Peavey 6505+ 112
+
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Peavey 6505+ 112

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.7( 4.7/5 sur 7 avis )
 5 avis71 %
 2 avis29 %
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
Comparer les prix
P0uni17/09/2018

L'avis de P0uni"Un monstre en boîte"

Peavey 6505+ 112
Ce petit combo sort du lourd. Tant au niveau du poids que du son. Il s'agit là de la version compacte de la fameuse tête 6505+, mais le son, lui, n'a rien de compact. La puissance délivrée par ce combo doté d'un haut-parleur 12" Sheffield suffit à couvrir tous les autres instruments en répétition, sans pour autant être au volume maximum, mais il est aussi possible de le jouer chez soi à plus faible volume (ça reste trop fort pour en jouer la nuit, mais vous ne devriez pas avoir de problème en pleine journée en jouant à 1,2 voir 3 !).

En jouant avec les réglages, on arrive à un bon clean, mais je laisse les aficionados du son propre en parler. Pour la partie high-gain, c'est tout bonnement génial. On a ici un énorme son, très défini, et qui me permet de ressortir dans le mix en répète (difficile avec un batteur qui casse plusieurs baguettes à chaque séance, et un guitariste armé d'un gros Peavey Ultra+ et un 2x12 en Celestion v30). Les réglages sont assez sensibles, on peut vraiment modeler son son, notamment grâce aux réglages de résonance et de présence ! Le canal Rythm permet un disto assez grasse, tandis que le canal Lead nous propose quelque chose de plus chirurgical. Étonnement, même avec le gain monté très haut et un volume élevé, je n'ai pas noté de larsen ni de bruits inhérents aux habituelles têtes high-gain. Je conseille tout de même un noise gate (j'utilise une Boss NS2) pour réduire le souffle qui n'est pas si important que ça, surtout en comparaison avec l'Ultra+ de mon pote.

Je n'ai pas encore fait de scène avec, mais je suis sûr que ce combo est parfait pour les scènes (on ne parle pas d'un Bercy ou d'un Stade de France non plus...) dû à son faible encombrement par rapport à une tête + gros cab, tout en garantissant un gros son (si d'aventure, le volume ne suivait pas, il est possible grâce à une sortie XLR de se brancher directement à la table de l'ingé son qui balancera directement le son dans la sono). L'ampli est aussi doté d'une deuxième sortie haut-parleur qui permet de brancher un deuxième cab en plus du HP intégré (un 1x12, 2x12 voire 4x12, du moment que l'impédance est respectée).

Le point négatif selon moi: le haut-parleur se trouvant au niveau du sol et n'étant pas orienté vers le haut, l'ampli mériterait d'être rehaussé ou penché en arrière pour être orienté directement vers le guitariste.

Peavey nous propose donc ici un combo d'excellente facture, pour un prix très raisonnable. Il est aussi possible de changer le haut-parleur intégré pour obtenir un son différent (plus rond, moins incisif, plus baveux...). Pour les bricoleurs et curieux, ce combo est facilement démontable et j'imagine qu'il est assez facile de faire des mods dessus (il y a tout un tas de tutos et de posts concernant la myriade de modifications à faire dessus).
James_H29/03/2016

L'avis de James_H"Metoooool !"

Peavey 6505+ 112
Caractéristiques :
- Amplificateur à lampes de 60 Watts RMS sous 4, 8 ou 16 Ohms (à sélecteur)
- 5 lampes 12AX7 de préampli
- 2 lampes 6L6GC de puissance
- Canaux Lead/Rhythm activables par footswitch (non fourni)
- Boucle d'effets ajustable
- Contrôles de Présence, de Résonance et EQ à 3-bandes sur chaque canal
- Enceinte fermée ou ouverte (quelques vis à ôter)
- Contrôles de gain et de volume et interrupteur 'boost crunch' activable par pédalier de contrôle sur le canal Rhythm (attention au volume !)
- Contrôles de gain et de volume sur le canal Lead
- Sortie XLR directe MSDI (simulation de HP)
- 1 haut-parleur Sheffield 1200 de 12" (305mm)
- Sortie haut-parleur externe
- Logo lumineux Peavey
- 27 Kgs

