Bogner Ecstasy XTC 101B Head
+

Bogner Ecstasy XTC 101B Head

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Ecstasy XTC 101B Head, Tête d'ampli guitare tout lampe de la marque Bogner.


8 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 2 199 € Argus occasion : 2 550 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesEn savoir plus…

Fiche technique Bogner Ecstasy XTC 101B Head

  • Fabricant : Bogner
  • Modèle : Ecstasy XTC 101B Head
  • Catégorie : Tête d'ampli guitare tout lampe
  • Fiche créée le : 11/02/2009

Tête d'ampli à lampes

100/50/25 watts sous 4, 8 ou 16 ohms.

3 canaux (clair, crunch, saturation)

2 égalisations séparées

6 12ax7 et 4 El34

Boucle d'effet parallèle ou série.

Pédalier 6 fonctions (3 canaux + boosts + boucle + stand by)

 

 

 

Distribué par Filling Distribution

»

Acheter d'occasion Bogner Ecstasy XTC 101B Head

Bogner Ecstasy XTC 101B Head Vends Bogner XTC101B + Cab Bogner 2x12 2 999 € »

Avis utilisateurs Bogner Ecstasy XTC 101B Head

Note moyenne :4.5( 4.5/5 sur 8 avis )
 4 avis50 %
 4 avis50 %
Cible :
theprisonier23/06/2019

L'avis de theprisonier"Fallait-il encore un avis?"

Bogner Ecstasy XTC 101B Head
Si vous regardez cet ampli vous savez de quoi on parle ici.

3 canaux et tout le spectre sonore du rock au sens large. Il est impossible de ne pas avoir le son avec cet ampli.
Il va respecter la personnalité de chaque guitare mais aussi vous montrez tous les défauts de vos doigts au jack !!

J’ai une version combo, cabinet imbattable, sons énormes quelle que soit la situation.

Si je devais faire une remarque, la qualité de fabrication est excellente mais l’ampli semble plutôt fragile. Pourtant mon exemplaire à tourné. A voir avec le temps.

Si vous connaissez le son Bogner la série Ecstasy est le Vaisseau amiral. Celui-ci possède une vraie personnalité et ne sonne comme aucun autre ampli.

Coup de cœur intégral

»
Le Taz18/03/2014

L'avis de Le Taz"Spirits of ecstasy..."

Bogner Ecstasy XTC 101B Head
Ampli 100% lampes : 4xEL34 et 6x12ax7. Boucle d'effet réglable en parallèle ou en série, le volume permettant d'agir comme un master volume général. Une égalisation pour le canal clair (vert) et une pour les canaux saturés 2 et 3 (bleu et rouge), un volume et un gain par canal. Possibilité d'assigner un mode Plexi, qui est en fait le 4ème canal "caché" de l'ampli, à la place du canal 2 ou 3. Deux Presence, dont une, optionnelle assignable au canal 1 ou 3, ou hors-service. Deux réglages "excursion" (liés aux presences)avec chacun trois mode. Censés influencer le déplacement du cône (dans les faits, la différence de volume est plus que perceptible), ils agissent comme des presets de resonance. On a également un boost pour le canal vert, et un autre dédié au canal bleu et rouge. A noter que le niveau de boost n'est pas réglable, juste débrayable.

Enfin, on a un switch "structure" qui intervient sur la nature de la saturation (bleu et rouge) L étant low, plus bas et plus "doux", plus "vintage" H étant high, nettement plus saturé, plus moderne et graineux. Enfin, chaque canal dispose d'un switch avec les options N (neutre) B1 (bright 1) ou B2 (bright 2). Ils influent sur la manière dont le boost va réagir, sur l'attaque. Ils permettent autant de travailler le grain, la définition de l'attaque que le niveau de boost. Le B1 sur la canal rouge agit un peu à la manière d'un treble booster sur un Marshall vintage (enfin, en plus moderne ici) alors que le B2 sera un peu plus subtil. Cela permet d'ajuster l'attaque en fonction de ses goût.

A l'arrière, en plus de la boucle, on a l'option old et new style qui fait travailler les lampes en triode ou pentode. Mon modèle ne possède pas le mode 50w.

