Alesis A6 Andromeda
+

Alesis A6 Andromeda

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

A6 Andromeda, Clavier synthétiseur analogique de la marque Alesis.


25 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 1 650 € argus occasion : 2 129 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesAvertissement important

Fiche technique Alesis A6 Andromeda

  • Fabricant : Alesis
  • Modèle : A6 Andromeda
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs analogiques
  • Fiche créée le : 04/08/2005
Commercialisation :
  • A partir de 2001.
Caractéristiques :
  • Clavier : 61 touches, vélocité, ATM.
  • Type de Synthèse : Analogique soustractive.
  • Formes d'Ondes : 5 (Sinus, triangle, carré, dents de scie asc. et desc.), disponibles simultanément.
  • Polyphonie : 16 voix.
  • Multitimbralité : 16 voix.
  • Nombre de Générateurs : 2 + sub-oscillateur.
  • LFO : 3 (6 formes d'onde).
  • Enveloppes : 3 ADSR (avec doubles Decay et Release + Retard).
  • Filtres : 1 PB (24 dB/Oct) + 1 multi-modes (12 dB/Oct).
  • Sons : 256 presets + 128 prog.
  • Combis : 128 prog.
  • Split : 16 parties.
  • Affichage : Petit LCD.
  • Portamento : 9 valeurs.
  • Effets : Multieffet numérique (chorus, reverb, écho, etc).
  • Sorties Audio : Stéréo + 2 sorties générales mono + 16 sorties mono (une par voix).
  • Stockage Externe: Carte PCMCIA.
  • Séquenceur : Arpégiateur + petit séquenceur (pas à pas).
  • Poids : 21 kg.
  • Dimensions : 102 x 41 x 12 (LxPxH en cm).
Autres Caractéristiques :
  • Molettes de pitch bend et de modulation.
  • Entrée audio.
  • Entrées CV.
  • Ruban sensitif.
  • Legato.
  • Layers.
  • Modes Unison et Chord.
  • Sample&Hold.
  • 75 boutons rotatifs et 144 boutons.
Remarques :
  • C'est le retour de la véritable synthèse analogique.

Source : Alesis

Distribué par audia

»

Acheter d'occasion Alesis A6 Andromeda

Alesis A6 Andromeda A6 parfait état - sur bxl - Mp si besoin d'info supplémentaires 1 850 € »
Alesis A6 Andromeda Andromeda a6 à vendre 2 500 € »
Alesis A6 Andromeda Vends ou échange clavier Andromeda 1 750 € »
Alesis A6 Andromeda Alesis Andromeda A6 1 700 € »
Alesis A6 Andromeda Andromeda A6 avec boîte d’origine + pedale sustain + pieds 1 € »

Avis utilisateurs Alesis A6 Andromeda

dajhne02/01/2017

L'avis de dajhne"Avis d'un ancien utilisateur (impression subjective inside)"

Alesis A6 Andromeda
Bonjour,

Tout a été dit, ou presque, concernant les caractéristiques de l’Andromeda ; Il suffit de lire les avis postés avant.

Aussi, et pour éviter toute redondance, je souhaite partager mon impression concernant cet instrument assez rare, que j’ai possédé pendant environ deux, avant de le vendre il y a un moment maintenant. Il s’agit donc d’une impression liée à l’usage que j’en ai eu, et pas d’une vérité absolue.

Du côté des fonctions et des possibilités, ce synthé est véritablement impressionnant. Il dépasse largement les synthés analo polyphoniques de légendes que sont les Prophet V, OBX…, Memorymoog et autres Jupiter (et Synthex).
Dans cette logique, un musicien intéressé par un tel synthé peut se dire que pour une somme qui avoisine les (2000/2500€ au 02/01/17), il parait plus raisonnable d’investir dans un Andromeda plus récent (et logiquement moins rincé qu’une antique légende), aux possibilités plus puissantes, et somme toute avec de « vrais » VCOs certifiés à bord.
Pour avoir eu des synthés analogiques avant de recevoir mon A6, j’avais un certain recul sur ce que je pouvais espérer attendre de ce synthé. L’ayant commandé à Londres, je l’ai reçu le jour de mon anniversaire dans son double carton épais. Moins imposant en vrai, moins lourd que ce que j’imaginais, je l’ai immédiatement essayé.