Je cherchais un combo orienté gros sons en remplacement de mon ENGL Thunder 50 (très bon ampli mais) trop vintage à mon gout, sans pour autant débourser l'argent que je n'ai pas.
J'ai auparavant testé une tête JCM800 certainement rincée puisqu'elle ne saturait quasi pas, un JCM2000 TSL601, pas du tout le type de distos que je voulais, un Orange Dual Terror, 1 c'est du monocanal, pas pratique, 2 j'ai pas aimé le grain, un ENGL Screamer, excellent mais un poil pas assez velu, un Blackstar 40w, pas trop aimé non plus.

Utilisation :
C'est très complet avec les réglages de Volume, Présence et Résonance (j'y reviendrai), et Egalisation, dédiés pour chaque canal Clean/Crunch et Lead.
Au passage, le "Crunch" n'est pas un vrai canal indépendant mais un boost du canal clean.
Pas de Master Volume, mais comme on a un volume par canal, pas de souci, on s'en passe.
L'égalisation 2x3 bandes (1 par canal) Bass/Mid/Treble est bien efficace, surtout les hautes fréquences, et permet des réglages à l'envie entre le Clean et le Lead, déjà pas mal de possibilités de ce coté.
Ajoutez à ça les réglages stratégiques (encore une fois 1 par canal) de Présence, qui rajoute de la brillance et fait sortir du mix, et celui de Résonance, qui rajoute de la profondeur aux basses, et vous avez encore plus de sonorités au bout des doigts.
Malgré tout ça, c'est simple à gérer, on trouve vite LE son.
Le logo lumineux blanc Peavey en façade est du plus bel effet, on vous remarquera sur scène. ;)

Sonorités :
- Canal clean, c'est assez droit, il crunche assez vite selon les micros, mais le potard Pré-gain (le gain quoi) réglé bas et le Post-gain (volume) monté, on obtient des cleans claquants mais exploitables. Rajoutez du chorus et/ou delay un peu chaud, vous retrouvez les sons clairs de Metallica ou des Guns, ça le fait vraiment !
Une wah de bonne qualité, à vous les cocottes funky et autres joyeusetés !
Je ne me prononcerai pas sur le "canal" crunch, je n'en ai pas l'utilité pour le moment.

- Canal Lead :
Vous voulez jouer métoooool ? Des années 80, 90, 2000 ? Ne cherchez pas la quadrature du cercle dans ces tarifs, le 6505+ 112 est votre homme !
Le gain va assez loin, tout les styles métal sont abordables, le son est très présent, ça défouraille en toutes circonstances. Le gain à 3/10, on est déjà dans le territoire du thrash, au delà de 6, le death est là !
Selon les réglages de gain et d'égalisation, on peut envisager le heavy à la Black Sabbath/Maiden/Accept sans souci.
Un pédale d'overdrive sur le canal clean (une Maxon OD-808 pour moi), et le hard-rock vous accueille, la même sur le canal Lead propulsera vos solos hors du mix. cet ampli est bien "pedal friendly" comme on dit outre atlantique.

Seul point négatif, le canal lead a beaucoup de souffle, c'est hallucinant cette impression qu'un Boeing 747 a fait sa mise en route ! Bon, pour 40€ un Boss NS-2 dans la boucle règle ce problème, après c'est parfait !

Que dire du haut parleur Sheffield 1200, sinon que comparé au Celestion V30 de mon ancien ampli, il semble avoir plus de présence, mais l'ampli n'étant pas le même...il me convient bien pour le moment.

Avis global :
Je l'ai échangé contre mon ENGL, il était à 400€ sur l'annonce. A ce prix-là et dans la même catégorie (puissance, combo 1x12, orientation métal), je ne vois pas de concurrent à ce combo tant il est bon dans les registre cités.
Mes lampes sont celles d'origine, des chinoises Ruby, mais il semble que des lampes de marque (JJ, Tung-Sol, Sovtek ou Electro-Harmonix) amélioreraient encore la qualité du son, je pense tester ça bientôt.
Niveau footswitch, le vendeur ne me l'a jamais envoyé malgré mes relances, du coup je branche un fragile Peavey FS-2 à 25€ tout simple pour passer du Clean au Lead.

