Mobilier & accessoires, aménagement studio
Les Mains dans le Cambouis

Mobilier & accessoires, aménagement studio

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail

Isolation de mur.

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

Soundiata95

membre non connecté
Soundiata95
68 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 6

21 Posté le 09/11/2006 à 21:03:16Lien direct vers ce postSignaler un abus
Aaaaahhhh les man..vraiment vous avez cartonné!!
Merci mille fois AFicionado et merci aux autres aussi vos conseils m'ont vraiment trop aidé!!
Dès que c'est pret j'invite tout le monde!!!
Large Big up à vous tous..Guidance..

##Guide Us##
Mystical Soul Sound System

stoofy_stoof

membre non connecté
stoofy_stoof
1553 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 381

22 Posté le 13/11/2006 à 13:14:50Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bravo pour les travaux :bravo2:

Sin, Degradation, Vice, Insanity...

www.facebook.com/TheDefibrillators

jp-lafont

membre non connecté
jp-lafont
12 posts au compteur
Nouvel AFfilié

23 Posté le 20/11/2006 à 17:06:24Lien direct vers ce postSignaler un abus
A lire les posts, beaucoup d'entre vous ont les mains dans le cambouis. Les plus frileux se contentent de coller sur les murs un "machin" qui isole. Et "bof, ça marche pas terrible". Pourtant, on a bien lu la doc, et on a fait comme c'est écrit...
Il faut savoir que la plupart des fabricants de matériaux ou de produits d'isolation acoustique vous mentent ! (dans la plus totale légalité). C'est tellement monstrueux qu'on ne peut pas le passer sous silence. Je n'engage pas une polémique, j'essaie seulement de rendre service à quelques uns.

Tout repose sur la méconnaissance et la crédulité des consommateurs non professionnels (ceux qui visitent les forums par exemple), pour détourner les chiffres et laisser croire que le produit X apportera une solution efficace à un problème de nuisance sonore. Le subterfuge consiste généralement à se retrancher derrière des normes incompréhensibles, et ne pas préciser les condition de mesure ou d'utilisation.

Pour comprendre ce qui suit, il faut savoir que:

"L'affaiblissement d'une paroi" exprime la différence de pression acoustique entre les deux cotés de la paroi.

De cette différence de pression découle le rapport entre l'énergie incidente (coté source) et l'énergie transmise (coté mesure).

Le calcul de la valeur de l'affaiblissement en dBA est égal à 10 fois le logarithme du rapport de l'énergie incidente sur l'énergie transmise.

Explication par l'exemple : avant de construire un vrai studio, on va faire un petit essai :

Prenons une source sonore (une sonnette ou un carillon par exemple). Le niveau sonore (pression acoustique) de cette source, mesuré à 1 mètre, est de 75 dB.

Construisons une boîte en plaque de plâtre (BA13) et logeons la source sonore à l'intérieur. On s'appliquera à soigner l'étanchéité en colmatant toutes les arêtes avec du mastic.

On mesure, toujours à 1 mètre, et on lit 40dB. Il est tentant de déduire que le BA13 isole de 35dB. C'est d'ailleurs ce que certains fabricants ou distributeurs n'hésitent pas à publier. On aurait pu construire la boîte avec du caoutchouc, du feutre, du liège, enfin tous les matériaux du commerce, sensés isoler du bruit. En réalité, cette valeur ne veut rien dire du tout pour trois raisons majeures:

1- D'abord l'affaiblissement d'une paroi, varie avec la fréquence. Si la sonnette vibre à 600Hz, la valeur n'est vraie qu'à 600Hz. A 100Hz, l'affaiblissement ne sera plus que de 18dB. A l'inverse, il atteindra 58dB à 10kHz, mais c'est beaucoup moins intéressant. Certains fabricants un peu plus sérieux y ont pensé et affichent une valeur moyenne calculée à partir de 6 fréquences : 125Hz, 250Hz, 500Hz, 1kHz, 2kHz et 4kHz. Ces fréquences et la méthode de mesure sont dictées par des normes officielles.
Mais si vous jouez de la basse ou si vous avez un sub-woofer, tant pis pour votre entourage, la norme ne veut pas le savoir.

2- Ensuite, la valeur indiquée ne fait pas la différence entre les bruits aériens, voix, musique et les bruits solidiens chocs, pas, chutes d'objets. La plupart des produits vendus dans les grandes surfaces et même chez les grossistes du bâtiment ne concernent que les bruits solidiens. Ce que la fiche technique du produit ne le précise presque jamais. Or, pour nos applications (studio, hc), c'est justement les bruits aériens qui nous intéressent.

