Prise de Son & Mixage
Techniques du Son Prise de Son & Mixage
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Le guide du mixage — 130e partie

Bien débuter

L'avis des autres à l'aveugle

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it

Dans cet épisode, je vous propose une dernière technique d'analyse de votre mix au travers du "regard" des autres. Cette fois-ci, le principe se résume très simplement : faire écouter votre mix à un ensemble de personnes sans que ces dernières ne sachent qu'il s'agit d'une de vos oeuvres…

Pourquoi ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, prenons un instant pour discuter de l'intérêt de la manoeuvre. Ne trouvez-vous pas parfois difficile de donner votre avis sur le travail de quelqu'un qui vous est cher ? N'avez-vous pas peur d'éventuellement blesser la personne, surtout si l'objet de la critique est d'une grande importance à ses yeux ? Et vous sentez-vous toujours légitime pour exprimer un avis dans un domaine que vous ne maîtrisez pas forcément ? Il me semble que tout être humain doté d'un tant soit peu d'empathie répondrait par l'affirmative à ces questions. Il y a donc de fortes chances pour que les personnes que vous sollicitez en priorité se retrouvent dans cette situation ô combien inconfortable à l'heure de s'exprimer sur votre travail de mixage. Avouez que ce n'est pas franchement le meilleur moyen d'obtenir des remarques franches, objectives et constructives. De plus, comme vous avez déjà sûrement conscience de ce phénomène, même si votre interlocuteur réussit à se plier avec brio à l'exercice, vous ne serez vous-même jamais certain que tel est le cas et une forme de doute subsistera toujours dans votre esprit quant à la véracité et la justesse des propos recueillis. Par conséquent, l'idée de faire écouter votre mix à "l'insu du plein gré" de votre auditoire n'est pas si saugrenue que cela.

Comment ?

Maintenant que nous sommes d'accord sur le bienfondé d'une telle démarche, voyons comment procéder. À première vue, il paraît simple de glisser votre mix au sein d'une playlist que vous diffuserez à l'occasion d'une soirée entre amis. Mais n'oubliez pas une chose : votre morceau n'est pas encore masterisé ! Du coup, en agissant à la va-vite, vous risquez fort de passer totalement à côté du but recherché car la différence de volume sonore perçu entre votre mix et les autres titres ne jouera pas en votre faveur. Il est bien entendu possible de subtilement augmenter le volume de diffusion au moment opportun, mais la manoeuvre a quelque chose de trop aléatoire pour être réellement satisfaisante. Afin de remédier à tout cela, je préfère préparer minutieusement ma fameuse playlist en amont afin d'aligner le volume sonore de chacun des titres sur celui de mon mix. Pour ce faire, j'importe tous les morceaux de la playlist dans ma STAN et je modifie le gain de chacun d'eux en fonction de ce que me disent mes oreilles, mais également en me référant à un plug-in d'analyse de Loudness tel que le freeware Youlean Loudness Meter. Une fois cela fait, j'exporte le résultat et le tour est joué !

Home Party

Passons à présent à l'analyse des réactions des gens lors de cette écoute-test en mode "fourbe". Aussi bizarre que cela puisse paraître, l'absence totale de réaction est l'une des meilleures choses qui soient. En effet, si votre mix n'interfère pas le moins du monde avec l'atmosphère générale, quelle qu'elle soit, cela veut tout simplement dire qu'il est a minima du même niveau technique et artistique que les autres titres de la playlist. Si l'écoute de votre morceau contribue à l'évolution de l'ambiance de la soirée, c'est encore mieux ! En revanche, si la diffusion de votre titre entraîne une rupture quelconque du climat alors que la playlist en elle-même est censée être cohérente de ce point de vue là, ou si certaines remarques ou réactions négatives adviennent, comme quelqu'un qui souhaite baisser le son pour mieux discuter ou parce que ça le fatigue, c'est qu'il vous faut sans doute revoir votre copie.

Pour finir, un mot sur un point que je n'ai pas encore évoqué. Il est primordial pour tout apprenti ingénieur du son de savoir différencier les remarques concernant son travail de celles relatives au morceau en lui-même. En effet, il est très facile de tout mettre sur le dos du travail de mixage alors que bien souvent, le problème vient de la composition elle-même. La difficulté en situation de home studio, c'est que l'ingénieur du son et l'auteur/compositeur sont généralement deux moitiés d'un même tout… Quelle moitié devez-vous donc réprimander ? Là n'est pas la question, l'autoflagellation ne faisant jamais avancer le schmilblick à mon humble avis. En revanche, identifier d'où vient réellement le problème vous permettra de savoir exactement à quel niveau il vous faudra reprendre le travail, ce qui est autrement plus productif. À bon entendeur…

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it