De prime abord, le plastique abonde sur l’A6. Sur mon exemplaire, certains potars avaient un peu de jeu, et d’autres non ; rien de grave non plus. L’écran est lambda, jaunâtre, et s’avère indispensable pour paramétrer la bête. Malgré les nombreuses commandes en façade, beaucoup de réglages fins se font via l’écran. Les presets embarqués à bord font dans la poudre aux yeux, avec surdosage d’effets et arpégiateurs à gogo. Rien de vraiment exploitable, ni de pertinent dans la démonstration des possibilités de l’engin. Une grosse impression de programmes surfaits, impersonnels et fades, loin de l’idée qu’on se fait du plus gros analogique polyphonique. Qu’à cela ne tienne, la machine ne demande qu’à être manipulée. Allons-y !

Ce n’est qu’après plusieurs jours de programmation et d’essais que le caractère de l’Andromeda se fait ressentir. Ce n’est également qu’après avoir lu d’autres avis que certains points se confirment. Oui, clairement, ce synthé n’est pas abouti : combien il est difficile d’avoir une simple « dent de scie » convaincante ! La « carré » semble creuse quelque que soit la position du Pulse Width (au dessus ou en dessous du 50%, bien sûr). Que j’empile les formes d’ondes disponibles par oscillateur, ou en ajoutant du sub, cela me donne une bouillie sonore dans tous les cas. Certains avis évoquent la nécessité de mixer les niveaux des VCOs à 50%, et à compenser en sortie… oui, c’est vrai que c’est un peu mieux, mais un petit mono comme un MS404 de Doepfer avec son unique VCO placé à côté, pulvérise l’Andromeda. Et oui, c’est vrai !

Les filtres viennent après. Ils font correctement leur boulot malgré la source sonore tristounette évoquée juste avant. Ainsi, rien de spectaculaire ou surprenant ne peut en découler. Le multimode propose tout de même de pouvoir cumuler plusieurs modes, ce qui peut amener des balayages intéressants si contrôlés différemment, et parfois proches de formants (si si…).
Les 3 enveloppes embarquées sont à l’image de l’impression dégagée par l’A6 : des caractéristiques intéressantes uniquement sur le papier, avec leur mode de bouclage. A multisegments pas toujours très clairs, les attaques et fins brèves ne sont pas vraiment au rendez-vous, au point que des utilisateurs destinent l’Andromeda en synthé à nappes. Des fonctions un peu « cachées » comme l’Engine Optimizer semblent prévues pour personnaliser la réactivité des enveloppes en fonctions de l’usage du son en cours. A l’arrivée, j’ai vraiment eu l’impression d’un cache misère tant l’impact est insignifiant. Rien à voir avec un temps X 5 sur un vieux Yamaha, par exemple.

Vous l’aurez compris à mon impression générale, c’est au niveau du son que l’Andromeda m’a le plus déçu. Le multi effets embarqué, sans être déshonorant, n’apporte rien. Tout au plus un léger plan de réverbe à garder en retrait.
Après, le solide atout de cette bécane reste selon moi sa matrice de modulations. Chaque module (OSC, Filtre, VCA, ENV….) disposant de sa propre page (View) amenant toutes les modulations disponibles, il est facile de tout paramétrer sans s’égarer. Tout se fait bien sûr à l’écran, avec à gauche les sources de modulations, l’intensité et les destinations sur la droite. C’est très clair et tout peut être modulé par ce qu’on veut (inter modulations possibles).
En passant du temps à programmer, j’ai découvert plus tard le Tracking Generator (à côté de l’Engine Optimizer), sorte de séquenceur de valeurs librement affectable (à ne pas confondre avec le séquenceur principal).
Le Sample and Hold est également très complet.

Un autre épineux sujet concerne l’auto tune. S’il est normal de s’en servir sur un analo polyphonique à VCO, je dois reconnaitre avoir eu à m’en servir plusieurs fois au cours d’une même session. Il ne me semble pas avoir de grandes variations de température chez moi, mais ce n’est peut-être pas le cas de tous les Andromeda. Il existe de nombreux sujets sur AF ou ailleurs évoquant deux séries différentes reconnaissables au n° de série. L’une serait plus sensible que l’autre.

