Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
ADPTR Audio MetricAB
Photos
1/11

Test de l'analyseur logiciel ADPTR Audio MetricAB

test
37 réactions
Une référence ?
7/10
Partager cet article

Début septembre, Plugin Alliance présentait la version d'évaluation du "premier" produit signé ADPTR Audio : un outil facilitant la comparaison A/B de votre mixage avec des morceaux de référence. Dix jours plus tard, MetricAB était enfin disponible à la vente… Étant donné l'importance de l'écoute comparative en situation de mix comme en situation de mastering, vous vous doutez bien que ce petit joujou a tout de suite attiré notre attention ! Cela fait maintenant deux mois que je teste la bête, l'heure est donc venue de vous livrer mon rapport…

Test de l'analyseur logiciel ADPTR Audio MetricAB : Une référence ?

Système Metric

En guise de préam­bule, j’in­vite ceux d’entre vous qui ne sont pas fami­liers avec le concept d’écoute compa­ra­tive à lire au préa­lable cet épisode de mon guide du mixage histoire de pouvoir mieux comprendre la suite de ce test.

Bien, commençons par la partie « tech­nico-tech­nique ». Dispo­nible aux formats VST 2/3, AU et AAX Native et Audio­Suite pour Mac et PC, Metri­cAB s’ins­talle et s’au­to­rise très faci­le­ment grâce au gestion­naire maison PA-Instal­la­tion­Ma­na­ger qui est un modèle d’ef­fi­ca­cité et de simpli­cité. Niveau consom­ma­tion, ce plug-in est plus que raison­nable puisqu’il taxe à peine 1,8% du CPU de mon vieux MacBook Air (Intel Core i7 2 GHz – 8 Go DDR3 de 2012) et seule­ment 0,3% sur mon Mac Pro (modèle fin 2013 Hexa­coeur Xeon 3,5 GHz – 32 Go DDR3). Notez qu’en plus, la bestiole a le bon goût de n’in­duire aucune latence.

Metri­cAB est donc un outil d’écoute compa­ra­tive. À ce titre, il convient de le nour­rir avec les morceaux de réfé­rence que vous souhai­tez confron­ter à votre mixage. Il accepte les fichiers audio PCM jusqu’à 192 kHz / 32 bits, les formats WAV, AIFF, FLAC, MP3, AAC et M4A. Pour impor­ter ces titres, rien de plus simple : il suffit de glis­ser/dépo­ser les fichiers sur l’in­ter­face graphique du plug-in depuis n’im­porte quelle fenêtre de votre système d’ex­ploi­ta­tion et hop ! Sachez qu’il est possible d’uti­li­ser jusqu’à 16 morceaux de réfé­rence et que vous pouvez les impor­ter tous d’un seul coup, ils se répar­ti­ront auto­ma­tique­ment dans chacun des slots de la matrice 4×4 située dans la partie infé­rieure du plug-in. Seul hic, il est malheu­reu­se­ment impos­sible de réor­don­ner les morceaux après coup via glis­ser/dépo­ser d’un slot à l’autre, ce qui aurait pu être bien pratique. Une fois vos réfé­rences impor­tées, vous vous retrou­vez face à ceci :

Playback

Les plus sagaces d’entre vous trou­ve­ront certai­ne­ment que ce Metri­cAB possède une forte ressem­blance avec un autre produit du genre signé Sample Magic, le plug-in Magic AB. Ce n’est bien entendu abso­lu­ment pas un hasard, ces deux joujoux ont été conçus par la même personne mais pas pour le même comman­di­taire. Et comme vous allez pouvoir le consta­ter, Metri­cAB est bel et bien un Magic AB sous stéroï­des…

Audio-Metric

Sur la gauche de l’in­ter­face graphique se trouvent les indi­ca­teurs de niveau de sortie (crêtes et RMS) dont la réso­lu­tion peut passer de –48 dB à –18dB pour plus de préci­sion. Juste en dessous, quatre boutons permettent de bascu­ler l’écoute entre les modes mono, canal gauche ou droit seul et signal « sides » seul. Vient ensuite l’énorme bouton permet­tant d’al­ter­ner entre votre titre en cours de mixage (A bleu) et l’une de vos réfé­rences (B orange). Jusqu’ici, tout est simple et effi­cace. Détail très inté­res­sant, les infor­ma­tions du morceau de réfé­rence actuel­le­ment sélec­tionné dans la matrice 4×4 sont affi­chées en perma­nence en haut à droite de l’in­ter­face (nom, format de fichier, réso­lu­tion, mode mono ou stéréo, niveau LUFS).