Bref, c'est peu de dire que l'engin est plus que complet, ça a même tendance à effrayer au début, alors que l'utilisation de ces fonctions se révèle intuitive et toujours audible. C'est simple, je crois qu'on ne peux pas faire mieux en terme de capacités de réglage.

UTILISATION

La configuration est-elle simple ? Bien oui et non ! Même Reinholdt Bogner n'a pas réussi à faire un manuel standard, concis, on doit se taper la lecture de son descriptif de A à Z, comme on visite une maison, afin de ne pas se perdre... comme je n'ai pas réussi à faire une présentation simple moi-même ! Heureusement, les applications de chaque switch étant efficaces, on finit par piger très vite les diverses interactions. Le problème n'est pas de comprendre l'ampli et ses réglages, mais finalement de choisir parmi une infinité de possibilités : on peut utiliser cet ampli comme un 3 canaux "de base", comme avoir un ampli doté de 6 sons sous les pieds.

Bien sûr, il faut accommoder les presets communs de chaque canaux. C'est là que le mode plexi devient intéressant, car si l'égalisation du canal bleu ou rouge est parfaite pour l'un des canaux mais moins efficace pour l'autre, il vous reste la possibilité de de choisir le crunch du plexi à la place si, comme moi, vous adorez le canal 3 en pre eq B1, plus bright que le canal 2. De même, en structure H (ou L avec une TS9 devant) le canal bleu peut faire office de canal lead, rendant le canal rouge moins intéressant : un coup de switch, et hop, on le remplace par le canal plexi... L'ampli est néanmoins très homogène, on trouve forcément une configuration qui colle aux besoins du moment.

Je ne reviens pas sur le manuel... Pour le son, c'est quasiment toujours bon (question de goût en tout cas).

SONORITÉS

- Le canal vert est le moins plébiscité. Sans boost, il peut faire une très bonne base pour un pedal-board et quelques distos exotiques. Avec le boost, on a un clean de très bonne facture (pas autant qu'un Shiva), qui peut s'aventurer sur tous les terrains : jazz, funk, blues... Bon partout, sans être excellent nulle part. Notez bien que pour autant, c'est certainement l'un des meilleurs canaux clairs qu'on puisse trouver sur un ampli 3 canaux, à quelques rares exceptions, même si son crunch laisse à désirer à mon goût.

- Le canal bleu : Alors celui-là, il est mythique pour beaucoup de monde. Mais pas pour moi je dois dire. Ce canal a beaucoup de qualités, pour des leads fusion/shred de belles rythmiques. Il est un poil trop propre pour moi qui reste un Marshall player dans l'âme, mais ça ravira tous ceux qui trouvent les Marshall ingérables et agressifs. Il peut passer partout, faire un crunch de rythmique très efficace, ou faire un superbe lead à la Lukather en Structure haute avec le boost enclenché. Maintenant, on a pas le côté organique d'un crunch à l'ancienne, c'est comme une super pédale de drive, mais avec plus de corps. Très bien pour la scène, très limité (en terme de style) pour le studio.

- Le canal rouge : moins mythique, pourtant je le trouve à titre personnel bien meilleur, surtout avec les Pre EQ. Moins "passe-partout" que le canal bleu, généralement tout le monde trouve qu'il compresse beaucoup plus. C'est vrai. En PreEq N, il est le prolongement ultra saturé du canal bleu, parfait pour du shred ou du metal pas trop extrême. Mais dès qu'on utilise les Pre Eq, le son prend un mordant propre aux amplis vintage, modifiés dans les années 80. Avec ce canal rouge et le PreEq en B1, ça chante et ça envoie le steak, même avec le gain à... 3 ! Il m'évoque les plexis modifiés des années 80. En creusant les mids et en poussant le gain, on peut se lancer sur du métal trapu et moderne, selon l'Excursion qu'on utilise (en l'occurrence en mode Loose pour un max de basses).

