Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Sonarworks Reference 4 Studio Edition
Photos
1/46

Tous les avis sur Sonarworks Reference 4 Studio Edition

Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Filtres
Mots clés
Note moyenne :
( 3.8/5 sur 9 avis )
5 avis
56 %
1 avis
11 %
1 avis
11 %
2 avis
22 %
Donner un avis
Avis des utilisateurs
  • Porco RossoPorco Rosso

    Incroyable

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 14/06/21 à 18:25
    C'est pas possible de vendre un truc pareil aussi instable.
    Testé sur 2 ordinateurs différents, installés réinstallés MAJ ... bref
    Sur tout mes logiciels (ableton, traktor, même vlc parfois...) ça ne fonctionne pas, au bout de 10min le son craque et clik...
    Pour une écoute au casque, ça passe mais pour le calibrage enceintes passez votre chemin.
    Je résume mais j'ai tellement de soucis avec ce machin... dégouté
  • MuteSoloMuteSolo

    Améliore un monitoring bien pensé

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 11/08/20 à 11:15
    J’utilise ce logiciel en tant que plug in en configuration PC Windows (en insert de monitoring sur Cubase par exemple pour ne pas risquer d’exporter avec un signal transformé) et en stand alone sur mac.
    Dans ce dernier cas, c'est la tranquillité d'esprit : mise en place aisée, tout ce qui est lu sur l'ordinateur bénéficie du traitement et pas de problème de stabilité.

    L'installation et la configuration se font sans encombre avec le micro de mesure fourni (qui n'est dignement utilisable que pour sa vocation première) et on trouve vite rigolo de paramétrer plusieurs paires d'enceintes dans différentes pièces sous les regards interloqués des autres usagers des lieux.

    Jamais un logiciel …
    Lire la suite
    J’utilise ce logiciel en tant que plug in en configuration PC Windows (en insert de monitoring sur Cubase par exemple pour ne pas risquer d’exporter avec un signal transformé) et en stand alone sur mac.
    Dans ce dernier cas, c'est la tranquillité d'esprit : mise en place aisée, tout ce qui est lu sur l'ordinateur bénéficie du traitement et pas de problème de stabilité.

    L'installation et la configuration se font sans encombre avec le micro de mesure fourni (qui n'est dignement utilisable que pour sa vocation première) et on trouve vite rigolo de paramétrer plusieurs paires d'enceintes dans différentes pièces sous les regards interloqués des autres usagers des lieux.

    Jamais un logiciel ne remplacera les questions auxquelles il faut répondre : ai-je un système son adapté à mon usage (et notamment en terme bande passante et de capacité à restituer les transitoires) ? Mes enceintes sont-elles bien positionnées (espacement, hauteur, angle). Mon espace de travail est-il acoustiquement pensé avec des éléments diffuseurs, absorbeurs ou réfléchissants ? Dois-je faire un peu ou beaucoup de traitement avec du matériel spécifique ? C'est une fois que tout ceci sera optimisé (en fonction de ses moyens bien-sûr) que l'investissement dans un logiciel de correction peut être envisagé.
    Une fois enclenché, le logiciel est efficace : il débouche les défauts de l'écoute en général et permet une meilleure linéarité. Pour les prises où une faible latence est préférable, il vaut mieux soit désactiver référence, soit le régler en mode "zero latency", mais ce n'est qu'en poussant le traitement en mode phase linéaire que les résultats sont satisfaisant au prix d'une latence élevée.

    Si ce logiciel correspond à mes attentes, inclure des profils d'écoute émulant différents systèmes ou situations d'écoute serait un vrai plus qui tirerait le rapport qualité/fonctionnalités/prix vers le haut, de même qu'un mode stand alone plus évident à mettre en place sur PC Windows.
    Lire moins
  • Nébula MusicNébula Music

    ça corrige bien, mais en standalone, c'est d'une instabilité remarquable.

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 10/08/19 à 19:06
    Configuration : I7 8700k, 32Go de ram, carte son M-audio Fast track C400

    Qu'en est-il de la stabilité et de ses performances ? En VST tout va bien, en standalone c'est une plaie, inutile. ça corrige le son, tout en le parasitant, en le saccadant, comme si la latence n'était pas suffisante. Que ce soit avec 32 ou 1024 samples, le problème est le même. ça fonctionne 30 secondes, puis des parasites dans le son, il faut que je change la latence, ça fonctionne 30 secondes, puis rebelote.

