Bien Débuter
Forums thématiques Bien Débuter
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Les trois critères pour choisir son contrôleur DJ USB

Bien débuter

Sélectionnez votre contrôleur DJ USB idéal

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Ces dernières années, le mix numérique s’est largement démocratisé auprès du grand public, et on voit apparaître toutes sortes de contrôleurs USB sur le marché. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les usages et pour tous les niveaux d’expérience en DJing. Faire le bon choix pour ne pas se tromper devient donc de plus en plus difficile...

Les contrôleurs USB sont des périphériques d’ordinateur qui permettent de manier un logiciel de DJing ou de production musicale sans avoir à toucher au clavier ni à la souris. Ces logiciels devenant de plus en plus complets et sophistiqués, les contrôleurs USB se sont développés de manière à suivre cette évolution. Voici comment dénicher celui qui vous conviendra.

Critère n° 1 : clarifiez votre usage

Contrôleur DJ USB

Des contrôleurs USB peuvent servir à jouer et à enchaîner des morceaux comme le font les DJs avec des platines vinyles ou CD, tout en intégrant des fonctionnalités spécifiques au mix (utiliser des points CUE, créer des boucles à la volée, accélérer ou ralentir la lecture d’un titre...). Généralement, ces contrôleurs « tout-en-un » comportent des « jog wheels » (les deux disques rotatifs) pour se déplacer dans le morceau ou pour scratcher, des faders pour gérer le volume des voies, des boutons et des potards pour gérer différents paramètres (comme des effets). Ils fonctionnent avec des logiciels de mix comme Virtual DJ, Traktor ou encore Cross, c’est par exemple le cas du Hercules DJ Control AIR+.
D’autres contrôleurs MIDI sont prévus davantage pour de la production musicale en studio ou en prestation « live ». Ils n’ont pas de jog wheels, présentent souvent plus de boutons et/ou de potards que les contrôleurs pour DJs, et dans certains cas ils intègrent un clavier de synthétiseur. Ils permettent de contrôler des logiciels tels que Ableton Live ou Fruity Loops/FL Studio. Exemple : le Akai APC40.

Contrôleurs DJ USB

Enfin, il existe une catégorie de contrôleurs prévus pour une utilisation intensive de leurs boutons, tout en gardant une ergonomie simple et épurée. Ils servent à déclencher la lecture d’une seule note d’un instrument, et cela à répétition (on voit cela sous le nom de « finger drumming »). Exemple : le Midi Fighter Spectra.

Dans un premier temps, vous devez donc savoir quel usage vous ferez de votre contrôleur avant de vous l’approprier.

Critère n° 2 : déterminez vos contraintes

Vous avez peut-être des contraintes qui vont orienter le choix de votre futur contrôleur. Par exemple, si vous voyagez léger et que la sono est déjà sur place, vous allez privilégier un contrôleur facile à transporter, compact et léger. Ou encore, si vous prévoyez de vous en servir en extérieur, vous allez en prendre un qui soit suffisamment solide et résistant à l’humidité... Notez ces contraintes.

Critère n° 3 : évaluez votre budget 

Enfin, le budget que vous pourrez vous permettre de dépenser sera un critère déterminant en termes de qualité et de fonctionnalités. Vous pouvez prendre du neuf si vous souhaitez disposer d’une garantie, ou vous pouvez vous intéresser au marché de l’occasion si cela vous donne accès à du matériel plus haut de gamme.

 

Article rédigé par YannOO (Yann Costaz), passionné de musiques électroniques, DJ et producteur depuis 2003.
Du même auteur : le Pack d’Initiation au Mix à télécharger (GRATUITEMENT) pour aller (beaucoup) plus loin : Découvrez-le maintenant.

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail