spiderjerusalem 17/05/2010

Dave Smith Instruments Tetra : l'avis de spiderjerusalem

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Synthé analo polyphonique 4 voix, 5 sorties, MIDI, USB. Tout petit, avec 2 oscillos analos (dco), un générateur de bruits, un feedback, et deux sub oscillos; 3 enveloppes, 4 LFO, 4 Modulations avec une vingtaine de départ et une trentaine d'arrivé; Unison, Detune, Filtres passe bas... c'est très riche niveau possibilité et modulation.

UTILISATION

Tout est assez simple, personellement je n'utilise pas d'ordi et je m'en sors très bien dans les sous menus, je trouve que les DSI sont bien plus agréables à naviguer que bien d'autres bécanes a matrices et sous menus.

SONORITÉS

Alors, on rentre dans le gros du sujet: de toute évidence on ne choisit pas ce synthé pour son interface, même si sa taille et son encombrement sont un avantage singulier: il est aussi gros qu'un moogerfooger de chez qui vous savez. Bref, niveau son c'est très très large. Au départ, il sonne effectivement un peu mou et passe partout. Soyons clairs: cette molesse est due en partie au réglages d'origines: la majeur partie des presets sont configurer avec de la release a foison et des attacks a la ramasse. C'est donc très relatif. Après quelques reglages de l'adsr, on voit qu'il peut être assez nerveux. Le son est assez imposant. Il ne sonne pas anodin, il a une réelle présence. Dérivé du Prophet 8, moitié de polyphonie, il ajoute 2 subs qui peuvent grossir le son, mais qui necessite des réglages en finesse sinon c'est la destruction du signal - je reprend l'analyse du Pro8 par KB UK: "Warm, fat, ball- sy, earth-shaking sound"... ajoutez 2 subs et c'est la guerre! Le générateur de bruit blanc est assez crêmeux, agréable et dosé, il ajoute un grain très sympathique, pas sans rappeler les vintages. Il a aussi une fonction qui simule les variations de tons, comme les vieux analos instables. Pas négligeable. Si il sonne assez doux en apparence, dès qu'on se penche sur son feedback, on arrive a des sons très épais, costauds, et pas simples à gérer. Bref, ca vie la dedans.

Le filtre est très interessant. Effectivement, le filtre DSI a du corps, il sonne très singulièrement. L'auto oscillation n'est pas désagréable, ca siffle de manière assez musicale. En 2 poles, sa résonnance est très subtil, en 24, ca commence sévèrement à attaquer. La aussi, les presets ont généralement tous un "amount" assez élevé, ce qui empeche de brasser l'ensemble du spectre de ce filtre, mais une fois reglé, tout ça sonne vaste.

Du coup, tout cela combiné donne une machine capable de beaucoup. Pour les leads, avec les subs, la sync, et les filtres résonnants, on arrive a de très bons résultats. Les nappes, avec d'énormes release et ses capacités de modulations conséquentes, sont très agréables. Et pour les basses, on arrive a d'excellents résultats. Niveau infra, pas de soucis, le filtre permet de faire des sons qui tabasse le cortex. Pour des basses très grasses, il a besoin, en revanche, de plus de travail. On arrive vite a un son très sale, ingérables, et sur ce point précis, il est peut-être moins performant qu'un LP Moog. Mais il n'est pas ridicule, pas du tout même. Concerrnant le fameux filterbleed: oui, il existe. Par contre il ne me gêne pas du tout. J'ai des machines qui ont d'autres défaut, et celui ci est tellement agréable comparé a un buzz, par exemple. En plus, comme l'ont démontré certain connaisseurs, le filterbleed existe chez bien d'autres constructeurs très réputé (modulaire...) et on peut même en entendre un sur un Model D sur une démo le comparant au... prophet8 (!!), comme quoi, même chez la "légende" il peut y avoir des défauts...