Mis à part passer sur un Mesa à 2000 balles, je ne changerais pas d'ampli, il est excellent !!!
WilliamF13/12/2015

L'avis de WilliamF"Super combo !"

Peavey 6505+ 112
Mon cher et tendre EVH 5150 étant resté en France après mon départ à l’étranger, il me fallait retrouver ce son auquel je suis très attaché. Le combo 6505+ s’est révélé une excellente alternative.

Design : Assez imposant pour un combo autant par son poids que par sa taille, il reprend le look sobre de la tête. On retrouve la grille qui recouvre : la signature Peavey, le logo lumineux Peavey (plus sympas qu’un simple diode d’allumage, plus gadget aussi) et les block letters d’inspiration 5150 : 6505+. Les potards chicken head sont un peu petit et un peu trop près les uns des autres pour ceux qui posséderaient des grosses papattes de bucheron, mais n’empêchent pas un réglage précis. La qualité de finition est plutôt bonne pour du made in china. On passera outre le footswitch en plastique et son cable de 3m pris dans le boitié (qui vous condamne à jouer entre 0 et 3m de l’ampli). Le plastique semble tout de même plus robuste qu’il en l’air et l’ergonomie est plutôt bien pensée : 2 switchs inclinés avec led rouge et verte pour tout piloter sur un pédalier de taille raisonnable. Autre point limite : l’ampli, avec ses 32,6 kg, n’est transportable qu’avec sa poignée sur le dessus, ce qui vous passe donc l’envie de l’emmener partout avec vous…
+ Sobriété, bonne finition
- footswitch, transport


Utilisation : Le + dans 6505+ correspond au faite que les canaux ont une égalisation, une presence et une resonance séparées, ce qui lui permet une plus grande polyvalence. Hormis les termes utilisés, l’ampli s’avère assez facile à régler pour trouver son (ou ses) sweet spots. Le canal Rythm correspond au canal clair et crunch (avec le switch crunch) et le canal Lead au canal saturé. Pour comprendre cette dénomination il faut remonter la longue histoire du 6505 et revenir à l’époque Van Halen où celui-ci s’appelait encore 5150. L’ampli possédait (et possède toujours) 2 canaux un Rythm pour les partis rythmiques saturées et Lead pour les solos endiablés du maitre. L’utilisation des guitaristes depuis fait qu’on utilise plutôt le canal Rythm pour les son clair et le Lead pour le saturé surtout grâce à son voicing et sa saturation démentielle. Autres termes utilisés que l’on retrouve peu sur les amplis : le pre et le post gain. Le pre agissant sur le préampli : niveau de gain, et le post sur l’ampli de puissance : volume. Pour le reste les potards sont assez régulier et permettent donc de sculpter facilement son son.
Au dos on retrouve la boucle d’effet non switchable, une prise pour s’enregistrer en silence en se branchant à une carte son avec switch ground-lift, la prise footswitch, le selecteur d’impédance avec deux sorties baffles.
+ Simplicité
- ras

