Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Le Pub
le Pub scientifique
News
Articles
Tutoriels

Sujet Fabrique du crétin digital ?

  • 30 réponses
  • 9 participants
  • 1 466 vues
  • 20 followers
Will Zégal

Will Zégal

68763 posts au compteur
Will Zégal
Premier post
1 Posté le 11/08/2022 à 03:26:13
C'est une tarte à la crème que de dire que les écrans en général fabriquent de futurs crétins.

Un des porteurs de cette parole est Michel Desmurget dont le pédigrée n'est pas vraiment celui d'un guignol, auteur de "La fabrique du crétin digital"

Introduction "courte"


version plus longue (que je n'ai pas encore regardée, mais j'avais déjà vu une autre vidéo de lui) :


Une parole aussi de Boris Cyrulnik qui dit notamment que "les neurosciences ne vont pas tout expliquer". Il tranche cependant clairement contre les écrans à la petite enfance, mais auparavant développe tout un discours nuancé sur le développement du cerveau infantile.


Et pourtant, il y a des contradictions à ces affirmations de "fabrique du crétin digital", comme cet épisode de l'excellent podcast "le code a changé" de Xavier De la Porte : "sommes nous vraiment en train de fabriquer des crétins digitaux ?" où il reçoit Anne Cordier
Citation :
maîtresse de conférences HDR en sciences de l'Information et de la communication à l'Université de Rouen. Elle est spécialiste des usages et pratiques numériques, particulièrement des "jeunes", ainsi que de leurs usages et a réalisé de nombreuses enquêtes de terrain auprès des publics jeunes.


Par ailleurs, des affirmations de gens comme celle de Michel Desmurget telle que "les jeunes lisent moins" sont remises en cause.


Alors ? la fabrique du crétin digital, réalité ou vision de vieux qui, un classique de chaque génération, ne comprennent pas la jeunesse ?

Sans que ça signifie que je sois en désaccord global avec lui, je relèverai plus tard quelques propos de Michel Desmurget qui me semblent problématiques en terme de rigueur de raisonnement (proches du biais de confirmation) afin qu'on en discute. Je laisse déjà ceux que ça intéresse digérer un peu tout ça et apporter éventuellement d'autres contributions.

Rappel : on est dans le pub scientifique, pas dans le pub sociétal. L'idée n'est pas ici d'échanger des opinions ou raconter des trucs personnels du genre "mon petit frère passait 5 heures par jour sur sa Nintendo et il est maintenant chercheur en physique quantique."
L'idée est de partager ici des sources, des études (universitaires, scientifiques), des articles (scientifiques ou de presse), des vidéos, nourrissant l'information sur le sujet.
Merci. :bravo:
sublime gate

sublime gate

4978 posts au compteur
Squatteur d'AF
2 Posté le 11/08/2022 à 05:03:34
drapeau.
même scepticisme...

mes VST 2 64 bits :

- bit crusher : bitit

- effet de gate particulier : exogate

- ring mod : exoring

- gated reverb : revega

- delay : exodelay

[ Dernière édition du message le 11/08/2022 à 05:05:47 ]

