Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Line 6 POD X3
Photos
1/311

Test Line 6 POD X3

test
Le chant du haricot

Le POD nouveau est arrivé, et pour le coup, c'est un double POD qui s'adresse désormais autant aux guitaristes qu'aux chanteurs...

Nouveau­tés

Devenu le stan­dard dans la modé­li­sa­tion d’am­plis, le célèbre hari­cot rouge débarque dans une quatrième version offrant pas mal de nouveau­tés :

  1. Tout d’abord, le nombre d’am­plis modé­li­sés passe de 42 pour le XT à 78 pour le X3. (Voir ci-dessous la liste des nouveaux modèles d’am­plis)
  2. La fonc­tion chant est doré­na­vant possible avec la présence d’une entrée XLR qui permet­tra la connexion d’un micro mais l’ab­sence d’ali­men­ta­tion fantôme restreint cette nouvelle fonc­tion­na­lité. La modé­li­sa­tion de six préam­plis et tranches de consoles dédiés à la voix dont le Neve 1073 et l’Avalon, asso­ciée aux effets stan­dards propo­sés par le POD, permet une gestion très ludique et très large du chant. Le fait de pouvoir ainsi se connec­ter à deux sur le POD est un « + » très appré­ciable.
  3. La basse n’a pas à rougir puisqu’elle a aussi ses modé­li­sa­tions : 28 modèles d’am­plis basse, 22 modèles de baffles et 4 modèles de micros pour enceintes basses.
  4. La guitare acous­tique a doré­na­vant sa place avec la modé­li­sa­tion de préam­plis et la possi­bi­lité de la bran­cher soit en entrée ligne si votre guitare est équi­pée d’un préam­pli soit sono­ri­sée par un micro qui pourra être bran­ché sur la prise XLR, ou soit les deux grâce à la nouvelle fonc­tion­na­lité : le Dual Tone.
  5. Le Dual Tone comme son nom l’in­dique, permet de gérer une ou deux entrées sur un ou deux canaux, mais aussi une ou deux sorties. 
    Il est alors possible d’at­tri­buer à une entrée deux canaux avec pour chaque une modé­li­sa­tion d’am­pli diffé­rente, des effets divers et variés et d’ob­te­nir en sortie un son hybride ou alors de les split­ter sur deux amplis. La section « Input » permet d’at­tri­buer au canal 1 et au canal 2 l’en­trée souhai­tée (ligne, micro ou iden­tique). Cette fonc­tion Dual Tone vous permet­tra des possi­bi­li­tés infi­nies !
  6. La connec­tique a elle aussi évolué avec, en plus des tradi­tion­nelles sorties stéréo jack, une sortie numé­rique S/PDIF 24 bits et une sortie USB 2.0 pour connec­ter le POD à un ordi­na­teur.
  7. L’er­go­no­mie a été amélio­rée avec un écran plus large et l’ajout de 4 poten­tio­mètres permet­tant le réglage de diffé­rents para­mètres. 7 touches permettent d’ac­ti­ver ou désac­ti­ver des blocs de trai­te­ments et d’ef­fets, de régler le tempo du delay (Tap delay) et d’ac­cé­der à l’ac­cor­deur (petit gadget sympa­thique).
  8. Les tradi­tion­nels poten­tio­mètres sont toujours là : drive, bass, médium, aigu, presence, reverb, tone volume (volume par canal) et volume géné­ral.

Qu’en est-t-il de la pratique du hari­cot ?

Naveed :

Auteur – compo­si­teur – inter­prète, Naveed prépare actuel­le­ment la sortie de son premier album, prévu pour juin prochain, et sera en tour­née à partir de la rentrée septembre (http://www.myspace.com/naveed­mu­sic).

