Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
E-MU Emulator III
Photos
1/551

E-MU Emulator III

Sampleur de la marque E-MU .

5 avis

Annonces E-MU Emulator III

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

Images

Avis

Note moyenne :
( 4.9/5 sur 5 avis )
5 avis
100 %
Donner un avis

"le top"

E-MU Emulator IIIPublié le 04/01/14 à 16:38
16 voix de polyphonie
4 MB de ram extensible à 8MB
16 sorties séparées (1 voix de polyphonie par sortie!)
Séquenceur 16 pistes temps réel (mais pas d'arpégiateur)
Synthèse soustractive
Menu de maintenance logicielle
Editeur /librarian sur Mac

UTILISATION

pas besoin du manuel!

SONORITÉS

les meilleurs ( 1DAC par sortie séparée X 16) contre un pour 8 sur un Akai S1000
filtre emu de l'époque, un must, enveloppes super fines...

AVIS GLOBAL

utilisé depuis sa pré sortie en 1988
suite logique de l'EII pour passer de 12 bit à 16 bit

Le SCSI très bien géré qui a permis d'utiliser plus tard des supports qui n'existaient pas à sa sortie (et des capacités de HD supérieures...)

Attention à la......
Lire la suite
16 voix de polyphonie
4 MB de ram extensible à 8MB
16 sorties séparées (1 voix de polyphonie par sortie!)
Séquenceur 16 pistes temps réel (mais pas d'arpégiateur)
Synthèse soustractive
Menu de maintenance logicielle
Editeur /librarian sur Mac

UTILISATION

pas besoin du manuel!

SONORITÉS

les meilleurs ( 1DAC par sortie séparée X 16) contre un pour 8 sur un Akai S1000
filtre emu de l'époque, un must, enveloppes super fines...

AVIS GLOBAL

utilisé depuis sa pré sortie en 1988
suite logique de l'EII pour passer de 12 bit à 16 bit

Le SCSI très bien géré qui a permis d'utiliser plus tard des supports qui n'existaient pas à sa sortie (et des capacités de HD supérieures...)

Attention à la maintenance aujourd'hui...
Lire moins
»

"Un instrument."

E-MU Emulator IIIPublié le 29/10/13 à 09:06
Les caracteristiques sont un peu risible de nos jours mais pour l'époque c'est hors norme.
Il est tout à fait utilisable car jusqu'à 8 Mb de ram et 16 voies de polyphonie sur 16 canaux multitimbraux.

Par contre, j'ai pas encore testé mais le sequenceur à l'air très bon et utilisable.
L'arpegiateur est excellent mais je pense qu'il peut seulement être utilisé en local agrggggrrrrrrrr



UTILISATION

Oui c'est un emu c'est assez simple. Tout les menus sont inscrits sur la machine ou presque.

SONORITÉS

alors là.....

Nous l'avons testé face à un Emu IV.... comment dire.
l'un est un sampler l'autre un instrument de musique.
Il faut dire une chose, c'est que les sons de la bank EIII ont......
Lire la suite
Les caracteristiques sont un peu risible de nos jours mais pour l'époque c'est hors norme.
Il est tout à fait utilisable car jusqu'à 8 Mb de ram et 16 voies de polyphonie sur 16 canaux multitimbraux.

Par contre, j'ai pas encore testé mais le sequenceur à l'air très bon et utilisable.
L'arpegiateur est excellent mais je pense qu'il peut seulement être utilisé en local agrggggrrrrrrrr



UTILISATION

Oui c'est un emu c'est assez simple. Tout les menus sont inscrits sur la machine ou presque.

SONORITÉS

alors là.....

Nous l'avons testé face à un Emu IV.... comment dire.
l'un est un sampler l'autre un instrument de musique.
Il faut dire une chose, c'est que les sons de la bank EIII ont été fait pour le EIII et non le E4.
Une bonne comparaison serait de prendre des sons de la bank E4 et de les comparés. mais une chose, le son du EIII est vraiment plein.

Le son du EIII est pas vraiment beaucoup plus gros ou différent. Il est présent, il respire il est habité, tout comme l'Emulator II que nous avons testé en même temps.

