Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Blue Cat Audio Analysis Pack
Photos
1/1

Test Blue Cat Audio Analysis Pack

Analyseur ou outil de visualisation de la marque Blue Cat Audio

Écrire un avis ou Demander un avis
L’analyse du chat bleu
9/10
Award Valeur sûre 2011
Partager cet article

En nos temps informatiques, un ensemble d’outils de mesure précis et efficaces est un élément indispensable de toute boîte à outils numérique. Voyons ce que nous propose l’éditeur Blue Cat Audio avec son Analysis Pack.

L’un des avan­tages les plus évidents et immé­diats de l’au­dio­nu­mé­rique est le support visuel de l’acte audio. Les “yeux” peuvent main­te­nant être autant solli­ci­tés que les “oreilles”, avec les risques corol­laires que sont le mixage à la courbe de réponse, le calage systé­ma­tique à l’échan­tillon et le manque global d’ap­pren­tis­sage pure­ment audi­tif de l’en­re­gis­tre­ment, de la prise de son, des effets, du mixage, etc. Mais tout système ou poten­tia­lité ayant ses bons et mauvais côtés, il ne faut pas jeter les apports extra­or­di­naires du numé­rique sous prétexte qu’il peut être mal utilisé.

Parmi ses avan­tages, il en est un indé­niable, l’ana­lyse du signal. On dispose main­te­nant d’ou­tils de mesure qui tiennent la dragée haute à nos bons vieux Vumètres, oscil­lo­scopes, crête-mètres, etc., voire les relèguent aux oubliettes en termes de préci­sion et de finesse de réglages. D’au­tant que de nombreuses fonc­tions plus ou moins ésoté­riques, ou tout simple­ment pratiques peuvent y être incluses.

L’édi­teur français Blue Cat Audio propose de nombreux produits (on y revien­dra certai­ne­ment), et parmi ceux qui nous inté­ressent le Blue Cat’s Analy­sis Pack, dont quelques éléments viennent tout juste de passer en version 1.9. Revue de détail.

Intro­du­cing Blue Cat’s Analy­sis Pack

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz

OS 10.6.7

Logic 9.1.4

Peak Studio 7

Blue Cat’s Analy­sis Pack

Vendu sur le site de l’édi­teur 229 euros (on le trouve aussi chez d’autres reven­deurs en ligne), le bundle regroupe six plug-ins, aux formats VST, AU, RTAS et DXi pour Mac (Intel et PowerPC) et PC, tous compa­tibles 32 et 64 bits. Dans l’ordre alpha­bé­tique, on trouve les Blue Cat’s Digi­tal Peak Meter Pro, Blue Cat’s FreqA­na­lyst Multi, Blue Cat’s FreqA­na­lyst Pro, Blue Cat’s Oscil­lo­scope Multi, Blue Cat’s Stereo­scope Multi, Blue Cat’s Stereo­scope Pro. Les noms parlent d’eux-mêmes, mais méritent quand même quelque déve­lop­pe­ment, notam­ment quant à la signi­fi­ca­tion des suffixes Multi et Pro, mais on y revien­dra.

Une boîte à outils complète, puisque quasi tous les éléments néces­saires à une analyse semblent être là : lecteur de niveaux/crêtes, analy­seur de spectre, oscil­lo­scope et analy­seur d’image stéréo.

Bien. Mais qu’ap­portent-ils de plus par rapport aux outils de mesure dont toute bonne DAW ou tout bon éditeur audio est pourvu ?

Ques­tion de niveau

Blue Cat Audio Analysis Pack

On commence par le Blue Cat’s Digi­tal Peak Meter Pro, que l’on pour­rait traduire par crête-mètre numé­rique pro, mais qui s’avère bien plus que ce simple outil dispo­nible dans tout logi­ciel audio. En effet, le DPMP (pour faire plus court) inclut un certain nombre de fonc­tion­na­li­tés uniques, à l’ins­tar des autres plugs du bundle.

Mais voyons déjà ses fonc­tions dites de base, à savoir celles de mesure du niveau. À cet effet, on dispose de deux indi­ca­teurs hori­zon­taux, qui affichent à la fois les crêtes (niveau maxi­mum instan­tané) et le niveau RMS (du grand breton Root Mean Square, pour moyenne quadra­tique, l’équi­valent de la valeur effi­cace de pres­sion acous­tique, qui corres­pond au volume perçu), et ce en mode L-R ou M/S, puisque le DPMP offre la compa­ti­bi­lité avec ces deux types de gestion du signal. Ces mesures disposent d’une visua­li­sa­tion graphique et numé­rique, affi­chant le dernier niveau le plus fort (selon un certain laps de temps réglable, on y revien­dra). En plus d’une visua­li­sa­tion de type dit “Normal”, le plug-in intègre les diffé­rents modes décou­lant du prin­cipe créé par Bob Katz, le K-Mete­ring ou K-System (plus de détails chez le créa­teur, ICI). Et comme si cela ne suffi­sait pas, on dispose de deux écrans dans la partie infé­rieure du plug, permet­tant de lire les niveaux Peak, RMS et Trans­for­med (voir plus bas).

Un ensemble de réglages permet de para­mé­trer la réac­ti­vité au signal du plug : pour les crêtes, temps de montée, main­tien et relâ­che­ment, pour les RMS, main­tien. L’in­di­ca­teur de crête maxi­male, un trait blanc, peut lui aussi être main­tenu durant un temps réglable, avec vitesse de remise à zéro (en dB/s). On termine par les réglages de l’en­ve­loppe de sortie. Une enve­loppe de sortie ? Pour quoi faire ?

Blue Cat Audio Analysis Pack

Eh bien, l’énorme (le mot n’est pas trop faible…) plus de tous ces plugs Blue Cat Audio est la possi­bi­lité de trans­for­mer l’au­dio analysé en infor­ma­tions de commande via Midi Out (on dispose à la fois d’un menu dans une fenêtre flot­tante et d’un panneau de réglages Midi Settings au sein de l’in­ter­face du plug) et/ou Auto­ma­tion Output, selon un nombre consé­quent de para­mètres (et indé­pen­dants par canal !), qui peuvent être person­na­li­sés à l’envi. Ce qui les trans­forme d’en­trée et avec une souplesse inéga­lée en plugs de commande façon side chain, avec une richesse de para­mètres qui surpassent la quasi-tota­lité de la concur­rence, d’au­tant que, rappe­lons-le, nous n’avons affaire “qu’à” des plug-ins de mesu­re…

Ainsi, rien n’em­pêche d’en­voyer le niveau lu RMS vers un filtre d’un synthé, ou le main­tien de la lecture Peak au sustain, par exemple, le tout selon plusieurs courbes de réponse, et selon une plage donnée ! Le tout pouvant être visua­lisé sur les écrans infé­rieurs, en fonc­tion des réglages d’en­ve­loppe d’en­trée (Meter Settings) et de sortie (Output Enve­lope), via la lecture Trans­for­med.

Routing de la mort

Au sein de l’en­vi­ron­ne­ment de Logic, on peut créer de multiples commandes à partir des courbes, réglages et analyses des plugs à desti­na­tion des synthés et effets, grâce aux Trans­for­mers, Chan­nel Split­ters, Faders et autres outils et possi­bi­li­tés de routing Midi dont regorge le logi­ciel d’Apple.

Un simple signal source doté de suffi­sam­ment de dyna­mique pourra ainsi pilo­ter un grand nombre de fonc­tion­na­li­tés, grâce aux nombreux para­mé­trages, comme les réduc­tions de données, leur multi­pli­ca­tion, addi­tion, etc.