- Le plexi... Le 4ème canal caché de l'ampli. Il n'est pas débrayable au pied, il faut l'assigner soit au canal bleu ou canal rouge qui est, du coup, shunté. Le choix de l'assignation n'influe absolument pas sur le son, c'est bien un quatrième canal, auquel on choisit d'attribuer les réglages de l'un ou l'autre canal. Il offre un clean plus rond et rebondi que le canal clean (plus "moderne") est un crunch qui va beaucoup moins loin que le canal bleu. Comme il ne dispose pas du boost ou des pre-eq, ses réglages restent basiques et dépendent de votre jeu, de votre guitare, du volume, etc. Il offre un magnifique crunch en rythmique, un régal avec des simples. Ce n'est pas un vrai son vintage, mais il matche totalement avec le canal 3 avec pre eq b1 (un peu plus plexi également donc), et sera utile pour les quelques blueseux (dont je suis) utilisant cet ampli.

AVIS GLOBAL

L'Ecstasy 101B... un ampli qui fait rêver quelques guitaristes ! Le fait est que cet ampli est d'une qualité de fabrication hors-norme (je n'ai ressenti ça que chez Soldano) qui lui permet de tenter de résoudre la quadrature du cercle : sonner comme un vrai ampli tous lampes tout en étant aussi paramétrable qu'un système en rack. On peut s'aventurer dans le mesa, dans le Marshall, dans une moindre mesure chez Fender, créer des sons subtils ou beaucoup plus marqués... Mais globalement, il y a une vrai homogénéité, car il ne s'agit pas d'un ampli d'émulation : c'est un Bogner. Là, on a une vraie patte, personnelle, qu'on aménage non pas pour reproduire le son d'un autre ampli, mais à adapter le le drive Bogner selon votre style et votre matos, permettant de sonner énorme même sur un 2x12, façon années 80 ou 2000... bref, c'est un ampli pro de chez Pro !

Voilà, je sais pas trop comment arriver à écrire, expliquer à quel point la concurrence (certes, 3 fois moins chère) ne fait pas le poids face à cet avion de chasse, il faut le brancher pour comprendre. Alors oui, c'est très déstabilisant, autant de possibilités, de paramètres à régler, mais si vous avez besoin de 3 sons accessibles immédiatement, avec la dynamique d'un ampli à lampe, alors oui, c'est l'XTC qu'il vous faut. Alors non il ne fera pas de métal moderne, mais les amplis de metal moderne ne peuvent pas faire le quart de ce que cet ampli sait faire.

Les seuls reproches que je peux lui faire, sont :
le footswitch pas besoin d'un switch standby, un pédalier de 7 switches, on a presque l'impression de jouer sur un rack midi ! On devrait avoir plutôt deux switches distincts, selon qu'on utilise les siwtches de boost ou de fx loop ou pas.
Je trouve dommage de ne pas pouvoir assigner le plexi sur le canal 1. Quoique à l'usage, je doute que l'on conserve à la fois les canaux bleu et rouge avec le plexi (ça manquerait d'homogénéité). Au final, à l'usage, on s'y fait très bien.

Enfin le look Bogner, en général d'ailleurs, que je trouve toujours de mauvais goût. Comme les fringues du patron d'ailleurs (cf vidéo de Bogner, le grand escogriffe à lunettes 60's, et aux chemises téléportées des années 90, c'est lui).

Un ampli incroyable qui résume à lui seul l'adage : il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions. Le Bogner Ecstasy 101B, c'est exactement ça !

Faut aimer les son modernes, voire le shred, la fusion, et tous les fans de Lukather. Superbe outil pour le live, il manquera de personnalité pour du studio et même dans les styles indiqués ci-dessus, quelques pédales pourraient être plus appropriées. Pour un ampli moderne qui a quand même pas mal de concurrence, ça fait cher dans une gamme où on retrouve quelques avions de chasse à forte personnalité. En dessous de 2000 euros, ça commence à devenir intéressant, pour peu que vous n'ayez pas besoin de son organiques ou vintage.

»
manoo5113/03/2009

L'avis de manoo51

Bogner Ecstasy XTC 101B Head
Voir avis précédent, tout a été dit, et c'est pas peu dire!

Pour résumer peut être, il y a 3 canaux:
-Vert = clair
-Bleu = crunch
-Rouge = Saturé

Le vert a son équalisation à lui tout seul, le rouge et le bleu doivent se partager la deuxième.

A cette config somme toute assez simple s'ajoutent tout un tas de petits switchs, qui agissent sur différents canaux, et qui sont des modes d'égalisation ou de "brillance" pré-intégrés (donc optimisés) dans l'ampli.

Le tout peut sortir en classe A ou en classe AB, en "OLD" ou en "New", en pleine puissance ou en 1/2.

UTILISATION

Une quantité de réglages importante, surtout quand on ajoute l'interaction des réglages entre eux. ça en fait un ampli difficile, non pas à faire sonner, (il sonne toujours bien), mais à explorer entièrement.
Ceci dit, le nombre de réglages n'est pas là pour la pub, comme sur certains amplis, ne trahit jamais le son, et ne défie pas les lois de l'électronique. D'un bout à l'autre de la conception , chaque switch, chaque potard, a sa place, et son influence dans la chaine du signal est optimisée.
Tout reste toujours très classe. Tout en étant très efficace, chaque réglage reste subtil, aucun n'est superflu.

Le manuel est présenté sous la forme d'un petit tutoriel assez sympa, qui permet d'explorer les différents modes de l'ampli. Pas mal pour débuter.

Pour revenir sur la complexité de l'ampli, qui en rebute certains:
Personnellement, je déteste avoir à trifouiller des tas de paramètres, par exemple en répèt, ou, pendant les balances d'un concert, pour adapter mon son aux circonstances. On est toujours pressés par le temps, les autres s'impatientent et se mettent à jouer dans leur coin pendant que je galère à caler mes médiums(je joue dans un groupe de 7 zikos, à une époque on a été 10)... Au final on n'a pas le temps de se poser réellement pour régler son son en conditions live. Avant j'utilisais un bon multieffet, je n'y touche plus à cause de ça. J'ai la flèmme. Quand je vois les rack de certains gratteux professionnels, j'ai des sueurs froides. BREF.
Et bien sur le bogner, j'ai fini par comprendre tous les réglages, et par bien connaitre leur influence. Grosso modo j'ai à peu près trouvé mon son. Mais quand on me demande de m'adapter en live ou en répèt (trop de ceci, pas assez de cela...), le Bogner et sa conception, bien loin d'être un handicap, sont d'une redoutable efficacité. Là où, avec une autre config de matos, je galérais, là, je réfléchis 1 sec, et bim, si mon crunch était trop agressif, je mets le canal bleu en plexi, je lui mets une pré eq B2, et un poil plus de gain, et il est plus doux sans perdre sa gniak.
C'était un exemple à la con, mais bref, tout ça pour dire que tous ces petits boutons, une fois maitrisés, permettent d'obtenir tout ce que vous voulez, sans foutre le bordel dans les autres réglages, et en 3 secondes montre en main...

Donc pour moi, c'est très bien conçu.

Notons de plus que c'est du solide, du bien foutu. Le mien devait être une 3eme voir une 4eme main. il date de 2003 si je me souviens bien. Les lampes sont d'origine, et fonctionnent encore niquel (c'est ce qui arrive quand on en prend soin, et surtout quand elles sont bien montées et bien polarisées par le concepteur à la base. Et que le circuit qui les emploit est bien conçu évidemment (et des circuits pourraves voire scandaleux, voire dangereux, chez les grandes marques, il y en a!).

SONORITÉS

Tsssssss!

