ça continue ainsi. 

J’apprécie particulièrement les molettes de modulation et de pitch de Clavia, qui se prennent très bien en main. 
Les touches sont un peu trop « synthé » à mon gout mais sont tout à fait jouables. 

J’utilise en live une pédale d’expression et une pédale de sustain. C’est très utile et pratique. Je n’ai jamais eu le moindre problème de configuration, c’est du plug & play.


Les potards de contrôles sont ramassés sur la gauche de l’instrument, il reste une large partie inutilisée. J’aime beaucoup, ça me permet de poser des pédales d’effets (Flanger, saturation et delay) et un sampler (akai MPX 16) dont je me sers pour le live. Tout est sous ma main très facilement comme ça.






CONCLUSION
Le synthé idéal n’existe pas, mais celui ci aurait pu se rapprocher de mon idéal : il est très complet et facile à programmer, les samples permettent de couvrir un large panel de sons dont on peut avoir besoin en live, les possibilités de modulations et de nuances sont énormes. 
La qualité de construction est super. 

Par contre, les oscillos de base et le filtre sont moyens, ils manquent de personnalité et de chaleur. Certains effets sont dispensables et nécessitent un complément d’effets externe. 

Pour un synthé fabriqué il y a 12 ans, c’est tout de même superbe. Les technologies ont évolués et les synthés qui sortent ont un meilleurs son, même si le NW se défend bien. Il reste d’actualité en terme de puissance de synthèse et de modulation. 

Avec le recul, c’est un choix que je ne regrette pas. Peut-être évoluerais-je vers un analo polyphonique moderne type prophet rev2 ou prologue, tout à fait accessible en occasion. De ce que j’ai testé, les sons sont meilleurs et plus chaleureux mais les possibilités de modulation et d’expressivité sont moins poussées. Et le poids est plus important.
»
alcools07/05/2016

L'avis de alcools"Mérite un successeur !"

Clavia Nord Wave
Voilà un synthé dont la philosophie m'a plû depuis son lancement. Je l'ai acheté 3 fois (revendu 2 fois). Ce qui m'a fait le revendre les 2 premières fois:
- Son assez froid tant qu'on ne lui met pas des samples "chauds", surtout dû à son filtre LP (le plus classique donc) qui manque de grain, et qui écrase le son dès qu'on pousse un peu la résonnance, donc pas terible pour les sons à forte résonnance.
- Pas de split, ce qui limite sa polyvalence dans un set (à moins de faire un sample à plusieurs sons)
- Aftertouch dédié uniquement au vibrato et pour lequel il faut écraser les touches pour le déclencher
- Pas d'arpégiateur
- Limitation à 100 samples en mémoire (domage car il me reste pas mal de Mo dispo)
- Mon manque de connaissance et d'interet pour les tables d'onde et la FM (je me suis amélioré sur ce point depuis)

Ce qui m'a fait le racheter une 3eme fois, 5 ans après le 2eme:
- Mes connaissances en synthèse se sont améliorées à force de triturer mon G2X
- La machine reste unique en son genre, avec le mix de VA classique avec en plus, FM, table d'onde, sample triturables avec des vrai potards (et préchargés dès l'allumage), des filtres assez rares bien sympa (comb, multi), et comme toujours chez Clavia un poids plume pour le transport.
- Me limitant à 2 synthés à transporter en live et répètes, il me fallait un sampleur pour y mettre les sons d'autres machines que j'affectionne (Prophet 6 et Tetra, et certain qui m'avaient plû sur mon "ancien" NL4).

Bon, je ne vais pas refaire un avis complet car il y en a quand même un bon nombre et bien détaillés, mais je vous aide à faire la balance des pour et des contre. J'espère vraiment que Clavia (Nord) sortira un NW2 un jour (ou un NL5 avec sample) car une update de ce synthé avec les avancés du NL4 (filtres, split, arpégiateur, et effets améliorés) et + de samples embarquables serait vraiment une tuerie.

Donc, une super machine, pour une première version, qui mérite vraiment de ne pas rester indéfiniment dans les produits "legacy" de Nord.
»
fredziak07/02/2014

L'avis de fredziak"Sur la voie du synthé idéal"

Clavia Nord Wave
Sorti fin 2007, le Nord Wave est dans la lignée du célèbre Nord Lead, premier synthétiseur "analogique virtuel" de l'histoire. On pourrait d'ailleurs le qualifier de "Nord Lead étendu", sa philosophie étant de proposer le même moteur et la même ergonomie mais avec des oscillateurs plus diversifiés, notamment en intégrant la lecture d'échantillons.
Je ne décrirai pas ici toutes ses caractéristiques et me contenterai d'évoquer quelques points remarquables.
D'abord, la qualité de conception et de fabrication : c'est un instrument de pro, et ça se sent dès qu'on touche à l'interface. Rien à voir avec la plupart des jouets concurrents !
Le moteur sonore ne réinvente pas la roue : synthèse soustractive à deux oscillateurs, un filtre (plusieurs types quand même avec un choix entre 12 et 24 dB) et des possibilités de modulation plutôt classiques. L'intérêt réside surtout dans la diversité des options sur les oscillateurs, entre les formes d'ondes analogiques virtuelles, des échantillons en ROM et en RAM et de la synthèse FM. La machine inclut de bons effets de chorus, delay, reverb et simulation d'ampli avec distorsion.
La mémoire flash permet d'importer des samples et de les conserver dans la machine. C'est un confort très appréciable, à tel point qu'on trouve vite sa taille limitée.

