Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
test
Boeuf sauce aigre-douce à la coréenne

Test des trois guitares électroacoustiques Cort Grand Regal : GA5F, GA5F-MD, et GA5F-BW

6/10
  • 10
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Cort GA5F
Photos
1/16
Cort GA5F

Guitare Folk / Western électro-acoustique de la marque Cort appartenant à la série Grand Regal.

Écrire un avis

Présentées il y a à peine deux mois, les trois guitares électroacoustiques de la nouvelle série Grand Regal de Cort passent déjà sous l’oeil de la rédaction d’Audiofanzine. Alors, est-ce un bon cru ?

Lorsque l’on évoque les guitares acoustiques Cort, l’on pense forcément à l’incroyable réussite de la série Earth, cette dernière s’étant rapidement imposée comme une excellente solution pour les débutants et les guitaristes au budget serré. C’est donc avec une certaine curiosité que j’ai déballé les trois instruments de la nouvelle gamme du fabricant coréen. Il faut dire que la série Grand Regal, outre son nom étrange, affiche de belles promesses avec trois modèles dotés de tables massives, de la variété dans les bois utilisés, un format Grand Auditorium à mi-chemin entre la Dreadnought et la Grand Concert, et des tarifs raisonnables avoisinant les 450 €.

 

Tour de tables

Cort GA5F : Photos GA5F 1

La série Grand Regal est donc composée de trois modèles au format Grand Auditorium dont l’un est décliné en deux coloris. Toutes les spécifications sont communes, hormis les bois du corps, du dos et des éclisses qui peuvent varier. La GA5F est dotée d’une table en épicéa massif, et d’un dos et d’éclisses en acajou. Elle est proposée dans une finition noire ou blanche pour un tarif de 430 € en moyenne. La GA5F-BW possède une table en cèdre rouge massif, ainsi qu’un dos et des éclisses en blackwood de Tasmanie. Elle est proposée dans une finition Natural satinée pour 415 € en moyenne. Enfin, la GA5F-MD est notamment composée d’une table en épicéa massif, et d’un dos et d’éclisses en palissandre de Madagascar. Elle est proposée dans une finition Natural brillante pour 469 €. Voici les autres spécifications de ces trois guitares :

  • Format Grand Auditorium
  • Pan coupé
  • Barrage en X scallopé
  • Manche collé façon queue d’aronde en acajou
  • Diapason de 25,3" 
  • Sillet en os de 1,75" (45 mm)
  • Binding sur le corps, le manche et la tête
  • Touche en palissandre, 20 frettes, incrustations en abalone
  • Mécaniques moulées
  • Chevalet en palissandre avec sillet en os et chevilles en ébène
  • Électronique Fishman Presys avec égalisateur et micro Sonicore
  • Cordes : D’Addario EXP16
  • Finitions UV
Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 6

Sur le papier, les caractéristiques des guitares sont assez classiques, mais le choix des matériaux (tables massives, os, ébène, palissandre) est intéressant, notamment au regard du prix. Cort met également en avant l’utilisation d’une technologie à base de rayonnements ultraviolets pour fixer la laque sur le corps de ces guitares. Ce procédé a pour avantage de réduire considérablement le temps de séchage, une aubaine pour les industriels, et est censé aboutir sur une couche plus fine. De plus, selon les fabricants, la finesse de la couche favoriserait les capacités sonores des instruments. Quoi qu’il en soit, les guitares sont assez réussies esthétiquement. Chacune se démarque par sa couleur, les incrustations sont propres, le binding est régulier et plutôt correct au niveau de la jonction corps/manche, etc. Le vernis est toutefois un peu grossier. Le modèle noir ou blanc ne laisse pas entrevoir ses bois, mais les deux autres modèles le font de belle manière. J’ai également un faible pour la tête de ces instruments, et notamment pour les clefs noires mates. La seule véritable faute de goût concerne la présence du logo Cort sur le talon des guitares Grand Regal. C’est cheap et pas très joli ! Mais cela reste un détail, et vous ou vos spectateurs aurez peu l’occasion de voir cette partie de la guitare.