Le son du EIV parait vide comparé au EIII il est pas mauvais mais il n'a pas d'âme.

PS je possède aussi un E4 platinum que nous avions testé avec le EIV est le platinum était un peu mieux en medium mais la différence, n'était pas du tout flagrante.

Le prochain test sera le EIV contre le EIIIXs que j'ai à la cave.

Suite, oui j'ai mis mon EIIIX dans le rack... il sonne vraiment très bien, il est vraiment entre le EIII et le E4, mais plus proche du EIII que du E4.



AVIS GLOBAL

je l'ai depuis très peu et j'ai des soucis avec son SCSI impossible pour le moment de sauvegardé les sons. Mais je comprends pourquoi c'est une légende.

entre le EII et le EIII c'est une question de goût et d'utilisation, mais se sont deux instruments de la même veine.... ça sonne vrai. Je dirais que le EIII est plus cristallin plus propre et le EII plus grossier mais plus sauvage.

Problèmes résolu pour le SCSI j'ai changé le HD interne et tout roule.
Lire moins
»

"le dernier monstre sacré du sampling"

E-MU Emulator IIIPublié le 08/04/12 à 20:54
machine très complète, a la fois échantillonneur et synthé et le séquenceur en bonus. une machine a produire du son et de la musique très rapidement. connectiques complètes , nombreuses sorties séparées, synchro smpte. machine très inspirante de par sa musicalité hors norme. seul hic, une machine souvent capricieuse. Eviter de lui toucher ses entrailles sinon elle risque de rendre l'âme.systeme de protection de l'electronique interne. problemes de connections (cartes filles et nappes).


UTILISATION

un gosse de 4 ans peut commencer a produire de la sic sur la bête, il aura même pas besoin d'appeler sa mère pour lui demander a quoi ça sert ci ou ça. par contre bien surveiller le gamin......
Lire la suite
machine très complète, a la fois échantillonneur et synthé et le séquenceur en bonus. une machine a produire du son et de la musique très rapidement. connectiques complètes , nombreuses sorties séparées, synchro smpte. machine très inspirante de par sa musicalité hors norme. seul hic, une machine souvent capricieuse. Eviter de lui toucher ses entrailles sinon elle risque de rendre l'âme.systeme de protection de l'electronique interne. problemes de connections (cartes filles et nappes).


UTILISATION

un gosse de 4 ans peut commencer a produire de la sic sur la bête, il aura même pas besoin d'appeler sa mère pour lui demander a quoi ça sert ci ou ça. par contre bien surveiller le gamin qu'il aille pas y pisser dessus, arracher les boutons de façade, pensant que c'est des smarties au chocolat, ou y mettre de la confiture dessus avec ses doigts sales (15000 euros la bête quand même!!!!). une musique peut être torchée en 10 minutes avec le séquenceur. faire des sons est un jeu d'enfant. juste en touchant le release de l'enveloppe d'un échantillon court , on obtient un son différent en 5 secondes. Manuel tres simple. prise en main relativement souple malgré un système de menus codés, sérigraphiés sur le panneau frontal de la machine.

SONORITÉS

alors la il faut éviter d'écouter un emu 3 sinon on ne pourra plus s'en passer, c'est la machine la plus impressionnante que j'ai eu dans les mains et pourtant j'ai un bon paquet de machines (une trentaine). c'est bien simple quand on pose la main dessus on a envie de revendre tout le reste.un son enorme, enveloppant. musicalité a faire tomber un oiseau qui siffle dans les arbres... sur le dos. comment dire ,le son est plein, épais, présence spectrale magique, du grave a l'aigu. dynamique de fou, meme un analogique polyphonique parait gentil a coté.on a l'impression que l'on a branché un préampli ou un compresseur au cul. si on met le mode chorus sur "on" alors la on va directement a l' hôpital... résultat: un son très dense. on a envie d'aller acheter 5 autres emu 3 pour avoir du stock de pieces au cas ou il tombe en panne. on devient accro a la machine. et le doc va vous dire : "on va vous interner, vous êtes sous l'emprise de votre emu 3.vous etes en danger!!! on va vous guérir avec un petit orgue bontempi en plastique"


AVIS GLOBAL

non je vous le dis, n'achetez pas cette machine, elle va vous faire souffrir inutilement, vous allez pleurer sans arrêt devant ses sons merveilleux.allez acheter un bon petit bontempi, ça coûte moins cher et vous serez pas obligé d'aller acheter des mouchoirs quand il tombera en panne. un échantillonneur redoutable couplé a une partie "synthèse analogique" d'une tres grande musicalité.le seul défaut de la machine (pour les amateurs de transparence), un son très typé, très coloré. il transforme des sons sans âme en beauté insoupçonnée. on y plonge dedans avec les deux oreilles grandes ouvertes et on ne s'en lasse pas. la meilleure production de chez emu avec l'emu II. suivra l'emax 2 (emu III economique) et ensuite les emu3xp ,emu4 et la serie ultra (e4xt, e5000,e6400,esi4000) qui ont un son tres differents de l'emu 2 et 3.les bonnes choses ont une fin , helas!
les meilleures machines emu: emu2, emu3, emax, esi4000 (même système d'os que l'emulator 3, un best of de la marque e-mu a prix réduit). si vous n'avez pas les moyens, vous pouvez toujours acheter un atari st. c'est le fairlight du pauvre avec un son très sympathique.








Lire moins
»

E-MU Emulator IIIPublié le 28/08/08 à 14:24
Ce qui a de sûr c'est qu'E-mu a toujours sû faire des Samplers. Depuis l'Emulator, puis l'Emulator II (avec ou sans HD), l'Emulator III ne déroge pas à la règle mais possède en plus une partie d'édition sur le plan de la synthèse et la dynamique qui apporte un vrai plus par rapport à l'Emu-II HD. Compatible avec les lecteurs CDRom 16Bits de l'époque, l'Emulator III offre une vrai alternative en 1987-88 au Fairlight 2X de chez Cmi ou le K250 Kurzweil qui sur le plan tarif coûtait facile deux voire trois fois le prix d'un Emulator III entre 650000 et 80000 Frs à l'époque voire plus selon options.
Eq US prices :::
* EIII 4MB Rack 12695 $
* EIII 8MB Rack 15195 $
* Option hard disk interne......
Lire la suite
Ce qui a de sûr c'est qu'E-mu a toujours sû faire des Samplers. Depuis l'Emulator, puis l'Emulator II (avec ou sans HD), l'Emulator III ne déroge pas à la règle mais possède en plus une partie d'édition sur le plan de la synthèse et la dynamique qui apporte un vrai plus par rapport à l'Emu-II HD. Compatible avec les lecteurs CDRom 16Bits de l'époque, l'Emulator III offre une vrai alternative en 1987-88 au Fairlight 2X de chez Cmi ou le K250 Kurzweil qui sur le plan tarif coûtait facile deux voire trois fois le prix d'un Emulator III entre 650000 et 80000 Frs à l'époque voire plus selon options.
Eq US prices :::
* EIII 4MB Rack 12695 $
* EIII 8MB Rack 15195 $
* Option hard disk interne 40Mo SCSi et 4 Mo de memoire RAM pour faire 8 = 2500 $
<p class="bbcode-offtopic">Hors sujet : <span>Quand on sait aujourd'hui qu'on se regarde 5-6000 euros pour un Oasys ou un K2600x, un Fairlight 2x devait se négocier autour de 140000 Frs via l'étranger et le K250 c'est pire</span>
En fait c'est le premier Sampler Clavier qui a introduit à la fois les HomeStudio des musiciens Pro et surtout les Studios d'enregistrements, les post prods et brodcast pour les Jingles, les salles de cours d'électro-acousmatique des conservatoires "éclairés" de l'époque. En fait comme l'Emulator II était diponible aux musiciens particuliers à l'occasion et qu'on était dans l'ère du "Dis moi sur quoi tu joues je te dirai qui tu es", il était impressionant d'avoir un EIII et ça se comprend.

