Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Gemini DJ G4V
Photos
1/21

Test du Gemini DJ G4V

test
13 réactions
Gemini se plie en quatre

Gemini a présenté au NAMM dernier un nouveau contrôleur DJ, le G4V, qui semble bien pensé et riche en possibilités... Nous n'avons évidemment pas pu résister à un test.

À première vue, le G4V a l’air d’être du maté­riel plutôt sérieux, doté d’une carte son 24 bits. Il est assez impo­sant par sa taille (320 × 534 × 45 mm) et par son poids (5,08 kg) dû au fait que le châs­sis soit entiè­re­ment en métal, ce qui est à prendre en compte pour les DJs nomades.

Gemini DJ G4V

Le contrô­leur est livré avec le logi­ciel Virtual DJ LE (fonc­tion­nant sur Mac et PC), mais il peut fonc­tion­ner avec d’autres logi­ciels du marché comme Trak­tor de Native Instru­ments ou encore Cross DJ de Mixvibes. Je n’ai rencon­tré aucun souci lors de l’ins­tal­la­tion, le G4V est reconnu instan­ta­né­ment par Virtual DJ avec ses 4 canaux (le logi­ciel est déjà mappé et confi­guré). Pensez juste à cali­brer la posi­tion des potards des gains/basses/médiums/aigus ainsi que des faders de volume et de pitch lorsque vous lancez Virtual DJ, car ils sont à 0 par défaut dans le logi­ciel, quelle que soit leur posi­tion sur le contrô­leur.

Contrai­re­ment à d’autres surfaces de contrôle, le G4V n’est pas alimenté en USB, il a besoin de sa propre alimen­ta­tion.

Faders et jogs

Gemini DJ G4V

L’er­go­no­mie est globa­le­ment bien faite : les diffé­rentes fonc­tion­na­li­tés sont placées aux bons endroits, ce qui n’est pas le cas de tous les contrô­leurs dotés d’au­tant de potards, pads, boutons et faders !

Les potards de filtre et de basses/médiums/aigus sont cran­tés à 0, ce qui aide à se repé­rer plus faci­le­ment, surtout pour le filtre qui néces­site d’être très précis si on ne veut pas déna­tu­rer le son d’ori­gine ! Un cran­tage légè­re­ment plus marqué aurait d’ailleurs été appré­ciable.

Les diffé­rents potards sont en plas­tique dur, anti­dé­ra­pants et assez agréables à manier, sans plus. Malheu­reu­se­ment, ceux des filtres et des égali­seurs (basses/médiums/aigus) sont trop rappro­chés les uns des autres (envi­ron 1 cm de distance), et on risque de frot­ter sur le potard voisin sans que ça ne soit voulu. Un centi­mètre d’es­pace supplé­men­taire entre eux aurait été bien plus confor­table ! Concer­nant ceux des gains, ils sont exac­te­ment de la même taille et de la même couleur que ceux des égali­seurs, ce qui ne permet pas de les distin­guer en un clin d’œil, dommage.

Les faders linéaires des voies sont de longueur clas­sique (60 mm) avec une résis­tance suffi­sante pour garder un contrôle précis du volume. Le cross­fa­der a une résis­tance moindre, ce qui est perti­nent pour des mani­pu­la­tions plus liées à du scratch, et sa course fait la même longueur que celle des faders linéaires. Quant aux boutons des faders, ils tiennent très bien si vous tirez dessus, et ne devraient pas vous rester dans les mains pendant vos mani­pu­la­tions les plus extrêmes.

Les jog wheels ont un diamètre large, ce qui faci­lite certaines mani­pu­la­tions comme le scratch. Ils sont assez lourds, ce qui leur évite de tour­ner sans qu’on le veuille. La surface plane du dessus n’est pas vrai­ment anti­dé­ra­pante : elle est creu­sée par des petits sillons qui font glis­ser les doigts quand on l’ef­fleure, ce qui fait perdre du contrôle surtout pour des baby-scratches. Du coup, on doit appuyer suffi­sam­ment à la verti­cale pour rester précis, et lorsqu’on le fait on a un bruit de plas­tique qui tape, ce qui trahit un manque de fini­tion pour les plateaux… Il n’y a aucun repère visuel sur le dessus de ces jogs (comme une bande blanche par exemple) qui aurait pu aider à scrat­cher.

Les faders de pitch ont une longue course (envi­ron 10 cm) ce qui permet de gagner en préci­sion, et ils sont cran­tés à 0 % pour se repé­rer faci­le­ment.

Enfin, 8 × 2 pads sont présents à droite et à gauche du mixer pour acti­ver diverses fonc­tion­na­li­tés (détaillées ci-dessous). Ils sont bien sensibles (même dans leurs angles) et agréables à utili­ser.

Pitch et pads

On retrouve les habi­tuels gains et égali­seurs 3 bandes par voie, ainsi que la pré-écoute au casque avec un potard qui permet de mélan­ger la ou les voies au master (« CUE / PGM »).

Gemini DJ G4V

Un jog wheel par deck sensible au toucher verti­cal permet de scrat­cher, d’ac­cé­lé­rer ou de rembo­bi­ner rapi­de­ment le titre (fonc­tion « SEARCH »), alors que dépla­cer le jog laté­ra­le­ment sur son bord exté­rieur active la fonc­tion pitch-bend pour caler le tempo. L’avan­tage c’est de ne pas avoir à utili­ser une touche « scratch » tierce pour passer d’une fonc­tion­na­lité à l’autre (contrai­re­ment à certains contrô­leurs), mais si la fonc­tion scratch ne vous plaît pas, vous pouvez la désac­ti­ver avec la touche « SCRATCH/SEARCH ». Les tempos peuvent être synchro­ni­sés sans utili­ser les faders de pitch avec une pres­sion sur la touche « SYNC ».