Cort GA5F : Photos GA5F 8

En matière de prise en main, il y en a vraiment pour tous les goûts. La GA5F est entièrement vernie, que ce soit sur la table, le dos et les éclisses, la tête, ou encore derrière le manche. Le manche a donc tendance à accrocher, et paraît même un peu plus épais que celui de ses deux consœurs. Pour autant, le manche est bien proportionné, et son profil un peu arrondi devrait convenir à la plupart des joueurs. De plus, les possesseurs de grandes mains n’ont pas à s’inquiéter, la touche est assez large. La GA5F-MD a également le corps et la tête entièrement vernis, mais l’arrière de son manche est satiné. Le manche est bien plus agréable à parcourir grâce à cela, et paraît sensiblement plus fin. Le ressenti est vraiment différent, et la version MD est sans conteste plus réussie à ce niveau. La GA5F-BW met, elle, complètement de côté le vernis. L’intégralité de la guitare est satinée, et cela offre encore plus de confort. De plus, sur le modèle que j’ai eu entre les mains, l’action des cordes était un tout petit peu plus basse que sur les autres guitares, ce qui la rendait beaucoup plus agréable à jouer. C’est assez étonnant de ressentir une différence si flagrante entre des instruments sortant de la même usine et censés avoir été réglés de la même façon. Si vous envisagez d’acheter une de ces guitares, il faudra donc penser aux potentiels réglages avant de vous forger un avis définitif.

Enfin, l’électronique est exactement la même entre les modèles. L’accordeur est équipé de trois LED pour indiquer si la note est bonne, trop basse, ou trop haute. Ça fonctionne, mais le système ne permet pas un réglage assez fin à mon goût. Il donnera une bonne base qui nécessitera d’être amélioré à l’oreille derrière. L’accordeur est complété par un EQ 3-bandes, un contrôle de volume, et un bouton pour inverser la phase.

 

Du bruit en cuisine

Pour chaque type de jeu (strumming, arpèges et solo), j’ai enregistré via deux sources : un Neumann U87 et l’électronique embarquée de la guitare. Les deux signaux sont enregistrés via une carte son Avid Fast Track Duo, avec la STAN Studio One Prime. Le contrôle de volume des guitares est toujours situé autour de 10 h. Commençons avec des extraits audio présentant les sonorités de la GA5F avec sa table en épicéa massif, et son dos et ses éclisses en acajou.

 

1 GA5F Strumming U87
00:0000:23
  • 1 GA5F Strumming U87 00:23
  • 2 GA5F Strumming Sonicore 00:23
  • 3 GA5F Arpèges U87 00:17
  • 4 GA5F Arpèges Sonicore 00:17
  • 5 GA5F Solo U87 00:11
  • 6 GA5F Solo Sonicore 00:11

 

Écoutons à présent ce que donne la GA5F-MD. Rappelons qu’elle possède une table en épicéa massif, et un dos et des éclisses en palissandre de Madagascar.

 

7 GA5F MD Strumming U87
00:0000:23
  • 7 GA5F MD Strumming U87 00:23
  • 8 GA5F MD Strumming Sonicore 00:23
  • 9 GA5F MD Arpèges U87 00:19
  • 10 GA5F MD Arpèges Sonicore 00:19
  • 11 GA5F MD Solo U87 00:11
  • 12 GA5F MD Solo Sonicore 00:11

  

Terminons avec la GA5F-BW. Ce modèle embarque une table en cèdre rouge massif, ainsi qu’un dos et des éclisses en blackwood de Tasmanie.

 

13 GA5F BW Strumming U87
00:0000:30
  • 13 GA5F BW Strumming U87 00:30
  • 14 GA5F BW Strumming Sonicore 00:30
  • 15 GA5F BW Arpèges U87 00:20
  • 16 GA5F BW Arpèges Sonicore 00:20
  • 17 GA5F BW Solo U87 00:13
  • 18 GA5F BW Solo Sonicore 00:13

 

Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 9

Encore une fois, les trois guitares ont des identités bien différentes. L’enregistrement souligne certaines caractéristiques, mais a aussi tendance à en gommer d’autres. J’ai été très déçu par la GA5F. Je la trouve trop criarde, mal équilibrée, et elle manque de grave. C’est en tout cas mon ressenti et celui de mes collègues lorsque je la jouais. Pour autant, les enregistrements effectués avec cette guitare ne sont pas catastrophiques. Il manque souvent de la brillance sur les prises de guitare, et la GA5F en a à revendre. Entre son manche moins confortable, et ses sonorités peu satisfaisantes, je ne considère pas l’instrument comme une bonne guitare. C’est un modèle moyen, qui pourrait faire l’affaire dans le cadre d’un enregistrement avec un bon micro et un peu de traitement derrière.