Calagan

Calagan

682 posts au compteur
Posteur AFfolé
3 Posté le 11/08/2022 à 07:40:41
Sans parler de "crétin digital", une expression qui me semble un peu simplificatrice, il me semble que beaucoup d'études (et le simple bon sens) ont montré :
- que l'usage excessif des écran réduit l'activité "normale" d'un enfant, consistant à interagir avec son environnement et ses semblables, mais surtout à trouver tout seul de quoi répondre à l'ennui. Chez les enfants comme chez les adultes, le fait d'utiliser l'écran dès qu'un peu d'ennui est ressenti (câd, en vérité, dès qu'aucune activité n'est suscitée de l'extérieur) me semble avoir un effet considérable. C'est pour répondre à l'ennui qu'on développe sa créativité et sa curiosité, mais aussi la continuité dans celles-ci (câd l'effort de transformer la figurine, par exemple, en personnage inscrit dans une histoire complexe, ou l'effort durable d'apprendre un instrument de musique) : un gamin qui est incapable de supporter l'ennui est aussi incapable de créer quoi que ce soit dans la continuité.
Je suis persuadé que l'ennui est une des forces maîtresses de la culture et de la civilisation depuis les débuts d'homo sapiens. L'ennui ou plutôt l'effort pour s'en extirper. Comme d'ailleurs la sublimation de la pulsion sexuelle (qui pousse par exemple à écrire des poésies plutôt que d'utiliser la violence physique pour obtenir satisfaction), mais c'est une autre histoire...
- Je constate aussi, en regardant autour de moi, que les enfants dont les parents ont confié la garde aux écrans lisent beaucoup moins (voire pas du tout) et ont globalement une "culture générale" (si on peut parler de ça pour des enfants) quasi inexistante. Mais cela est évidemment lié au fait que l'utilisation des écrans est le symptôme d'un déficit général d'attention parentale, et chacun sait qu'un enfant ne va pas se construire tout seul si ses parents ne s'occupent pas de lui...
- L'usage excessif des écrans conduits également chez les jeunes enfants à des troubles psychiques et/ou à une plus grand probabilité d'apparition de ceux-ci. Les troubles du sommeil et de l'attention, peut-être des troubles du spectre autistique, parfois jusqu'à la dépression (j'ai expérimenté ça chez le fils d'un ami, qu'il laissait des nuits entières jouer devant son ordi, et qui maintenant reproche carrément à son père de lui avoir détruit l'adolescence en le laissant seul perdre son temps à faire des jeux en réseaux plutôt que de passer du temps ensemble, de lire ou d'avoir une activité constructive (musique, théâtre, sport...). Je n'arrive malheureusement plus à trouver les sources, mais il me semble qu'on assiste ces dernières années à une explosion des pathologies mentales chez les enfants, et notamment des troubles de l'attention, de l'autisme et de la dépression (sans que le lien soit évidemment automatique avec l'usage des écrans, mais c'est quand même le changement majeur dans nos modes de vie de ces 20 dernières années : internet et les écrans personnels)...
- Il est cependant très difficile de tracer une ligne de distinction claire entre usages pathologiques, usages problématiques et usages constructifs.
J'ai retrouvé un article intéressant à cet égard dans les blogs du Monde, qui parle de la publication par l'Académie des Sciences d'un rapport sur la relation des enfants aux écrans. Ce rapport met en regard les aspects problématiques des écrans (déjà évoqués) avec les aspects plus positifs, ou tout au moins le fait que la culture de l'écran se constitue comme complémentaire de celle du livre (ce qui signifie par ailleurs que le livre ne doit absolument pas être supplanté par l'écran). Culture de l'unité vs culture du multiple, du linéaire vs du discontinu, de la mémoire vs de l'espace... Il faut lire le compte rendu, voir le rapport lui-même.
https://www.lemonde.fr/blog/internetactu/2013/02/01/enfants-et-ecrans-psychologie-et-cognition/
- Enfin, il y a un aspect qui est indirectement lié aux écrans, mais directement à la façon dont les réseaux sociaux et l'économie de l'attention (qui sont des projets économiques, pas uniquement des objets techniques) modifie nos comportements. On assiste clairement depuis l'avènement d'internet à une recrudescence de visibilité de mouvements qui nous paraissaient impensables il y a peu : les platistes (dont le regain de visibilité date seulement d'une quinzaine d'années), les complotismes en tout genre, les extremismes, les fascismes, et tout ce qui englobe tous ces aspects (par exemple chez les trumpistes adeptes de Qanon). Là aussi, il y a beaucoup d'études qui ont été réalisées et qui explorent la façon dont les algorithmes nous enferment dans des biais de confirmation qui peuvent devenir complètement délirants, tout en renforçant les aspects clivants de nos croyances. Je trouve que Bernard Stiegler est celui qui parle le mieux de la façon dont ces outils nous rendent à proprement parler "fous", mais je me garderais bien de tenter de résumer sa pensée... En tout cas, il faut s'intéresser à cette "économie de l'attention", qui est à elle seule sans doute bien plus nocive et toxique que les écrans eux-mêmes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_l%27attention

