petitsynthe 30/08/2014

Waldorf Streichfett : l'avis de petitsynthe

« Strings de poche ! »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Le Streichfett (quel nom !) est assez petit pour être facilement transportable mais assez gros pour être manipuler de façon agréable (pour vous donner une idée de sa taille, c'est un carré dont chaque coté fait la longueur d'une main tendue).

Sa taille fait aussi qu'on peut le poser sur le coté d'un synthé pas trop pourvu en potards (un Kronos 88 par ex) : c'est très pratique !

La qualité de construction globale me semble plutôt bonne par contre les cinq petits switchs me semblent assez fragiles : solidité à vérifier sur la durée.

Il n'y a pas d'interrupteur on/off et l'alimentation se fait uniquement par prise USB : c'est vraiment dommage (question de réduction de coûts ?) car j'imagine que brancher et débrancher sans arrêt finira par user la prise USB du Streichfett (sur une longue durée, certes). Cela dit ça aurait pu être pire (cf d'autres systèmes sans on/off ni usb).
Je précise quand même que le fil USB ainsi que l'adaptateur secteur qui va avec sont fournis avec la machine.

Quant au rapport qualité/prix, il me semble vraiment très bon.

Afin d'éviter d'éventuelles confusions, je rappelle que ce n'est pas une machine analogique mais une sorte de VA (donc numérique) spécialisé dans les sons de string machines.
(pas de samples non plus).

Je possède l'os 1.07, l'OS 1.08 bientôt dispo devrait améliorer le son et éliminer une relative "agressivité" dans les aigues.



UTILISATION

Au niveau de l'ergonomie : on ne peut pas faire plus simple et efficace, tout tombe sous la main (exception faite de 2 ou 3 réglages comme le choix du canal midi).

SONORITÉS

Je précise que bien qu'ayant eu pas mal de machines vintages et adorant les sons planant, je n'ai pas eu l'occasion de posséder de string machines (ni de VST les imitant), mais je connais bien ce son sur disque car j'ai écouté pas mal d'albums qui en contiennent.
Je peux également faire une comparaison avec les sons de string machines incorporés dans mes workstations (donc basés sur des samples) :

- La carte SRJV-04 vintage Roland sur mon Roland XP-50 (bon, ok ça date !) : le patch de Solina était pas mal du tout mais étant figé sur un seul réglage de registre ça limite un peu..., de plus il souffrait d'aliasing dans les octaves aigues ce qui le rendait inutilisable dans cette plage de fréquence. Ce n'est évidement pas le cas sur le Streichfett !

- Quant au Korg Kronos, j'ai déjà cherché des banques externes dédiées "string machines" mais elles n'existent pas.
Les sons internes de string machines du Kronos sont très peu nombreux et il faut le dire assez moyens (par contre je signale d'excellents mellotron !), même si l'on peut certainement grandement améliorer les choses grâce à la puissance de la synthèse et des effets.

- En ce qui concerne mon Yamaha Motif XS, pareil, deux ou trois sons de string machines passables.

Par rapport aux samples des machines citée dessus l'avantage est donc :

- Une bien meilleure présence, une meilleure définition dans tout le spectre, en particulier dans les aigues.
- On a tous les registres des string machine c'est donc beaucoup plus varié !
- On a tous les réglages simplement (bien pour adapter rapidement le son à un morceau ou pour tester un son).

Quelques point négatifs quand même en ce qui concerne les effets (mais certainement corrigeables dans un futur OS) :

- L'effet "d'ensemble", primordial sur les string machines est bien réussi mais j'aurais voulu pouvoir faire quelques réglages, au moins pouvoir doser l'effet.

- Dommage aussi qu'on ne puisse pas régler la vitesse du phaser indépendamment de sa profondeur car j'aime bien quand il peut effectuer des balayages à la fois longs et profonds.


Au niveau des références musicales, le Streichfett évoque immédiatement des albums de la période 1974-1981, ça va donc de la musique progressive (ex : pink floyd "whish you were here", "animals"), en passant par la musique planante (ex : klaus schulze "timewind", tangerine dream "Force Majeure" et "Tangram", j.m jarre "oxygène") aux débuts de la new-wave/cold wave (ex : joy division "atmosphere"/"love wil tear us apart","closer").

Mais ça ne s'arrête pas là puisque les string machines étaient présentes dans aussi pas mal de génériques TV (ex : François de Roubaix), dans les dessins-animés japonais et même dans les films "olé olé" (justement ceux ou les filles enlèvent leur string !).

Bref, autant dire qu'elles ont marqué cette époque où c'était le seul moyen de se rapprocher du son d'un ensemble de cordes acoustiques sans se ruiner. En fait, ça le faisait assez mal car trop synthétique mais c'est, avec le recul ce qui fait tout leur charme ! (un peu comme pour le mellotron).

Puis les string machines ont été abandonnées dans les années 80 car justement trop connotées 70's : les premiers samplers, imitant mieux les vrais strings, ainsi que la déferlante DX7 sont passés par là...

Il me semble qu'il y a eu quand même un léger "revival" à la fin des 90's avec des groupes comme Air ("moon safari") et d'autres groupes du même style.

Un peu oubliés de nos jours ces sons ont donc une forte personnalité et un grain qui leur est propre : ils évoqueront immédiatement des souvenirs à ceux qui ont vécu cette époque.



AVIS GLOBAL

Je suis toujours étonné que personne n'ai eu l'idée avant Waldorf de sortir une string machine hardware dédiée, alors que les sons vintage sont recherchés depuis de nombreuses années et que le marché des nouveaux synthés analogiques (souvent destinés à faire des sons retro) est devenu quasi saturé.

Ce type de machine correspond certainement à un marché de niche mais vu que cette niche est totalement vide et que la machine est réussie, Waldorf risque finalement d'en vendre une bonne quantité !

Personnellement j'adore, c'est la machine de complément que j'attendais depuis longtemps mais elle risque de ne pas convenir à tous puisque fortement liée à des styles de musiques bien précis.

Et comme c'est une machine très typée, elle sera évidement à utiliser avec parcimonie dans vos morceaux.

Elle est en tout cas fortement recommandable pour les "nostalgiques" et les amateurs de musiques 70's/début 80's, mais aussi de manière plus générale pour tous les amateurs de sons planants.

Edit 10/02/18 : je l’ai revendu il y a presque 2 ans, principalement à cause de sa couleur numérique un peu trop marquée et donc d’un certain manque de « chaleur ».
J’ai donc baissé la note de 4 à 3 étoiles.
Le Streichfett reste une bonne machine mais il est maintenant concurrencée par le Roland VP03 et peut-être bientôt par le Behringer VP330.