De base, Metri­cAB affiche en son centre l’on­glet « Play­back » repré­sen­tant la forme d’onde de la réfé­rence. Les choses deviennent parti­cu­liè­re­ment inté­res­santes avec les fonc­tions présentes juste au-dessous. Il y a tout d’abord une fonc­tion « Loud­ness Match » qui permet de caler auto­ma­tique­ment le volume perçu de la réfé­rence en fonc­tion du niveau de votre mixage en une poignée de secondes. Diable­ment utile pour que votre analyse compa­ra­tive ne soit pas faus­sée par une diffé­rence de volume sonore perçu. Sachez cepen­dant que cette fonc­tion n’est acces­sible que dans l’on­glet « Play­back » ce qui est bien dommage tant il néces­saire d’y avoir recours fréquem­ment. Mais bon, ne boudons pas notre plai­sir face à cette fonc­tion au demeu­rant fort sympa­thique.

Vous avez ensuite accès aux diffé­rents mode de lecture : manuel, « Latch » pour suivre la mise en lecture de votre STAN, « Sync » pour une lecture synchro­ni­sée à la time­line de la STAN et enfin « Cue » pour commen­cer la lecture à un point précis de la réfé­rence. Tout est vrai­ment fonc­tion­nel. Le mode « Sync » est parti­cu­liè­re­ment inté­res­sant lorsque vous utili­sez le plug-in pour compa­rer diffé­rentes itéra­tions d’un même mixage puisque tout sera parfai­te­ment synchro­nisé. Quant au mode « Cue », il est diable­ment utile avec la possi­bi­lité de fixer jusqu’à 4 « Cues » par morceaux avec en sus une fonc­tion de bouclage, la possi­bi­lité de divi­ser ou multi­plier par deux la longueur de la boucle ainsi qu’une paire de switches pour dépla­cer la boucle au sein du morceau.

Enfin, une section « Filtres » complète le tableau. Parti­cu­liè­re­ment effi­cace, cette dernière permet de centrer l’écoute de votre mix comme de vos réfé­rences sur une certaine zone du spectre. La pente des filtres peut être bascu­lée entre –12 et –24 dB par octave et des presets permettent d’ac­cé­der en un clic aux zones Sub, Bass, Low Mid, Mid et High. Bien sûr, l’uti­li­sa­teur peut fixer lui-même les bornes de ces zones.

Tout cela est déjà fort attrayant alors qu’il ne s’agit là que de l’on­glet « Play­back ». Or, il en reste encore pas moins de cinq autres…

Metric & Images

Spectrum LayeredComme son nom l’in­dique, le concept de base de l’écoute compa­ra­tive repose avant tout sur l’écoute. Ceci étant, en situa­tion de mix comme à l’oc­ca­sion du maste­ring, il est égale­ment parfois judi­cieux de faire appel à certains indi­ca­teurs visuels. La bonne nouvelle, c’est que Metri­cAB intègre plusieurs outils d’ana­lyse pas piqués des vers.

Il y a tout d’abord l’on­glet « Spec­trum » qui permet logique­ment de visua­li­ser le spectre de votre mix ou de la réfé­rence (Single), des deux l’un au-dessus de l’autre (Dual) ou bien encore des deux super­po­sés sur un seul et même graphique (Laye­red). L’en­semble est confi­gu­rable à l’envi avec, entre autres, des fonc­tions de zoom dont le niveau peut être lié à la section de filtrage ou bien encore diffé­rents modes d’af­fi­chage (octave, tiers d’oc­tave, etc.). Seul regret, l’ab­sence d’une indi­ca­tion précise de la fréquence lors du survol de l’ana­ly­seur avec la souris, cela aurait pour­tant faci­lité l’iden­ti­fi­ca­tion des éven­tuels problèmes.