A cette impression d’inachevé s’ajoute celle du manque de fiabilité (encore une fois, cela relève de l’impression). J’ai d’ailleurs à ce sujet une petite anecdote : lorsque je possédais encore mon exemplaire, j’expliquais ce ressenti à un autre possesseur d’A6 bien connu du monde de l'analogique et du modulaire, qui lui, semblait conquis. Quelques mois plus tard, après avoir vendu mon synthé, ce dernier m’apprend qu’il compte s’en séparer aussi. L’impression de manque de fiabilité ou solidité l’avait finalement convaincu de le vendre.

Depuis, j’ai eu l’occasion d’en ré essayer. C’était il y a quelques mois chez un ami réparateur de synthés analogiques. Parmi les Jupiter 8, ou CS70M et autres Prophet 10 tous raccordés à la même sono, nous avons eu la même impression : BOF… je n’évoquerais même pas la quasi impossibilité de maintenance de l’Andromeda : des composants propriétaires, de nombreux PCBs superposés avec CMS à bord. A l’heure ou des CEM3340 sont refabriqués, ou que des clones de chip célèbres et rares existent, comment envisager de faire perdurer un Andromeda ?

Ci-dessous, quelques exemples personnels de sons de mon ex Andromeda :

http://www.aht.li/1875894/Darkstar.wav
http://www.aht.li/1875902/Oxygene_Pad.wav
http://www.aht.li/1875907/Sweep_Strings.wav
http://www.aht.li/1875906/Vintage_Strings.wav
http://www.aht.li/1875895/Visitor_X.wav
http://www.aht.li/1875901/Magistral_Strings.wav
http://www.aht.li/1875898/Fat_Riff.wav
http://www.aht.li/1875905/Ligeti.wav
http://www.aht.li/1875904/Filtered_Wing.wav
http://www.aht.li/1875910/Filtered_Seq.wav
»
kalaspace13/07/2014

L'avis de kalaspace"Onéreux mais Sensationnel"

Alesis A6 Andromeda
Ce qui est onéreux n'est pas l'engin lui même, mais la couverture fonctionnelle qu'on peut en tirer par rapport aux solutions numériques et digitales existantes.

Concernant les caractéristiques, je remet pas ce qu'on peut facilement trouver sur le net.
Je met quelques surprises bonnes ou mauvaises.
-Il n'y a pas de possibilité pour moduler le niveau des modulations elles mêmes.
-Il n'est pas possible de cumuler les effets, la liste constitue au mieux des cumuls pré-configurés (par exemple chorus+reverb hall pas possible, vous aurez chorus+room imposé), par contre les effets pré-configurés sont très bien dosés, a chaque fois je suis à l'oreille revenu des proches des valeurs par défaut, du coup maintenant j'y touche moins sauf cas extrêmes. (il vaut mieux voir ce point comme un moyen de s'auto canaliser pour pas faire n'importe quoi sur les effets).
-Il y a un effet par mix, mais par contre on peut doser le send par programme dans le mix.
(je dis ca, parce que c'est pas le cas pour l'oberheim ob12(450 euros), pour qui je vais souvent faire la comparaison)
-Il est possible de moduler le filtre1 avec de la fm et du bruit ou de l'audio externe ou de le feedback
-la partie chord et transpose a côté de la mod wheel n'est pas enregistré dans les programmes
-il n'y a pas de bouton legato, il faut aller dans les enveloppes et le préciser par enveloppe.
-j'ai 2 voix sur 16 plus "fragiles" que les autres, après 3 heures d'utilisation elles commencent a se détunent malgré le baktun allumé (grosso modo pour dire que le test unitaire même après 15 minutes a chaud des voix ne suffira pas à déceler les voix fragiles, mais je pense être dans la moyenne des andromeda actuels)
-possibilités de mettre arp et seq en même temps ! possibilité de mettre arp en mode chord, ça joue l'accord + les notes (avec une attaque franche, ça permet de faire des pads arpeggiés dans un seul programme) !
-le volume des différentes forme d'onde d'un osc n'est pas contrôlable (a part le carré distingué des autres)

EDIT :
Possible de moduler les modulation dans le menu Croutes (c'est un menu caché accessible à partir de la mod wheel)

UTILISATION

Je contredis tout ceux qui trouvent la prise en main complexe (moyenne d'exploration a un mois) !
80% des fonctionnalités ont été explorées en une demi journée !