La GA5F-MD est beaucoup plus intéressante. Elle garde la brillance du précédent modèle, mais me paraît beaucoup plus équilibrée. Sa projection est également meilleure, sans parler de son confort grâce à l’absence de vernis sur le manche. Pour 40 € de plus que la GA5F, vous aurez un instrument que je trouve en tout point supérieur.

Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 10

Enfin, la GA5F-BW se rapproche plus de mes attentes, mais c’est très subjectif. J’aime les guitares acoustiques assez rondes, sans le côté métallique que l’on retrouve trop souvent sur ce type d’instrument. Je la trouve plus naturelle, et elle possède encore un peu plus de projection que la GA5F-MD. Son manque d’aigu lui fait par contre du tort sur les enregistrements en strumming. À l’inverse, j’aime beaucoup les arpèges doux qu’elle produit.

Vous l’aurez remarqué, je ne me suis pas encore exprimé sur le micro Sonicore. Dans le cadre des enregistrements précédents, les trois réglages de l’EQ étaient placés à 12 h. Voici une série d’extraits dans laquelle j’utilise la GA5F-BW. Dans un premier temps, les contrôles sont à nouveau tous poussés à la moitié de leur capacité. Dans le deuxième son, je favorise les graves et les aigus au détriment des médiums avec les réglages suivants : Bass 2/3, Medium 1/3, Treble 2/3. Dans le troisième exemple, je mets en avant les basses : Bass 3/4, Medium 1/2, Treble 1/3. Pour finir, j’accentue les médiums et les aigus, alors que je réduis les basses : Bass 1/4, Mid 2/3, Treble 3/4.

 

19 GA5F BW EQ tout à 12h
00:0000:15
  • 19 GA5F BW EQ tout à 12h 00:15
  • 20 GA5F BW EQ Bass 2:3 Medium 1:3 Treble 2:3 00:15
  • 21 GA5F BW EQ Bass 3:4 Medium 1:2 Treble 1:3 00:15
  • 22 GA5F BW EQ Bass 1:4 Mid 2:3 Treble 3:4 00:15

  

Le micro Sonicore embarqué dans les modèles de la série Grand Regal offre un son de piezo classique, et personnellement je n’aime pas ça. Ce n’est pas naturel, et il y a même un très léger souffle. L’EQ est très efficace, il permet de sculpter les sonorités, mais il ne fait que limiter la casse. Si vous recherchez le son caractéristique des piezos, vous serez comblé. Mais si vous vous attendez à obtenir le son naturel et acoustique de votre instrument, passez votre chemin !

  

Comme un cheveu sur la soupe

Malgré une base commune, la série Grand Regal offre un panel de guitares varié. Le format est réussi, et même s’il y a une petite différence de poids suivant les modèles, les trois guitares sont légères et la forme Grand Auditorium est très agréable. L’on perd un peu de puissance sonore par rapport à une Dreadnought, mais l’instrument est plus maniable et moins encombrant. La caisse est un peu plus fine et le corps est moins large, ce qui offre au bras droit un positionnement plus naturel. En ce qui concerne le look, le vernis ne m’a pas convaincu sur les modèles GA5F et GA5F-MD, mais les trois guitares présentent bien, et les finitions sont correctes au regard du prix. Jusque là, les instruments sont assez similaires, et c’est du côté du confort et des sonorités qu’il faut se tourner pour découvrir des différences flagrantes.

Le modèle GA5F est clairement le point noir (ou blanc) de la série. Le vernis à l’arrière du manche le rend moins confortable, et donne même la sensation qu’il est un peu plus épais. Quant au son, il est décevant et métallique. Malgré son tarif de 430 €, ça reste une guitare trop moyenne, à laquelle j’attribue la note de 2,5/5.

À l’inverse, la GA5F-MD me paraît être une bonne guitare. Elle garde une identité sonore marquée par les aigus et la brillance, mais elle est bien plus équilibrée. Le manche est également plus confortable, et elle ne coûte que 40 € de plus que la GA5F. Elle ne possède pas le son acoustique le plus flatteur qui soit, mais elle fera un excellent compagnon d’enregistrement. Je lui attribue donc la note de 3,5/5.