3- Enfin, on ne construit pas un mur séparatif avec un morceau de liège ou de caoutchouc, ni même avec une plaque de plâtre toute seule. Presque toujours, on pose le matériau sur un support. Alors l'affaiblissement indiqué est-il celui du matériau seul ? ou le matériau avec son support ? et dans ce cas quel support ? Ca non plus, on ne vous le dit pas.

J'ajouterai un dernier problème : un produit qui isole de 27dB, ça fait combien à l'oreille ?

En fait, il n'a pas de secret. Le pouvoir isolant d'une paroi simple est essentiellement gouverné par sa masse. Plus la paroi est lourde, plus elle isole. Si vous collez un matériau dessus, elle sera un tout petit peu plus lourde et elle isolera un tout petit peu plus.

Exemple concret (réel): la brochure publicitaire d'un produit isolant acoustique annonce une atténuation de l'énergie transmise de 50% (procès verbal du CSTB à l'appui, donc rien de faux là dedans). Le mur support est une cloison légère en plaques de plâtre, dont l'affaiblissement initial est de 28dB. On colle le produit sur la cloison et on mesure 31dB. Donc, le produit apporte un affaiblissement de 3dB. Or 3dB, ça correspond précisément à une perte d'énergie de 50%, et ça, peu de gens le savent. Ce qu'ils savent encore moins, c'est qu'une variation de 3dB à un niveau faible, n'est pas décelable à l'oreille. Il faut une atténuation de 10dB soit une perte d'énergie de 90% pour que le son paraisse 2 fois moins fort !

Dans l'exemple ci-dessus, on ne compare pas l'énergie transmise par la cloison seule avec celle de la cloison équipée du produit. J'ai fait le calcul pour vous : la cloison seule (28dB) transmet 0,16% de l'énergie incidente. Avec le produit, elle transmet 0,08%. C'est bien la moitié. Pris dans l'autre sens, on peut dire que l'atténuation énergétique est de 99,84% dans le premier cas et 99,92% dans le second. Là, on se rend mieux compte que la différence est infime.

Pire, si on avait posé le produit sur un mur en parpaing, dont l'affaiblissement initial est de 54dB, les valeurs seraient respectivement 99,9996% et 99,9998%. Que celui qui entend la différence m'écrive. Mais cela ne signifie pas que le produit soit mauvais. Dans notre cas, il est seulement présenté de manière flatteuse et surtout mal utilisé.

Expérience: Si on double l'épaisseur du mur ci-dessus, on passe de 54dB à 60dB. La loi de masse le rappelle : R= (20 log f.m)-47
Où R représente l'affaiblissement en dB, f la fréquence en Hz et m la masse surfacique en Kg/m².

A 500Hz, pour un mur de 225kg/m², on trouve bien 54dB et pour 450kg/m² on obtient 60db, soit une amélioration de 6dB. Le résultat énergétique n'est pas magique : passer 99,9996% à 99,9999% avec en deuxième mur en parpaing, il y a de quoi être déçu, même si l'énergie transmise a été divisée par quatre. Alors, où est la solution ?

La solution (la seule, l'unique) est simple, mais elle a un gros inconvénient : elle prend de la place. Elle consiste à construire une seconde paroi désolidarisée du mur avec un espace d'air entre les deux. Cette seconde paroi, appelée doublage, na pas besoin d'être aussi lourde que le mur, mais plus l'espace d'air (le plénum) est important, meilleure est l'isolation, notamment aux basses fréquences. Si vous êtes intéressés, je développerai cela une autre fois.

En résumé, soyons réalistes : poser un produit isolant mince, quel qu'il soit (caoutchouc, PVC, bitumineux, feutre, liège, fibre, cellulose, mousse, plomb, composite, etc), directement sur un mur, c'est comme p... dans un violon ! Tous les jours je reçois de messages de personnes qui veulent coller une masse bitumineuse sur un mur en parpaing. Le mur pèse 225kg/m² et la masse bitumineuse 6kg/m². Appliquez la formule ci-dessus et vous verrez que l'amélioration sera de 0,19dB seulement. Là encore, le produit n'est pas à mettre en cause, il est seulement pas fait pour cet usage, même (et surtout) si le vendeur vous a assuré du contraire.

Je suis désolé de le dire, mais si vous n'acceptez pas de perdre quelques mètres carrés pour votre isolation, allez à la pêche, ça fait moins de bruit et vous ferez des économies.
Jean-Pierre Lafont

Mellow mood

membre non connecté
Mellow mood
2061 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 580

24 Posté le 20/11/2006 à 20:07:04Lien direct vers ce postSignaler un abus

Citation : Je suis désolé de le dire, mais si vous n'acceptez pas de perdre quelques mètres carrés pour votre isolation, allez à la pêche, ça fait moins de bruit et vous ferez des économies.



Le vide d'air est un paramètre important, effectivement plus il y a d'espace entre deux paroies plus la fréquence de coupure est basse.
Les formules c'est sympa, moi aussi j'en est bouffé à l'école, mais attention il ne faut pas sous estimé l'éfficacité du bitume sur une paroie (il faut biensurs bien le poser "étenchéité oblige" le coéf d'aborbtion dans les basses freq de ce produit est proche de 1), dans mon cas le test a été radicalement éfficace il y a eu un avant/après significatif (avec un vide d'air de 50cm entre les Deux paroies).

ClementW

membre non connecté
ClementW
1731 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 6

25 Posté le 20/11/2006 à 21:13:43Lien direct vers ce postSignaler un abus
Un grand merci à Jean-Pierre Lafont, acousticien et éléctronicien estimable et estimé pour ce message fort instructif.

Alors qu'aux USA les acousticiens pro et les dirigeants de sociétés fabricantes de produits acoustiques pour la musique discutent avec le commun des mortels sur les forums, ce n'était à ma connaissance pas encore le cas jusqu'à ce jour en France.

Donc champagne :!: :bravo2: et félicitations à Jean-Pierre Lafont qui ouvre courageusement le bal.

Pour ce qui est des couches de caoutchouc dense ou bitumineuse j'avais compris qu'elles jouaient tout de même un rôle important d'atténuation de la vibration de la paroi à sa fréquence critique. Par exemple la fréquence critique d'un mur en brique de 100mm étant de 240 Hz, tout à fait dans le spectre audible (source Thierry Malet "Acoustique des salles" ). Cette fréquence critique, responsable du "plateau de Watters" change la loi de masse théorique de 6dB/oct pour une atténuation encore plus marquée de l'isolement aux basses fréquences, avec une pente de 9dB/oct jusqu'à la fréquence critique. A cette fréquence la courbe d'isolement fait un plateau, pour rejoindre la courbe d'isolement théorique de la loi de masse.

jp-lafont tu t'élèves à juste titre contre les pseudo produits acoutiques qui n'ont qu'une efficacité marginale dans un environnement musique mais je ne comprend pas bien pourquoi tu dis :

Citation : poser un produit isolant mince, quel qu'il soit (caoutchouc, PVC, bitumineux, feutre, liège, fibre, cellulose, mousse, plomb, composite, etc), directement sur un mur, c'est comme p... dans un violon !

Alors que tu connais très bien ces phénomènes. Il y a sûrement quelque chose qui m'échappe :?:

Mellow mood

membre non connecté
Mellow mood
2061 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 580

26 Posté le 21/11/2006 à 10:33:07Lien direct vers ce postSignaler un abus

Citation : Alors que tu connais très bien ces phénomènes. Il y a sûrement quelque chose qui m'échappe


Salut ClementW,
peut être que c'est un faux Jp Lafont :mdr:

En tous cas les deux derniers postes sont très interessants (JP et Clem), je sais pas si ça va aider notre amis qui a ouvert le poste, mais en gros ce qui faut retenir c'est que:

-la création d'une deuxième paroie avec un vide d'air important (1 mètre si possible) est obligatoire pour une bonne isolation aux niveau des basses.


-plus cette paroie est dense et épaisse plus elle isole (béton plein, parpaing plein, double BA 13/ goudron /fibralite "voir photos").

Pour les plus curieux allez voir le site de ClémentW qui apporte de nombreuses info interessantes

www.alphasabine.info

ClementW

membre non connecté
ClementW
1731 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 6

27 Posté le 21/11/2006 à 11:19:14Lien direct vers ce postSignaler un abus
A propos de la fibre de bois de chez Knauf : j'ai rencontré le nouveau distributeur Heraklith hier qui m'a bien expliqué qu'il ne faut pas confondre l'Heraklith lié à la magnésie qui utilise du pin haut de gamme naturellement imputrescible avec le produit Knauf lié au ciment et qui utilise du bois tout venant. De plus les fibres réalisées par Heraklith sont beaucoup plus longues, d'où l'emploi de l'appellation "laine de bois", et non "fibre de bois". Tout çà c'est peut-être du vil marketing, mais à mon avis pas du tout : Knauf a acheté Heraklith. C'est parce que leur produit n'est pas le même et apporte un plus à la marque ? Ou alors pour étouffer la concurrence ? Les autrichiens de Heraklith sont les inventeurs du procédé au début du 20e s., ca serait dommage. Autre raison qui me fait penser qu'on a pas affaire aux mêmes propriétés acoustiques : Heraklith publie les données acoustiques, Knauf... j'ai pas trouvé :??:

J'ai mis à jour l'article :
http://alphasabine.info/spip/Fibre-de-bois-compressee.html

Citation : peut être que c'est un faux Jp Lafont

Je n'avais pas pensé à çà :clin: mais la tonalité générale du message me fait penser qu'on a heureusement affaire au vrai :)

Pour revenir sur l'application de bitume sur le BA13 : il est conseillé partout de le mettre entre deux couches de BA13 et pas directement dessus. Il semblerait que l'amortissement se fasse mieux de cette manière. Alors si la pose en applique ne fait qu'ajouter de la masse, à ce moment là ça n'apporte effectivement pas grand chose... si ce n'est le petit surplus de masse, comme Jean-Pierre l'a très bien expliqué.

A ma connaissance il n'y a que Matson qui conseille la pose de bitume en applique, mais Matson est peut-être à ranger dans le même sac que les produits vendus en GSB avec des specs trompeuses pour le pékin moyen ?

Mellow mood

membre non connecté
Mellow mood
2061 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 580

28 Posté le 22/11/2006 à 00:45:21Lien direct vers ce postSignaler un abus

Citation : Il semblerait que l'amortissement se fasse mieux de cette manière. Alors si la pose en applique ne fait qu'ajouter de la masse, à ce moment là ça n'apporte effectivement pas grand chose... si ce n'est le petit surplus de masse, comme Jean-Pierre l'a très bien expliqué.


Je me repette sans vouloir devenir insistant (et je ne bosse pas dans une boite de goudron), après la pose d'une couche de goudron sur le BA (pose au chalumau)on entendait plus la personne crier d'une pièce à l'autre (c'est vrai qu'il y a mieu comme test, mais c'est or de question que je ramène mon matos pour faire les mesures vu le chantier...).

Sinon pour en revenir au placement du goudron entre les deux BA 13, il est possible qu'il y est un meilleur rendu pour l'isolation, mais j'ai eu le goudron gratuit après avoir posé mes deux feuilles de BA 13, ça serait dommage de s'en priver surtout que je suis content du résultat.
Dans mon cas j'ai des plaques de fibralite collées/visées direct sur le mur, d'autres sur du goudron et d'autre sur du soniroll (pour les angles et les bass trap).
Quand je tape ou chante devant une plaque de fibra direct posé sur le BA l'impact est beaucoup plus claquant (haut medium) qu'une plaque posé sur du goudron qui sonne beaucoup plus matte (bas médium), c'est encore précaire comme test, mais ça permet de se faire une petite idée.
Il est possible que l'Heraklith est un meilleur rendu acoustique que la fibralite de chez Knauf, mais si je me suis orienté vers ce produit, c'est que de toutes les sessions rec que j'ai put faire c'est avec ce produit que l'acoustique m'a le plus plu, très naturel et musical.
Avantage:
Rapport qualité/prix, résistance au feux (avantage non négligeable dans le cas d'un ERP ou d'une salle fumeur), absorbant qui casse le RT sans pour autant donner l'impression d'être dans une chambre anéchoïque, esthétique mais je comprend qu'on ne puisse pas aimer car certaines celules d'isolement dans les pénitenciés sont traitées avec de la fibra.
Désavantage:
ça s'éfrite donc prévoir un bon aspiro, on peut aussi le peindre mais il perd de ses qualités d'absorption.

Mellow mood

membre non connecté
Mellow mood
2061 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 580

29 Posté le 22/11/2006 à 01:01:59Lien direct vers ce postSignaler un abus
Le goudron est quand même prit en sandwitch entre le BA 13 et la fibralite qui fait quand même office de masse... :noidea:
faudrait faire des tests en labo
-BA13/Goudron/BA13/Fibra
-BA13/BA13/Goudron/Fibra
pour l'isolation c'est possible, mais pour l'acoustique c'est plus dur vu qu'il y a une part de subjectivité.
mais je ne pense pas que la différance en terme d'isolation soit probante.

Mellow mood

membre non connecté
Mellow mood
2061 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 580

30 Posté le 22/11/2006 à 01:03:59Lien direct vers ce postSignaler un abus
Un autre test serait pas mal aussi:
la même chose sans goudron.

à suivre...
Revenir en haut de la page