    Le logiciel est-il simple à prendre en main et bien documenté ? Très simple à prendre en main, par contre la documentation c'est pas terrible, un novice aura beaucoup de mal.

    Est-il efficient ? Ses fonc…
    Lire la suite
    Configuration : I7 8700k, 32Go de ram, carte son M-audio Fast track C400

    Qu'en est-il de la stabilité et de ses performances ? En VST tout va bien, en standalone c'est une plaie, inutile. ça corrige le son, tout en le parasitant, en le saccadant, comme si la latence n'était pas suffisante. Que ce soit avec 32 ou 1024 samples, le problème est le même. ça fonctionne 30 secondes, puis des parasites dans le son, il faut que je change la latence, ça fonctionne 30 secondes, puis rebelote.

    Le logiciel est-il simple à prendre en main et bien documenté ? Très simple à prendre en main, par contre la documentation c'est pas terrible, un novice aura beaucoup de mal.

    Est-il efficient ? Ses fonctionnalités sont-elles conformes à vos attentes ? Pas du tout, je l'ai acheté pour le coté standalone, donc j'ai perdu mon argent vu son instabilité chronique en standalone.

    Et ce n'est pas tout, je dois parfois repasser par ma vieille version de cubase... et la c'est encore pire. Cubase ne sait plus fixer la fréquence d’échantillonnage depuis que je l'ai installé. Pour pouvoir changer la fréquence d’échantillonnage, je dois redéfinir ma M-audio en périphérique par défaut, puis redémarrer l'ordinateur. Une fois que j'ai fini avec mon vieux cubase et que je veux réactiver reference, je dois redéfinir le systeme wide en périphérique par défaut, et redémarrer, et comme si ça ne suffisait pas, je dois m'y reprendre parfois 5 ou 6 fois pour que enfin ça fonctionne et avoir du son.

    Je précise que j'ai un niveaux en informatique convenable, et que c'est le seul logiciel qui me pose problème.

    Quelles sont les choses que vous appréciez le plus ? Son thême dark (Je suis sérieux)

    Le moins ? son instabilité chronique en standalone.

    J'en peux plus de cette m.... J'aurais perdu les 300€ que ça m'a coûté, la pilule serait mieux passé.

    Je suis sur le point de le désinstaller et de foutre cette saloperie à la poubelle.
    Lire moins
  • LorenneLorenne

    Incontournable et indispensable

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 24/11/18 à 09:55
    Bonjour à tous

    Juste un petit mot sur le fameux Sonarworks reference et l'ayant "upgradé" du 3 au 4 (39 €) et aussi en passant pour ceux qui commencent dans le monde du home-studio c'est un logiciel indispensable pour calibrer vos monitorings par rapport à la pièce dans laquelle ils sont installés et de votre point d'écoute à faire si votre pièce n'est pas faite ou calibrée pour de l'écoute et surtout pour du mix et même à faire si vous avez travaillé l'acoustique de votre studio ...Indispensable !!
    Donc j'en reviens "aux plus" du reference 4 déjà plus fluide quand on calibre avec en moins quelques bug que j'avais rencontré sur reference 3 (je tourne sur PC Wind 8.1 et carte son MOTU 8…
    Lire la suite
    Bonjour à tous

    Juste un petit mot sur le fameux Sonarworks reference et l'ayant "upgradé" du 3 au 4 (39 €) et aussi en passant pour ceux qui commencent dans le monde du home-studio c'est un logiciel indispensable pour calibrer vos monitorings par rapport à la pièce dans laquelle ils sont installés et de votre point d'écoute à faire si votre pièce n'est pas faite ou calibrée pour de l'écoute et surtout pour du mix et même à faire si vous avez travaillé l'acoustique de votre studio ...Indispensable !!
    Donc j'en reviens "aux plus" du reference 4 déjà plus fluide quand on calibre avec en moins quelques bug que j'avais rencontré sur reference 3 (je tourne sur PC Wind 8.1 et carte son MOTU 828X) la possibilité d'avoir la correction sans latence mais surtout toute une bibliothèque de correction d'écouteurs allant d'AKG à Beyer, Bose, Focal, Sennheiser et pleins d'autres...
    Et c'est surtout pour cela que j'écris ce petit avis ... dans mon studio comme Headphones j'ai entr'autre un AKG 702 que j'avais au fur et à mesure délaissé pour le DT 770 pro malgré que j'adorais la précision sur ses médiums et aigus mais cette faiblesse dans les basses fréquences étaient pour moi un gros handicap du 702 et en particulier pendant le contrôle d'un mix ... Et voilà que Sonarworks fournit une correction (Une correction sur une moyenne de plusieurs 702) pour l'AKG et là croyez moi ou pas mais quel bonheur d'avoir sur les oreilles une écoute pareille on retrouve la précision des écouteurs AKG sans cette faiblesse au niveau des graves du 702 je me retrouve avec un super casque bien équilibré sur tout le spectre des fréquences... Magique!
    Par contre je suis un peu plus circonspecte sur la correction du DT 770 PRO 250 OHM mais sur l'AKG quelle merveille
    Merci Sonarworks
    Lire moins
  • x hell angex hell ange

    Un outil dont je ne me passe plus !

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 15/10/18 à 17:12
    Ce logiciel est idéal pour les personnes qui :
    - n'ont pas la possibilité d'envisager une correction acoustique ou n'y connaissent rien (c'est toujours mieux que rien)
    - comme moi ont un homestudio légèrement traité à compléter
    - ont un studio traité mais souhaitent ajuster quelques détails pour améliorer l'écoute.

    J'ai redécouvert mes mixes en écoutant avec et sans, aujourd'hui je l'utilise non stop en Systemwide (directement lancé au démarrage de l'ordi) ou en plugin sur le master du DAW utilisé. Je n'ai pas pu tester les concurrents mais l'envie ne me prends pas vu que je suis satisfait.

    Je recommande de l'acheter avec le micro qui est très pratique et semble assez juste pour le…
    Lire la suite
    Ce logiciel est idéal pour les personnes qui :
    - n'ont pas la possibilité d'envisager une correction acoustique ou n'y connaissent rien (c'est toujours mieux que rien)
    - comme moi ont un homestudio légèrement traité à compléter
    - ont un studio traité mais souhaitent ajuster quelques détails pour améliorer l'écoute.

    J'ai redécouvert mes mixes en écoutant avec et sans, aujourd'hui je l'utilise non stop en Systemwide (directement lancé au démarrage de l'ordi) ou en plugin sur le master du DAW utilisé. Je n'ai pas pu tester les concurrents mais l'envie ne me prends pas vu que je suis satisfait.

    Je recommande de l'acheter avec le micro qui est très pratique et semble assez juste pour le calibrage (je ne m'y connais pas assez en acoustique pour en faire une critique en profondeur). Le calibrage est assez simple et bien accompagné, prévoir entre 15 et 20 minutes.

    Attention, ça ne remplacera pas un réel traitement acoustique, mais c'est mieux que rien, et dans mon cas un parfait complément suivant l'évolution de mon installation. Impossible pour moi de faire sans depuis !
    Lire moins
  • fcarconefcarcone

    ESSENTIEL

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 16/09/18 à 23:46
    Tout simplement exceptionnel, personne ne devrait mixer ou produire du son, voire même ne serait-ce qu'écouter de la musique ou autre, sans un des systèmes modernes de correction acoustique.

    L'avant-après est juste renversant !!!

    Le mega plus de Reference : le system wide (sur l'audio général de l'ordi) et la correction des écouteurs pro (et oui).

    Magnifique, je n'écoute plus jamais rien sans cela. Bravo à l'équipe de conception.

    Félix.
  • jctroyesjctroyes

    Un logiciel qui vous rassure !!

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 02/01/18 à 02:13
    Parler d’un logiciel ou simplement de calibration de monitoring c’est aussi parler de nos craintes, nos angoisses sur le monde sonore qui nous fait face lors de nos sessions de travail. En fait, ça va même plus loin dans le sens ou l’on en vient à douter des performances de notre système plutôt que se poser d’autres questions sur nos choix de positions de microphones, mix et/ou mastering. Ou plus simplement sur notre lieu de travail.

    ---La Promesse---

    En fait dans les logiciels de calibration il y a beaucoup de promesse. La promesse d’un phantasme de linéarité tendu comme un arc tirant la flèche pour faire tomber nos doutes (c’est cadeau). Et en fait dans le métier il y a clairement d…
    Lire la suite
    Parler d’un logiciel ou simplement de calibration de monitoring c’est aussi parler de nos craintes, nos angoisses sur le monde sonore qui nous fait face lors de nos sessions de travail. En fait, ça va même plus loin dans le sens ou l’on en vient à douter des performances de notre système plutôt que se poser d’autres questions sur nos choix de positions de microphones, mix et/ou mastering. Ou plus simplement sur notre lieu de travail.