Du coup, la question des écrans recoupe aussi d'autres questions : celle de la présence parentale, celle de l'économie de l'attention, celle des usages (qui sont évidemment multiples)...
Il me semble en tout cas déterminant de s'intéresser à ces questions pour ne pas devenir soi-même un "crétin digital". Qui n'a jamais eu cette sensation d'écoeurement après avoir passé 2h à regarder des conneries sur internet, par ennui. Moi en tout cas ça m'arrive et il faut vraiment que je fasse un effort pour ne pas sombrer régulièrement dans ce type d'activité non seulement improductive mais aussi potentiellement toxique...
Evidemment, Audiofanzine ne fait absolument pas partie de cette catégorie d'usages toxiques... :clin:
sublime gate

sublime gate

4978 posts au compteur
Squatteur d'AF
4 Posté le 11/08/2022 à 13:56:22
Très éclairant, merci !

mes VST 2 64 bits :

- bit crusher : bitit

- effet de gate particulier : exogate

- ring mod : exoring

- gated reverb : revega

- delay : exodelay

loliatmusic38

loliatmusic38

924 posts au compteur
Posteur AFfolé
5 Posté le 11/08/2022 à 14:00:18
Dans un autre domaine Charles Gave parle des crétins diplômés... :facepalm: pas sur que ce soit mieux.
sublime gate

sublime gate

4978 posts au compteur
Squatteur d'AF
6 Posté le 11/08/2022 à 14:26:39
Citation :
Je suis persuadé que l'ennui est une des forces maîtresses de la culture et de la civilisation depuis les débuts d'homo sapiens. L'ennui ou plutôt l'effort pour s'en extirper.

+1000, sans pouvoir étayer cette affirmation pour autant.

mes VST 2 64 bits :

- bit crusher : bitit

- effet de gate particulier : exogate

- ring mod : exoring

- gated reverb : revega

- delay : exodelay

Will Zégal

Will Zégal

68763 posts au compteur
Will Zégal
7 Posté le 11/08/2022 à 15:02:57
Merci Calagan pour ton post très intéressant. Attention cependant à ne pas tomber dans ce que j'ai essayé de prévenir à la fin de mon post : il ne s'agit pas ici de philosopher ensemble sur cette question des écrans (c'est pas le pub sociétal), mais de partager des éléments scientifiques sur la question.

Je sais que c'est très dur de s'abstenir, surtout sur un sujet pareil, de philosopher, d'échanger nos réflexions et nos expériences. C'est d'ailleurs un truc qu'on pourrait faire dans un sujet dédié dans le pub sociétal. Je n'aurais rien contre, mais je n'ai pas envie de l'ouvrir pour l'instant avant d'avoir recueilli plus de données scientifiques sur la question.

La raison ? J'étais très convaincu par le discours de Michel Desmurget qui, malgré quelques scories, est argumenté et semble s'appuyer sur des études des neurosciences.
Mais comme Xavier De la Porte :
Citation :
Evidemment, ce discours me parle. Parce que je regarde le monde autour de moi, je vois bien que les jeunes passent beaucoup de temps devant leurs écrans, dès tout petits parfois. Je me dis que ça ne doit pas être sans conséquence… D’autant qu’on sait bien que les acteurs économiques du numérique créent des outils pour séduire les plus jeunes, pour capter leur attention…

Et puis, j’expérimente le désarroi qu’on peut avoir en tant que parents envers le goût d’un enfant pour le jeu vidéo, ou envers l’ado qui, dès qu’il le peut, s’affale sur le canapé et scrolle dans les réseaux sociaux. On ne sait pas bien quoi faire de ça….

Pourtant, ce discours très alarmiste, qui s’appuie essentiellement sur les neurosciences pour dire qu’on est en train de fabriquer des crétins et des addicts, ne me satisfait pas totalement. Il y a des choses qui ne me vont pas. En fait, j’ai l’impression que, sans être forcément faux, il ne nous informe que sur une partie du problème...


Tout pareil : ça ne correspond pas à ce que je vis au contact des "digital native".
Je suis assez vieux aussi pour me rappeler les cris d'orfraie qu'on a poussé à l'arrivée des consoles de jeux dans les foyers, consoles qui allaient transformer les enfants en crétins hyper violents ne distinguant plus la réalité de l'environnement virtuel, etc.
Discours qui ressemblait beaucoup à celui tenu à une autre époque au sujet des jeux de rôles, etc, etc.