Un seul souhait, connais­sant la propen­sion de l’édi­teur à simpli­fier parfois à outrance (comme on a pu le voir avec Final Cut Pro X) : qu’Apple ne touche jamais à cet envi­ron­ne­ment, l’une des meilleures choses jamais conçues par les déve­lop­peurs d’Ema­gic…

La procé­dure sera diffé­rente suivant les DAW, mais dans le cas de  Logic, il m’a suffi d’abord de cocher la source dési­rée dans les préfé­rences Auto­ma­tion du plug, puis dans l’en­vi­ron­ne­ment de raccor­der la tranche à des Trans­for­mers (avec Moni­tor pour véri­fier le bon déroulé de l’in­for­ma­tion), eux-mêmes relié à un Fader (avec Moni­tor pour véri­fier…), diri­gés vers la tranche héber­geant le synthé, synthé dont la coupure du filtre est main­te­nant pilo­tée par le niveau Peak, la réso­nance par le niveau RMS et la vitesse du LFO appliqué au Pitch via la Trans­for­med (ici en utili­sant des messages CC, il faut parfois utili­ser des messages Fader, vue l’ar­chi­tec­ture parti­cu­lière de Logic, voir aussi enca­dré). L’édi­teur four­nit de nombreux tuto­riels sur son site, expliquant les diffé­rentes mani­pu­la­tions dans les prin­ci­pales DAW, ainsi que des trucs et astuces (ducking, etc.),

On n’ose imagi­ner (si, si, imagi­nons !) le nombre de possi­bi­li­tés offertes par cette implé­men­ta­tion, sachant que toutes les “fonc­tions” d’ana­lyse et de mesure du plug sont dispo­nibles comme outil source, complé­tées par des possi­bi­li­tés de modu­la­tion via les réglages (enve­loppes & co., rien n’est statique, sauf si on le dési­re…). Je ne l’ai pas mentionné, mais, les plugs émet­tant des données Midi et/ou d’au­to­ma­tion, il est évident qu’il suffit d’ac­ti­ver l’en­re­gis­tre­ment compa­tible avec l’un ou l’autre mode pour voir de belles courbes se dessi­ner sur les pistes de la DAW, permet­tant ainsi de fixer l’ac­tion dési­rée. Indé­pen­dam­ment de leurs quali­tés propres, ces fonc­tion­na­li­tés placent d’em­blée les plugs de Blue Cat Audio dans une classe à part, puisque ce sont des fonc­tions que l’on retrou­vera dans tous les plug-ins de l’édi­teur.

De l’ana­lyse à tous les stades

Blue Cat Audio Analysis Pack

Conti­nuons avec les Blue Cat’s FreqA­na­lyst Pro (FAP) et Blue Cat’s FreqA­na­lyst Multi (FAM). Les deux partagent les mêmes inter­faces et fonc­tions, leurs diffé­rences seront détaillées plus avant. Le plug est large (trop ?), et reprend les fonc­tions habi­tuelles des produits de l’édi­teur : Undo/Redo, char­ge­ment/sauve­garde de présets, mode Freeze pour figer l’af­fi­chage, Window Opacity qui permet de rendre plus ou moins trans­pa­rent le plug-in, et le menu donnant accès au chan­ge­ment d’in­ter­face (Skin), au para­mètre Midi/Auto­ma­tion en mode Preset ou Global. Le plug est dispo­nible en version Mono et Stereo, avec compa­ti­bi­lité M/S.

L’écran de visua­li­sa­tion en mode Spec­trum (car il y a trois modes de mesure) présente une gradua­tion en dB (ordon­née, de 0 à –120 dB) et en fréquence (abscisse, de 10 Hz à 22 kHz). La fenêtre d’ana­lyse est “une fenêtre « maison » de type Hanning”, selon Guillaume Jeulin, l’édi­teur. Qui nous précise aussi la signi­fi­ca­tion des valeurs des para­mètres Trans­form, Speed (qui permet de compen­ser la vitesse d’af­fi­chage de la forme d’onde lorsque la préci­sion est élevée, phéno­mène connu) et Preci­sion, qui “va de 32 à 16384 échan­tillons, et l’échelle est loga­rith­mique (en puis­sances de 2) donc 32, 64, 128, 256, 512, 1024, etc.”. Atten­tion, la combi­nai­son d’une préci­sion haute et d’une vitesse rapide est très exigeante en ressources CPU.

Blue Cat Audio Analysis Pack

On dispose ensuite d’un réglage d’en­ve­loppe, avec attaque, relâ­che­ment et remise à zéro des crêtes (en dB/s). Un Offset permet de recen­trer la forme d’onde dans l’écran si néces­saire, tandis qu’un Slope (en dB/oct) permet de remon­ter les hautes fréquences. Deux réglages de seuil (Thre­shold) permettent ensuite de cibler la zone que l’on souhaite analy­ser, en valeur abso­lue (en dB) ou Rela­tive (en pour­cen­tage). On termine cette première barre de réglages avec les boutons Reset, un pour les crêtes, l’autre pour le niveau moyen.

L’er­go­no­mie est idéale, on zoome dans le spectre audio via une sélec­tion en cliqué-tiré, le curseur de la souris affiche la fréquence et son niveau, on peut se dépla­cer dans l’af­fi­chage avec l’ou­til Main et on dézoome par clic droit.

Premier point fort du plug en plus de sa préci­sion, les mémoires d’ana­lyse : le plug affiche à la fois la réponse instan­ta­née, le niveau crête atteint et le niveau moyen, et l’on peut sauve­gar­der ces trois mesures indé­pen­dam­ment sur quatre empla­ce­ments, par canal, ou par regrou­pe­ment des deux canaux en moyenne ou au niveau max. Donc en tout 48 empla­ce­ments. L’af­fi­chage est géré en ligne, d’abord, via une case master située sur la gauche, et en colonnes par quatre boutons maîtres repre­nant les codes couleur des mémoires.

Blue Cat Audio Analysis Pack

Ces réglages et mémoires sont dispo­nibles pour les deux autres modes d’ana­lyse, le deuxième étant l’af­fi­chage via Spec­tro­gram, dispo­nible en lecture 2D ou 3D, fil de fer ou solide, en détec­tion instan­ta­née ou crête et selon la sépa­ra­tion/regrou­pe­ment des canaux déjà mention­née et possi­bi­lité de faire tour­ner la repré­sen­ta­tion. La lecture en fréquence est cette fois verti­cale, la lecture hori­zon­tale offrant le temps passé.

Enfin dernier mode de mesure, la visua­li­sa­tion sur trois écrans (gauche, centre et droite) des hauteurs maxi­males, centrales et mini­males du fichier analysé. Qui sont ensuite réglables, par les Trans­form Para­me­ters, grâce à un taux, un offset et une fonc­tion Reverse, dans le même esprit d’ajus­te­ment que ceux dispo­nibles sur DPMP.

Car il faut savoir que toutes les analyses effec­tuées par le Frequency Analyst peuvent servir de sources pour géné­rer des… hauteurs par Midi et/ou Auto­ma­tion à un autre plug ! On peut ainsi défi­nir des accords, dont la vélo­cité suivra préci­sé­ment l’ana­lyse en temps réel du fichier qui sera à l’ori­gine du side­chain… Le plug offre jusqu’à 27 sources possibles dans sa version stéréo. Dans Logic, on reprend le même prin­cipe de câblage dans l’en­vi­ron­ne­ment, il suffit alors de choi­sir Note On en tant qu’élé­ment de sortie du Fader, et le tour est joué…

Blue Cat Audio Analysis Pack

Mais ce n’est pas fini ! Passons au FAM. La diffé­rence avec FAP ? Plus de trans­for­ma­tion de l’au­dio en Midi. Dommage ? Non, car FAP le fait. Donc que gagne-t-on au change ? Eh bien, la possi­bi­lité d’af­fi­cher dans une seule instance du plug FAM jusqu’à 16 courbes en prove­nance de 15 autres plugs FAM ouverts sur d’autres tranches ! On comprend tout de suite les incroyables gains en temps, puis­sance, gestion du multi­piste, l’uti­lité pour le mixage, pour copier la réponse d’un EQ sur un autre d’un type diffé­rent, etc. D’au­tant que les mani­pu­la­tions sont très simples : codes couleurs, possi­bi­lité de donner un nom, désac­ti­va­tion des mémoires déjà utili­sées, etc. Et qu’on l’on peut affi­cher la diffé­rence entre courbes dans la fenêtre Diff, avec jusqu’à 16 empla­ce­ments mémoi­res…

De plus tous les réglages peuvent être envoyés à partir d’un des plugs vers les autres via la fonc­tion Push, de façon globale (flèche bleue) ou par potard indi­vi­duel (petite flèche rouge). Là encore, le prin­cipe est tota­le­ment maîtrisé, le fonc­tion­ne­ment inno­vant, le tout, comme nous l’ex­plique Guillaume Jeulin, grâce à un partage de données entre plug-ins “qui est tota­le­ment proprié­taire et spéci­fique à notre tech­no­lo­gie. Nous avons déve­loppé un système qui permet de le faire dans n’im­porte quel type de plug-in sur Mac ou PC, et qui tire profit des proces­seurs multi-cœurs. C’est ce qui est égale­ment utilisé dans la série de plug-ins « Blue Cat’s Gain Suite » ou le dernier né « Blue Cat’s MB-7 Mixer », pour lier les para­mètres des plug-ins entre eux afin de gagner du temps et simpli­fier la gestion de nombreuses instances.”.

Cette puis­sance a aussi un prix, puisque la CPU sera de plus en plus solli­ci­tée au fur et à mesure du rajout de courbes/plugs, surtout si l’on utilise un réglage élevé de préci­sion. Donc il convien­dra d’uti­li­ser les plugs en cher­chant le meilleur compro­mis préci­sion/conso CPU (il n’est pas dit qu’une fenêtre de 16384 échan­tillons soit un choix indis­pen­sable sur toutes les instances ouver­tes…). On appré­ciera sur les captures d’écran l’ex­cel­lente distri­bu­tion sur tous les cœurs du travail des plugs. Distri­bu­tion bien mieux opti­mi­sée que celle de la majeure partie des plugs de Logic…

Oscillo, du grain à voir

Blue Cat Audio Analysis Pack

Évidem­ment, un pack d’ou­tils de mesure sans un oscil­lo­scope serait incom­plet. Évidem­ment, un oscil­lo­scope signé Blue Cat Audio ne pouvait être un simple oscil­lo­scope. Dont acte, puisque le Blue Cat’s Oscil­lo­scope Multi (OM) reprend le prin­cipe de FreqA­na­lyst Multi, à savoir la possi­bi­lité d’af­fi­cher jusqu’à 16 courbes prove­nant de 15 Oscil­lo­scopes en plus du premier consi­déré comme maître. Le plug reprend la quasi-tota­lité des fonc­tions habi­tuelles, et ne dispose cette fois-ci que de très peu de réglages. D’abord, le mode Time affiche la forme d’onde, avec lecture en mode Flow (la forme d’onde défile de droite à gauche) ou Loop (la forme d’onde affi­chée dans la fenêtre est lue puis rempla­cée par la partie suivante). On peut zoomer dans la forme d’onde, geler son affi­chage, et para­mé­trer un délai afin de rattra­per une éven­tuelle désyn­chro­ni­sa­tion entre formes d’ondes, tout en dispo­sant d’un bouton global permet­tant de synchro­ni­ser toutes les instances ouvertes si néces­saire.

Ensuite le mode XY permet de véri­fier les phases de deux formes d’ondes simul­ta­né­ment via un affi­cheur graphique à fenêtre Lissajous, avec sélec­tion des fichiers sépa­rée pour X et Y, réglages de temps et de densité, et possi­bi­lité de connexion des grains (afin de former des lignes géomé­triques) pour l’af­fi­chage. Rien de plus à signa­ler pour ce plug, si ce n’est rappe­ler la puis­sance du mode Multi…

Blue Cat Audio Analysis Pack

Dernier outil, le Steréo­scope, sous deux versions, Pro et Multi. Je ne revien­drai pas sur le fonc­tion­ne­ment en mode Multi, en tous points iden­tique à celui du FAM et de OM. Le Blue Cat’s Stereo­scope Pro deman­dera un petit temps d’adap­ta­tion aux utili­sa­teurs d’ou­tils à lecture via diagramme polaire ou fenêtre Lissajous, sachant que ce temps sera très court. La lecture en mode Stereo s’ef­fec­tue verti­ca­le­ment, deux bandes centrales repré­sen­tant l’éten­due en phase de l’image stéréo, deux bandes laté­rales (sur fond rouge foncé) affi­chant elles le hors phase. Un indi­ca­teur hori­zon­tal nous renseigne sur l’équi­libre entre droite et gauche et l’éner­gie du centre, tandis qu’un indi­ca­teur de corré­la­tion de phase est placé à droite verti­ca­le­ment (le signe a disparu, les valeurs néga­tives sont en bas). On dispose de trois choix d’af­fi­chage, avec les courbes en réponse instan­ta­née, crête ou niveau moyen. Chacune dispose de quatre mémoires. Les para­mètres de réglages sont ceux déjà rencon­trés, à savoir Preci­sion, les trois réglages d’en­ve­loppe, Thre­shold (absolu et rela­tif), les boutons Reset et un offset de Gain afin d’adap­ter la forme affi­chée à la fenêtre.

Un affi­chage Spec­tro­gram est aussi dispo­nible, iden­tique en termes de para­mètres à celui présent dans FAP. Enfin une fenêtre Output permet de régler et modi­fier les repré­sen­ta­tions graphiques des posi­tions Max, Min et moyenne. Bien sûr, toutes les mesures et analyses sont utili­sables comme sources pour pilo­ter n’im­porte quelle fonc­tion d’un plug ou d’un effet. Ça devient une habi­tu­de…

Bilan

Indé­pen­dam­ment des quali­tés propres des plugs, à savoir préci­sion, ergo­no­mie, richesse de fonc­tion­na­li­tés, de modes d’ana­lyse, de choix de repré­sen­ta­tion graphique (sans oublier les options de person­na­li­sa­tion de l’in­ter­face via des skins), ce sont bien évidem­ment les fonc­tion­na­li­tés de side chai­ning, la possi­bi­lité de litté­ra­le­ment trans­for­mer l’au­dio analysé en infor­ma­tions de commande Midi et/ou Auto­ma­tion, ainsi que la très utile fonc­tion d’af­fi­chage de multiples courbes dans les versions Multi (telle­ment idéale pour le mix que l’on se demande pourquoi personne ne l’a réalisé avant…) qui font tout le sel des plug-ins d’ana­lyse signés Blue Cat Audio.

D’autre part, la majo­rité des plugs équi­va­lents inclus dans Logic (Multi­me­ter, Level Meter, etc.) et même Peak (Reveal) ne peuvent riva­li­ser en termes de préci­sion (à titre d’exemple, l’ana­ly­seur inclus dans le Chan­nel EQ de Logic n’offre qu’une réso­lu­tion de 4096 échan­tillons), de réglages ou de qualité d’af­fi­chage.

La réponse à la ques­tion : “cela vaut-il le coup d’in­ves­tir dans un tel bundle, alors que ma DAW inclut déjà des outils simi­laires ?” sera donc : oui. N’hé­si­tez pas à faire l’ex­pé­rience vous-même, l’édi­teur met à dispo­si­tion des versions de démo à cette adresse.

Bref, avec ces plugs utiles, inven­tifs, inno­vants, offrant des fonc­tions inédites, l’édi­teur a parfai­te­ment réussi son coup. Bravo.

9/10
Award Valeur sûre 2011
Points forts
  • Concept
  • Innovation
  • Précision
  • Ergonomie
  • Variété de modes d’affichage
  • Versions Multi
  • Affichage de multiples formes d’ondes
  • Midi Out
  • Automation Out
  • Richesse de l’implémentation et des réglages Midi et Automation
  • Paramètres Transform
  • Excellente optimisation multicœur
  • Fonction Opacity
  • Undo/Redo
  • Multiformat, multiplateforme
  • Nombreuses mémoires
  • Intégration K-System
  • Prix raisonnable
Points faibles
  • Taille des fenêtres non ajustable
  • Ordinateur puissant pour profiter totalement de toutes les fonctionnalités

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.