Son : Possesseur d’un 5150 III 50w, il a été assez marrant de faire la comparaison entre les deux.
Globalement on retrouve le même comportement et le même voicing par canal. L’utilisation est elle plus empreinte du début du 5150 puisque le 6505 découle directement du 5150 MKI et MKII alors que l’EVH à subit quelques petits changements (3 canaux dont 1 dédier aux sons clair, le 3ème canal sature plus vite que le canal lead du 6505)…
RYTHM : j’ai lu quelques avis comme quoi le son clair était génial et surprenant pour ampli metal, ce qui est vrai mais nécéssite une petite astuce ! Le canal Rythm en utilisation normal permet difficilement d’avoir un son clair, même avec le gain à 1-2 on sent une attaque assez aggressive prête à cruncher avec un bon niveau de basse… Le son est un peu court, comme retenu par une noise gate réglé trop fort. Il est donc préférable de monter le gain vers 4-5 pour lui donner de l’ampleur et plus de respiration. Le son n’est pas beaucoup plus saturé et permet tout même de beaux arpèges légèrement salit. Et si on doit monter le volume il suffira de redescendre le gain pour éviter de tomber dans un son trop crunchy. Le gain à fond on obtient un son parfait pour du hard rock ou du rock costaud.
Pour obtenir un son clair limpide peu importe le volume il suffit d’utiliser la technique d’inversion gain-volume. On utilise la volume comme si c’était le potard de gain et le gain pour augmenter le volume du canal. On fait travailler l’ampli de puissance (post) qui ne va pas saturer contrairement à ce que ferait le preampli. En montant le post à 5-6 (juste avant que l’ampli se mette à souffler) et en laissant le gain entre 0 et 1, voire à 0 (ça ne coupe pas le son) on obtient un son super clean qui n’attend qu’une reverb, delay ou chorus pour être enjolivé. Le résultat est très convaincant et en effet surprenant pour un ampli metal. Il suffira de monter le pre (attention le volume monte beaucoup plus vite qu’avec le post dans cette configuration) pour avoir plus de volume sans que ça crunch. Cette technique marche sur la majorité des amplis à lampes.
Sur ce canal on retrouve un switch crunch (boost sur le pédalier, ce switch ne s’utilise d’ailleurs que sur le canal Rythm et n’a aucun effet sur le canal Lead) qui permet de pousser le gain un étage plus loins et d’avoir un canal 2 ou plutôt un canal 1 bis. On se croirait presque sur l’EVH 50w où le son clair et crunch partage les mêmes réglages et on sensiblement le même voicing. Plus questions de son clair-crunch on passe directement à la case gros son, assez épais allant du hard rock au heavy et plus si affinité (voir même encore plus si on lui met une pédale de boost dans le nez). Le gap de gain créer permet de transformer ce canal en double canal carrément utile et donc utilisable. Toutefois si vous avez choisis le mode « super clean » avec l’inversion pre et post le switch agira comme un boost de volume, plus de canal bis, à vous de choisir !
Le voicing de ce canal est assez creusé avec une bonne réponse des basses parfait pour la rythmique (Rythm… ah bah oui…!). Il ne faut pas trop abusé de la resonance ou du potard des basses pour éviter de tomber dans le boueux. Le tout est bien dymanique et organique, typiquement 5150 (et du coup 6505) il est toute fois plus aéré que le canal lead, comportement que l’on retrouve sur l’EVH 5150 entre le canal 1-2 et le canal 3.
LEAD : Comme sur l’EVH c’est Le canal de l’ampli. Le niveau de saturation est tout simplement démentiel. On entre ici directement sur le territoire extrême du metal. La course du gain est plus lente que sur sa cousine EVH. Le gain devient « superflue » vers 7-8, là où le canal 3 de l’EVH s’arrête vers 5.
Bien qu’initialement conçu pour les lead d’où la possibilité de monté le gain à des niveaux dingues et ainsi éviter d’avoir à utiliser un booster pour passer en solo, ce canal s’avère parfait aussi pour la rythmique. Les palm mute sont gigantesques et redoutable graces aux basses bien tenue, les harmoniques artificielles filent dans tous les sens le tout gardant clarté et précision. On retrouve le son organique et puissant de l’histoire 5150 avec un voicing très très semblable au canal 3 de l’EVH, assez porté sur les mediums avec une compression naturelle (lead oblige), à ceci près qu’il faudra les régler différemment pour aboutir au même son. La plupart des groupes de metal et guitaristes aujourd’hui utilisent ce canal pour la rythmique car il leur permet de bien ressortir du mix avec un gros niveaux de saturation très clair permettant de bien détacher chaque note jouée.
À noter que malgré ses 60w qui le prédestinerai plutôt à un usage répète concert, celui-ci se comporte très bien à bas volume et garde une bonne dynamique. Bien sûr, comme tout ampli à lampes, c’est poussé qu’il donne le meilleur de lui même.
À noter bis, on retrouve une reverb qui comme la plupart des reverb monté sur amplis (excepté les vielles reverb à ressort type vieux Fender) n’est pas extraordinaire. Elle permet tout de même de donner un peu d’ampleur au son, toutes proportions gardées. Mais vu qu’elle n’est pas switchable, il sera préférable d’avoir une bonne pédale dans la boucle d’effet… as usual ^^
+ Canal lead, le son mythique
- son clair ou son crunch mais pas les deux ensembles !

Pour finir : C’est une très bonne alternative à l’EVH, surtout au regard de son rapport qualité-prix… en occasion (si vous pouvez en trouver un en bon état, ce qui n’est pas si rare). On retrouve le même comportement et le même son dantesque que l’EVH. Peavey a juste changé le nom et a gardé le même circuit que ces prédécesseurs 5150, c’est donc le même ampli, « quasiment » pour être plus juste car c’est bien le même vis à vis des Peavey 5150, il est un peu différent de l’EVH qui lui n’as plus le même nombre de lampes, de canaux, etc… Ces différences sont toutes même assez minimes et tiennent plus de la façon de régler et d'utiliser les canaux pour arriver au même son. C’est excellent ampli très versatile qui vient s’aligner parfaitement dans le mythe 5150.

Bonus : J’ai fait une petite cover avec l’ampli. Enjoy :)

Sonaxx12/06/2015

L'avis de Sonaxx"Une grosse boite pleine de watts !"

Peavey 6505+ 112
Alors, j'utilise cet Ampli depuis maintenant 3 ans, donc j'ai peu de recul ! :)

- Pour quels styles de musique utilisez-vous cet ampli?

- Alors il est évidemment conçue pour le Metal a la base. Mais il est assez doué pour aller explorer d'autres horizons. Je m'explique. Je joue principalement du Blues-Rock, Hard-Rock. Je fais pas pal de scène donc j'ai besoin d'avoir de la puissance. Pour ça c'est nickel.

- Les réglages peuvent sembler un peu compliquer a première vue, mais en s'y penchant 5 minutes, on trouve vite son SON. :)

LES PLUS :-Le son Clair qui est pour moi super. Très chaleureux, rond.

-Le canal Lead : IL EST FAIT POUR CA!!!! Une palette de son impressionnante sur ce canal. Je m'en sert pour mes Solos.

- La diffusion du son qu est excellente, même avec le HP d'origine ( Sheffield 12").

LES MOINS: -Le canal Crunch : Il m'a un peu déçue, je le trouve un peu creux, fade. Mais avec une bonne pédale d'overdrive on corrige ça très vite ! :)

-Le poids : 29 kilos, ça pèse.;)
bniklazz15/02/2013

L'avis de bniklazz"L'artillerie lourde"

Peavey 6505+ 112
Nous avons là un ampli high gain à lampes composé de 5 12AX7 en préamp et 2 6L6GC en puissance.
La bestiole de 30 kg délivre une puissance de 60W sur 1 hp Sheffield de 12 pouces.
Ampli à 2 canaux dont un boost crunch pour le clean, ce qui fait 3.
En facade on retrouve 2 EQ à 3-bandes, 2 contrôles de présence (brillance) et de résonance (genre d'infrabasses) et 1 pre-gain, 1 post gain pour chaque canal.
On aussi une reverb, une entrée jack, un bouton on/off et 1 standby.
Derrière on à la boucle d'effet, une sortie XLR, une entrée footswitch, selecteur d'indépendance pour se brancher sur un baffle externe.
Le caisson est fermé.
Cela donne vraissemblablement une meilleure difusion du son.
Pour finir, le footswitch inclu pour passer du canal 1/2 ou du canal 1/crunch ou bien encore du crunch/2