Quatre voies assi­gnables au cross­fa­der et compor­tant toutes les mêmes contrôles (égali­seur 3 bandes, line-fader, filtre passe-bande, gain, pré-écoute au casque, Vumètre). Il y a en plus une entrée auxi­liaire avec un potard pour régler son volume.

La touche « DECK SEL » présente sur les parties droite et gauche du G4V permet de bascu­ler instan­ta­né­ment du deck 1 au 3 ou du deck 2 au 4 dans le logi­ciel. Simple et effi­cace pour les DJs qui veulent s’es­sayer à du mix sur 4 platines. On a un Vumètre approxi­ma­tif non gradué par voie (c’est mieux que pas du tout !) en plus de celui du master (qui lui est gradué et plus précis) direc­te­ment sur le contrô­leur (contrai­re­ment à d’autres modèles qui se contentent de ne l’avoir que dans le logi­ciel), très pratique !

8 pads rétro-éclai­rés par deck qui permettent :

  • De placer ou d’ac­ti­ver des HOT CUES (la touche « CUP » permet de reve­nir à un point CUE déjà placé et de lancer de suite la lecture du morceau à partir de ce repère)
  • D’en­re­gis­trer à la volée ou de lancer des samples (dont le volume est gérable via un potard « SAMPLE VOL » dédié)
  • D’ac­ti­ver des boucles auto­ma­tiques (« AUTO LOOP ») ou d’en sortir avec une durée spéci­fique pour chaque pad (de 1/8 à 16 temps musi­caux)
  • D’ac­ti­ver et de désac­ti­ver la fonc­tion « LOOP ROLL » : la boucle d’une durée prédé­ter­mi­née est acti­vée unique­ment pendant que vous main­te­nez le pad enfoncé
  • De gérer des boucles manuelles (défi­nir les points d’en­trée et de sortie, raccour­cir ou allon­ger la durée de la boucle…), en complé­ment du potard « LOOP MOVE » qui permet de les dépla­cer dans le titre

2 potards par deck (« PAR 1 » et « PAR 2 ») pour contrô­ler des FX (7 dispo­nibles dans Virtual DJ LE : Flan­ger, Beat­Grid, Flip­pin­Double, Over­loop, BackS­pin, Brake et Echo). Vous pouvez par exemple ajus­ter le delay (para­mètre n° 1) et le volume (para­mètre n° 2) du flan­ger unique­ment grâce aux potards.

Gemini DJ G4V

Vous pouvez chan­ger l’échelle du pitch via le bouton « RANGE » pour passer par exemple de 8 à 12 %, et chan­ger le pitch sans affec­ter la tona­lité du titre (fonc­tion « master tempo ») avec la touche « KEYLOCK ».

La fonc­tion « SLIP » vous permet d’ef­fec­tuer diverses manœuvres qui devraient norma­le­ment affec­ter la lecture du titre (comme des scratches ou encore des rembo­bi­nages), mais lorsque vous relâ­chez le jog, la lecture reprend là où elle aurait été sans ces manœuvres. Exemple : vous commen­cez à scrat­cher à 1m10s pendant 10 secondes, et lorsque vous arrê­tez, le titre reprend sa lecture non pas à 1m10s, mais à 1m20s.

Il y a une sortie Booth avec son volume séparé de celui du master, idéal pour mixer en public !

La connec­tique

 
 

Sortie master en RCA et en XLR
Sortie Booth en RCA
Sortie casque en jack 6,35 mm
Entrée auxi­liaire en RCA
Entrée micro en jack 6,35 mm

 

Conclu­sion

Pour des DJs débu­tants, le G2V convien­dra très bien et pourra les satis­faire pendant un bon moment grâce à ses nombreuses fonc­tion­na­li­tés. Le G4V séduira des DJs de niveau inter­mé­diaire avec les possi­bi­li­tés offertes par les 4 voies. Par rapport aux autres contrô­leurs USB « tout-en-un » de la marque, les G2V et G4V se placent dans le haut du panier en matière de fonc­tion­na­li­tés et de qualité, avec des prix annon­cés à 399 € pour le G4V, et 299 € pour le G2V.

Ce contrô­leur MIDI ne s’adresse pas aux DJs qui ont besoin de dépla­cer leur maté­riel souvent à cause de son poids et de sa taille. Par contre il permet de mixer en public en se raccor­dant à une sono via sa sortie master en XLR (à favo­ri­ser par rapport à celle en RCA).

Au final, le G4V est un produit complet avec un rapport très inté­res­sant grâce au nombre de fonc­tion­na­li­tés et à son prix abor­dable. Si certains aspects ne sont pas parfaits (jog wheels), l’er­go­no­mie reste tout à fait accep­table.

 

 

Test effec­tué par YannOO (Yann Costaz), passionné de DJing, compo­si­teur et orga­ni­sa­teur de soirées.

Du même auteur : les cours de Mix pour apprendre le DJing faci­le­ment…

 

Points forts
  • Prix correct pour un contrôleur 4 voies
  • Les 8 pads par deck
  • La taille des faders de pitch
Points faibles
  • Potards trop proches les uns des autres
  • Bruit exagéré des jog wheels
  • Poids à prendre en compte pour les déplacements

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.