L’on­glet « Corre­la­tion » propose pour sa part la visua­li­sa­tion de la phase du signal soit en temps réel en fonc­tion des fréquences (Meters), soit de façon globale au cours du temps (History). Ici aussi, tout est confi­gu­rable de façon rela­ti­ve­ment simple.

DynamicsNommé « Stereo Image », l’on­glet suivant offre logique­ment un affi­chage de la largeur stéréo des signaux en fonc­tion des fréquences avec comme toujours une grande souplesse de confi­gu­ra­tion.

Le quatrième onglet « Dyna­mics » permet non seule­ment de compa­rer l’évo­lu­tion au cours du temps de la dyna­mique de votre mix à celle d’un morceau de réfé­rence, mais il propose égale­ment de choi­sir un niveau de plage dyna­mique cible (Target PSR). C’est parti­cu­liè­re­ment bien vu car cela peut permettre d’évi­ter la surcom­pres­sion du mix.

Enfin, l’on­glet « Loud­ness » offre toutes les indi­ca­tions de niveaux qui vous permet­tront de ne pas tomber dans le piège de la « Loud­ness War ». Il est notam­ment possible de choi­sir un niveau LUFS cible en fonc­tion du moyen de diffu­sion envi­sagé pour votre mix (Spotify, Youtube, iTunes Radio, Tidal, Broad­cast EU / US / Japan) ou de l’étape de produc­tion à laquelle vous vous trou­vez (Mix ou Maste­ring).

Tous ces outils sont plutôt bien pensés et surtout très utiles. De plus, au-delà de l’as­pect « écoute compa­ra­tive », ils ont une dimen­sion éduca­tive puisqu’ils permettent d’ana­ly­ser fine­ment et donc de décor­tiquer les mixages de vos titres préfé­rés. Que demande le Peuple ? Eh bien juste­ment, nous allons y venir car trois bons gros points noirs viennent sérieu­se­ment tâcher le rose presque parfait de ce beau tableau…

Les démons du MIDI

Le premier souci vient de la taille fixe de l’in­ter­face graphique. Sur une station de travail fixe pour­vue d’un grand écran, ce n’est pas forcé­ment problé­ma­tique même si une fonc­tion de redi­men­sion­ne­ment aurait été la bien­ve­nue. En revanche, sur l’écran d’un ordi­na­teur portable, Metri­cAB dévore l’es­pace avec une glou­ton­ne­rie déme­su­rée. Jugez plutôt :

Tiny Air

Il s’agit d’une capture d’écran de mon MacBook Air. Avouez qu’un tel gigan­tisme rend l’uti­li­sa­tion de l’en­gin beau­coup plus compliquée. Heureu­se­ment, un mode d’af­fi­chage minia­ture permet de récu­pé­rer de l’es­pace mais cela ampute Metri­cAB de tous les affi­chages qui le distinguent de la concur­rence et il faudra donc souvent jongler entre l’in­ter­face complète et la version minia­ture. Bref, je sais bien que je râle souvent sur l’ab­sence de fonc­tions de redi­men­sion­ne­ment des inter­faces graphiques mais c’est, il me semble, quelque chose d’ex­trê­me­ment impor­tant d’un point de vue ergo­no­mique et ici, c’est vrai­ment gènant.

MiniLe deuxième problème tota­le­ment impar­don­nable à mon sens concerne le pilo­tage du plug-in via une surface de contrôle MIDI. Déjà, la majo­rité des fonc­tions ne sont tout simple­ment pas acces­si­bles… Pour­tant, il aurait été par exemple bien utile de pouvoir acti­ver et/ou régler les multiples fonc­tions de la section de filtrage grâce à un contrô­leur. La fonc­tion « Loud­ness Match » si perti­nente et à laquelle il faut si souvent avoir recours n’est pas non plus assi­gnable. Quelle erreur ! Mais quelle erreur !