Au niveau du look, et comme à l'époque les fabricants voulaient se distinguer aussi à travers le design imposant des machines (on est loin de la mignaturisation électronique) l'Emulator III reprend les courbes du E-II mais plus profilé, plus profond et perdant son côté gris-armé, il arbore une couleur gris-bleuté très belle et surtout fantastique en concert. Depuis la fosse on ne voit que lui.

CLAVIER :::
On aura critiqué le toucher de l'Emulator II ( et pire, celui de l'Emulator première génération) et c'est en considérant cette importance que le Clavier 5 octaves de l'Emulator III est nouveau, sensible à l'aftertouch et vélocité. La course de la note moins profonde, il est plus rapide à jouer, gestion de la vélocité plus fine (et oui!).

MEMOIRE RAM :::
Disponible de Base en 4Mo ou 8Mo de RAM ( E-mu était le seul fabricant a savoir géré la compression interne des Samples compte tenu aussi de la fréquence d'échantillonnage modeste mais pourtant inégalée), il était possible de le booster à 8Mo maxi. Incroyable pour l'époque.

HARD DISK :::
Tous les modèles étaient proposés avec un Hard Disk 5.25" de 40 Mo. L'évolution fait que les disques comptabiles allaient jusqu'à 52.1 Mo, mais pouvaient être formatés pour conserver en espace disque que 43 Mo. Ce dernier offrait 16 ou 32 banques de sons-presets-sample ainsisauvegardés, et uploadés dépendant aussi de la mémoire RAM dispo.

SPECIFICATIONS :::
. Année de commercialisation : Fin 1986 (usa) - 1987 (europe)
. Importateur à l'époque : Musicland (Paris)
Keyboard :::
. 5-octave touch sensitive
. Aftertouch
Rack version :::
. 4U
----
. 16-bit Digital Sampler
. Sorties audio Stéréo + 16.
. Fréquence d'échantillonnage 33k, 44.1kHz (67 secondes)
. Filtres analogiques passe-bas (énorme et gras)
. VCA - ADSR envelope control
. Mémoire Sample RAM évolutive jusqu'à 8 Mo
. Sequenceur 16 canaux : 100 patterns, 100 songs
. SMPTE
. Adaptateur Disque dur interne 40Mo
. Dernière version OS 2.42
. Ancienne Version OS 2.2

---
OPTIONS :::
. 4Mo ou 8 Mo Sample RAM
. Boot ROM Version 2
. CDRom externe SCSi
. Disque dur SCSi Interne
. Remote control software
. Sample Editing Software

UTILISATION

Encore plus simple qu'un Emulator II, l'Emu III dispose d'une artillerie de caractéristiques qui une fois de plus ne laisse plus beaucoup de place à la concurrence en version Keyboard.
( c'est quoi ce Rack blanc là-bas... Un S900, de chez qui ?).
Mais l'imposant Emulator III sait séduire avec une dynamique de 96dB en sortie alors qu'il ne possède que des sorties Asysmétriques (unbalanced) ! Et 16 au total qui plus est.
Son F Chip propose des Filtres numériques pour l'OverSampling qui vont en faire une arme musicale révolutionnaire.

De plus cette fois-ci on retrouve un vrai sequenceur 16 pistes et maîtrise enfin l'environnement SMPTE/MIDI sync.

Comme entre les années 1985 > 1992 la place des machines était prédominante dans les productions musicales, il n'était pas rare de voir plusieurs Emulator II ou III sur scène :
Depeche Mode, New Order, Prince, Van Halen, Genesis, Peter Gabriel, ... En 1988 E-MU commercialise l'Emulator III Rack en 4U qui apporte les mêmes caractéristiques. Machine incroyable mais on est pas encore à la version "je me déplace easy" mais "je montre sur quoi je joue". Il ne se vendra que très peu de Racks et surtout difficile à trouver d'occasion.

Côté SAV : Pas grand chose à retenir sinon que comme toute bonne machine américaine, elle se veut sensible à la chauffe ou au transport, les écrans LCD, Floppy Disk et Hard Disk interne étaient les premiers à en pâtir. Un petit Kit du bon utilisateur de EIII existait même à l'époque.