Par ailleurs, les neurosciences ont un peu la prétention d'être l'alpha et l'oméga de l'explication du fonctionnement du cerveau humain, mais d'une c'est une science jeune, de deux, je me méfie beaucoup des sciences qui prétendent tout expliquer.

Il me semble donc essentiel de collecter plus d'informations avant de réfléchir sur le sujet. C'est dans ce sens que j'ai créé ce sujet. Merci Calogan pour l'article et l'étude que tu as postés. Je vais les lire dès que possible.

x
Hors sujet :
En tous cas, il me semble effectivement de bon sens, comme le disent Desmurget et Cyrulnik, de ne pas exposer les tout jeunes enfants aux écrans. ça me crève le cœur quand je vois des parents coller un smartphone dans les mains de leur nourrisson.
Il me semble cependant que c'est un phénomène rare.
Calagan

Calagan

682 posts au compteur
Posteur AFfolé
8 Posté le 11/08/2022 à 19:48:02
Oui désolé pour le long développement, mais je suis dans ma chambre tout seul avec le covid donc je trouve le temps un peu long... Surtout qu'il fait 30° dans cette chambre, mais bon c'est encore un autre problème (sans doute encore plus grave que celui du crétin digital, mais qui lui est lié d'une certaine manière selon moi - mais passons)...
En tout cas, je t'avoue ne pas avoir lu l'étude en question (uniquement l'article qui en parle). Mais au vu de l'article qui en fait le compte rendu c'est sans aucun doute très intéressant et aussi sans doute plus nuancé que la position de Desmurget (que je ne connais pas bien, mais dont je partage tout de même une partie des inquiétudes).

EDIT : je viens de regarder aussi le podcast de Boris Cyrulnik, et là encore c'est très éclairant. Merci beaucoup pour toutes ces sources...
Je pense que son point de vue recoupe celui de la plupart des intellectuels qui s'intéressent à la question : on trouve par exemple exactement les mêmes idées dans le livre de Tisseron et Stiegler "Faut-il interdire les écrans aux enfants" : https://fr.wikipedia.org/wiki/Faut-il_interdire_les_%C3%A9crans_aux_enfants_%3F

[ Dernière édition du message le 11/08/2022 à 20:39:12 ]

Calagan

Calagan

682 posts au compteur
Posteur AFfolé
9 Posté le 11/08/2022 à 21:02:06
Citation de loicliatard.bandcamp (.com) :
Dans un autre domaine Charles Gave parle des crétins diplômés... :facepalm: pas sur que ce soit mieux.


Il y a sans doute beaucoup de bêtise chez les gens diplomés (comme chez tout le monde, pas plus pas moins), mais en termes de bêtise Charles Gave me semble assez mal placé pour faire le malin.
A-t-il une seule fois dit une seule chose intelligente, lui qui passe son temps à annoncer des prédictions économiques fracassantes (qui ne se réalisent pas) et qui se considère comme un immense génie au dessus de tout le monde simplement parce qu'il est devenu millionnaire en faisant le métier le plus immonde qu'on puisse imaginer, à savoir banquier (enfin, conseiller financier).
Accorder le moindre crédit intellectuel à ce type me dépasse. Quand je l'entend parler, j'ai l'impression d'être dans un bar PMU. Un peu comme avec son pote Zemmour d'ailleurs (une créature des réseaux sociaux, lui aussi, ou en tout cas une créature de la "culture du buzz").
loliatmusic38

loliatmusic38

924 posts au compteur
Posteur AFfolé
10 Posté le 11/08/2022 à 22:11:42
Citation :
mais en termes de bêtise Charles Gave me semble assez mal placé pour faire le malin.


Je suis d'accord, comme beaucoup d'économiste c'est un libéral avec des idées assez vite hors sol, mais quelques bonnes "punch Line" :clin:

Quand je vois les VAE qui sont validées dans la fonction publique, je peux te dire que "crétins diplômés" est parfaitement justifié.

[ Dernière édition du message le 11/08/2022 à 22:14:47 ]

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.