Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
6 réactions

Jouer avec les sensations du chanteur

Le guide de l’enregistrement - 104e partie

Cette semaine, nous allons voir comment manipuler le retour du chanteur afin de l'aider à mieux maîtriser le rendu sonore de son interprétation.

Jouer avec les sensations du chanteur : Le guide de l’enregistrement - 104e partie
Accéder à un autre article de la série...

Pâte à modu­ler

Qu’il en soit conscient ou non, le chan­teur a une influence gargan­tuesque sur la pâte sonore de sa voix. Cette capa­cité dépasse d’ailleurs de très loin l’im­pact que le jeu d’un musi­cien peut avoir sur le son de n’im­porte quel autre instru­ment. Or, en situa­tion d’en­re­gis­tre­ment studio, il est possible de « pous­ser » le donneur de voix à user de cette capa­cité lorsque le morceau l’exige et qu’il n’y parvient pas tout seul. Mais par quel prodige ? Eh bien encore une fois, il suffit de mani­pu­ler judi­cieu­se­ment son retour en se concen­trant ce coup-ci sur sa voix. Mon propos vous paraît peut-être un tanti­net obscur à ce stade. Ne vous en faites pas, les exemples concrets qui vont suivre devraient éclair­cir tout ça…

Prenons la ques­tion de l’in­ten­sité de l’in­ter­pré­ta­tion. Il arrive qu’un chan­teur trop enthou­siasmé par l’idée d’en­re­gis­trer surjoue sa partie en essayant de « pous­ser les murs » avec sa voix alors que le titre en cours de produc­tion ne s’y prête pas le moins du monde. Dans ce cas-là, augmen­ter le volume de sa voix dans son retour d’à peine un ou deux déci­bels suffira bien souvent pour qu’il se rende compte de la chose et qu’il corrige le tir en calmant ses ardeurs. À l’in­verse, un chan­teur inti­midé par l’ex­pé­rience de l’en­re­gis­tre­ment en studio peut déli­vrer une inter­pré­ta­tion manquant sérieu­se­ment d’éner­gie alors que le morceau néces­site un poil plus de toni­cité vocale. Qu’à cela ne tienne, bais­sez donc osten­si­ble­ment le niveau de sa propre voix dans son retour, cela devrait très rapi­de­ment le forcer à lâcher les chiens !

Enregistrement-104Cette petite mani­pu­la­tion est déjà très inté­res­sante mais il est possible d’al­ler encore beau­coup plus loin ! Par exemple, vous pouvez pous­ser le chan­teur à limi­ter la casse en termes de nasa­lité et/ou de sibi­lance. Bien entendu, il convient en premier lieu de discu­ter des éven­tuels excès en la matière avec l’in­ter­prète. Ceci étant, il lui sera impos­sible de se corri­ger effi­ca­ce­ment s’il n’ar­rive pas à clai­re­ment entendre le problème. Or, une simple égali­sa­tion choi­sie de son retour voix pourra très faci­le­ment mettre ces phéno­mènes en évidence, ce qui ne manquera pas de lui simpli­fier la tâche lors du place­ment de sa voix afin d’en dimi­nuer le côté nasal et/ou de moins appuyer les sifflantes.

Dernière manœuvre du genre que j’uti­lise fréquem­ment : l’uti­li­sa­tion d’une compres­sion outran­cière de façon à mettre en évidence des respi­ra­tions et/ou des bruits de bouches par trop enva­his­sants. Prise de conscience instan­ta­née garan­tie !

Notez qu’une fois le chan­teur sur les bons rails, vous pouvez toujours essayer de suppri­mer ces subter­fuges afin de le remettre dans une situa­tion d’écoute plus confor­table. De plus, je vous invite à bien faire atten­tion lors de l’uti­li­sa­tion de ces tech­niques car employées à mauvais escient, elles peuvent provoquer de véri­tables blocages psycho­lo­giques chez votre inter­prète. Le but de la manoeuvre n’est pas de le complexer en souli­gnant maladroi­te­ment les éven­tuels « défauts » de son bel organe ; il s’agit plutôt d’un accom­pa­gne­ment sensible et sensé de l’ar­tiste de façon à ce qu’il délivre le meilleur de lui-même lors de sa perfor­mance. Agis­sez donc en guide bien­veillant plutôt qu’en dicta­teur impi­toyable, le rendu s’en verra trans­cendé, croyez-moi sur parole !

Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine pour un épisode consa­cré aux pouvoirs cachés d’un acces­soire trop souvent méses­timé : le filtre anti-pop…

← Article précédent dans la série :
La justesse du chanteur
Article suivant dans la série :
Le filtre anti-pop →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.