Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Suffra Jet City

Test du JCA20H de Jet City

Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Jet City Amplification JCA20H
Photos
1/122
Jet City Amplification JCA20H
Acheter

Quand Mike Soldano, célèbre concepteur d’amplis de guitare, chaperonne une toute nouvelle marque proposant des modèles tout lampes et accessibles, on a forcément envie de tendre l’oreille. Nous avons testé la tête 20 Watts de Jet City, au prix plancher et au caractère trempé.

Jet City JCA20H
La mode est assu­ré­ment aux petits amplis à lampes. Nous avons vu passer toute une série de petits combos ne dépas­sant pas les 5 Watts de puis­sance, comme le Cham­pion 600 de Fender, mais aussi des têtes compactes, simples à utili­ser pour un prix acces­sible, comme le Tiny Terror d’Orange. C’est direc­te­ment dans cette dernière caté­go­rie que la nouvelle marque Jet City vient boxer, avec des amplis tout lampes qui vont droit au but et dont les tarifs donnent des sueurs froides à la concur­rence. Alors quand on apprend que derrière tout ça se cache Mike Soldano (de chez Soldano !), star de l’am­pli­fi­ca­tion guitare depuis les années 90, nous sommes rassu­rés sur le sérieux de la marque. De plus, la ligne de conduite de Jet City est simple : pas de chichi, juste l’es­sen­tiel afin de propo­ser du maté­riel de qualité conçu à Seat­tle et fabriqué en Chine à un prix conve­nable. Car la tête 20 watts que nous testons a un prix avoi­si­nant les 300€, et semble parée pour faire craquer plus d’un guita­ris­te…

 

Mais commençons par débal­ler la bête.

 

Soldano en soldes

 

 

Jet City JCA20H
Quand la petite boite pointe le bout de ses potards, nous sommes agréa­ble­ment surpris par le design géné­ral de la bête, arbo­rant les deux couleurs chères à la marque : bleu et noir. Jet City ne cède pas à la mode passéiste du look vintage et présente un ampli sobre, moderne et au goût sûr. On ne peut pas en dire autant de toutes les marques d’am­plis ! La construc­tion est sérieuse, avec une ébénis­te­rie multi­pli, un châs­sis de calibre 16 en acier laminé à froid et un revê­te­ment vinyle des plus sympa­thiques. Une poignée en plas­tique est présente afin de soule­ver les 9,66 kg et ses dimen­sions de 22,86 × 22,86 × 49,53 cm permettent de la trim­bal­ler sans trop de problèmes en répète, chez un pote ou en Espagne (NDRC : ça marche aussi avec la Norvège).

 

Sous le capot se trouvent le préam­pli­fi­ca­teur, avec ses trois lampes 12AX7,  et l’am­pli­fi­ca­teur et ses deux EL84. Du clas­sique donc, mais qui a fait ses preuves, alors pourquoi chan­ger une équipe qui gagne ? Le redres­seur est à circuits inté­grés et la puis­sance de 20 Watts peut être trans­mise à un haut-parleur de 16 ou 8 ohms.

 

Voyons main­te­nant les réglages dispo­nibles en façade.

 

Il est un potard pour jouer aussi fort

 

 

Jet City JCA20H
Sans pour autant égaler la séche­resse potar­desque d’un Tiny Terror, le petit Jet City propose l’es­sen­tiel côté réglages, avec un gain, un égali­seur trois bandes, un volume master et un potard de présence, tous gradués de 1 à 9. On retrouve aussi les sempi­ter­nels entrée guitare, switch de mise sous tension et de stand-by. On regret­tera juste l’ab­sence d’une réverbe inté­grée ou d’une boucle d’ef­fets, mais à ce prix-là, nous sommes indul­gents. Derrière, les lampes sont proté­gées par une grille leur permet­tant de respi­rer de se refroi­dir par la même occa­sion et on aperçoit trois prises pour bran­cher un ou plusieurs haut-parleurs : deux en 8 Ohms et un en 16 Ohms. Jet City propose d’ailleurs trois enceintes équi­pées de haut-parleurs Eminence à petit prix : un 1×12 pouces, un 2×12 pouces utili­sable en mono ou stéréo, et un 4×12. Notons qu’une version combo de la tête que nous testons est aussi dispo­nible, avec un haut-parleur de 12 pouces. Pour conti­nuer dans la gamme de Jet City, notons la présence d’une tête 100 watts et bien­tôt d’une tête de 50 watts, ainsi qu’une mini­tête de 5 watts, la Pico­Valve, qui semble promet­teu­se… Est annon­cée aussi, la JetS­tream ISO12USB, une enceinte assez parti­cu­lière, car tota­le­ment fermée, possé­dant une prise USB et permet­tant de faire des prises de son en silence tout en pous­sant son ampli chéri dans ses derniers retran­che­ments, bien­tôt en test sur votre site préféré !