Juste énorme. Comme ça a été dit, on peut tout faire... le canal clair est sublime, avec des basses à tomber. On peut le garder très clair, on peut aussi faire en sorte de le cruncher, on peu le rendre funky, jazzy...
le bleu pareil, on a presque envie de le manger. Il peut passer de très vintage à très morderne. Le rouge peut pousser très loin en gain. Je le dis parce que c'était important pour moi avant d'acheter cet ampli. Au final, je me suis au fur et à mesure rendu compte, dans mon utilisation très rock, que je baissais de plus en plus le gain pour avoir ce que je voulais... Maintenant je le mets à la moitié! Et oui, en fait, pour avoir un son qui pète, la plus part du temps, ça n'est pas le gain qui est important. C'est le spectre du signal, l'aptitude de l'ampli à ressortir chaque fréquence proprement et distinctement. Les autres trucs sur lesquels j'ai pu jouer (pédales de disto et ampli), ne m'avaient jamais donné l'occasion de m'en rendre compte... Toujours très compressé, écrasé, de la bouillie sonore. Merci Bogner! une disto qui pète sa mère. Toujours très précis, très granuleux, très chaud. Avec le gain au max, et le boost, on perd en propreté je trouve, mais le son est pété d'harmoniques.
Bref, on peut tout faire. Sauf peut-être obtenir le son voulu par certains métalleux, à savoir un son synthétique et glacial. Biensur, je ne parle pas de ce qui se passerait si on ajoutait ne serait-ce qu'une seuls pédale au cul de l'ampli.

Ce que j'aime beaucoup avec cette tête, c'est que je sais que le jour ou je veux monter un groupe punk HXC, j'aurais pas à changer d'ampli, ou a acheter des pédales de quoi que ce soit. Je sais aussi que s'il me prend l'envie d'aller faire du blues bien roots, un peut cradingue, ça sera la même chose. De même si je voulais faire du jazz électrique bien rond, mais claquant, très clair et avec de belles basses.... Bref, c'est ultra polyvalent, ça fait TOUT.

L'ampli, et c'est la moindre de des choses à ce niveau là, respecte ENORMEMENT la guitare. C'est biensur loin d'être toujours le cas. Je l'utilise avec une Gibson lespaul studio, qui a une touche ébène et un corps acajou: tout ce qu'il faut pour un son sombre et assez mat. avec elle, j'arrive tout de même, grace aux possibilités du Bogner, à faire briller mon son, mais les crunchs, par exemple, resteront très crémeux, et, si je veux les rendre agressifs, les pousser en gain ne leur réussira pas forcément, il faudra mieux directement employer le boost, ou jouer sur l'équalisation, pour faire claquer le son.
J'ai enregistré tout un album avec l'ecstasy, et j'ai eu l'occasion d'y brancher une fender telecaster touche érable, bref, l'opposé de la gibson: claquant, très brillant. Et bien outre cette différence de base, l'ampli ne réagit pas du tout de la même manière. Le canal crunch par exemple, va s'approprier les caractéristiques de la télé d'une toute autre manière, et la gestion du son sur l'ampli ne se fera plus sur les mêmes paramètres que pour la lespaul. Augmenter le gain du crunch réussira par exemple beaucoup mieux à la télé qu'à la Gibson. Ca paraitra évident à ceux qui évoluent depuis longtemps dans les amplis haut de gamme, mais c'est toujours intéressant à rappeler pour les autres.

Aucun problème pour jouer à très bas volume, on savoure son son, il garde ses nuances, c'est top quoi! Et quand je dis très bas volume, c'est très bas! Mais même en répèt, je ne pousse jamais comme un sal. J'avais besoin d'un ampli qui marche bien à Bas/moyen volume: niquel pour le Bogner.

Enfin, je l'utilise avec un cab 2*12 oversized Bogner (j'ai pas cherché à comprendre):
Le son est... Confortable. Il s'insère dans le mix du live. il ne casse jamais les oreilles (bon, quand on veut on peut, évidemment). ça ne braille jamais, ça chante. Les basses, en mode préeq "LOOSE", sont juste magnifiques, quelque soit le canal, et ne sont jamais ce bourdonnement sourd et insupportable, qui bousille tout le son, et que j'ai pu entendre souvent ailleurs... Bref: a n'a pas mal aux noreilles à la fin de la répèt.

AVIS GLOBAL

Je l'ai depuis un an.
Avant j'avais eu quelques amplis de base (combo marshall, un combo fender, un truc de chez H&K..., et quelques pédales)... J'avais essayé un certain nombre de choses... Bref, je n'ai pas une expérience transcendante d'un point de vu matos. En revanche, ça fait un moment que je joue, en groupe notamment. Et mon oreille s'est aiguisée. j'ai commencé, au hasard des trucs que j'ai pu avoir entre les mains, des concerts, etc, à cerner mes gouts, et l'origine de mes problèmes de son. J'ai commencé comme beaucoup à vouloir beaucoup de gain, des basses, machin, truc... Mais maintenant j'ai pigé.
Je ne peux pas dire si le Bogner est mieux que tel ou tel autre ampli haut de gamme. Je sais juste qu'intrinsèquement, cet ampli est ultime. il est génial.
Personnellement, je ne suis pas un mec qui change son matos en permanence, ça me gave. J'ai trouvé un ampli parfait. Je ne doute pas que si je veux l'orienter vers tel ou tel son au fur et à mesure des évolutions de ma vie de musicien, il me suivra. quitte à l'aider en changeant les lampes de préamp. A part si je me retrouve dans 20m², fauché, je ne le vendrai pas, il fait parti des meubles maintenant !
Si je devait refaire un choix, c'est celui là, sans aucune hésitation, que je ferais!
»
Berzin22/06/2008

L'avis de Berzin

Bogner Ecstasy XTC 101B Head
Ampli à lampes offrant 3 canaux : vert pour le son clair et les légers crunchs, bleu, pour les crunchs et la disto "à l'ancienne", rouge pour des disto plus moderne. A ceci d'ajoute le mode plexi assignable à l'un des deux canaux saturés, qui imite le son d'un Marshall classique. Deux présences dont une assignable aux canaux vert ou rouge. Les réglages :
*Canal vert : gain, basses, médiums, aigus, volume, boost, pré-égalisation (à trois positions : neutre, brigh 1 et 2).
*Canal bleu : gain, volume, pré-égalisation.
*Canal rouge : gain, volume, pré-égalisation.
*Canal bleu et rouge : Basses, médiums, aigus, structure (qui réduit le gain), boost, mode plexi (à trois positions : neutre, bleu ou rouge).

Au général : deux réglages de présence, avec chacun un réglage à trois positions nommé excursion qui gère le rendu des basses. Un interrupteur "demi-puissance ", un interrupteur "old/new style" qui passe les lampes en triode ou en pentode. Ça réduit la puissance et le rendu des aigus. Interrupteur classe A/Ab (en option). Boucle d'effet fonctionnant en série ou en parallèle. Sortie ligne. Pédalier à sept interrupteurs : vert, bleu, rouge, boost 1 et 2, boucle d'effet et stand-by.

Très complet donc, mais il manque un volume général. Celui-ci existait sur le précédent modèle, mais a été sacrifié au profit de la seconde présence. On peut utiliser le volume de la boucle pour gérer tout ça. Autre petit bémol, l'égalisation commune sur les canaux bleu et rouge, mais au final on s'en passe en jouant sur les réglages pré-égalisation.
Pas de réverb, pas d'effet embarqués.
Au final, aucun réglage n'est superflu ou inutile. Pas non plus de potard qu'on tourne dans tous les sens sans trouver à quoi ça sert comme sur certains amplis. Un bon point donc.

UTILISATION

Comme dit précédemment, c'est complexe à régler, dans la mesure où il y a pléthore de réglages. Mais tout sonne... Certains réglages interagissent. Par exemple, la classe A/Ab joue sur la compression et le rendu des aigu, tout comme le "old/new style. Du coup, en old style, avec des aigus atténués, on entend très peu de différence entre A et Ab. C'est le prix à payer pour la polyvalence.
Les possibilités sont énormes, mais je trouve que cet ampli ne perd pas son âme pour autant. Il reste cohérent dans ses sonorités. Le manuel est complet, mais n'est disponible que dans la langue de Jack l'éventreur. Le mauvais son, cet ampli ne connaît pas...