    ---La Promesse---

    En fait dans les logiciels de calibration il y a beaucoup de promesse. La promesse d’un phantasme de linéarité tendu comme un arc tirant la flèche pour faire tomber nos doutes (c’est cadeau). Et en fait dans le métier il y a clairement deux profils d’ingénieur du son.
    - Le premier : Celui qui est tout terrain et qui quelques soi le système d’écoute fait son travail en confiance et à appris à relativiser.
    - Le second : Qui avance craintif face à ce monde sonore et cherchant désespérément la vérité.

    Évidement on est tous un peu des deux, parfois plus l’un que l’autre. Mais ce qui est certain c’est que cette promesse de linéarité résonne en nous et veut nous rassurer.

    Sur ce point finalement ce logiciel comme tant d’autre nous donne globalement satisfaction (visuelle déja).

    ---L’objectif---

    Mais au final que corrigeons-nous vraiment.
    - La mauvaise conception d’une enceinte ?
    - Les limites physique d’une acoustique ?
    - Notre regard sur notre environnement de travail ? (Oui certainement;-) )

    En tout cas, certainement pas la mauvaise conception d’une enceinte. En fait toutes les enceintes sont globalement bien réalisés. Seul les limites techniques et performances font la différence. La bonne linéarité ou mauvaise n’est pas si déterminant que ca. Si un jour vous avez déjà bricoler une enceinte on se rend vite compte que l’on peut pas faire n’importe quoi. L’équilibre d’une enceinte est donc assez fragile et audible. J’ai déjà fais des testes d’écoutes sur des très beaux systèmes Hi-fi qui semblaient très droit (a l’oreille). C’est d’ailleurs captivant cette sensation de linéarité. En réalité il n’en est rien mais le sentiment de vérité dans le son, et donc un peu de linéarité, est TRES subjectif. Par contre professionnel du métier ou Hi-Fiste confirmés sont assez du même avis en général : « Elle sont droites ces enceintes ! » Alors que… Vérité sonore n’est pas linéarité.

    La non linéarité ne serait pas si grave ? Oui... et non. Mais il faut avant tout poser LA bonne question : La linéarité d’un système de monitoring ? Dans quel but ?

    La réponse souvent convenu est de se dire que le jugement des timbres sans trouve plus juste et impartial (FAUX). Hors si il y a une certaine logique à cela, l’autre réponse est aussi d’avoir un système sonore qui serait la moyenne théorique des autres systèmes d’écoute. Mais la justesse d’un timbre sonore et souvant plus lié à de la psychoacoustique que de la linéarité. Noubliez jamais que nos oreilles ne sont pas linéaire et que justement nos sensations ne sont pas gradué de façon linéaire mais plutôt logarithmique (sensation du poid, de la vitesse...de la puissance sonore…). Tout ceux qui ont déjà fais du montage sonor on ramarqué à quel point un fade IN ou OUT linéaire marche jamais aussi bien qu’une courbe légèrement compensé…

    Revenons sur les enceintes...

    Oui rappelons que la plus part du temps même les enceintes grand public ou Hi-Fi bonne et haut de gamme sont toujours autour de cette règle : pas de déviation spectral de ± 3dB.

    Du coup comme nos enceinte de monitoring ? OUI !! Déconcertant !!... non ?

    Donc l’objectif de la calibration est de régulariser l’impact de l’acoustique de la pièce sur notre système. Acoustique qui peut avoir changé la balance spectral initialement réalisé par le constructeur. En gros ça revient à laver ses lunettes après une randonnée sous la pluie.

    ---Donc ce logiciel… bien ou pas---

    Franchement en presque 20ans d’expérience et sûrement plus 15ans de calibration de monitoring, ce logiciel est une bouffé d’air. Ayant fais des études en Son et Acoustique au CNSM de Paris je peux vous dire que l’on s’en pose des questions lors de calibrage à la main.