Concluons avec la GA5F-BW. Selon moi, elle possède un charme qui manque cruellement à ses consœurs de la série Grand Regal. Son look entièrement satiné, ses sonorités chaudes, et sa bonne projection m’ont séduit. Il reste toujours le problème du décevant micro Sonicore, mais c’est valable pour toute la série. De plus, c’est la guitare la moins chère des trois avec son tarif de 415 €. Son rapport qualité/prix est intéressant, et pour peu que vous aimiez ce type de grain, c’est la guitare Grand Regal que je vous conseille. Elle obtient la note de 4/5.

En additionnant les trois modèles, la série Grand Regal de Cort reçoit la note moyenne de 3/5. Ce n’est pas pour autant un échec, puisque de nombreux éléments positifs sont à relever. En fin de compte, elle paie un manque d’homogénéité étonnant, et il vous faudra donc savoir faire le tri et cibler vos attentes.

 

  • Cort GA5F : Photos GA5F 1
  • Cort GA5F : Photos GA5F 2
  • Cort GA5F : Photos GA5F 3
  • Cort GA5F : Photos GA5F 4
  • Cort GA5F : Photos GA5F 5
  • Cort GA5F : Photos GA5F 6
  • Cort GA5F : Photos GA5F 7
  • Cort GA5F : Photos GA5F 8
  • Cort GA5F : Photos GA5F 9
  • Cort GA5F : Photos GA5F 10
  • Cort GA5F : Photos GA5F 11
  • Cort GA5F : Photos GA5F 12
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 1
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 2
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 3
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 4
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 5
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 6
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 7
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 8
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 9
  • Cort GA5F-MD : Photos GA5F MD 10
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 1
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 2
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 3
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 4
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 5
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 6
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 7
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 8
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 9
  • Cort GA5F-BW : Photos GA5F BW 10

 

6/10
Points forts
  • Le format
  • Le confort du manche, sauf pour le modèle GA5F
  • Un panel sonore et esthétique assez large
  • Des finitions correctes
  • Le prix
Points faibles
  • Le modèle GA5F est très décevant
  • L’électronique embarquée ne fait pas de miracle
  • L’accordeur n’est pas assez précis
  • Les réglages d’usine semblent varier
  • dana12
    dana12
    Drogué à l'AFéine
    17096 posts au compteur
    Merci pour le test.
    Le son plus chaud des tables en cèdres, et moins flatteur en strumming, ce n'est pas un scoop. C'est assez souvent le constat fait quand on fait une comparatif.
  • Will Zégal
    Will Zégal
    Will Zégal
    63967 posts au compteur
    x
    Hors sujet :
    Citation :
    De plus, selon les fabricants, la finesse de la couche favoriserait les capacités sonores des instruments.

    Je crois bien que c'est le cas. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles les guitares (très) haut de gamme (types classiques de concert) sont vernies au tapon. C'est pas seulement parce que c'est beaucoup plus beau, mais que cette technique permet apparemment une super protection tout en se contentant d'une couche de vernis très fine, ce qui limite la perte de souplesse de la table liée à la couche (et donc au poids et à la rigidité) du vernis.

    Un luthier pourra certainement confirmer ou infirmer mon propos.
  • fry1985
    fry1985
    Posteur AFfranchi
    99 posts au compteur
    Un vrai test, pas comme dans certains magazines de guitares où tous le test ont minimum 4sur5
  • TC Hotrod
    TC Hotrod
    Je poste, donc je suis
    5508 posts au compteur
    Salut,

    Citation :
    Par contre, j'ai pondéré mon jugement, car les prises micros offrent un autre regard et permettent de prendre du recul en comparant les différents exemples sonores.

    C'est clair, le guitariste est le moins bien placé physiquement pour entendre réellement ce que projette sa guitare. Il suffit de la faire jouer par quelqu'un d'autre pour s'en rendre compte (au delà du fait que chacun joue, et sonne un peu différemment).

    De toute façon, une fois toutes ces considérations prises en compte, on remet tout à plat et on recommence pour savoir comment ces grattes s'intègrent dans un mix, alors……… :mdr:

    Et tant mieux si le test a trouvé plus de lecteurs. :8)
  • Locomotiv
    Locomotiv
    Membre d'honneur
    2984 posts au compteur
    Citation de TC Hotrod :
    C'est dommage que ce test ne suscite pas plus de réactions (et seulement 152 lectures au moment où j'écris ? :??:).

