Siel Cruise
+
Siel Cruise
Shark.Attack 17/03/2017

Siel Cruise : l'avis de Shark.Attack

"Un orgue déguisé en synthé ...mais bien mal déguisé !"
2

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Un orgue déguisé en synthé ...mais bien mal déguisé !

Cet instrument italien annonçait la fin
de l'analogique et eu un certain succès de 81 à 86,
c'était le "synthé du pauvre".

Deux sections jouables séparément via le split
du clavier (médiocre) au milieu (non ajustable),
sur 49 touches, c'est un peu raté pour le coté pratique.

Poly :
Paraphonique/String/Orgue vous choisirez la terminologie
appropriée pour la section polyphonique, des VCO via un diviseur
d'octave, bien tranchants, sans dérive donc sans battements
lors d'accords attaquent un seul filtre pour l'ensemble
de la polyphonie.

Des presets habituels des orgues de l'époque, "imitatifs", de loin ;)

Mono :
Des presets et un mode manuel basé sur un unique DCO, oui un DCO
pas un VCO !

Un synthé ultra simplifié, dérivé d'un de leur modèle
avec très peu d'ajustements.
Le seul truc amusant est le "vibrato", un LFO assigné au pitch
qui va bien au delà des vibrato habituels par son amplitude et sa vitesse.
A noter qu'on entend des "steps" sur le filtre avec beaucoup de résonance,
curieux on attend plutôt ça des synthés contrôlés numériquement...

Son :
Malheureusement c'est là où est déçut, les aigues sont "droits", froids, propre etc.
Comme ce modèle d'a pas de chorus/ensemble et que 50% du son d'une string machine
vient de là, forcement il manque quelque chose joué "nu".
Dans le cas du Cruise ça sonne presque numérique !
Dans le bas il est plus facile d'obtenir un gras sympathique
pour des nappes rauques.

Conclusion :
J'ai eu ou essayé un paquet d'italiens et sur le papier celui-ci
me paraissait prometteur mais vous l'aurez compris il est assez décevant.
Il est trop "entre deux mondes", pas assez vintage/roots pour avoir
des sons crémeux d'orgue italien et il "sent" le chip du début du numérique.
Certains modèles d'Antonelli sont plus crédibles (série 2xxx)
si on cherche le son d'orgue italien juste
avant le numérique (fiabilité, compacité, poids).

N.B : Pas de midi ou 1V/Oct, donc on joue avec les doigts de la main du bras.