    - Quelles méthodes... signaux et leurs durées.
    - Nombre de point de mesures et leurs interprétations
    - Quelles corrections et les limites à apportés

    En fait sur ces aspects le logiciel ma rassuré par son sérieux et du coup ça simplicité. Quand je pense aux séances de mesures sur des journées entières pour pas dire semaines. J’ai utilisé de nombreux logiciels du plus primaire (mesure pure) à ceux des constructeurs (Tannoy, JBL, Ik Multimédia, Genelec).

    De toutes ces méthodes Sonnarworks est le plus simple et complet.

    Donc évidement il fait son travail s’intègre bien dans une session passe en Bypass lors des exports (j’avoue ne pas avoir confiance et le désactive à la main). Intégration a windows (j’imagine pour ceux qui écoute sur VLC, Itune…) Bref rien a dire. L’affichage simple et précis, le côté accessible de la procédure pour les grands débutants. Et surtout les pre-réglages et propositions d’étalonnage différents

    ---Etalonnages NON linéaire---

    Et si finalement la bonne idée de ce logiciel était la non linéarité. Car les concepteurs de ce logiciel sont sûrement pas des débutants et qu’ils connaissent très bien la problématique d’une enceinte acoustique ou d’un système d’écoute.

    Ok !! Maintenant que l’acoustique de notre pièce est partiellement corrigée, on peut se balader sur des autres systèmes non linéaire avec d’autre pré-réglage.

    En faite ça nous donne ici une vrai expertise de notre travail sur, par exemple, une idée d’enceinte Hi-Fi, casque… Ca peut sembler un peu inutile hors c’est le vrai objectif de ce logiciel : Se poser LA question du mode de consommation (oui je sais c’est pas jolie) de la musique. Les habitudes d’écoutes changent et ce logiciel peut nous proposer des perspectives.
    Et je dirai que sur ce point reprendre les études menées par l’organisme ITU ou AES sur les différents environnements d’écoutes aurait bien complété ce logiciel.
    C’est pour cette raison que la partie « Casque » du logiciel promet de belles perspectives de testes.

    ---Expérience personnelle---

    Sur mon Système Genelec 1037, qui sont encastré dans le mur dans les règles de l’art… le réglage initial était FLAT j’ai donc suite à différents expérimentations baissé de 1dB et 2dB Médium et grave pour que la balance tonale renforce un peu plus le haut du spectre. l’extrême grave plus accidenté ma permis de « jouer » avec les réglages complexe de la gestino des basses fréquence pour avoir une plutôt belle linéarité Naturelle sans correction logiciel. Le traitement logiciel vient donc parfaire un problème d’acoustique lié à une faible largeur de mon control room.

    Sur mes NS10M le résultat est plus discutable. Elles sont devenue agressive, raide fatigante. Mesure à refaire ou dosé avec le paramètre Wet/Dry.

    Pour mon casque BeyerDT880Pro que j’adore c’est retrouvé assez fortement changé. Parfois pertinent et parfois un peu étrange.

    Je n’ai pas encore fait l’expérience sur mes Tannoy P8D ni mes Davis Nikita (haut de gamme Hi-fi).

    Comparé plusieurs systèmes théoriquement linéaire est aussi captivant que sans traitement. ON pourrait penser que sis deux système se retrouve linéaire il devrait être équivalent… Hors pour l’instant ils sont même devenu plus différent !!! Plus atypique !!

    Avec ou sans correction ca apporte un jugement a considérer pour le mix.

    ---Conclusion---

    Vous l’avez bien compris, il n’est pas question de corriger l’enceinte mais plus la pièce. Ce qui empêche pas d’optimiser un peu aussi les performances de l’enceinte.

    Pas indispensable à l’achat (car la démo est déjà riche de renseignement de calibration;-) ) Il nous apporte un confort d’écoute plus lié à un sentiment d’avoir trouver la paix. Ça reste a avoir après un bonne achat de monitoring, correction intelligente et placement réfléchie ou strict (norme ITU)
    Lire moins
  • SirCoolSirCool

    Ça sonne

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 02/12/17 à 13:27
    Avec quelle configuration et dans quel but utilisez-vous ce logiciel ? Qu'en est-il de la stabilité et de ses performances?

    Avec un Pc i5 32go ram SSD sous windows 7 64 et une ZED-r16 et un MacBook Pro (Retina, 13-inch, Late 2012) avec ou sans interface (la plupart du temps Profire 610)
    Je l'utilise pour corriger le fréquenter el l'équilibre de mes hs80 (Yamaha) et caisson ou d'un casque Sony.
    Sur les deux configs il est stable et demande peu de ressource.
    Fonctionne avec Cubase 8(64), 9 et 9.5 Mac et Pc (je n'ai pas essayé avec les autres versions), Logic X et Wavelab 6, 9 et 9,5.

