Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Digidesign 003 Factory
Photos
1/296

Test Digidesign 003 Factory

Console numérique de la marque Digidesign

Acheter
test
La guerre de 003 aura bien lieu

Digidesign a connu le succès avec sa famille d’interfaces audionumériques ‘Digi 002’, permettant aux home-studistes amateurs d’avoir accès au séquenceur mondialement connu qu’est Pro Tools. Il est donc logique que la marque revienne 4 ans plus tard avec une version 003 au goût du jour et apportant son lot d’améliorations. Alors, quoi de neuf docteur Digi ?

Digidesign Digi003

Au débal­lage, on remarque un chan­ge­ment de style et ce n’est pas pour nous déplaire. La couleur blanche est majo­ri­taire et rend la surface moins austère que la version 002. On pourra néan­moins regret­ter l’uti­li­sa­tion massive de matière plas­tique et de caou­tchouc qui ne sera pas du goût de tout le monde pour du maté­riel situé dans cette gamme de prix. Pour leur part, les faders linéaires ressortent avec leur aspect chromé et leur design réussi.

 

On sent une légère inspi­ra­tion ‘Appleien­ne’ qui n’est sans doute pas un hasard sachant que Pro Tools est majo­ri­tai­re­ment utilisé sur des Macs… La complé­men­ta­rité visuelle du tandem iMac – Digi 003 est en tous cas une réus­site qui ne manquera pas d’épa­ter la gale­rie, compo­sée majo­ri­tai­re­ment de personnes du sexe opposé.

 

Evoquons pour finir les poten­tio­mètres dont l’al­lure de cham­pi­gnon donne, je trouve, un certain cachet à l’in­ter­face, même si leur blan­cheur imma­cu­lée noir­cira sans doute après quelques mois ou années d’uti­li­sa­tion. En tout cas, ils s’avèrent très maniables et ne failli­ront pas lors d’une utili­sa­tion inten­sive.

 

L’art du contrôle dans la surfa­ce…

L'afficheur de la Digi003

 

Le premier élément qui retient l’at­ten­tion, c’est le nouvel affi­cheur LCD possé­dant deux lignes de 55 carac­tères chacune, et qui permettent d’af­fi­cher bien plus d’in­fos que sur la 002. C’est sur ce qu’on lira, entre autres, les para­mètres des plug-ins utili­sés dans Pro Tools, à la faveur d’une inter­ac­tion logi­ciel/maté­riel vrai­ment abou­tie. A l’usage, il s’avère très lisible et c’est donc un premier bon point pour la petite dernière de chez Digi­de­sign.

 

Jog de la Digidesign Digi003

La deuxième chose qui attire le regard est le nouveau jog/shut­tle qui est un sérieux atout : il est en effet diffi­cile de s’en passer une fois qu’on y a gouté… Son arri­vée est donc appré­ciée même si on aurait préféré qu’il soit encore un peu plus grand pour encore plus de confort : lorsqu’on veut se dépla­cer vite dans un morceau, on a tôt fait de se retrou­ver au centre du Jog car son diamètre est trop faible.

Digidesign Digi003

Parmi la collec­tion de boutons présents sur la surface de contrôle, on repère une bande de petits nouveaux servant à sélec­tion­ner le mode d’au­to­ma­tion :

 

 

  • Write (enre­gis­tre­ment de l’au­to­ma­tion)
  • Read (lecture)
  • Touch (pour passer les faders en mode switch, ces derniers réagis­sant alors comme de simple boutons on/off lorsqu’on les touche)
  • Off (désac­tive l’au­to­ma­tion sur la/les piste(s) sélec­tion­née(s))
  • Latch (bloque sur la dernière valeur une fois que le fader est laché)
  • Suspend (l’au­to­ma­tion est suspen­due sur toutes les pistes).
Digidesign Digi003

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais c’est très utile. Et comme les choses sont bien faites, on dispose désor­mais d’une série de 5 LEDs posi­tion­née sur chacune des 8 tranches qui permet d’af­fi­cher le mode d’au­to­ma­tion utilisé, en plus du volume et du gain.

