Digidesign 003 Factory
+
Digidesign 003 Factory

003 Factory, Console FireWire/USB/mLan de la marque Digidesign.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test La guerre de 003 aura bien lieu

Test de la Digidesign 003 Factory

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Digidesign a connu le succès avec sa famille d’interfaces audionumériques ‘Digi 002’, permettant aux home-studistes amateurs d’avoir accès au séquenceur mondialement connu qu’est Pro Tools. Il est donc logique que la marque revienne 4 ans plus tard avec une version 003 au goût du jour et apportant son lot d’améliorations. Alors, quoi de neuf docteur Digi ?

Digidesign Digi003

Au déballage, on remarque un changement de style et ce n’est pas pour nous déplaire. La couleur blanche est majoritaire et rend la surface moins austère que la version 002. On pourra néanmoins regretter l’utilisation massive de matière plastique et de caoutchouc qui ne sera pas du goût de tout le monde pour du matériel situé dans cette gamme de prix. Pour leur part, les faders linéaires ressortent avec leur aspect chromé et leur design réussi.

 

On sent une légère inspiration ‘Appleienne’ qui n’est sans doute pas un hasard sachant que Pro Tools est majoritairement utilisé sur des Macs… La complémentarité visuelle du tandem iMac – Digi 003 est en tous cas une réussite qui ne manquera pas d’épater la galerie, composée majoritairement de personnes du sexe opposé.

 

Evoquons pour finir les potentiomètres dont l’allure de champignon donne, je trouve, un certain cachet à l’interface, même si leur blancheur immaculée noircira sans doute après quelques mois ou années d’utilisation. En tout cas, ils s’avèrent très maniables et ne failliront pas lors d’une utilisation intensive.

 

L'art du contrôle dans la surface...

L'afficheur de la Digi003

 

Le premier élément qui retient l’attention, c’est le nouvel afficheur LCD possédant deux lignes de 55 caractères chacune, et qui permettent d’afficher bien plus d’infos que sur la 002. C'est sur ce qu'on lira, entre autres, les paramètres des plug-ins utilisés dans Pro Tools, à la faveur d'une interaction logiciel/matériel vraiment aboutie. A l’usage, il s’avère très lisible et c’est donc un premier bon point pour la petite dernière de chez Digidesign.

 

Jog de la Digidesign Digi003

La deuxième chose qui attire le regard est le nouveau jog/shuttle qui est un sérieux atout : il est en effet difficile de s’en passer une fois qu’on y a gouté… Son arrivée est donc appréciée même si on aurait préféré qu’il soit encore un peu plus grand pour encore plus de confort : lorsqu'on veut se déplacer vite dans un morceau, on a tôt fait de se retrouver au centre du Jog car son diamètre est trop faible.

Digidesign Digi003

Parmi la collection de boutons présents sur la surface de contrôle, on repère une bande de petits nouveaux servant à sélectionner le mode d’automation :

 

 

  • Write (enregistrement de l’automation)
  • Read (lecture)
  • Touch (pour passer les faders en mode switch, ces derniers réagissant alors comme de simple boutons on/off lorsqu’on les touche)
  • Off (désactive l’automation sur la/les piste(s) sélectionnée(s))
  • Latch (bloque sur la dernière valeur une fois que le fader est laché)
  • Suspend (l’automation est suspendue sur toutes les pistes).
Digidesign Digi003

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais c’est très utile. Et comme les choses sont bien faites, on dispose désormais d’une série de 5 LEDs positionnée sur chacune des 8 tranches qui permet d’afficher le mode d’automation utilisé, en plus du volume et du gain.

 

Digidesign en aussi a profité aussi pour rajouter des boutons sur la surface de contrôle permettant de modifier les inserts et les envois pour chaque tranche. On regarde de moins en moins son écran d’ordinateur, on caresse de moins en moins sa souris (NdRC : Pour peu qu’on la caresse habituellement…) et cette sensation ‘hardware’ est vraiment agréable. On peut quasiment tout contrôler à partir de la petite 003 et on gagne forcément en rapidité d’exécution. Après une courte période d’apprentissage, on prend ses repères, on ne fait plus qu’un avec la machine et nous voici devenu le Robocop du home studio !

 

Digidesign Digi003

En revanche, un premier point noir est à signaler : la Digi 003 n’est pas, contrairement à la 002, un mixeur numérique autonome. Même si une étude du constructeur a montré que peu d’utilisateurs se servaient de ce mode, il est toujours dommage de retirer une fonction. Ceux qui utilisaient cette caractéristique de la 002 auront donc tout intérêt à réfléchir avant de sauter le pas.

 

Cependant, Digidesign rattrape en partie le coup en ajoutant la possibilité d’utiliser l’interface comme un contrôleur MIDI autonome gérant les mémoires de scène et tout le toutim. Enfin, il faudra quand même se montrer patient, car cette fonction ne sera disponible que dans un prochain firmware. Il est certain en tous cas que cette nouvelle possibilité fera la joie de certains… Qui a dit que le malheur des uns faisait le bonheur des autres ?

 

Commandes de la Digidesign Digi003

En dehors des nouveautés, on retrouve aussi les six boutons de transport (lecture, arrêt, enregistrement, avance / recule rapide et le retour à zéro) toujours aussi utiles, le ‘Rec Arm’ pour armer l’enregistrement de certaines pistes et le trio save / undo / enter, avec mention spéciale pour le premier qui vous prévient lorsqu’une modification n’a pas été enregistrée.

 

Pour finir cette liste non exhaustive, évoquons le groupe des trois boutons ‘Windows’ qui permet de mettre en avant dans Pro Tools les fenêtres des plug-ins, de mix ou d’édition. C’est un fait indéniable : l’intégration entre le software et le hardware est parfaite, pour notre plus grand bonheur. Voyons maintenant si la connectique a évolué...

 

...et de tirer les câbles

 

Le Wordclock sur la Digidesign Digi003

Après les nouveautés cosmétiques et ergonomiques, on passe aux nouveautés techniques et plus particulièrement à la connectique qui subit elle aussi un lifting. Tout d'abord, on note l’apparition d’une entrée / sortie Word Clock en BNC. Elle vous sera indispensable pour brancher la 003 avec d’autres appareils numériques dans votre home studio. Le papa de Pro Tools comble ainsi une grosse lacune de la 002 et ravira les chanceux possédant plusieurs périphériques numériques.

 

Parmi les une autres nouveautés pouvant s’avérer rapidement indispensables, on citera l’apparition d’une deuxième prise casque ! Si cette dernière ne servira pas aux plus solitaires d’entre nous, elle permettra aux autres d’économiser un ampli de casque : c’est toujours ça ! Dans ce sillage, Digidesign a aussi fait évoluer son système de monitoring en ajoutant une sortie supplémentaire pour une deuxième paire d’enceintes. Il est en effet important d’écouter ses mix sur plusieurs paires de moniteurs (quand on a la possibilité de le faire bien sûr !) afin de mettre en lumière certains défauts.

 

Précisons pour finir qu’on retrouve toujours, à l’arrière de la bête, les 4 entrées micro et instruments en XLR et jack séparés, mais qu’on dispose pour le coup de nouveaux préamplis engendrant moins de distorsion harmonique (14 dB de moins d’après le constructeur) et une dynamique plus importante (107dB). On peut rappeler aussi la présence de 8 sorties analogiques au niveau ligne, 4 autres entrées ligne, du S/PDIF, de l’ADAT et du MIDI (une entrée et deux sorties).

 

Connectique de la Digidesign Digi003 Connectique de la Digidesign Digi003

 

Le bundle m'a tuer

Bundle de la Digidesign Digi003

L’offre logicielle est assurément un des points forts de la Digi 003 puisqu'elle vous met aux commandes de Pro Tools LE, une version allégée (limitée à 48 pistes et ne gérant pas les plug-ins TDM car ne recourant pas aux DPS des système Digidesign HD) de ce qui reste la référence dans le petit monde de l’audio numérique en matière de logiciel d'enregistrement.

 

Je dis audio car, s’il garde des possibilités d’édition enviées dans le domaine et une ergonomie qui a fait ses preuves, Pro Tools a encore de sérieuses carences à combler en MIDI. Utilisateurs d’instruments MIDI / virtuels, sachez que même si des efforts ont été faits chez Digidesign au fil des versions, leur séquenceur vedette garde un certain retard dans ce domaine par rapport à ses compères les plus connus que sont Cubase, Logic et Digital Performer.

 

Au niveau du bundle de plug-ins, on est assez gâtés avec le bundle Factory, incluant 12 plug-ins et le fameux sésame USB iLock. Ce dernier n'a certes a pas évolué depuis la version 002, mais on ne s'en plaidra pas au vu de ce qu'il propose : Digidesign Bomb Factory BF-3A Classic Compressor, Digidesign Cosmonaut Voice, Digidesign D-Fi™ bundle (Lo-Fi™, Sci-Fi™, Recti-Fi™, Vari-Fi™), Digidesign JOEMEEK® SC2T Photo Optical Compressor, Digidesign JOEMEEK VC5T Meequalizer®, Digidesign® Maxim, Digidesign Moogerfooger® Analog Delay, Digidesign Moogerfooger Ring Modulator, Digidesign SansAmp PSA-1™, Digidesign Tel-Ray® Variable Delay, Digidesign Voce® Spin™ & Digidesign Voce Chorus/Vibrato.

 

Et comme s'il n'y avait pas déjà suffisamment de quoi faire, Digi en remet une couche avec l’Ignition Pack 2 Pro, comprenant une version light de Live 6, de Reason 3, de BFD, d’Analog Factory, d’Amplitube, de Melodyne, de TimeWARP 2600, des plug-ins iZotope, de Synchronic et de l’Xpand! de DigiDesign, auxquelles s’ajoutent des banques de sons Big Fish Audio, Cycling ’74, Sonic Reality, Zero-G et M-Audio ProSessions SE (ouf !).

 

La marque finit enfin de nous achever avec les 7 plug-ins Bomb Factory et les 39 effets / utilitaires DigiRack. On a donc largement de quoi faire et force est de constater que la Digi 003 Factory constitue une des solutions ‘clé en main’ les plus complètes du marché... pour ne pas dire LA plus complète. Cette offre logicielle justifie d’ailleurs le prix qui pourra paraître un peu élevé par rapport à la concurrence.

 

Mise en préamplis

 

Installation : attention !

Utilisateurs de Mac OSX, attendez un peu avant de mettre votre système à jour vers la version 10.4.9 / 10.4.10, car Pro Tools refusera dans certains cas de s’installer. En règle générale, avant d’updater quoi que soit, renseignez-vous dans les forums d’utilisateurs (sur AudioFanzine par exemple !) pour savoir si tout sera bien compatible. Il est en effet toujours désagréable d'essuyer les plâtres, et réinstaller une configuration informatique est toujours laborieux. Alors prudence !

On y est : c’est le grand moment que l’on attend tous ! Pour réaliser ce petit test sonore, j’ai utilisé un micro statique Oktava MK-12-01 qui a la caractéristique d’avoir des aiguës très doux et un niveau de sortie assez modeste… Il est donc intéressant pour tester les nouveaux préamplificateurs de la 003. On le branche, active l’alimentation 48V, et le dirige vers la 12e case du manche de la guitare acoustique Takamine qui a servi pour le test.

 

Premier constat : je suis obligé de pousser le potentiomètre jusqu’aux trois quarts de sa course pour avoir un niveau optimal. Cela peut paraître beaucoup, mais c’est finalement assez normal pour ce micro. Le préampli ne dispose pas d’un headroom énorme, mais se situe dans la moyenne pour le prix et fera l’affaire dans la plupart des utilisations, mise à part peut-être avec certains vieux micros à rubans…

On remarquera que, même s’il a été nécessaire de pousser le gain sur cette prise, on ne perçoit ni souffle digne d’un soir de tempête à St-Malo, ni distorsion notable. C’est donc un bon point et il est sûr que la qualité des préamplis a évolué par rapport à la génération 002, confirmant les chiffres élogieux de la fiche technique. Toutefois, il est sûr que la console gagne à être utilisée avec des préamplis haut de gamme, d’autant qu’elle possède la connectique adéquate ne demandant qu’à être utilisée. Digidesign propose donc une solution ‘clé en main’ mais qui a de bonnes possibilités d’extension…

 

Conclusion

Digidesign Digi003

La Digi 003 est indéniablement une réussite. En effet, la marque a su combler les manques de la 002 vieillissante aussi bien au niveau ergonomique (la surface de contrôle a été notablement améliorée avec bon nombre de nouveaux boutons, raccourcis et un nouvel écran LCD) qu’au niveau sonore avec de nouveaux préamplis très corrects.

 

Ce n’est certes pas une révolution, mais une évolution qui sera certainement très appréciée. L’interface pose aussi un pied dans le monde pro avec l’apparition du Word Clock. Certes, on peut trouver le prix un petit peu excessif par rapport à la concurrence, mais il faut avouer que l’offre logicielle est abondante, quand bien même elle comprend beaucoup de versions limitées. En bref, une très bonne mise à jour de la part de Digidesign, à suivre sur la 004…

 

 

Points forts Points faibles
  • Contrôleur MIDI autonome
  • Jog/shuttle
  • Word Clock
  • Nouvel afficheur LCD
  • Interaction software / hardware complète
  • Bundle logiciel
  • Fonction console numérique autonome abandonnée
  • Jog un peu petit
  • Coque plastique
À propos de nos tests
Soyez le premier à réagir à cet article
Soyez le premier à réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail