Prodipe TDC 5
+

Prodipe TDC 5

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

TDC 5, Enceinte de monitoring active de la marque Prodipe appartenant à la série TDC.


2 avis d'utilisateurs

test de la rédaction
Prix public : 299 € TTC
Comparateur de prix
Petites annonces

Test Prodipe TDC 5

Test des Prodipe TDC 5

Test des Prodipe TDC 5

TDC à l'essai Le constructeur français Prodipe, spécialisé dans le matériel audio vendu à prix plancher grâce à une production asiatique, présente dans son catalogue depuis maintenant quelques années des micros, des casques, des interfaces audio et des enceintes. C'est la nouvelle série d'enceintes de monitoring qui nous intéresse aujourd'hui, et plus particulièrement la TDC 5. Lire la suite…

Fiche technique Prodipe TDC 5

  • Fabricant : Prodipe
  • Modèle : TDC 5
  • Série : TDC
  • Catégorie : Enceintes de monitoring actives
  • Fiche créée le : 11/12/2012

Impossible n’est pas PRODIPE !

PRODIPE lance une nouvelle gamme d’enceintes coaxiales. Robuste, compacte et astucieuse, la gamme TDC (pour Technologie de Diffusion Coaxiale) vous offre une précision et une spacialisation sans précédent.

Elégante et compacte : la technologie coaxiale avec le tweeter placé au centre du woofer, permet la fabrication d’enceintes très compactes, qui, dans la précision, vont plus loin que les modèles standards.

Astucieuse : posée à plat ou sur un pied (platine), l’utilisation se présente comme une enceinte professionnelle conventionnelle.

Mais les TDC5, TDC6 et TDC8 sont aussi réversibles. Leur pan coupé à 20° vous offre la possibilité de les positionner directement sur votre plan de travail devant vous à côté de votre ordinateur. Ce plan incliné à 20° oriente l'axe des haut-parleurs vers vos oreilles pour une écoute de proximité optimale et personnalisée.

Précise : la technologie coaxiale vous offre les graves et les aigus provenant du même point, ce qui procure une image stéréo d’une précision exceptionnelle et une homogénéité du timbre sur une plus grande plage angulaire horizontalement et verticalement.

 

Caractéristiques techniques :

  • Enceintes monitoring de studio bi-voies coaxiales et bi-amplifiées.
  • Woofer : 5 pouces ¼ cône aluminium
  • Tweeter : 1 pouce avec isolation magnétique et cône en soie naturelle
  • Puissance :
    • woofer : 50 watts 
    • tweeter : 25 watts
  • Réponse en fréquences : 60Hz - 20 KHz (+/- 3dB)
  • Rapport signal/bruit : supérieur à 92 dB typique (A)
  • Filtre actif
  • Correction des aigües : -2dB, -1dB, 0dB, +1dB
  • Impédance d'entrée : 20 kOhms symétrique 10 kOhms asymétrique
  • Connecteurs d'entrée :
    • 1 x XLR symétrique
    • 1 x Jack symétrique / asymétrique
    • 1 x RCA asymétrique
  • Indicateur de fonctionnement : On/Off en face arrière
  • Alimentation : 110-120V~/60Hz et 220-240V~/50Hz (sélectionnable par commutateur)
  • Dimensions : 274.8 mm (hauteur) x 181 mm (largeur) x 210 mm (profondeur)
  • Poids net : 6 Kg

Distribué par ipe-music

»

Avis utilisateurs Prodipe TDC 5

Note moyenne :4.0( 4/5 sur 2 avis )
 2 avis100 %
Cible : Rapport qualité/prix :
lemusicien.fr13/03/2015

L'avis de lemusicien.fr"Tout à fait correct"

Prodipe TDC 5
J'utilise ces enceintes dans mon home studio, je fais de la prod, j'enregistre et mix également d'autres artistes, à un niveau semi pro on va dire.
Je passe de M-Audio Studiophile A40 (assez ignoble) à ça. Mes oreilles me remercient déjà.

Je possèdes ces enceintes depuis 1 an et demi. Au départ je voulais m'offrir des equator audio d5, mais hors budget et disproportionné par rapport au reste de ma chaine audio. Quand j'aurais la fortune que je mérite...

Je les ai déjà un peu trimballé partout, j'ai fait des repetes avec même, elle n'ont pas bronché !
Plutôt vaillantes ces petites !

L'un des plus est le côté inclinable de ces enceintes, assez agréable pour changer de dispo, en déplacement, pour rester à travailler debout par exemple !

Choisie pour leur côté coaxial, elle font bien le taf. Le son est relativement neutre.
Je n'ai pas beaucoup de place sur mon espace studio, aussi il m'etait délicat de prendre plus gros.

Le plus gros inconvénient selon moi est la faiblesse des basses, mais bon l'enceinte n'est pas bien grosse, donc logique : il ne faut pas s'attendre à des miracles niveau infra et cie !