SONORITÉS

Les sonorités :

D'une manière générale, le son est assez sombre et très doux, très moelleux.
*Canal vert : son assez fenderien, dans l'esprit d'un Deluxe reverb. Il est moins immédiat que celui du Shiva, qui est un peu meilleur et plus moelleux. L'Xtc est capable de sons clairs fabuleux, mais cela implique quelques réglages. Pour une tête à haut gain, le son clair, bien claquant est parmi les meilleurs. Avec le boost, on obtient une sonorité plus jazzy, un peu plus compressée. On peut faire cruncher légèrement le son clair.
*Canal bleu : son très classe, offrant des crunchs aériens et riches, assez sombres, mais passant très bien dans le mix, très expressifs. On est dans un esprit Marshall sous amphétamines. D'ailleurs, comparé à d'autres amplis proche dans l'esprit sonore (Marshall JVM, 800, Orange Rocker 30) l'Xtc offre un son bien plus épais.
*Canal rouge : assez proche du bleu, mais plus compressé et offrant un peu plus de gain. Il a une couleur un peu plus moderne, mais peut sonner vintage si on configure l'ampli dans cette idée (old style, classe A). Avec le boost enclenché, on obtient des sons très liquides, excellents pour les solos, avec beaucoup de résonnance.
*Mode plexi : soit on l'utilise comme un son clair, plus compressé et plus dense que le vert (plus Marshall en somme), soit en crunch. Ca sonne, mais ça nécessite de pousser un peu le volume, comme préciser dans le manuel. Le son est excellent pour du blues ou du Led Zep (avec le gain poussé). Il accepte très bien les overdrives de toutes sortes.

Une des forces de l'XTC réside dans sa capacité à sonner très bien, même à très faible volume. Il faut dire qu'avec les différents interrupteurs, on peut descendre de 100 (120 selon le manuel) à 50, puis 25 watts et même 7 watts avec l'option classe A ! De fait, je n'utilise même pas mon atténuateur : il sonne mieux en chambre que mon Orange 30 watts ! L'interrupteur structure permet à volonté de réduire le gain quand il y en a trop, ce qui est bien pratique.

La boucle est excellente, pas de reproche à son égard.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis six mois. Je regrette l'absence d'un volume général. Pour le reste, c'est à mon sens l'ampli ultime. On peut tout faire avec, du jazz à la country, du blues au heavy. C'est un monstre utilisable en toute circonstance, en chambre, comme dans un stade. C'est l'ampli avec lequel j'utilise le moins de pédales (une TS sur le mode plexi ou le vert et un delay). Un signe. Il se suffit à lui-même. Je ne pense pas qu'un ampli puisse me combler autant, même si je n'ai pas tout essayé, j'en ai connu pas mal (AC30, JCM900, Shiva, Studiotone, JTM60, Deliverance, Rocker 30...)
Le problème reste le prix, mais il faut relativiser. Pour à peine moins cher, certaines marques vendent des amplis qui font plop au changement de canal, qui sont inréglables et qui ne sonnent pas en dessous de 140 db. Au final, ça coûte un oeil, mais je referais ce choix. En quelque sorte, on trouve dans un même boitier un Fender Deluxe Reverb, un JTM45, un JCM800 et un 900 SLX. Au pire, il faut le trouver en occasion. Le prix s'oublie, la qualité reste.
»

Tutoriels et astuces Bogner Ecstasy XTC 101B Head

Master Volume

Publié le 01/02/13
Vous l'aurez remarqué, chaque canal de l'XTC  possède son potard de volume. Mais pas de trace d'un master volume pour régler d'un coup d'un seul le niveau des 3 canaux.   La petite astuce c…

Position des lampes

Publié le 12/02/09
Bonjour, Voici la position des lampes de préampli du Bogner XTC 101 V1: 1er étage pour les 3 canaux, 12ax7 V2: 2ème étage pour les canaux 2 & 3, 3ème étage pour le canal 3, 12ax7 V3: 3ème étage…

Images Bogner Ecstasy XTC 101B Head

  • Bogner Ecstasy XTC 101B Head
  • Bogner Ecstasy XTC 101B Head
  • Bogner Ecstasy XTC 101B Head
  • Bogner Ecstasy XTC 101B Head

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : ecstasy xtc 101b head, ecstasyxtc101bhead, ecstasy xtc 101 b head, ecstasyxtc101 bhead, ecstasyxtc 101b head, ecstasy xtc101b head

Forums Bogner Ecstasy XTC 101B Head

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.