UTILISATION

L'ergonomie est la meilleure qu'il m'ait été donnée d'expérimenter sur un synthétiseur. Un parfait équilibre entre la manipulation directe héritée des vieux analogiques et les possibilités modernes. C'est sans doute le gros point fort du matériel Clavia en général.
Le clavier est léger et sur 4 octaves. J'avais un peu peur que ça soit limitant mais mes petites mains maladroites s'y sentent finalement très à l'aise, ce qui en fait un bon clavier maître compact, que je trouve bien meilleur que celui du Nord Lead malgré l'apparente similitude. L'aftertouch manque de souplesse mais il a le mérite d'exister.
Les programmes comportent deux "slots" indépendants qui permettent une bitimbralité. De mon point de vue, ça ne vaut pas une vraie multitimbralité avec une notion de "performance" séparée. A l'usage, je le considère plutôt comme monotimbral.
Le moteur de synthèse a beau être limité, il y a largement de quoi faire. Je regrette juste qu'un seul des deux oscillateurs n'accepte les samples : j'aurais bien aimé pouvoir faire plus de mélanges.
La gestion des programmes et des échantillons se fait via un logiciel spécifique à travers une connexion USB. On peut trouver des fichiers d'excellente qualité sur Internet (en commençant par le site du constructeur) et en préparer soit même facilement via un autre logiciel. Ces logiciels sont efficaces mais la gestion des liaisons entre programmes et samples fait cruellement défaut à l'usage.


SONORITÉS

Les sonorités bénéficient à la fois de la grande qualité du moteur de synthèse analogique virtuelle et de la diversité permise par les oscillateurs et l'import de samples. Au delà de cet aspect, je suis régulièrement scotché par l'efficacité des enveloppes et la couleur du filtre. On peut notamment en sortir des basses très convaincantes.
La synthèse FM est efficace, plus bridée que celle d'un DX7 mais plus facile d'accès.
Les samples permettent d'envisager la reproduction de timbres acoustiques mais la machine vous invite plutôt à les détourner pour en faire des sonorités synthétiques ou du moins hybrides. La modulation croisée et la distorsion permettent à l'instrument d'exceller dans les sons qui écorchent le tympan. Rien n'oblige cependant à en abuser et vous pouvez aussi en sortir des nappes soyeuses, de belles envolées cuivrées ou des chœurs chaleureux. Le Nord Wave brille aussi dans les sons de Mellotron grâce à des samples directement extraits de bandes d'origine. Enfin, faites lui digérer des ondes de vieux analogiques, et vous obtiendrez de jolies couleurs...
Pour terminer, j'insiste sur le fait que le Nord Wave est un VA complet au même titre que le Nord Lead, la lecture d'échantillon n'étant qu'une option pour aller plus loin.


AVIS GLOBAL

Pour moi, le synthé idéal serait un Nord Wave avec un peu plus de mémoire, de multitimbralité, 3 oscillateurs complets, des samples à plusieurs couches et un plus grand clavier. Ca fait pas mal de choses à ajouter mais le Nord Wave est sur la bonne voie et déjà un vrai coup de coeur. Il a ceci de paradoxal qu'il n'a rien de révolutionnaire sur le papier mais est d'une efficacité redoutable à l'usage. En effet, certaines bécanes d'il y a 20 ans avaient déjà un moteur de synthèse plus puissant. Mais le Nord Wave est bien plus agréable à manipuler. C'est à ce titre un véritable instrument pour musicien plutôt qu'une machine pour ingénieur. On peut bien sûr regretter ses quelques limitations mais c'est sûrement la contrepartie d'une philosophie qui préfère l'excellence ciblée à la médiocrité dispersée. On ne peut que s'en réjouir.
»
revega10/09/2013

L'avis de revega"Une belle vague venue du Nord, mais la dernière."

Clavia Nord Wave
Le Nord Wave est un synthé/sampler numérique hybride assez unique en son genre.

