• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test Pour ceux qui n’ont pas d’organ

Test de l'Electro-Harmonix B9 Organ Machine

  • Réagir
  • 56 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Electro-Harmonix surnomme sa nouvelle B9 une « Organ Machine » et c’en est bien une. Branchez votre guitare à cette pédale, et vous voilà avec quantité de sons d’orgue réalistes. Vous voulez en savoir plus ? C’est par ici que ça se passe…

Souvenez-vous de HOG et POG

Electro-Harmonix annonce que la B9 exploite un système de génération de son analogue à ce qu’EHX utilisait déjà pour ses pédales HOG et POG. Un porte-parole de la compagnie nous explique donc que dans la mesure où de nombreux artistes avaient recours à ces pédales pour simuler des sons d’orgue, la B9 a été créée pour leur faciliter la tâche.   

On trouve quatre potards sur la pédale, dont les deux premiers servent à régler la sortie Organ, qui est l’une des deux sorties jack sur le flanc gauche de l’appareil : Dry pour régler le niveau de la guitare via la sortie Organ, et Organ pour le volume de sons d’orgue via celle-ci.

Au-dessus de la sortie Organ se trouve une seconde sortie Dry, qui ne fait que transmettre le son de la guitare et ne dispose d’aucun contrôle de volume. Tout ça est assez contre-intuitif, puisqu’on se serait naturellement attendu à ce que le bouton Dry gère la sortie Dry et le bouton Organ la sortie Organ. C’est bien expliqué dans le manuel, mais si vous ne l’avez pas lu c’est assez déroutant.

Electro-Harmonix B9 Organ Machine

La B9 propose deux potards de réglage de paramètres : le bouton Mod concerne la vitesse de modulation des orgues. Click est un effet de percussion harmonique qui, selon Electro-Harmonix, est conçu pour simuler le clic des touches sur les « orgues classiques Be et C3. » Il se déclenche lorsqu’une note est jouée et ne redéclenche pas cette note avant que celle-ci ne s’éteigne ou que son amplitude, après relâchement, ne passe en-deçà d’un certain seuil. Dans le cas de certaines simulations, le bouton Click affecte un autre paramètre. Par exemple, avec Cathedral, le son d’orgue d’église, il contrôle la profondeur du trémolo.

Juste en dessous des quatre potards s’en trouve un autre couleur ivoire à 9 positions, qui sert à sélectionner la simulation d’orgue que vous voulez utiliser. Enfin, vous avez votre footswitch de bypass avec tampon (buffer).

L’entrée jack se trouve à droite, sur le côté opposé aux sorties jack décrites plus haut. L’alimentation 9V/200 mA fournie se branche sur la prise à l’arrière du boitier. Cette pédale ne peut pas fonctionner sur piles.

Les orgues embarqués

La B9 vous propose une belle sélection de sons d’orgue qui incluent Jazz, Gospel et Classic Rock. Avec Cathedral vous obtenez un son d’orgue d’église, avec Bell un hybride orgue/piano électrique, et Fat & Full superpose une octave en dessous et une au-dessus. Continental vous apporte la simulation d’un Vox Continental. Ici l’effet de modulation est le vibrato et le bouton Click contrôle la profondeur. 

J’ai essayé cette pédale montée en série avec d’autres effets guitare tels que distorsion et compression, en les plaçant toutes deux avant et après la B9, et j’ai particulièrement apprécié la manière dont la compression adoucit la B9, qui peut par ailleurs être parfois un peu brute. 

Je me suis rendu compte que les sons de la B9 ne sont pas tous basés sur la même octave ; ce qui fait que selon la simulation choisie, une même note jouée sur la guitare risque d’être rendue dans une octave différente si vous changez de preset. Electro-Harmonix a sans doute ses raisons pour ça, mais j’ai trouvé ça curieux. J’aurais préféré que tous les patches soient basés sur la même octave (à l’exception toutefois de « Bottom End », qui produit un son de basse abaissé d’une octave). Certains sons produisent une superposition de notes à l’octave supérieure, inférieure, ou les deux à la fois (comme c’est le cas pour « Fat & Full »), ce qui est très chouette.