MANUEL : UK Only.
If you want to discover what the EIII got inside : take a look on this
http://www.emulatorarchive.com/assets/PDF/Emulator%20III%20Reference%20Manual.pdf
<p class="bbcode-offtopic">Hors sujet : <span>Il paraîtrait qu'une version française existait, tout comme le premier évangile selon JC, il est introuvable. Si un archéologue possésseur d'EIII en français avait la gentillesse de se manifester, il serait bien urbain.</span>

SONORITÉS

Côté SONS : C'est du grand délire. Parce que le EIII E-mu tout comme le S1000 Akaï( qui a été produit ensuite) ont été les deux seules machines qui ont suscitées le plus grand intérêt par les Sound Designers du monde entier et c'est par ses deux références que les plus grandes librairies sonores en CDROM (puisqu'ils étaient compatibles) ont été développées et commercialisées et ont alimenté les musiciens de la terre entière et continue d'ailleurs à travers les dernières plate-formes Software ou les derniers Samplers en vogue.

AVIS GLOBAL

Maintenant il suffit comme toujours d'écouter les tubes de l'époque pour s'apercevoir combien l'EIII était utilisé. De Depeche Mode (sur la tournée Music For The Masse) à INXs, de ZZ Top à Prince ou Bowie, Niagara, etc. L'EIII était partout.

Même Daniel Chenevez de Niagara avait fait Midifier son Hammond B3 pour piloter son EIII sur scène depuis l'orgue, encore plus imposant et plus vintage, scène oblige.

Il y avait trois écoles en 1987 : E-MU avec l'Emulator II Hd ou E-mu III, FAIRLIGHT CMi avec le 2x et l'apparition du série 3, et NEW DIGITAL ENGLAND avec le fameux Synclavier 9600 (exit le 3.2). ce dernier était plus utilisé comme Post-Pro ou Direct to Disk lors des grands concerts (ex. Genesis, Wally Badarou, Dire Strait, Bowie, Pink Floyd).

L'Emulator III a été le dernier échelon de la première génération de Samplers E-MU. Puis une trève et le début de la génération "Sampler Cheap" avec l'apparition du célèbre E-MAX puis E-MAX II Turbo et par conséquence la série ESI. L'E4 a été le début de la deuxième génération PRO jusqu'à l'aboutissement avec le E4 PLATINUM commercialisé courant 2001. Ce fût le dernier échantillonneur de la marque produit en Hardware avant la triste fusion avec Creative qui a sonné le glas du Rnd chez E-MU et le départ de bon nombre de développeur et sound designer.
Chaque modèle : Emulator, Emulator II, II+, Emulator III, E-max, E-maxII, E4, E4 Turbo, E-4 K, E64, E6400, E-Synth, E-Synth K, E-5000, E-5000 Ultra, E-6400 Ultra, E-4 Ultra, E-4 Platinum a procuré une émotion démesurée à son possesseur et utilisateur. Je crois qu'il n'existe aucune autre marque qui n'est su inculquer et offrir autant de plaisir à jouer et composer que E-MU ( dans le domaine Sampler on s'entend ) en masse.

Je suis bien triste que des velléités commerciales et industrielles aient amené Creative à abandonner le marcher du Hardware. Trop Cher ? Trop coûteux ? Inadapté ?
En attendant, quiconque aura la chance d'approcher un EIII et de poser les doigts sur son clavier, ne serait-ce que par son design, aura les yeux qui pétillent avant même d'avoir les oreilles qui fredonnent.
Lire moins
»

Fiche technique

  • Fabricant : E-MU
  • Modèle : Emulator III
  • Catégorie : Sampleurs
  • Fiche créée le : 17/11/2002

Nous n'avons pas de fiche technique sur ce produit
mais votre aide est la bienvenue

»

Manuels et autres fichiers

Autres sampleurs E-MU

Autres catégories dans Instruments électroniques

Autres dénominations : emulator iii, emulatoriii, emulator i ii, emulator 3, emulatori ii, emulator3

cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.