UTILISATION

La configuration peut paraitre complexe et il faut un minimum de temps pour comprendre les réaction de la bete.
Pour commencer on met tout à midi, (sauf les post gain...) ensuite on joue des basses, mediums et trebbles.
Ensuite on touche à la presence et la resonnance pour ajouter du bright et de la profondeur au son.
Puis du coup on retouche aux réglages d'origine...
finalement on joue plus fort, donc on pousse le post gain.
Puis du coup on retouche aux réglages d'ensemble...
Il est tres versatile mais que c'est bon d'avoir une grande possibilté de réglages, surtout que chaque potard est trés réactif. Tu met des aigüe, bah pour le coup t'en as, idem pour les basses et les mediums du coup il faut savoir doser.
Cet ampli est vachement réactif et respectera vraiement les guitares utilisées.
Un petit bémol pour la boucle d'effet dépourvue de potard d'intensité.

SONORITÉS

Alors le canal est un faux canal clair, a savoir qu'il est impossible d'avoir un clean propre.
Même en clair il veut envoyer de la disto !
Le son est droit et sec, moi je rajoute une joli delay par dessus sinon on se retrouve avec des clean à la Metallica sur And Justice for All. Il vaut mieux jouer du potard volume de la guitare pour arrondir le son.
Crunch enclenché sur ce premier canal, et la on tape sur un bon registre blues rock. On joue avec le pré-gain pour cruncher ou avoir une overdrive qui commence à envoyer le steak. On retrouve la touche Peavey, ok c'est pas un classic 30 mais on est dans la même famille.
C'est du teigneux voir acide quand même, faud savoir doser les réglages.
Le canal 2... cet ampli est fait pour ça, c'est du high-gain rajoute une tube screamer et là tu enterres du monde (il est vendu combien déjà ?).
C'est du lourd, tu coupes un peu les medium tu forces les basses et les aigües tu te lache sur la resonance tu branche une pelle à micro actifs... Machine Head, SOD, Black Veil Bride...
C'est puissant, plein, les lampes crachent la mort, les palm muting sont lourds les harmoniques sortent toutes seules.
Tu adouci tes réglages, tu rajoute les mediums tu prend une guitare à micro passif double bobinage... Tu envoi du bon Hard à la Van Halen... A béh tien ! Bizarre ?
Forcement t'envoi You really got Me, et tu as ce son typique, gueulard, puissant.
Et si tu baisse de facon significative le gain tu maitrise une grosse disto facile à doser pour un registre plus étendu.

AVIS GLOBAL

Je l'ai depuis 3 mois.
Je voulais un ampli high gain pour un son moderne, puissant et metal.
J'ai ce que je voulais, voir plus. Car on peut taper facilement un blues rock sans complexes.
J'aime sa personnalité il en impose.
Pour le prix en occasion je passe sur certaines imperfections (made in china).
Je pense installer des roulettes car il est lourd le monstre !
Et puis le logo lumineux... bon c'est du gadget mais j'aime bien, c'est la classe.
chugui16/11/2010

L'avis de chugui"du lourd, mais pas que !"

Peavey 6505+ 112
Il s'agit d'un ampli tout lampe, qui délivre une puissance de 60W (il me semble)

Le footswitch permet de basculé du clean au crunch, et du clean/crunch au son Lead.

Il possède 2 canaux donc : clean/crunch et un canal lead indépendant,
avec les réglages suivant pour chacun : volume, trebble, bass, medium, "pré" (le gain), un réglage présence (régule le brillant du son) et un résonance (régule la profondeur du son) également pour chaque canaux.
Il y a également une réverb d'intégrer mais qui va pour les deux canaux.

A l'arrière il y a également une prise micro mais je ne peux pas vous en dire plus je ne l'ai jamais essayé et je n'y connais rien.
Egalement une boucle d'effet est prévu.

En revanche il est assez lourd (je dirai une 30ains de kilo) mais la poignée sur le dessus est pratique pour le transport quand on est tout seul a le bouger.

UTILISATION

Les boutons en facade sont très clairs, et précis.
Le bouton de volume est très sensible mais on peut facilement jouer à bas volume (en appart sans problème)


SONORITÉS

Je joue plusieurs style avec des influences telles que le blues, le rock à la muse (ancien album), rage against/urban dance squad (son très claquant), du metal (system, Godjira, tool, thousand foor kruch...), ou encore des balades en son clean et des impros sytle musique orientales.
Pour tout ces types il me convient ampl'i'ment, bien que son domaine de prédilection soit le gros son. Pour les son clean je pense que quelque petit effet peuvent facilement améliorer le son.