Electro-Harmonix B9 Organ Machine

En règle générale, les sons sont très convaincants. Dès le premier essai, c’était presque comme si je m’étais retrouvé par magie aux commandes d’un B3. Bien entendu, la guitare et l’orgue sont des instruments fort différents, et si vous voulez quelque chose d’authentique il vous faudra ajuster votre style de jeu en fonction pour jouer des riffs et des accords dans une approche plus « orgue ». Et même là, il reste le problème du manque de sustain de la guitare comparé à l’orgue, ce dernier maintenant réellement le sustain lorsque la touche reste enfoncée. Cela dit, ça n’est pas la faute du B9, et tout type de simulation d’orgue pour guitare sera confronté au même souci.

B9 branchée

Ci-dessous un exemple du son Jazz, enregistré avec une basse et une guitare rythmique en accompagnement (notez bien que sur chaque illustration sonore de la B9 dans ce test on a rajouté de la réverbe et un petit peu de compression une fois l’enregistrement effectué) : 

00:0000:00

Dans la mesure où la B9 fonctionne comme un synthé guitare, puisqu’elle produit des notes au lieu de simplement traiter le son de la guitare, la question de l’enregistrement se pose. Je me suis rendu compte que l’orgue accusait un léger retard par rapport aux notes de guitare, bien que cela se ressente plus avec certains presets qu’avec d’autres. Cette latence est quelque peu déroutante, bien qu’elle ne soit tout de même pas de nature à perturber votre jeu. 

Voici un exemple de latence : j’utilise ici le preset Fat & Full (qui rajoute à la note une octave supérieure et une octave inférieure), la guitare qui passe par la sortie Dry est envoyée d’un côté pendant que l’orgue est envoyé de l’autre côté. On entend bien que la guitare est légèrement en avance sur l’orgue. 

00:0000:00

Comme on peut répartir les sons dry et orgues sur deux sorties séparées, il est possible d’envoyer l’orgue à la console pour exploiter à fond sa gamme étendue, tout en renvoyant votre guitare à votre ampli. Ou alors, si votre ampli est doté de deux entrées, vous pouvez envoyer la guitare dans l’une et l’orgue dans l’autre. 

Dans les exemples suivants, on démarre avec le son Bell Organ, décrit par Electro-Harmonix comme quelque chose ressemblant au « croisement d’un piano électrique et d’un orgue ».

00:0000:00

Très sympa pour un solo jazz, il évoque également des vibrations.

Le son Cathedral est une simulation d’orgue à tuyaux. Avec un tel son, il faut faire très attention à ce que vous jouez si vous visez quelque chose qui sonne vrai. Voici un exemple de mon cru.

00:0000:00

Et pour finir, comme Electro-Harmonix met en avant le fait que la B9 peut aussi s’utiliser avec un clavier, je l’ai testée sur un son de piano électrique. Vous entendez d’abord le son du piano, puis je joue la même séquence avec la B9 branchée, sur deux sons d’orgue différents.

00:0000:00

Que d’orgues

Avec un tarif dépassant légèrement les 200€ en magasin, la B9 n’est pas donnée, mais si l’on considère que vous disposez de neuf simulations d’orgues différentes dans une seule pédale, ça n’est pas hors de prix. Si vous avez envie de jouer sur la guitare des parties d’orgue lors de sessions live ou en enregistrement, vous trouverez dans la B9 de quoi joliment élargir la gamme de votre pédalier. 

  • Electro-Harmonix B9 Organ Machine
  • Electro-Harmonix B9 Organ Machine
  • Electro-Harmonix B9 Organ Machine
  • Electro-Harmonix B9 Organ Machine
  • Electro-Harmonix B9 Organ Machine

 

Notre avis :
Points forts Points faibles
  • Sons d’orgue réalistes
  • Neuf presets différents
  • Effets de modulation et percussion harmonique convaincants
  • Sortie double pour les sons dry et orgue
  • Léger retard lors du tracking
  • Amplitude inégale selon les presets
  • L’attaque depuis un clavier produit parfois des dynamiques inégales
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail