Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou

Sujet Commentaires sur le dossier : Des avantages et limites de faire son mastering soi-même

  • 100 réponses
  • 26 participants
  • 7 641 vues
  • 26 followers
1 Commentaires sur le dossier : Des avantages et limites de faire son mastering soi-même
4079.jpg
Los Teignos vous explique pourquoi, après tout, il serait sage de ne pas faire vous-même votre mastering... ou pas ! C'est parti !


Lire l'article


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !

__________________________________________________________________________________
Le GIEC chiffre à 3,3 milliards le nombre de victimes du réchauffement climatique. On en parle ?

 

2
Salut Los Teignos.

"c’est qu’il vous offre en outre un regard extérieur sur VOTRE travail" N'est ce pas plutôt ce que tu voulais écrire.

Effectivement 50 euros ce n'est pas la mer à boire pour éviter de se planter en beauté et ingé-son c'est un métier.

Comme tu le dis, à méditer.

Merci à toi pour ces propos pleins de bons sens, me semble t'il.

Pourvu que la musique soit bonne.......

3
Tout à fait ! Merci de l'avoir signalé !

__________________________________________________________________________________
Le GIEC chiffre à 3,3 milliards le nombre de victimes du réchauffement climatique. On en parle ?

 

4
« à l’instar de ces gens qui ont compris pendant le confinement à quel point il était dur d’enseigner à leurs enfants et en sont sorti pétris de respect pour les professeurs dont c’était le quotidien » j’adore ton humour!

Les petites dernières compos. avec les potos de The Insiders 

https://youtu.be/v1HMESzt620 et https://youtu.be/4v4S0qxqP1g

5
Un point important pour le mastering par une tierce personne, c'est aussi qu'il va le faire dans des conditions d'écoute totalement différentes de celles où le titre a été mixé, travailler sans les limites et défauts du monitoring et de l'acoustique qu'on avait au mix.

Au sujet des compétences, je l'ai déjà dit sur ces sujets, mais je le répète pour ceux qui auraient loupé :autant j'estime que je peux aujourd'hui me qualifier de plutôt compétent en mixage. Tous les derniers albums et titres que j'ai mixés ont été bien reçus aussi bien par mes clients ou partenaires que par des ingés son chevronnés.

Par contre, mes clients, pour les deux albums que j'ai réalisés cette année pour d'autres que mes propres projets, m'ont à chaque fois demandé (malgré mes conseils de faire autrement) de faire aussi le mastering et j'estime que s'il y a des titres sur lesquels je m'en suis honorablement sorti (mais pas au niveau d'un studio master), il y en a d'autres que j'ai carrément abîmés. Je préfère largement le son de mes mixages que celui du master.

C'est qu'il a fallu se conformer notamment à la demande de sonner assez fort (sans être dans la loudness war) et que sonner fort sur des titres avec beaucoup de dynamique et des écarts importants de volume selon les passages, ben ça ne s'improvise pas et qu'on atteint la limite de mes compétences.

Je l'ai dit à ces clients. Ils s'en contentent cependant, mais moi, je trouve ça très dommage. Pour l'un, il s'agissait d'une formation très amateur et un mastering pro sur une musique moyennement maîtrisée et un son qui, malgré mes efforts, était forcément limité par la qualité des sources, n'était peut-être pas nécessaire. Pour l'autre, que j'estime être un très bel album, je trouve ça vraiment dommage.
6
Hello,
Effectivement, ça me parle, d'avoir fait mes masterings avec un résultat au mieux moyen, l'écoute d'une tierce personne reste irremplaçable !
Par contre, auriez vous des liens, des pistes pour trouver ces ingés sons ?
Merci
7
Un aspect que je trouve intéressant dans le travail avec un ingé de mastering n'a pas été abordé. Lorsqu'on a établi une relation de confiance, on peut, avant de passer à l'étape du mastering, lui envoyer les pistes pour lui demander son avis, et lui faciliter le travail en faisant les retouches nécessaires.

Alan Parson a dit : "Audiophiles don't use their equipment to listen to your music. Audiophiles use your music to listen to their equipment."

8
Citation de SebT :
Par contre, auriez vous des liens, des pistes pour trouver ces ingés sons ?


Salut, il y en a quelques-uns sur le forum, pour commencer. :clin:
9
Citation :
Un aspect que je trouve intéressant dans le travail avec un ingé de mastering n'a pas été abordé. Lorsqu'on a établi une relation de confiance, on peut, avant de passer à l'étape du mastering, lui envoyer les pistes pour lui demander son avis, et lui faciliter le travail en faisant les retouches nécessaires.

Exactement : le fait d’avoir des oreilles neuves qui se penchent sur le bébé, et qui peuvent conseiller et guider, c’est essentiel.
Je reçois régulièrement des demandes d’avis, et de demandes de validation des mixes avant de réaliser le mastering.
10
My two cents, un titre qui sonne c'est avant tout une bonne compo, de bon arrangements, une bonne interprétation, de bonnes prises, et un bon mix. Le master étant je croix quasi aisé, dans la mesure ou tout ce qui précède est de qualité. Si le master est problématique c'est qu'il y a des étapes en amont qui pêchent. C'est pas que je veuille démystifier le mastering, (un peu quand même, parce que je pense alors, qu'il conviendrait de mystifier un peu plus les étapes qui lui précèdent) . Si ce dernier s'avère un tour de force n'aurait il pas valu mieux, rectifier en amont? Je ne suis qu'un amateur, avec pas mal de pratique, sans doute avec un propos qui manque peut être d'humilité, comme le suggère en filigrane la vidéo. Mais il me semble que la vérité et le bon sens ne sont pas si loin.

[ Dernière édition du message le 08/12/2021 à 15:10:35 ]