Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
6 réactions

L'enregistrement de la basse - Avec ou sans effets ?

Le guide de l’enregistrement - 56e partie

Dans ce nouvel épisode consacré à l'enregistrement de la basse électrique, nous allons nous pencher sur une question épineuse : faut-il enregistrer la 4 cordes avec ou sans effets ?

L'enregistrement de la basse - Avec ou sans effets ? : Le guide de l’enregistrement - 56e partie
Accéder à un autre article de la série...

Problé­ma­tique

Bien que moins fréquente et gargan­tuesque que chez leurs confrères guita­ristes, la guir­lande de pédales d’ef­fets de nos ami(e)s bassistes est un sujet sensible qu’il ne faut pas prendre à la légère. De fait, lorsqu’un musi­cien prend la peine d’in­ter­ca­ler un ou plusieurs effets dans sa chaîne audio, ce n’est jamais anodin puisque cela contri­bue à défi­nir sa signa­ture sonore. Seule­ment voilà, aussi « cool » soient-ils, ces inter­mé­diaires ne sont pas sans poser quelques menus problèmes du point de vue du réali­sa­teur artis­tique et / ou de l’in­gé­nieur du son…

Le premier souci vient de la qualité sonore de ces effets à propre­ment parler. Mine de rien, la plupart d’entre eux sont bien loin d’être de l’aca­bit des effets de studio. Ça ronfle, ça buzze, ça souf­fle… Bref, certaines pédales sont telle­ment bruyantes qu’en tirer un niveau de signal utile conve­nable s’avère un véri­table casse-tête. Et si vous ne vous en préoc­cu­pez pas lors des prises, ces para­sites audio rendront immanqua­ble­ment l’étape de mixage cauche­mar­desque…

Le second point épineux se situe au niveau des trai­te­ments appliqués. Une fois sur deux, si ce n’est plus, ces derniers seront trop pronon­cés pour le titre en cours d’en­re­gis­tre­ment. En effet, leurs réglages sont souvent pensés pour la scène et, à l’ins­tar de la diffé­rence de jeu des comé­diens entre théâtre et cinéma, il est d’usage de surjouer sur les plan­ches… Or, qu’il s’agisse d’une compres­sion trop pronon­cée, d’une égali­sa­tion plus qu’agres­sive, d’une distor­sion abusi­ve­ment baveuse ou bien encore d’un chorus exagé­ré­ment profond, une fois captés, ces effets sont quasi impos­sibles à rattra­per au mixage sans déna­tu­rer l’in­ten­tion origi­nelle. J’es­père que vous appré­ciez l’iro­nie de la situa­tion puisqu’à la base, ces pédales sont présentes pour défi­nir « Le Son » de l’ins­tru­men­tis­te…

Partant de ce constat, qu’elle est donc la démarche à suivre pour s’en sortir avec les honneurs ? Eh bien, la solu­tion est assez simple en vérité, et elle n’est pas sans avan­tages comme nous allons le voir…

Coda

Bass and effects

Pour s’af­fran­chir des problèmes expo­sés ci-dessus, en plus de la capta­tion de l’am­pli basse, il convient tout bête­ment de penser à préle­ver le signal de l’en­re­gis­tre­ment direct de l’ins­tru­ment avant que celui-ci ne traverse la moindre pédale. Vous obtien­drez ainsi au moins une version du signal abso­lu­ment « propre ». C’est enfan­tin et vous aviez certai­ne­ment déjà deviné en quoi consis­tait cette astuce. Mais en mesu­rez-vous tous les béné­fices ?

Tout d’abord, cela vous permet de lais­ser jouer le bassiste avec l’en­semble des ses joujoux sans inter­fé­rer avec son son. Ainsi, il devrait pouvoir exécu­ter sa perfor­mance dans des condi­tions proches de ses circons­tances de jeu habi­tuelles, ce qui lui permet­tra d’être plus à l’aise pour se concen­trer sur l’es­sen­tiel : son inter­pré­ta­tion.

Ensuite, malgré ce que j’ai pu écrire précé­dem­ment, il est tout à fait possible que le son capté à l’am­pli convienne parfai­te­ment aux exigences sonores de la produc­tion en cours ! Dans ce cas, vous aurez moins de travail par la suite, ce qui est toujours bon à prendre.

Enfin, si malheu­reu­se­ment la prise de l’am­pli ne conve­nait pas, vous pour­rez bien entendu utili­ser l’en­re­gis­tre­ment direct afin de rattra­per le coup grâce à la tech­nique du ream­ping. Cerise sur le gâteau, même si la prise de l’am­pli n’est pas utili­sable en tant que telle, elle pourra vous servir de guide lors du ream­ping et / ou mixage afin de respec­ter l’es­prit du son voulu par l’ar­tiste tout en faisant coïn­ci­der ce dernier avec les exigences du morceau.

Pour conclure, je suis sûr que certains d’entre vous s’in­ter­rogent sur la perti­nence d’un article entiè­re­ment dédié à cette ques­tion des effets. Je me suis moi-même long­temps demandé si cela en valait bien la peine. Au final, il m’a semblé inté­res­sant d’en passer par là car, même si la solu­tion est élémen­taire, le sujet est d’im­por­tance. De plus, cela permet de sépa­rer les commen­taires y affé­rant du reste de ce chapitre, ce qui évite qu’ils soient noyés dans la masse.

Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles aven­tures !

 

← Article précédent dans la série :
L'enregistrement de la basse - Une question de mélange
Article suivant dans la série :
L'enregistrement de la basse - Les alternatives →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.