Chris­tine Mous­sot : www.myspace.com/matriou­chka
www.myspace.com/kris­sa­vec­deuxs

Chris­tophe Rime :
A 16 ans, il reçoit sa première commande pour illus­trer un court métrage réalisé par la fille de Jean Gabin. La majo­rité à peine acquise, il traverse l’at­lan­tique pour s’ins­crire au mythique Berk­lee College of Music. Avec sa guitare, il colla­bore avec Danny Walsh, Makoto Ozone, les frères Boclé et Stéphane Allard (Orchestre sympho­nique de Mont­réal). Il forme un groupe au nom évoca­teur de « Kab Kabi­net  » et les chasses du Comte Zaroff, " joue sur le premier disque d’Ul­tra­ma­rine « Programme Jungle » et tente avec le guita­riste Nguyên Lê, une expé­rience de « Fusion lyrique » en montant le groupe :"Soap Op". Au cours des années 90, Rime se coiffe d’une nouvelle casquette d’ar­ran­geur. Il parti­cipe, entre autres, à l’al­bum « Magic Hands » de la star indienne Kakoli (copro­duit par Peter Gabriel). En 1995, son premier album « RIME » (Night and Day) en compa­gnie de Mokh­tar Samba, Michel Alibo et Pierre Olivier Govin. Rime est aussi le compo­si­teur et l’ar­ran­geur de musiques de jeux vidéos tels que les hits : Moto­ra­cer II, Darks­tone, Moto­ra­cer World Tour, Moto­ra­cer 3, avec la parti­ci­pa­tion de Luc Van Acker (Minis­try, Won Ton Ton ). En Juin 2000, il est le lauréat du concours « Un son pour l’an 2000 et son oeuvre  »Vert l’an 2000" est créée publique­ment dès Octobre. Depuis, il a signé de nombreuses musiques pour la télé­vi­sion (Pubs, docu­men­taires, séries) sur toutes les chaînes (TF6, FR2, FR3, FR5, MCM, Arte, Euro­sport..). En 2003 son deuxième C.D : Heavy Loud Funk Menuet (Night and Day). Accom­pa­gné par Paco Sery, Linley Marthe, Laurent De Wilde, Rime livre mélange de Jazz-rock et d’Elec­tro qui reste plusieurs mois dans le top 5 de la play­list de TSF. En 2005, l’al­bum" blues black home" (Night & day). Disque à la fron­tière entre blues et world. Etienne Mbappé, Djeli Moussa Diawara, Roger Biwandu, Allen Hoist, parti­cipent à cette aven­ture. Plusieurs morceaux appa­raissent dans la BO du film « Fran­kie » (avec Diane Kruger) en 2006. Il est direc­teur du Centre des Musiques Actuelles à Valen­ciennes (CMA) de 2004 à 2007 et prépare actuel­le­ment la sortie de son prochain CD « Rime Live ! ».

Chris­tophe Rime est endorsé par les guitares IBANEZ, les préam­plis LINE 6 et les soft­wares STEIN­BERG.
Photos et infos supplé­men­taires surhttp://crime­prod.free.fr/fr/index.htm

Pour un novice, c’est un peu le parcours du combat­tant concer­nant la mani­pu­la­tion, mais le premier accès au POD reste cepen­dant très intui­tif. On voit distinc­te­ment tous les éléments faisant partie de la chaîne sonore, qu’on peut acti­ver ou non via une simple pres­sion sur un bouton dédié. De la même façon, les potards de gain, volume et tona­lité présents sur la face avant sont ultra intui­tifs et rappellent clai­re­ment les panneaux de contrôle de nos chers amplis.

Comme souvent avec ce genre de maté­riel, la première impres­sion sur le son n’est pas toujours des plus enthou­sias­mantes : les sons d’usine sont, pour certains, froids, souvent brouillons, et plutôt mal réglés niveau tona­lité ou volume. On peut ainsi se retrou­ver à satu­rer l’am­pli et s’écla­ter les tympans en passant d’un preset à l’autre. Vous l’au­rez donc compris, il faudra impé­ra­ti­ve­ment mettre les mains dans le cambouis pour en tirer quelque chose d’ac­cep­table.

En effet, l’édi­tion d’un son passe par un tas de para­mètres, que ce soit la simu­la­tion de préam­pli, le choix d’un cabi­net de HP, le posi­tion­ne­ment du micro, les réglages de fréquences, etc. Le manuel vien­dra heureu­se­ment à votre secours, puisqu’une large rubrique est consa­crée aux modèles d’am­plis simu­lés, avec des illus­tra­tions bien­ve­nues puisque les noms choi­sis dans la machine ne sont pas toujours des plus parlants.