Pour le reste j'arrive à des resultats corrects en mix.
Je ne regrette absolument pas ce choix.
Pour des enceintes de proximité à 200€ la paire, franchement on ne va pas chipoter des heures.

Bref, je recommande.
»
Eddyemma15/05/2013

L'avis de Eddyemma"Il n'y a que les imbéciles..."

Prodipe TDC 5
On ne va pas se mentir, je n'ai aucune confiance dans les marques "Low cost" qui proposent les meilleurs monitors du monde pour 2 euros... Et je déteste investir dans les sous-marques! Donc Prodipe, pour moi, au départ, c'est direct poubelle. On a tous des à priori, j'assume les miens!
Mais j'en avais assez de mixer sur mes Mackie MR5 mk2 dont le woofer de 5 pouces ne sait restituer que du "boum boum" et le tweeter du "tss tss"... Pour une écoute "client" ou pour composer, ça va... Mais pour mixer, il faut clairement oublier! Je cherchais donc des moniteurs cohérents, précis, fidèles, neutres, et tout cela sans investir le PIB du Burundi. Etant très satisfait de ma console numérique 16 voies de chez Presonus, je pensais attendre l'arrivée des Eris 5... Mais d'excellents souvenirs de monitors coaxiaux Tannoy sur lesquels j'avais bossé dans un grand studio, m'ont fait lorgner vers les TDC 5.

SONORITÉS

On le sait bien, sortir de l'aigu qui scintille et de la basse qui bave, c'est à la portée de tous les fabricants. Même les plus réputés tombent dans le piège (il suffit d'écouter certains modèles chez KRK ou Genelec...). La difficulté pour un fabricant d'enceintes consiste à délivrer une information sonore cohérente dans la zone des fréquences médium, là où le signal est le plus "plein" et complexe (voix, guitares, nappes de synthés, éléments rythmiques, etc.). C'est encore plus vrai quand on prétend proposer des enceintes de type "monitor" c'est-à-dire des écoutes de référence...

C'est sur ces fréquences que l'oreille humaine est capable de percevoir le plus d'informations. Hélas, combien de monitors de studio (ou vendus comme tels) sont passablement amputés de cette plage du spectre sonore! Résultat : votre mix est criard et agressif sur une écoute plus droite car vous avez compensé à grand coups de semi-paramétrique la faiblesse des monitors en question...


Ce qui frappe de prime abord à l'écoute des TDC5, c'est la grande cohérence sonore de l'ensemble : la clarté des timbres et la précision du signal délivré sautent littéralement aux oreilles. Le coaxial est vraiment un choix technologique judicieux pour des écoutes "nearfield"...
De l'opéra, du Simon et Garfunkel, le 1er LP de Daft Punk, le dernier Sebastien Tellier, je leur ai fait tout avaler. Le constat est vraiment étonnant : les médiums sont très présents et précis sans être agressifs : on entend très bien les petits délais, les queues de réverbération et autres finesses de mixage. Les aigus sont doux et clairs sans pour autant être en retrait, et les graves sont tenus et secs tout en laissant échapper quelques infrabasses, ce qui est étonnant pour des HP de 5 pouces. Attention tout de même : au delà de 60% de volume, les infra se transforment en vibrations...

A condition que l'on sache placer des moniteurs (idéalement un peu plus bas que vos oreilles si vous les posez sur leur pan coupé, à 1 m l'une de l'autre, orientées vers vous en formant un triangle équilatéral avec le milieu de votre zone d'écoute), l'image stéréo est très précise sans être éxagérément ouverte (comme sur des Adam A5X par exemple, qui en font un poil trop à mon goût de ce côté là...).

En switchant des TDC5 à mes MR5, j'ai l'impression qu'on me met subitement du coton dans les oreilles. Ces gamelles sont vraiment incapables de délivrer des médiums dignes de ce nom. Le retour aux TDC5 est une vraie libération auditive...

J'ai redécouvert l'incroyable taf de compo de Sebastien Tellier sur son dernier album. Des petites cocottes masquées par la bouillie de basses que me sortent mes Mackie, des petits bruitages de synthés qui panotent de gauche à droite, des nappes profondes et travaillées au phaser, tout ressort parfaitement sur les TDC sans éxagération sur une bande de fréquence ou une autre.

Le LP de Kavinsky est un grand moment de bonheur: des graves aux aigus, on perçoit parfaitement le travail d'orfèvre effectué sur les sons de synthés, les rythmiques, etc...

Sur du Cat Stevens, la voix est claire et intelligible et les guitares sont absolument sublimes : chaque détail est rendu fidèlement, on voit littéralement les doigts glisser sur les cordes...

Sur des vieilles prod House des 90', les caisses claires (TR 909) sont pleines et charnues, les pieds sont secs, bien définis, et se mélangent harmonieusement aux lignes de basse sans perte de précision. On entend l'attaque mais aussi le corps du kick, ce qui n'est pas le cas sur mes CMS 40...