Je joue sur une Ibanez RG2550GK et une ESP LTD ec1000.
Coté réglage les boutons presence et resonance sont vraiment efficace et permettent de jouer avec un son claquant style (Urban dance squad) ou un funk, du blues nasillard, un clean rond, du metal puissant, du grunge... enfin vous l'aurez compris, il est assez polyvalent pour un ampli metal.
j'ai entendu certain qui parlait de changer les lampes ou le HP pour avoir un meilleur son.... patatati et tout...bref... pas sur de voir une différence énorme (je changerai peut etre pour de meilleur lampe quand il le faudra) sinon pour améliorer son son, et d'améliorer son jeu !!!

voici un apercu meme si l'enregistrement est pas top :


(avec ibanez rg2550 + copy carbon delay + wish wah artec)



AVIS GLOBAL

Je l'ai depuis maintenant une dizaines de mois, donc un peu de recul.

J'aime son son, sa relative polyvalence.
J'aime moins son poids et le fait que le footswitch ne soit pas compris dans le prix.

Avant j'ai essayé une hughs"n"kettner ATTAX 200 (hybride 200W) qui m'a déçu par son manque de tranchant (pour y avoir rejouer dessus il est pas mal et à un beau son clair).
Les Laney VC 15-30 et LC 12-30 mais eux sont des mono-canaus, rédhibitoire pour moi.
J'ai eu des échos sur les Bugera qui ne m'ont pas trop trop emballés.
Un marshal valvetronique 100 : trop encombrant (pas en combo).

Le rapport qualité/prix est pour moi excellent, je referai ce choix sans soucis.

contenu en anglais
iamqman26/05/2011

L'avis de iamqman (contenu en anglais)"Killer amp!"

Peavey 6505+ 112
For the money it doesn't get much better than this amp. To get this solid sounding of a combo amp and to get it well under $1000 is remarkable. The tone from the 6505 is just geared towards rock, hard rock, and metal. This is just a brutal amp with tones of tone for any guitar player.


Peavey 6505+ 112 Combo 2-channel, 60-watt Tube Amplifier Features at a Glance:

60 watts (RMS)
16, 8, or 4 ohms (switchable)
5 x 12AX7 preamp tubes
2 x 6L6GC power amp tubes
Footswitchable lead/rhythm channel select
Effects loop
Separate 3-band EQ on each channel
Separate resonance and presence controls for each channel
Rhythm channel: pre-/post-gain, footswitchable crunch boost
Lead channel: pre-/post-gain controls
Genuine Accutronics 3-spring reverb
Integrated MSDI microphone-simulated XLR direct interface
1 x 12" Sheffield speaker
Top handle
External speaker outputs

UTILIZATION

Details
Type Tube
Number of Channels 2
Power 60W
Speakers 1 x 12" Sheffield
No Effects
Reverb
EQ High, Mid, Low
No Amp Modeling
Preamp Tubes 5 x 12AX7
Power Tubes 2 x 6L6GC
Inputs 1 x Instrument
Outputs 2 x Speaker, 1 x MSCI (XLR - Microphone Simulated Direct Out)
Footswitch I/O
Effects Loop

SOUNDS

This amp needs to be played with a humbucker pickup guitar such as a Gibson Les Paul or a Gibson Explorer. It needs that rock guitar for the gain style this amp produces. You can play any guitar single coil or humbucker but I think it sounds the best with the proper high gunner pickup.

The resonance and presence controls really enable this amp to do what you want with the the bottom end of the tone. The two controls are the key to this amp in my opinion.

OVERALL OPINION

At new these amps come in at around $600 which is a freaking steal of a price. You can get a lot for this kind of money but you sure can get a stellar sounding Peavey amp. I would recommend this amp to anyone needing to stay within a tight budget and needs a proper sounding metal or hard rock amp.