Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Prodipe TDC 5
Photos
1/25

Test des Prodipe TDC 5

Enceinte de monitoring active de la marque Prodipe appartenant à la série TDC

Prix public : 299 € TTC
test
50 réactions
TDC à l'essai
7/10
Partager cet article

Le constructeur français Prodipe, spécialisé dans le matériel audio vendu à prix plancher grâce à une production asiatique, présente dans son catalogue depuis maintenant quelques années des micros, des casques, des interfaces audio et des enceintes. C'est la nouvelle série d'enceintes de monitoring qui nous intéresse aujourd'hui, et plus particulièrement la TDC 5.

Si les premières enceintes de moni­to­ring présen­tées par Prodipe il y a quelques années restaient très clas­siques (avec cepen­dant une embar­dée dans le twee­ter à ruban), la marque nous a surpris derniè­re­ment en sortant une enceinte dotée de deux twee­ters (!), et plus récem­ment la série TDC qui se démarque en repre­nant deux concepts déjà obser­vés chez Dynau­dio et Tannoy : un système coaxial plaçant le twee­ter au sein du woofer et la possi­bi­lité de retour­ner l’en­ceinte afin de profi­ter de l’angle de la caisse et de l’in­cli­ner pour la placer sur un bureau, à la manière de la DBM50 de Dynau­dio.

La gamme TDC est décli­née en trois modèles, TDC 5, 6 et 8, dotés respec­ti­ve­ment de woofers de… 5, 6 et 8 pouces ! Les prix sont, comme toujours avec Prodipe, attrac­tifs : 299, 349 et 399€ TTC la paire.

Avant de l’écou­ter, faisons le tour de l’en­cein­te…

L’ex­té­rieur de la boîte

Prodipe TDC5

Le look de la TDC 5 est assez sobre, oscil­lant entre le gris clair et le gris foncé (parfait pour écou­ter du Jean-Jacques Gold­man) et donc plutôt passe-partout (combien de clés ?). L’en­ceinte parait assez solide, avec sa boîte en MDF, son poids de 6 kg, ses dimen­sions plutôt réduites (274,8 × 181 × 210 mm), et reste assez bien assem­blée, même si on regrette quelques détails de fini­tion pas super clean, notam­ment autour du boomer et du twee­ter (voir photos).

À l’avant, à part l’évent bass-reflex et les trans­duc­teurs, il n’y a rien : pas de switch ni de LED. On retrou­vera les deux à l’ar­rière de l’en­ceinte, ce qui est assez éton­nant pour la petite loupio­te… Fran­che­ment, elle sert à quoi à l’ar­rière ?! Côté connec­tique, c’est assez complet, avec une entrée XLR, une Jack TRS/TS et une RCA. Pour les réglages, c’est plus spar­tiate, avec un potard de volume et ajus­te­ment (-2 à +1dB) des hautes fréquences. Après avoir contacté le construc­teur, nous avons appris que ce réglage agit sur le niveau du twee­ter qui prend le relai à 2,7 kHz (fréquence de cros­so­ver).

L’in­té­rieur de la boîte

LA TDC 5 renferme deux ampli­fi­ca­teurs : un pour le woofer (50 W) et un pour le twee­ter (25 W), on a donc droit à une biam­pli­fi­ca­tion. Le boomer a un cône en alumi­nium de 5,25 pouces et le twee­ter est un dôme de soie somme toute assez clas­sique. Les deux trans­duc­teurs partagent le même axe, à la Tannoy, et cela a des avan­tages et des incon­vé­nients selon les dires de certains construc­teurs.

Prodipe TDC5

Côté avan­tages, on note le fait que les deux trans­duc­teurs partagent le même axe et qu’il n’y a donc qu’un seul point d’émis­sion de source sonore, à voir si cela se ressent au niveau de la largeur du sweet spot et de la préci­sion de l’image.

L’in­con­vé­nient souvent cité par certains construc­teurs est le fait que le woofer ait du coup une influence sur le twee­ter logé en son sein et donc sur les hautes fréquences du spectre, pouvant causer de la distor­sion d’in­ter­mo­du­la­tion surtout à fort volume. Enfin tout ça, c’est en théo­rie, on verra bien à l’écou­te…

Passons à l’écoute !

Prodipe TDC5

L’écoute s’est faite avec des fichiers non compres­sés écou­tés via notre inter­face audio Metric Halo ULN-8. Nous avons comparé avec les Focal CMS40. Nous avons placé les TDC 5 sur pied et en posi­tion non incli­née. Pour commen­cer, nous avons laissé le réglage des hautes fréquences en posi­tion neutre.

Les écoutes révèlent rapi­de­ment le carac­tère de ces petites enceintes, qui se débrouillent plutôt bien dans le bas médium. Dans le bas du spectre, elles chutent à partir de 60 Hz, ce qui est tout à faire normal pour des 5 pouces. De plus, elles n’es­saient pas de trop en faire dans les graves, et cela reste assez net. Nous n’avons pas noté d’in­fluence des graves sur les aigus, notam­ment sur le morceau Angel de Massive attack assez bien pourvu en basses fréquences. Ouf.

Quand on monte dans les hauts médiums, on s’aperçoit que les TDC 5 accen­tuent assez forte­ment à partir de 1 kHz, et ce jusqu’à 6 kHz. Cela se traduit par une certaine dureté qui peut être fati­gante à la longue. Entre 6 et 10 kHz, ça chute pour ensuite remon­ter vers 12 kHz. Vous l’au­rez compris, les TDC 5 ne sont pas des plus droites dans le haut médium et les aigus, surtout quand on les compare aux Focal CMS40 qui restent assez exem­plaires dans ce domai­ne… mais qui coûtent le double. Sur le morceau de Miles Davis, tous les instru­ments sont bien retrans­crits, même si les cymbales restent plus natu­relles sur les CMS 40. Cela dit, ce défaut ne nous semble pas rédhi­bi­toire, l’uti­li­sa­teur pourra s’ha­bi­tuer à cette empreinte sonore.

la Play­list de la rédac­tion

Johnny Cash – Hurt
Michael Jack­son – Libe­rian Girl
Massive Attack – Angel
Strauss – Ainsi parlait Zara­thus­tra
Miles Davis – Seven Steps to Heaven
Metal­lica – Enter Sand­man

Côté sweet spot, le fait de dépla­cer sa tête hori­zon­ta­le­ment ne détimbre pas le son, ce qui est une plutôt bonne nouvelle. L’image stéréo nous a aussi paru très bonne. En revanche, lorsque l’on se déplace verti­ca­le­ment, on ressent une légère perte dans les aigus. Pour finir, les enceintes retrans­crivent bien la dyna­mique des morceaux que nous avons écou­tés, ce qui est impor­tant lorsque l’on a à régler un compres­seur, par exemple.

Conclu­sion

Pour 299€ la paire, les TDC 5 font le job. Malgré les défauts que nous avons rele­vés (fini­tions pas toujours au top, LED placée à l’ar­rière et haut médiums/aigus pas vrai­ment neutres), il faut bien admettre que les enceintes Prodipe restent une bonne affaire pour qui n’a pas plus de 300€ à mettre dans une paire d’en­ceintes dotée d’un boomer de 5 pouces. Les basses sont forcé­ment limi­tées, mais restent précises, le bas médium est bon et le sweet spot large. De quoi partir du bon pied dans le monde du home-studio, assu­ré­ment.

7/10
Points forts
  • Prix
  • Basses qui restent précises
  • Bas médium de qualité
  • Connectique complète
Points faibles
  • Finitions limites
  • LED placée à l'arrière
  • Haut médium et aigus pas super neutres
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.