AVIS GLOBAL

Je l'ai acheté à sa sortie, après l'avoir longuement essayé dans une echoppe de passionés du son, pas loin de là ou il a été conçu (Robot Speak). Pour son prix (800$), c'est un excellent synthé qui propose la polyphonie, sans oublier qu'il est chainable avec d'autres machines utilisant le même moteur (Prophet, Mopho, tetra).

J'ai posséder, eu l'occasion de jouer, ou longuement tester différentes machines analogiques: Six Track, Jupiter6, MicroPreset, BassStation, Evolver, Little Phatty... On parle souvent des DSI comme de machines entrée de gammes: Certes, les prix sont très attractifs chez DSI (et encore, tout est relatif, je n'ai pas les moyens de snobber 800$!!!!!), mais Smith fait des économies dans la production: pas de claviers, pas de boutons dans tous les sens... Il créer des machines abordables sans négliger la qualité pour autant. Certes, les potards sont loin d'être inoubliables, mais pour le prix proposer, on a quand même une bête! Une des principales sources d'économies, et donc de critique sur ce moteur, est l'absence de filtre multi mode. Je pense que DSI a jouer une carte très interessante: ils ne proposent qu'un seul filtre car, effectivement, un multi mode aurait considérablement augmenter le prix, mais le filtre proposé a son propre grain. Il vaut probablement mieux proposer un seul filtre qui sonne plutot qu'un multimode qui ne propose que des émulations-simple avis.

Maintenant, comparer à d'autres machines, le Tetra souffre, a mon avis, un peu trop de ses défauts (économiques cf. les potards, etc...) et de sa situation "d'entrée de gamme" justement, et on oublie de comparer réellement la machine. ON reproche de ne pas sonner comme un moog: c'est, d'abord, a relativiser, car face a un Voyager, je ne dis pas, mais face a un LP, il se défend largement. Et puis n'oublions pas que si il ne sonne pas aussi gras qu'on moog, c'est bien la seule chose qu'on peut lui reprocher dans un tel comparatif. En revanche, pour 500€ de moins qu'un LP, il fait une quantité de chose que ce dernier ne fera JAMAIS. (précisons aussi que certain estiment que le son moog est plus a trouver chez le LP que chez le voyager qui est loin de reprendre le model D...)

N'oublions pas que le Tetra est un dérivé du Prophet8 et qu'il hérite du même moteur sonore: ce même moteur qui a reçu de nombreux prix, très estimé par les professionnels. Un test dans KB (france) a montré qu'il n'était pas ridicule face à des vintages très prisés, notamment face a du Oberheim. Dans Sound On Sound (UK), le Tetra est vu comme un synthé d'une richesse incroyable, et que son seul concurrent actuel est le CODE4 de SE... qui vaut 4 fois son prix.
Enfin, certain pensent que rien ne vaut un andromeda, mais tous les tests sérieux s'accordent à dire que celui ci sonne bien moins analogique qu'un Prophet. A ce prix là, ca fait cher les "possibilités de routage". Autant prendre un micron et un moogerfooger!!! (ironie, pas la peine de chouiner).

Bref, au jeux des comparaison, le Tetra est souvent pointé du doigt, sachant qu'on peut lire dans ces comparatifs (je ne parle pas spécifiquement de DSI) a peu près tout et son contraire!! Mais concrètement, ce synthé est une machine qui a de très larges possibilités, qui a un réel grain, très singulier, due a son filtre très personnel, mais qui a aussi une capacité de construction, de recherche du son assez vaste. Pas aussi bidouillable qu'un evolver, et sans doute pas autant qu'un andro ou qu'un metasonix (le rêve!), mais le champ d'experimentation est déja tellement vaste...
Bref, a ce prix, et même si il avait été plus cher, c'est du sérieux, qui sonne vraiment (cf les avis presses...). Et bien sur, il est analogique, avec ce véritable grain qui semble couvrir l'ensemble des possibilité du spectre sonore, là ou un VA sera bien plus sec, moins vaste, moins chaud, moins ...fou. Et rien que le premier preset-Wagnerian- donne tout l'importance du son du Tetra... Alors dès qu'on met les mains dedans, c'est un régal!