En pratique, on recon­naît assez bien les diffé­rentes grandes familles d’am­plis telles que Marshall, Vox, Mesa, Fender (…), et les HP souvent asso­ciés (1×12, 2×12, 4×10…). On se prête alors au jeu des « croi­se­ments » contre nature plutôt amusants, comme par exemple d’es­sayer une tête type « Hi gain » avec un cabi­net type fender Bass­man 4×10, ou un Fender Twin avec un gros 4×12… plutôt surpre­nant et inté­res­sant !

Les effets sont évidem­ment aussi de la partie, avec – de la même façon – des simu­la­tions de pédales célèbres (la gamme Boss, des pédales RAT…). On y trouve beau­coup de choses à notre portée, des disto en passant par les tradi­tion­nels Delay, Reverb, et autres effets de modu­la­tion… Il y aura donc de quoi faire, que ce soit pour un usage home studio, ou live (dans ce dernier cas, prévoir l’achat indis­pen­sable du péda­lier dédié – en option bien sûr). La touche « TAP » qui donne accès à un accor­deur permet aussi de régler le tempo du delay : fonc­tion bien sympa­thique.

Au niveau de la qualité sonore à propre­ment parler, le POD est plutôt bien placé par rapport à la concur­rence (dans la même gamme de prix) : Plus poly­va­lent qu’on Tone­lab par exemple (malgré l’ab­sence de lampe), et au coude à coude avec la série des GT de Roland pour la partie préamp.

La tech­no­lo­gie AIR de Line6 est à sa deuxième version et permet de tenir compte des carac­té­ris­tiques sonores produites par l’in­ter­ac­tion des ampli­fi­ca­teurs, des enceintes, des haut-parleurs, des micro­phones et de la pièce durant le proces­sus d’en­re­gis­tre­ment. (voir ci-dessous tous les détails de la tech­no­lo­gie AIR)

Pour conclure, le POD est un outil très ludique qui devient, après un temps d’ap­pren­tis­sage un peu pénible pour les novices, le parfait compa­gnon en home-studio avec d’énormes possi­bi­li­tés.

La grande force de ce nouveau POD est d’étendre ses fonc­tion­na­li­tés à la voix, à la guitare acous­tique et à la basse, mais aussi le fait de pouvoir jouer à deux ou même seul en guitare + voix. La fonc­tion Dual-Tone met en valeur toutes ces nouveau­tés et permet une gestion très ludique des deux canaux.

Vous trou­ve­rez le POD X3 à partir de 399 euros et la version live avec péda­lier, le POD X3 Live à partir de 497 euros.

Carac­té­ris­tiques

  • 78 modèles d’am­plis.
  • 24 modèles de baffles guitare.
  • 98 modèles de pédales et d’ef­fets de studio.
  • 28 modèles d’am­plis basse.
  • 22 modèles de baffles basse.
  • 6 modèles de préam­plis micros.
  • Tech­no­lo­gie A.I.R.™ II pour la modé­li­sa­tion de baffle/micro­phone avec dans chaque cas 4 posi­tions de micros possible.
  • 2 canaux pouvant être trai­tés diffé­rem­ment (ampli et effet pour chaque) et utili­sables simul­ta­né­ment.
  • Trai­te­ment sépa­rés des entrées Jack 6,35 et XLR.
  • Conver­tis­seurs AN/NA 24-Bit-et trai­te­ments sur 32-Bit à virgule flot­tante.
  • Jusqu’à 9 effets pour chaque canal avec routing ajus­table.
  • Connec­tique USB 2.0 avec canaux stéréo “Wet/Dry” pour chaque entrée, et possi­bi­lité d’édi­tion depuis un ordi­na­teur et le logi­ciel qui va bien.
  • 1 entrée sur Jack 6,35 et 1 entrée micro XLR.
  • Sortie stéréo S/PDIF.
  • Sorties symé­triques de niveau ligne sur jack 6,35.
  • Une sortie casque sur Jack 6,35.
  • Connexion pour pédale d’ex­pres­sion FBV option­nelle.
  • Entrée sur minijack pour lecteur CD/MP3.
  • TAP tempo pour les effets tempo­rels.
  • Fourni avec alim et câble USB.
Points forts
  • Une large gamme d’amplis
  • Bonne qualité de modélisation
  • Nombreuses possibilités : électrique, acoustique, basse, chant
  • Fonction Dual-Tone
  • Faible encombrement
  • Connectique USB 2
Points faibles
  • Prise en main compliquée pour un novice
  • Manque d’homogénéité dans les sons et presets d’usine
Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.