Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
M-Audio AV32
Photos
1/27

Test M-Audio AV32

Enceinte de monitoring active de la marque M-Audio appartenant à la série Studiophile

comparatif
17 réactions
AV, César
9/10
Award Valeur sûre 2018
Partager cet article

On continue la semaine du monitoring à 100 balles avec les petites enceintes de M-Audio, dénommées AV32, qui proposent une alternative intéressante aux Eris 3.5 de Presonus.

Accéder à un autre article de la série...

Première bonne surprise au débal­lage, les AV32 sont compactes et légères. Avec 2,55 kg sur la balance, elles sont les moins lourdes de notre compa­ra­tif, et avec des mensu­ra­tions de 19 cm x 13 cm x 15.6 cm, elles sont aussi les plus compactes, suivies de près par les Elevate mkII d’Ale­sis. On remarque que contrai­re­ment à l’Eris 3.5, le boomer embarqué ne fait que 3 pouces. Niveau look, on reste dans du clas­sique, avec une enceinte en MDF recou­verte de vinyle plas­ti­fié pour une fini­tion tout à fait stan­dard, même si on garde quelques réserves sur les fini­tions brillantes autour du twee­ter qui ont géné­ra­le­ment tendance à se rayer et se salir faci­le­ment.

M-Audio AV32 : MAudioAV32Front

Côté entrées c’est très simple, avec une paire de RCA (donc asymé­trique) à l’ar­rière et un mini-jack à l’avant. Contrai­re­ment à l’Eris 3.5 testée hier, point d’en­trée symé­trique, dommage. Heureu­se­ment, côté contrôles et connec­tique à l’avant, tout y est avec la sortie casque, l’en­trée auxi­liaire citée plus haut, et le potard de volume jouant aussi le rôle d’in­ter­rup­teur on/off. Il faudra tout de même penser à mettre les enceintes sous tension à l’ar­rière via le switch idoine.

Tout comme l’Eris 3.5 et les autres réfé­rences de ce compa­ra­tif, le construc­teur est parti sur une concep­tion maître-esclave, l’en­ceinte gauche embarquant toute l’élec­tro­nique, à savoir les amplis, le woofer de 3 pouces et le twee­ter de type dôme de soie d’un pouce et le filtre de cross-over situé à 3,3 kHz.

Au dos de l’en­ceinte, pas grand-chose à signa­ler hormis le fait qu’il n’y a, contrai­re­ment à l’Eris 3.5, aucun filtre dispo­nible. Il sera donc impos­sible de modi­fier le rendu de l’en­ceinte.

Passons au cœur du compa­ra­tif, à savoir l’écoute compa­ra­tive avec la PreSo­nus Eris 3.5 et la Mackie CR3. Le compte-rendu est évidem­ment le même que celui publié hier, car issu de la même session d’écoute.

Écoute

Notre système d’écoute nous permet­tant de ne compa­rer confor­ta­ble­ment que trois paires d’en­ceintes à la fois, nous avons décidé de placer l’Eris 3.5 face à la M-Audio AV32 et la Mackie CR3 dans un premier temps, puis face à la M-Audio AV32 et la Alesis Elevate MKII dans un deuxième temps (dont le compte-rendu sera dispo­nible dans l’ar­ticle de l’Ale­sis). Nous avons utilisé une Apollo 8 d’Uni­ver­sal Audio qui permet de passer rapi­de­ment d’une paire d’en­ceintes à une autre et des fichiers non compres­sés que nous connais­sons bien pour les avoir utili­sés sur de nombreux tests d’en­ceintes passés. Nous avons placé les enceintes sur pied en nous arran­geant pour avoir la même distance entre les enceintes gauches et les enceintes droites sur chaque modèle afin de ne pas faus­ser la largeur stéréo.

L’écoute qui suit est la même pour les tests des PreSo­nus Eris 3.5, M-Audio AV32 et Mackie CR3.

Johnny Cash – Hurt

M-Audio AV32 : MAudioAV32Back

L’in­tro­duc­tion avec la guitare acous­tique Martin donne déjà pas mal d’in­for­ma­tions sur le profil de chaque enceinte. Les enceintes de PreSo­nus ont clai­re­ment plus de brillance que les deux autres, on l’en­tend aisé­ment sur les bruits de cordes, et cela se joue dans la zone des 8 kHz. On a aussi une forte présence aux alen­tours des 2 kHz, qui dispa­rait gran­de­ment quand on passe sur les Mackie CR3, lesquelles retrans­crivent un son plus creusé, avec notam­ment plus de basses. Quand on passe aux M-Audio, le rendu est beau­coup plus centré sur les moyennes fréquences, avec des hautes fréquences un peu moins mises en exergue. Le son de ces dernières est moins flat­teur, mais il n’est pas moins inté­res­sant. Quand la voix de Cash débarque dans le mix, chaque enceinte se concentre sur une partie du spectre. Les Mackie ont un rendu plus axé sur la poitrine et la gorge, les M-Audio plus autour des fréquences nasales et les PreSo­nus tendent à mettre en avant les sibi­lances et autres bruits de bouche tout en gardant une certaine présence.

Sur ce morceau, nous aurons tendance à écar­ter les Mackie qui nous semblent un peu trop creu­sées, sans doute à cause de certains acci­dents dans les moyennes fréquences, et le duel entre les M-Audio et les PreSo­nus reste un grand clas­sique des compa­ra­tifs d’en­ceintes avec tous les pièges qu’il comporte. D’un côté, nous avons les Eris de PreSo­nus qui délivrent un son conte­nant plus d’air, de présence et de détails, qui est sans conteste plus flat­teur, tandis que les M-Audio paraissent un peu plus fermées, mais pas déséqui­li­brées pour autant. Il est donc pas mal ques­tion de goût et d’usage. En effet, pour tout ce qui est enre­gis­tre­ment, on appré­ciera le détail apporté par les Eris, et pour l’étape du mixage, on pourra aimer, en supplé­ment de plus grosses enceintes, le rendu des M-Audio, moins permis­sives, à l’ins­tar de « grot box » genre Aura­tone.