- Synthétiseur à Modélisation et Lecture d'Echantillons, - Clavier 49 notes sensible à la vélocité (49 notes) avec sélection de l'octave,
- Multitimbral 2 parties,
- 2 oscillateurs, 6 formes d'ondes + lecture d'échantillons,
- Filtres, passe bas, passe bande, passe haut, ”notch” et formant,
- Morphing assignable à la vélocité, à la molette de modulation, à la pédale de contrôle (chaque fonction, contrôlée par un bouton, peut être contrôlée par la réponse à la vélocité ou par la molette de modulation),
- Molette de Modulation, ”Pitch Stick”
- Ecran LCD rétro-éclairé,
- 33 potentiomètres rotatifs, 26 boutons switch pour l'édition,
- 2 LFO,
- Section d'effets incluant:, - Modélisation d'ampli à lampes,
- Reverb,
- Egalisation grave, aigu,
- ”Tap” Delay,
- MIDI IN/OUT
- Entrée pour pédale de sustain,
- Entrée pour pédale de contrôle,
- Port USB pour la communication avec le logiciel d'édition,
- Prise casque,
- Dimensions : 865x265x90 mm (petit et facile à emporter)



UTILISATION

L'utilisation reste simple et finalement le manuel (en Anglais uniquement) fournit assez d'infos pour ne pas avoir à tourner en rond trop longtemps. Le seul point nébuleux reste dans l'édition des samples via une interface PC/MAC pas vraiment évident au début. Une fois le logiciel en main l'édition est simple pour la partie sample. Malheureusement c'est ce passage obligé (pour cette partie) à l'ordinateur qui gâche un peu l'utilisation intuitive du Nordwave. On regrette l'absence d'un 'audio in' pour sampler à la volée n'importe quel son (le gros point positif du Korg Micro sampler par exemple).
Pour ce qui est de la partie synthèse, tout se fait avec les potards disponibles et l'édition se fait avec le bouton 'store', donc très facile.


SONORITÉS

Le son est, avouons le, assez puissant. On a le son Clavia (on aime ou on aime pas) avec cette touche lié à l'utilisation de samples qui en fait un instrument assez unique finalement. Car la possibilité de mélanger, un échantillon à de la synthèse soustractive donne un panel de possibilité originales et très créatives (le plus important quand même).
Certes le son est typé, la marque pose sa signature à ce niveau. Ce n'est pas neutre, c'est assez métalisé, même pour les échantillons, très proche de ce que l'on trouve sur le Nordlead 2/3. Au début ça m'a paru flagrant mais avec de l'utilisation et de la maitrise on arrive à le mixer un peu partout. Et il s'en sort bien le bougre, avec une vraie dynamique sans avoir recourt à toute une panoplie de compresseurs & co.
La partie effet ne m'a pas, mais alors pas du tout convaincu. Ca fait justement ressortir ce coté métalique/numérique à en déchirer les oreilles, je n'aime pas du tout. Le mieux est d'utiliser un effets externe pour adoucir et arrondir la source parce que le Nordwave en a besoin, même s'il demeure un instrument très autonome.
La modélisation d'ampli à lampe est à utiliser avec parcimonie, car ça reste une 'simulation' donc on chavire vite dans une distortion numérique pas très gracieuse. Mais c'est un plus non négligeable pour 'salir' un son.
Quant à la mémoire, elle est clairement insuffisante sur cette machine et l'on ressent une vraie frustration quant aux nombres d'échantillons que l'on peut importer. C'est pas dramatique mais l'ajout d'un lecteur de carte SD manque cruellement à l'appareil.
L'accès à la banque de son de chez Clavia est remarquable et permet au Nordwave de devenir, à votre envie, soit un émulateur de son acoustique de très bonne qualité (Mellotron, String, Brass etc...) ou d'enfiler les sonorités de quelques vieux coucous de chez Roland, Moog, Sequential Circuits, Arp & co. Excellent!

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis quelques mois et j'avais déjà gouté à la gamme des Nordlead.
Ce qui m'a intéressé c'est cet aspect hybride sampleur/synthétiseur et la possibilité de fusionner les deux parties. Mine de rien Clavia est la dernière marque à l'avoir fait depuis la fin des sampler studio (si je ne me trompe pas). Dommage donc qu'il n'y ai pas de nouvelles séries avec correction et amélioration (mémoire, audio in etc..) car le Nordwave est, quelque part, le dernier héritier de ces sampleurs/synthés/claviers taillés pour le studio.
Avec ce couteau Suédois on a alors des possibilités hors norme pour fusionner l'acoustique d'un échantillon à de la modélisation analogique et ça, c'est quand même assez béton.
Le prix en neuf était, je penses, un peu excessif mais en occasion il se justifie pleinement.
Pour avis la marque ne semble pas prête de remettre le couvert et les derniers exemplaires seront désormais, durement convoités.
»

News Clavia Nord Wave

2 banques complètes de patches pour NordWave

2 banques complètes de patches pour NordWave

2 Publiée le 02/11/12
Clavia vient de mettre en ligne 2 banques complètes de nouveaux patches pour Nord Wave.256 patches pour Clavia DMI NordWave

Le Nord Wave arrive

Publiée le 06/11/07

Images Clavia Nord Wave

  • Clavia Nord Wave
  • Clavia Nord Wave
  • Clavia Nord Wave
  • Clavia Nord Wave

Vidéos Clavia Nord Wave

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : nord wave, nordwave

Forums Clavia Nord Wave

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.