Certains vieux maxis de Depeche Mode sont hyper agressifs dans les médiums ("It's Called a heart"), les TDC ne font pas de cadeau...

Les voix du "Lacrymosa" de Mozart, ou les pianos de Chopin (nocturnes) sont très aérés et restitués avec une grande délicatesse. A l'écoute, "le barbier de Seville" de Rossini fait preuve d'une surprenante vitalité et fourmille de détails (bruit de pas des danseurs sur le placher bois de l'opéra).

Jusqu'à 60, 70 % du volume, c'est un sans faute. Au delà, outre le fait que ça flingue les tympans, le woofer commence à bouger et perd un peu de sa tenue...

A noter : l'évent en face avant fait très bien son travail, pas de basses envahissantes dans la pièce, pas de vibrations parasites, malgré un placement à 20 cm des murs dans une pièces de 20m2 semi-traitée accoustiquement (bass trap dans les angles et kits mousse placés sur des points stratégiques). Rien à dire.
Pensez tout de même à découpler vos monitors de la surface sur laquelle ils sont posés.C'est d'ailleurs valable pour toutes les enceintes, actives ou passives. Quatre petits plots en caoutchouc achetés chez casto suffisent amplement (à coller sous chaque enceinte). Cela limitera la transmission des vibrations parasites à l'environnement de la pièce...

AVIS GLOBAL

En 25 ans, j'ai possédé une floppée de monitors sur lesquels j'ai produit des choses commercialisées. Des petites infinity Hifi dotées d'exceptionnels tweeters à ruban EMIT, des NS10m précises et efficaces pour l'époque, des HS80 Yamaha un rien "dures" et fatiguantes au niveau des aigus, des Tannoy PBM 6.5 mk2 assez équilibrées, des Mackie toutes détraquées du médium, des CMS40 diaboliquement précises, mais un peu "boxy" et surtout trop amputées du grave pour mon utilisation...

Conclusion : je ne vous parlerai pas du bouton power placé derrière et autres détails qui selon moi ne présentent pas d'intérêt. Seul le son d'une enceinte m'intéresse. et j'en arrive au titre de cet avis qui n'engage que moi : il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

L'an dernier, j'aurais ri à l'idée d'acheter du Prodipe que je rangeais dans la catégorie "Tapco/Alesis/Samson/Berhinger" : du matos pas cher pour débuter , mais que l'on revend à la vitesse du son dès que l'on commence à savoir ce que l'on fait de ses doigts et de ses esgourdes...

Et bien je me suis trompé : ces monitors sont de vrais outils de travail, qui vous délivent une image stéréo tout-à-fait cohérente, avec une scène frontale précise et détaillée. Ces boites vous restituent un son "vrai". Celui-ci n'est ni embelli ou flatté, ni pourri comme sur certaines "shitbox" façon cubes Auratone qu'on utilise chez les pros en disant "si ça passe là-dessus ça passe partout" (ce qui d'après ma modeste expérience, n'est pas vrai à tous les coups!).

Je sais aujourd'hui que contre toute attente, je conserverai ces Prodipe qui, si elles sont aussi fiables qu'elles sont précises, seront des compagnes fidèles pour de longues années, et ce pour moins de la moitié du prix de mes CMS40... Certes la qualité de fabrication, bien que tout-à-fait correcte, n'est pas au même niveau que chez Focal, mais il faut savoir ce que l'on veut faire de ses écoutes : les admirer ou les écouter...

Une véritable très, très bonne surprise donc! Si les TDC6 et 8 sont aussi étonnantes, la concurrence a du souci à se faire...


Edit du 29 mai 2013 : toujours aussi satisfait de ces petites tdc 5. Remarque pour ceux qui composent des musiques avec une charge importante dans les infrabasses et/ou ceux qui travaillent à fort volume : des vibrations parasites peuvent apparaitre au niveau de l'évent. Une pièce de mousse découpée et glissée dans l'évent règle le problème. A titre d'info, les TDC 6 partagent les mêmes qualités que les 5, mais avec beaucoup plus de tolérance aux fortes pressions acoustiques (les infra passent beaucoup mieux et on n'a plus de vibrations dues aux déplacements d'air intempestifs générés par le boomer, même à fort volume).
Par contre les tdc 6 sortent un volume impressionnant dans les graves! C'est pourquoi je leur préfère les 5 pour finaliser mes prods. Je leur trouve un équilibre tonal légèrement meilleur.
»

News Prodipe TDC 5

Enceintes de monitoring Prodipe TDC

Enceintes de monitoring Prodipe TDC

14 Publiée le 11/12/12
Prodipe dévoile ses nouveautés 2013 et présente notamment la série d'enceintes de monitoring coaxiales actives TDC, comprenant 3 modèles.

Images Prodipe TDC 5

  • Prodipe TDC 5
  • Prodipe TDC 5
  • Prodipe TDC 5
  • Prodipe TDC 5

Vidéos Prodipe TDC 5

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : tdc5

Forums Prodipe TDC 5

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.