Les enceintes de PreSo­nus gardent néan­moins un avan­tage sur les deux autres enceintes : elles proposent deux réglages, dans les basses et hautes fréquences. Celui des hautes fréquences nous semble le plus inté­res­sant, mais il est à noter qu’il n’agit qu’au­tour de 10 kHz, ce qui permet­tra de bais­ser cette brillance un peu exces­sive, mais pas la bosse située autour des 2 kHz.

Michael Jack­son – Libe­rian Girl

L’in­tro de cette chan­son est toujours très inté­res­sante pour analy­ser le haut du spectre des enceintes. Les nappes et le bruit de fond permettent d’avoir un aperçu rapide de l’em­preinte sonore des fréquences aiguës. Ici, les M-Audio sont clai­re­ment en retrait dans les fréquences haut-médiums et aiguës par rapport aux deux autres enceintes. On constate aussi que les Mackie et les PreSo­nus mettent l’ac­cent sur diffé­rentes fréquences, plus hautes sur les Mackie (autour de 4 kHz) que sur les PreSo­nus (autour de 2 kHz). Lorsque la batte­rie et la basse arrivent, on récolte une infor­ma­tion impor­tante sur le bas du spectre, avec des Mackie qui en imposent plus que les deux autres, des M-Audio un peu plus limi­tées (elles sont aussi plus petites, rappe­lons-le) et des Eris qui se situent un peu entre les deux. Les Eris de PreSo­nus mettent vrai­ment l’ac­cent sur la présence et les sibi­lances des voix dans le mix, les Mackie demeurent un peu plus creu­sées dans le médium, avec plus de rondeur dans le bas du spectre et les M-Audio sont, compa­rées à la brillance plutôt pronon­cée des Eris et Mackie, plus boxy et centrées sur les moyennes fréquences. Une fois nos oreilles habi­tuées à ce chan­ge­ment, les AV32 nous semblent néan­moins plutôt équi­li­brées et assez détaillées pour travailler tranquille­ment.

Gorillaz – Feel Good Inc.

Sur cette chan­son, les Mackie offrent un surplus de ressenti physique dans le bas du spectre, ce qui est plutôt pas mal pour des enceintes de cette taille. Comme pour les deux chan­sons précé­dentes, les Eris offrent plus de présence et de brillance que les deux autres, les Mackie plus de bas et un rendu plus creusé dans les médiums tandis que les M-Audio se concentrent sur un rendu plus 'Aura­to­nien’, centré sur les médiums, ce qui sur ce genre de mix « moderne » est plutôt inté­res­sant, car on ne se laisse pas trop distraire par le reste du spectre, à savoir les basses et les aigus.

Pour des enceintes de complé­ment, les petites M-Audio sont assez sédui­santes, car elles délivrent un son austère, sans fard, mais assez équi­li­bré qui permet­tra aux home-studistes de travailler leurs morceaux sans problème. Pour les musi­ciens dési­reux d’avoir un son un peu plus fun, les Mackie sont celles qui proposent le plus de basses, mais aussi le son le plus creusé dans les médiums. Les Eris quant à elle possèdent un son assez brillant de base, mais leurs réglages permet­tront de sculp­ter le haut et le bas du spectre à sa guise, ce qui est un gros avan­tage par rapport aux deux autres.

M-Audio AV32 : Alesis(black)MAudio(red)Mackie(green)Presonus(blue)
Alesis Elevate 3 MKII (noir) vs M-Audio AV32 (rouge) vs Mackie CR3 (vert) vs PreSo­nus Eris 3.5 (bleu)

Conclu­sion

Avant le début de ce compa­ra­tif, on ne misait pas grand-chose sur cette M-Audio qui ne paie pas de mine, et c’est pour­tant notre plus belle surprise. En effet, son rendu rela­ti­ve­ment homo­gène et sans fard ne tombe pas dans la faci­lité de mettre les aigus et les basses en avant afin de flat­ter l’oreille. D’un point de vue home-studio et mixage, elles vous permet­tront de partir sur de bonnes bases si ce sont vos premières enceintes ou d’avoir une seconde paire à empor­ter partout si vous êtes équi­pés de modèles plus onéreux. Fina­le­ment, le seul véri­table reproche que l’on puisse faire concerne l’ab­sence d’en­trée symé­trique et peut-être aussi le manque de filtre afin d’avoir la possi­bi­lité d’ob­te­nir une écoute un peu plus récréa­ti­ve… Reste que pour le prix et l’en­com­bre­ment, c’est une valeur sûre. Award !

  • M-Audio AV32 : MAudioAV32Front
  • M-Audio AV32 : MAudioAV32Back
  • M-Audio AV32 : Alesis(black)MAudio(red)Mackie(green)Presonus(blue)

 

← Article précédent dans la série :
Les enceintes qui Eris le poil ?
Article suivant dans la série :
Une enceinte un peu verte ? →
9/10
Award Valeur sûre 2018
Points forts
  • Un rendu homogène et sans fard
  • Volume à l’avant
  • Entrée auxiliaire à l’avant
  • Un peu moins chère que les autres
  • Mise sous tension à l’avant via le potard de volume
  • Compacte
  • Plus légères que les autres
Points faibles
  • Pas d’entrée symétrique
  • Aucun filtre disponible
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.