 

Digi­de­sign en aussi a profité aussi pour rajou­ter des boutons sur la surface de contrôle permet­tant de modi­fier les inserts et les envois pour chaque tranche. On regarde de moins en moins son écran d’or­di­na­teur, on caresse de moins en moins sa souris (NdRC : Pour peu qu’on la caresse habi­tuel­le­ment…) et cette sensa­tion ‘hard­wa­re’ est vrai­ment agréable. On peut quasi­ment tout contrô­ler à partir de la petite 003 et on gagne forcé­ment en rapi­dité d’exé­cu­tion. Après une courte période d’ap­pren­tis­sage, on prend ses repères, on ne fait plus qu’un avec la machine et nous voici devenu le Robo­cop du home studio !

 

Digidesign Digi003

En revanche, un premier point noir est à signa­ler : la Digi 003 n’est pas, contrai­re­ment à la 002, un mixeur numé­rique auto­nome. Même si une étude du construc­teur a montré que peu d’uti­li­sa­teurs se servaient de ce mode, il est toujours dommage de reti­rer une fonc­tion. Ceux qui utili­saient cette carac­té­ris­tique de la 002 auront donc tout inté­rêt à réflé­chir avant de sauter le pas.

 

Cepen­dant, Digi­de­sign rattrape en partie le coup en ajou­tant la possi­bi­lité d’uti­li­ser l’in­ter­face comme un contrô­leur MIDI auto­nome gérant les mémoires de scène et tout le toutim. Enfin, il faudra quand même se montrer patient, car cette fonc­tion ne sera dispo­nible que dans un prochain firm­ware. Il est certain en tous cas que cette nouvelle possi­bi­lité fera la joie de certains… Qui a dit que le malheur des uns faisait le bonheur des autres ?

 

Commandes de la Digidesign Digi003

En dehors des nouveau­tés, on retrouve aussi les six boutons de trans­port (lecture, arrêt, enre­gis­tre­ment, avance / recule rapide et le retour à zéro) toujours aussi utiles, le ‘Rec Arm’ pour armer l’en­re­gis­tre­ment de certaines pistes et le trio save / undo / enter, avec mention spéciale pour le premier qui vous prévient lorsqu’une modi­fi­ca­tion n’a pas été enre­gis­trée.

 

Pour finir cette liste non exhaus­tive, évoquons le groupe des trois boutons ‘Win­dows’ qui permet de mettre en avant dans Pro Tools les fenêtres des plug-ins, de mix ou d’édi­tion. C’est un fait indé­niable : l’in­té­gra­tion entre le soft­ware et le hard­ware est parfaite, pour notre plus grand bonheur. Voyons main­te­nant si la connec­tique a évolué…

 

…et de tirer les câbles

 

Le Wordclock sur la Digidesign Digi003

Après les nouveau­tés cosmé­tiques et ergo­no­miques, on passe aux nouveau­tés tech­niques et plus parti­cu­liè­re­ment à la connec­tique qui subit elle aussi un lifting. Tout d’abord, on note l’ap­pa­ri­tion d’une entrée / sortie Word Clock en BNC. Elle vous sera indis­pen­sable pour bran­cher la 003 avec d’autres appa­reils numé­riques dans votre home studio. Le papa de Pro Tools comble ainsi une grosse lacune de la 002 et ravira les chan­ceux possé­dant plusieurs péri­phé­riques numé­riques.

 

Parmi les une autres nouveau­tés pouvant s’avé­rer rapi­de­ment indis­pen­sables, on citera l’ap­pa­ri­tion d’une deuxième prise casque ! Si cette dernière ne servira pas aux plus soli­taires d’entre nous, elle permet­tra aux autres d’éco­no­mi­ser un ampli de casque : c’est toujours ça ! Dans ce sillage, Digi­de­sign a aussi fait évoluer son système de moni­to­ring en ajou­tant une sortie supplé­men­taire pour une deuxième paire d’en­ceintes. Il est en effet impor­tant d’écou­ter ses mix sur plusieurs paires de moni­teurs (quand on a la possi­bi­lité de le faire bien sûr !) afin de mettre en lumière certains défauts.

 

Préci­sons pour finir qu’on retrouve toujours, à l’ar­rière de la bête, les 4 entrées micro et instru­ments en XLR et jack sépa­rés, mais qu’on dispose pour le coup de nouveaux préam­plis engen­drant moins de distor­sion harmo­nique (14 dB de moins d’après le construc­teur) et une dyna­mique plus impor­tante (107dB). On peut rappe­ler aussi la présence de 8 sorties analo­giques au niveau ligne, 4 autres entrées ligne, du S/PDIF, de l’ADAT et du MIDI (une entrée et deux sorties).

 

Connectique de la Digidesign Digi003 Connectique de la Digidesign Digi003

 

Le bundle m’a tuer

Bundle de la Digidesign Digi003

L’offre logi­cielle est assu­ré­ment un des points forts de la Digi 003 puisqu’elle vous met aux commandes de Pro Tools LE, une version allé­gée (limi­tée à 48 pistes et ne gérant pas les plug-ins TDM car ne recou­rant pas aux DPS des système Digi­de­sign HD) de ce qui reste la réfé­rence dans le petit monde de l’au­dio numé­rique en matière de logi­ciel d’en­re­gis­tre­ment.

 

Je dis audio car, s’il garde des possi­bi­li­tés d’édi­tion enviées dans le domaine et une ergo­no­mie qui a fait ses preuves, Pro Tools a encore de sérieuses carences à combler en MIDI. Utili­sa­teurs d’ins­tru­ments MIDI / virtuels, sachez que même si des efforts ont été faits chez Digi­de­sign au fil des versions, leur séquen­ceur vedette garde un certain retard dans ce domaine par rapport à ses compères les plus connus que sont Cubase, Logic et Digi­tal Perfor­mer.

 

Au niveau du bundle de plug-ins, on est assez gâtés avec le bundle Factory, incluant 12 plug-ins et le fameux sésame USB iLock. Ce dernier n’a certes a pas évolué depuis la version 002, mais on ne s’en plai­dra pas au vu de ce qu’il propose : Digi­de­sign Bomb Factory BF-3A Clas­sic Compres­sor, Digi­de­sign Cosmo­naut Voice, Digi­de­sign D-Fi™ bundle (Lo-Fi™, Sci-Fi™, Recti-Fi™, Vari-Fi™), Digi­de­sign JOEMEEK® SC2T Photo Opti­cal Compres­sor, Digi­de­sign JOEMEEK VC5T Meequa­li­zer®, Digi­de­si­gn® Maxim, Digi­de­sign Mooger­foo­ger® Analog Delay, Digi­de­sign Mooger­foo­ger Ring Modu­la­tor, Digi­de­sign SansAmp PSA-1™, Digi­de­sign Tel-Ray® Variable Delay, Digi­de­sign Voce® Spin™ & Digi­de­sign Voce Chorus/Vibrato.

 

Et comme s’il n’y avait pas déjà suffi­sam­ment de quoi faire, Digi en remet une couche avec l’Ig­ni­tion Pack 2 Pro, compre­nant une version light de Live 6, de Reason 3, de BFD, d’Ana­log Factory, d’Am­pli­tube, de Melo­dyne, de Time­WARP 2600, des plug-ins iZotope, de Synchro­nic et de l’Xpand! de Digi­De­sign, auxquelles s’ajoutent des banques de sons Big Fish Audio, Cycling ’74, Sonic Reality, Zero-G et M-Audio ProSes­sions SE (ouf !).

 

La marque finit enfin de nous ache­ver avec les 7 plug-ins Bomb Factory et les 39 effets / utili­taires Digi­Rack. On a donc large­ment de quoi faire et force est de consta­ter que la Digi 003 Factory consti­tue une des solu­tions ‘clé en main’ les plus complètes du marché… pour ne pas dire LA plus complète. Cette offre logi­cielle justi­fie d’ailleurs le prix qui pourra paraître un peu élevé par rapport à la concur­rence.

 

Mise en préam­plis

 

Instal­la­tion : atten­tion !

Utili­sa­teurs de Mac OSX, atten­dez un peu avant de mettre votre système à jour vers la version 10.4.9 / 10.4.10, car Pro Tools refu­sera dans certains cas de s’ins­tal­ler. En règle géné­rale, avant d’up­da­ter quoi que soit, rensei­gnez-vous dans les forums d’uti­li­sa­teurs (sur Audio­Fan­zine par exemple !) pour savoir si tout sera bien compa­tible. Il est en effet toujours désa­gréable d’es­suyer les plâtres, et réins­tal­ler une confi­gu­ra­tion infor­ma­tique est toujours labo­rieux. Alors prudence !

On y est : c’est le grand moment que l’on attend tous ! Pour réali­ser ce petit test sonore, j’ai utilisé un micro statique Oktava MK-12–01 qui a la carac­té­ris­tique d’avoir des aiguës très doux et un niveau de sortie assez modes­te… Il est donc inté­res­sant pour tester les nouveaux préam­pli­fi­ca­teurs de la 003. On le branche, active l’ali­men­ta­tion 48V, et le dirige vers la 12e case du manche de la guitare acous­tique Taka­mine qui a servi pour le test.

 

Premier constat : je suis obligé de pous­ser le poten­tio­mètre jusqu’aux trois quarts de sa course pour avoir un niveau opti­mal. Cela peut paraître beau­coup, mais c’est fina­le­ment assez normal pour ce micro. Le préam­pli ne dispose pas d’un headroom énorme, mais se situe dans la moyenne pour le prix et fera l’af­faire dans la plupart des utili­sa­tions, mise à part peut-être avec certains vieux micros à rubans…

On remarquera que, même s’il a été néces­saire de pous­ser le gain sur cette prise, on ne perçoit ni souffle digne d’un soir de tempête à St-Malo, ni distor­sion notable. C’est donc un bon point et il est sûr que la qualité des préam­plis a évolué par rapport à la géné­ra­tion 002, confir­mant les chiffres élogieux de la fiche tech­nique. Toute­fois, il est sûr que la console gagne à être utili­sée avec des préam­plis haut de gamme, d’au­tant qu’elle possède la connec­tique adéquate ne deman­dant qu’à être utili­sée. Digi­de­sign propose donc une solu­tion ‘clé en main’ mais qui a de bonnes possi­bi­li­tés d’ex­ten­sion…

 

Conclu­sion

Digidesign Digi003

La Digi 003 est indé­nia­ble­ment une réus­site. En effet, la marque a su combler les manques de la 002 vieillis­sante aussi bien au niveau ergo­no­mique (la surface de contrôle a été nota­ble­ment amélio­rée avec bon nombre de nouveaux boutons, raccour­cis et un nouvel écran LCD) qu’au niveau sonore avec de nouveaux préam­plis très corrects.

 

Ce n’est certes pas une révo­lu­tion, mais une évolu­tion qui sera certai­ne­ment très appré­ciée. L’in­ter­face pose aussi un pied dans le monde pro avec l’ap­pa­ri­tion du Word Clock. Certes, on peut trou­ver le prix un petit peu exces­sif par rapport à la concur­rence, mais il faut avouer que l’offre logi­cielle est abon­dante, quand bien même elle comprend beau­coup de versions limi­tées. En bref, une très bonne mise à jour de la part de Digi­de­sign, à suivre sur la 004…

 

 

Points forts
  • Contrôleur MIDI autonome
  • Jog/shuttle
  • Word Clock
  • Nouvel afficheur LCD
  • Interaction software / hardware complète
  • Bundle logiciel
Points faibles
  • Fonction console numérique autonome abandonnée
  • Jog un peu petit
  • Coque plastique
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.