Pour couron­ner le tout, les rares para­mètres acces­sibles via MIDI le sont de façon complè­te­ment aber­rante. Un seul et unique message Control Change pour la navi­ga­tion entre les modes d’écoute stéréo, mono, droite, gauche et sides… Mora­lité, pour passer d’une écoute stéréo à une écoute du signal laté­ral, il faut forcé­ment se farcir les trois autres avant. Bonjour la distrac­tion qui en découle et qui ne manquera pas de compliquer l’écoute compa­ra­tive. Il est évidem­ment possible de remé­dier à cela en confi­gu­rant fine­ment votre contrô­leur MIDI pour que plusieurs boutons envoient le même message CC à des valeurs précises diffé­rentes – si tant est que cela soit possible car tous les contrô­leurs n’offrent pas ce genre d’op­tions – mais quelle perte de temps et d’éner­gie pour une chose qui aurait dû être si simple. Et c’est malheu­reu­se­ment la même farce pour passer d’un morceau de réfé­rence à un autre, pour navi­guer entre les quatre points « Cues » ou bien encore pour bascu­ler l’af­fi­chage d’un onglet à l’au­tre…

Entre la taille de l’in­ter­face et les manques de l’im­plé­men­ta­tion MIDI, Metri­cAB ne sait pas se faire oublier et c’est bien dommage car cela va à l’en­contre de son but premier. En effet, l’écoute compa­ra­tive néces­site un niveau de concen­tra­tion élevé que ce genre de problème met passa­ble­ment à mal…

Reste le dernier point noir…

Écono-Metric

Affi­ché à $199, Metri­cAB repré­sente un réel inves­tis­se­ment, surtout pour un plug-in qui ne produit pas de son… Certes, l’écoute compa­ra­tive est un point crucial en mixage comme en maste­ring et ce joujou possède un certain nombre d’ar­gu­ments qui le démarquent de la concur­rence. Mais à un tel tarif pour un outil comme celui-ci, j’es­time qu’une ergo­no­mie sans faille est un mini­mum syndi­cal. Or, ce n’est malheu­reu­se­ment pas le cas.

En outre, la façon dont a été lancé ce plug-in me dérange un peu. Sortir une version de démons­tra­tion plei­ne­ment fonc­tion­nelle et annon­cer le tarif dix jours plus tard me semble être une démarche pour le moins curieuse. Je laisse à chacun le soin de se faire son propre avis sur la ques­tion mais sachez qu’à titre person­nel, ce n’est pas le genre de manoeuvre que j’ap­pré­cie…

Ah ! si Metric…

Il est temps de conclure ce banc d’es­sai sur une note miti­gée. Oui, Metri­cAB est une solu­tion inté­res­sante pour l’écoute compa­ra­tive. Les diffé­rentes fonc­tions d’ana­lyse sont perti­nentes et vont bien au-delà du simple cadre de départ. Toute­fois, les problèmes ergo­no­miques alliés à la préten­tion tari­faire consti­tuent un véri­table tue-l’amour selon moi. Alors oui je suis sévère car je suis déçu. Il y avait là de quoi faire telle­ment mieux ! Espé­rons qu’une mise à jour vien­dra corri­ger le tir sous peu… En atten­dant, je vous invite à télé­char­ger la version d’éva­lua­tion pour vous faire votre propre opinion. J’at­tends d’ailleurs avec impa­tience vos retours sur la ques­tion dans les commen­taires de ce banc d’es­sai !

  • Playback
  • Loudness
  • Dynamics
  • Stereo Image
  • Correlation
  • Tiny Air
  • Mini
  • Spectrum Layered
  • Spectrum Dual

 

7/10
Points forts
  • Système d'écoute comparative A/B efficace
  • Glisser/déposer des morceaux de référence
  • Nombreux formats audio supportés
  • Fonction "Loudness Match"
  • Pertinence des différents mode de lecture
  • Section de filtrage
  • Pertinence des différents analyseurs
  • Modes d'affichage Single, Dual, Layered
  • Niveaux cibles pour les modules Dynamics et Loudness
  • Dimension éducative
  • Installation et autorisation simplissimes
  • Consommation CPU faible et latence nulle
Points faibles
  • Impossible de réorganiser les références simplement
  • "Loudness Match" uniquement dans l'onglet Playback
  • Absence d'indication de la fréquence au survol de la souris
  • Interface non redimensionnable
  • Implémentation MIDI aberrante
  • Nombreux paramètres inaccessibles via MIDI
  • Ne se laisse pas oublier…
  • Tarif élevé
  • Politique de lancement discutable…

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.