• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la pédale d’overdrive Suhr Shiba Drive Reloaded

Test

Mon gars Suhr

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Les produits Suhr peuvent se targuer de figurer parmi les outils les plus désirables de la planète guitare. Si la marque a construit sa réputation grâce à des instruments et des amplis, elle propose aussi depuis quelques années des pédales ! Ainsi, le catalogue du fabricant compte trois overdrives, toutes basés sur un modèle original : la Shiba Drive. Nous avons testé son évolution, la Shiba Drive Reloaded.

La première Shiba Drive est une pédale présentée comme proche de la TS9 d’Ibanez. La version Reloaded reprend l’essentiel des caractéristiques du modèle original, mais avec un « voicing » modifié. Plus vintage dans l’esprit, elle est censée offrir un grain plus ouvert, avec plus de médiums, moins de compression, et une plus grande réserve de gain. Notons qu’une troisième itération de la Shiba Drive existe : la Shiba Drive Reloaded signature Kiko Loureiro. Mais revenons-en à l’objet de notre test.

Comme la Shiba d’origine, la Shiba Drive Reloaded se pare d’un châssis en aluminium bleu. Les décorations changent néanmoins, puisqu’il s’agit cette fois de cercles concentriques. C’est un peu kitsch, mais original et mignon. La pédale est dotée de trois potards Drive, Level et Tone, ainsi que d’un sélecteur de modes offrant plus de polyvalence. Enfin, le footswitch est très agréable, et une entrée FX Link permet de piloter plusieurs pédales Suhr connectées entre elles, et notamment de toutes les allumer en même temps.

How does it sound ?

Au niveau sonore, la pédale de Suhr ressemble clairement aux Tube Screamer. Elle se situe à mi-chemin entre la TS808 et la TS9. Ainsi, elle ressemble beaucoup à la 808, mais elle est plus ouverte, avec un peu plus d’aigus et de graves. Le comportement dans les graves est d’ailleurs similaire à la TS9, mais elle est moins sombre grâce à ses aigus, et au final plus équilibrée. De plus, outre ce bel équilibre sonore, la dynamique est très bien préservée.

Le sélecteur permet de choisir entre trois modes high-cut différents. En réalité, les trois modes ont très peu d’influence lorsque le gain est peu poussé. Il faut vraiment atteindre le second tiers de la course pour entendre une différence. En position gauche, le son est le plus « tassé », très axé médium. En position droite, il conserve cela, mais avec plus d’aigus. L’on obtient donc une Tube Screamer un peu plus agressive. Enfin, la position du milieu est de loin la plus ouverte. Il y a plus d’aigus, plus de graves, et le son est ample.

Le gain augmente plus progressivement que sur les Tube Screamer sur le premier tiers, puis il monte plus drastiquement dans un second temps et offre au final des saturations plus grosses que les pédales d’Ibanez. Il est par contre dommage que le dernier tiers de la course du potard ne change pas beaucoup les choses, ce qui tranche avec la progressivité observée jusque-là.

Enfin, le bouton de tonalité ressemble, quant à lui, aux Tube Screamer : il agit énormément sur le volume, en particulier lorsque l’on pousse les aigus. Il aurait été appréciable que Suhr gomme ce petit défaut.

 

Conclusion

La Shiba Drive Reloaded est une belle pédale d’overdrive. C’est une TS-like au son plus ample, qui se différencie de ses illustres modèles grâce à sa réserve de gain et la possibilité de faire varier les sonorités de ses grosses saturations. Elle est certes plus polyvalente, mais son prix est tout de même corsé (239 €). Si vous cherchez une Tube Screamer « deluxe », c’est un produit très intéressant, mais qui ne se distingue pas par son rapport qualité/prix.

  • Suhr Shiba Drive Reloaded : Suhr Shiba Drive 6
  • Suhr Shiba Drive Reloaded : Suhr Shiba Drive 5
  • Suhr Shiba Drive Reloaded : Suhr Shiba Drive 1
  • Suhr Shiba Drive Reloaded : Suhr Shiba Drive 4
  • Suhr Shiba Drive Reloaded : Suhr Shiba Drive 3
  • Suhr Shiba Drive Reloaded : Suhr Shiba Drive 2

 

← Article précédent dans la série :
Initials B.B.
Article suivant dans la série :
Le miel sans les abeilles →
Notre avis :
Points forts Points faibles
  • La construction soignée
  • Une TS-like très polyvalente
  • L’équilibre sonore constant
  • La réserve de gain
  • Le prix
  • La progressivité relative du potard de gain
À propos de nos tests