 

Mais reve­nons main­te­nant au sujet du jour et passons aux choses sérieuses : sortez les guitares!

 

Bennie and the Jet City

 

 

Jet City JCA20H
Pour tester la petite bête, nous avons utilisé une Gibson Les Paul Studio équi­pée de ses micros d’ori­gine, une Gretsch G5129 équi­pée de micros TV Jones Magna’­Tron et une Squier Tele­cas­ter Custom de la série Clas­sic Vibe. Pour les prises de son, nous avons utilisé notre Torpedo de Two Notes, avec des impul­sions d’en­ceinte 4×12 et de micro à ruban Beyer­dy­na­mic M160.

 

On commence donc avec la Les Paul, et on se rend compte qu’il ne faut pas grand-chose pour faire crun­cher agréa­ble­ment le petit Jet City, le micro cheva­let puis­sant de cette guitare faisant satu­rer l’am­pli dès que le gain dépasse le 2 de la gradua­tion pour peu que l’on ait le poignet vigou­reux. Le son est vrai­ment très bon, vivant et répond aux moindres varia­tions de jeu. Avec un gain à 6, on peut balan­cer de bons gros riffs sans problème et en pous­sant encore le potard, il sera possible de partir en lead. Évidem­ment, le son reste très rock avec un très joli grain et les jazzeux devront passer leur chemin. Pour un son clair avec une Les Paul, il ne faudra pas trop pous­ser le gain et augmen­ter le volume, mais c’est possible et le résul­tat est très convain­cant. L’am­pli ne possède qu’un seul canal, mais il se révèle assez poly­va­lent. L’éga­li­sa­tion est effi­cace et le réglage de présence permet de rajou­ter des hautes fréquences pour un son plus précis. En bref, avec des doubles bobi­nages, c’est que du bonheur !

 

 

Jet City JCA20H
Avec la Tele­cas­ter, on retrouve tout de suite la signa­ture de la guitare, qui twang et qui sent la rouille. Évidem­ment, on aura moins de satu­ra­tion et le crunch partira moins vite, mais c’est inhé­rent au carac­tère sonore de la guitare. Les sons clairs manquent de corps mais restent exploi­tables et le crunch est à tomber.

 

La Gretsch est une guitare parti­cu­lière, car ses micros double bobi­nage sonnent et twang un peu comme des simples, avec le corps et la réso­nance de la guitare en plus. Les sons clairs sont très bons avec le micro manche et le crunch avec le micro cheva­let est tran­chant à souhait.

 

Voici les diffé­rents exemples sonores, d’autres sont dispo­nibles dans l’ar­ticle concer­nant les Squier Tele­cas­ter Clas­sic Vibe qui ont été testées en partie avec cet ampli :

 

 

 

 

Les Paul – Micro manche – Gain = 1,5
00:0000:22
  • Les Paul – Micro manche – Gain = 1,500:22
  • Les Paul – Micro cheva­let – Gain = 2,500:17
  • Les Paul – Micro cheva­let – Gain = 6 – Med = 6,500:15
  • Les Paul – Micro cheva­let – Gain = 8 – Mid = 3,500:16

 

Gretsch – Micro manche – Gain = 2,5
00:0000:23
  • Gretsch – Micro manche – Gain = 2,500:23
  • Gretsch – Micro manche – Gain = 500:18
  • Gretsch – Micro cheva­let – Gain = 500:20
  • Gretsch – Micro cheva­let – Gain = 800:17

 

Tele­cas­ter – Micro manche – Gain = 2
00:0000:22
  • Tele­cas­ter – Micro manche – Gain = 200:22
  • Tele­cas­ter – Micro cheva­let – Gain = 600:17

 

 

Conclu­sion

 

Jet City JCA20H
Jet City attaque, au sens propre du terme, le marché de l’am­pli à lampe compact, avec une petite tête 20 watts tout lampes qui ne manque pas de carac­tère. La qualité de fabri­ca­tion et de concep­tion sont irré­pro­chables, le son qui sort de la boite est typé Soldano pour notre plus grand bonheur et le prix de 300€ envi­ron nous fait juste hallu­ci­ner. Ajou­tez à cela un look réussi et iden­ti­fiable et vous obte­nez une tête à puis­sance modé­rée, qui ne croule pas sous les réglages, qui en fait peu (un seul canal, pas de réverbe ou de boucle d’ef­fet), mais qui le fait bien. Fina­le­ment, c’est aussi ça l’es­prit rock : on branche, on joue et ça sonne. Pour un coup d’es­sai, c’est un coup de maître !

 

 

  • Rapport qualité/prix
  • Son Solda­nesque
  • Qualité de fabri­ca­tion
  • Bonne concep­tion
  • Look très sympa

 

  • Un seul canal
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.