    J'ai fait l'écoute au casque, en faisant rapidement abstraction des pistes piezo. Je n'étais pas d'accord avec Lomotiv qui n'appréciait pas l'équilibre (ou plutôt le déséquilibre) de la GA5F, et lui préférait la GA5FMD, j'aurais plutôt pensé le contraire sur un premier ressenti.
    Après une nouvelle écoute, j'ai trouvé un gros déséquilibre aux deux modèles, en fait. :-D

    La MD est particulière. Pas super emballé sur le strumming, en revanche, très beau son mediums/ aigus en arpège (les basses sont un peu boueuses et moins bien définies - dû à la captation?)



    Bonjour,

    Merci pour ta réaction ! Les 156 lectures correspondent au sujet forum, on est a bien plus sur l'article, heureusement :bravo:

    Concernant l'équilibre et plus globalement les sonorités de ces guitares, j'indique bien que la prise micro modifie forcément la nature du son et, dans notre cas, notamment les graves. Mon avis se base avant tout sur le ressenti acoustique lorsque je les jouais. Par contre, j'ai pondéré mon jugement, car les prises micros offrent un autre regard et permettent de prendre du recul en comparant les différents exemples sonores. Ainsi, j'ai indiqué que la GA5F ferait l'affaire en enregistrement, alors que je n'ai pas apprécié la guitare en la jouant et que je n'aurais certainement pas conseillé de l'utiliser dans ce cadre.

    Sinon, tu auras noté que mon choix se porte très clairement sur la BW que je préfère en tout point. :-D
  • Los Teignos
    Los Teignos
    Admin
    7768 posts au compteur
    La prise de son est faite avec un U87, soit un bon micro assez polyvalent mais dont l'usage peut être discuté pour reprendre une acoustique : un micro à petite membrane aurait sans doute bien diminué ce côté boueux que tu ressens dans le bas. On a des Oktava au bureau mais vu que ce sont des micros à la signature sonore particulière, on a préféré opté pour le plus standard U87.

    Disons qu'il nous manque un vrai standard du cigare et qu'il faudra sans doute qu'on investisse à un moment dans un couple de KM184, de DPA ou de Scheops. Ou moins cher : du bon vieux SM81. Disons qu'on continue de mettre des euros dans le cochon rose pour l'instant. ;)
  • TC Hotrod
    TC Hotrod
    Je poste, donc je suis
    5508 posts au compteur
    C'est dommage que ce test ne suscite pas plus de réactions (et seulement 152 lectures au moment où j'écris ? :??:).

    J'ai fait l'écoute au casque, en faisant rapidement abstraction des pistes piezo. Je n'étais pas d'accord avec Lomotiv qui n'appréciait pas l'équilibre (ou plutôt le déséquilibre) de la GA5F, et lui préférait la GA5FMD, j'aurais plutôt pensé le contraire sur un premier ressenti.
    Après une nouvelle écoute, j'ai trouvé un gros déséquilibre aux deux modèles, en fait. :-D

    La MD est particulière. Pas super emballé sur le strumming, en revanche, très beau son mediums/ aigus en arpège (les basses sont un peu boueuses et moins bien définies - dû à la captation?)

  • jeff 7 adore.
    jeff 7 adore.
    Squatteur d'AF
    2711 posts au compteur
    Ben mince alors moi je preferai la Cort....j'attend mes APS Klasic ça ira mieux je pense...
  • Zå!µš
    Zå!µš
    AFicionado
    1859 posts au compteur
    Merci pour ce test. Je trouve les Cort confortables à jouer et la lutherie assez jolie pour le prix. Sur les extraits le son electro est vraiment pas beau, surtout en strumming. Dans cette gamme de prix, il me semble qu'elles s' en sorte bien, mais je pense que me tournerais plus spontanément vers Yamaha.
  • Pucelle_Dabidjan
    Pucelle_Dabidjan
    Je poste, donc je suis
    5772 posts au compteur

    Un article plus critique que d'habitude. Et, de ce fait, plus utile.

    Attention cependant. Car, qui dit bois super top moumoute et lutherie correcte sur une guitare à 400 euros, dit aussi "provenance douteuse des bois" et "condition salariale des travailleurs criticable". Notre société du 21e siècle n'offre rien.

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.