    Le logiciel est-il simple à prendre en main et bien documenté ?
    Fonctionne comme la version précéden…
    Lire la suite
    Avec quelle configuration et dans quel but utilisez-vous ce logiciel ? Qu'en est-il de la stabilité et de ses performances?

    Avec un Pc i5 32go ram SSD sous windows 7 64 et une ZED-r16 et un MacBook Pro (Retina, 13-inch, Late 2012) avec ou sans interface (la plupart du temps Profire 610)
    Je l'utilise pour corriger le fréquenter el l'équilibre de mes hs80 (Yamaha) et caisson ou d'un casque Sony.
    Sur les deux configs il est stable et demande peu de ressource.
    Fonctionne avec Cubase 8(64), 9 et 9.5 Mac et Pc (je n'ai pas essayé avec les autres versions), Logic X et Wavelab 6, 9 et 9,5.

    Le logiciel est-il simple à prendre en main et bien documenté ?
    Fonctionne comme la version précédente.
    Calibrage fait avec un Superlux ECM999
    https://fr.audiofanzine.com/logiciels-de-calibrage-de-monitoring/sonarworks/reference-3/editorial/tests/ma-reference-a-moi.html


    Est-il efficient ? Ses fonctionnalités sont-elles conformes à vos attentes?
    Il fait son travail, mais fonctionne beaucoup mieux dans une pièce traitée (ce qui est normal)


    Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?
    Les simulations sont correctes, j’aurais aimé plus de casques de référence (du Prodipe par ex utilisé dans ma cabine de prise ou en prise plein air).
    Un peu plus de casques « jetables »
    Lire moins
  • ardierardier

    mon chevalier

    Sonarworks Reference 4 Studio EditionPublié le 08/11/17 à 23:36
    bonjour a tous,


    jej'ai acheté les oreilles fermés les focal solo 6 be il y a 10 ans parce que tous disaient que c'etait bien et qu'elles etaient présentes dans taquets de studio etc etc (+fab dupont qui n'en disait que du bien)... et comment dire j'ai galeré comme jamais pour sortir des mix potable (surement du a mon incompetence aussi...) et je rajoute à ça que je n'ai jamais aimé leur signature sonore (trop trop de bas de medium, c'est brouillon...) et je me disais "ah c'est normal que ca sonne pas bien c'est des enceintes pour mixer pas pour ecouter , si ça sonne bien sur ça ,ça sonnera bien partout" ...foutaises...je me suis senti nul pendant 10 ans ...
    Heureusement j'ai découvert…
    Lire la suite
    bonjour a tous,


    jej'ai acheté les oreilles fermés les focal solo 6 be il y a 10 ans parce que tous disaient que c'etait bien et qu'elles etaient présentes dans taquets de studio etc etc (+fab dupont qui n'en disait que du bien)... et comment dire j'ai galeré comme jamais pour sortir des mix potable (surement du a mon incompetence aussi...) et je rajoute à ça que je n'ai jamais aimé leur signature sonore (trop trop de bas de medium, c'est brouillon...) et je me disais "ah c'est normal que ca sonne pas bien c'est des enceintes pour mixer pas pour ecouter , si ça sonne bien sur ça ,ça sonnera bien partout" ...foutaises...je me suis senti nul pendant 10 ans ...
    Heureusement j'ai découvert cet outil merveilleux qu'est le sonarworks reference (et depuis qq peu le tonal balance control d'izotope a encore arrangé mes affaires)...et au miracle j'ai maintenant des mixs corrects assez rapidement..et je prend du plaisir a écouter sur ces enceintes...mais ça m'a pris 10 ans..

    C'est top aussi sur les casques , alors bizarrement si je ne devais pas l'utiliser, j'utiliserai comme casque mon Sennheiser hd650 le plus droit de tous mais qui pour moi manque de sub, mais avec avec le sonarworks reference je prefere utiliser mon beyer dt990 (2 fois moins cher que le hd650) , car le reference le rend droit mais lui ne manque pas de sub.

    franchement ,
    dans mon cas c'est un must have




    Lire moins
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.