Je contredis également ceux qui déplorent l'ergonomie, je la trouve très logique et facilement compréhensible.

Il y a quand même quelques points un peu pénible.
-les potards font l'objet de réglage extrême et il est difficile d'atteindre une valeur précise
parfois l'appui sur les 2 flèches en même temps aident, mais ça marche pas tout le temps
(par exemple sur le keytracking ça met 50 ou 0 alors qu'on aimerait l'autre valeur :) )
-le fait qu'en mettant certains potards au minimum leur valeur n'atteins pas 0, du coup obligé de finir avec les flèches ...
-la feinte générée par le potar de choix de la source de matrice dont la position est proportionnelle à la dernière utilisation, on voit la liste, on croit qu'on est a côté, on touche le potar et la, ben non on était loin ...


La vraie difficulté est plutôt situé sur la prise de connaissance du comportement du synthé lui même, par exemple avoir l'habitude de doser les filtres (pour ça il faut connaitre leur sonorités et avoir expérimenter plusieurs situations). Ainsi, je n'ai pas réussi a créer des formants tout seul, j'ai du aller voir le fameux patch mod wheel yeah.
Du coup,
N'hésitez pas à aller voir les presets constructeurs, on y apprends beaucoup de choses.

Le nombre de possibilités fait qu'en méthode de synthèse on peut facilement se perdre, lorsqu'on demeure trop tenace pour atteindre son but.
Il faut vraiment se canaliser et savoir rester simple, la complexité doit être sollicité en dernier ressorts.

SONORITÉS

Alors, est ce que ça sonne FAT, que donne le 100% matière grasse analogique ?
Inutile de dire que c'est le premier test que j'ai fait :)
Un coup de dent de scie multiple avec 16 voix(*2osc et peu de sub) sollicitées et détunées aux petits oignons... (vive le mode stack unison, une belle surprise dont je raffole :) )

J'ai pas comparé avec du numérique,
J'ai juste comparé avec mon oberheim ob12.

Aussi surprenant que ça puisse paraître, ça sonne pas plus gras !
(pour ceux qui auraient des doutes, j'y suis pas allé de main morte ...)

Par contre je trouve que ça sonne plus "authentique" (c'est le mot le plus juste qui puisse me venir à l'esprit), c'est comme si c'était plus "vrai". C'est difficile à décrire.

Cette "authenticité" à un impact énorme, sur ... La Sensation de jeu !
Le plaisir ressentit génère de l'inspiration, on se surprend a jouer des accords, a faire des modulations qu'on aurait jamais "osé" ! et ça passe !

Côté versatilité, je l'ai depuis 2 semaines, j'ai fait environ 30 patchs.
Alors que je suis plutôt nappe, ce synthé te force un peu la main pour aller vers des sons orientés guitare.
A cause du volume des formes d'ondes non contrôlable, j'ai eu du mal a faire un son d'orgue, j'ai du utilisé chord en octave pour m'en sortir ... moyen. (je retenterai)
De manière générale, je le trouve moins versatile que l'oberheim ob12 ... pour l'instant, car ma courbe d'apprentissage n'est pas fini.
Aujourd'hui je viens de faire un son de piano plus réaliste (a mon gout) que le fameux frankensteinway, ce qui prouve que la machine en a sous le capot ...

AVIS GLOBAL

Je sais que 2 semaines c'est un peu tôt pour donner un avis.
J'estime que c'est le temps qu'il faut pour passer la phase de "regret" lié au rapport prix/versatilité.
A un moment j'avais hésité pour un prophet 08.
Maintenant, je pourrais pas me passer de certaines fonctionnalités comme le mode stack unison qui permet de jouer autant de note qu'on veut en ayant les 16 voix squattées.
J'ai pas encore essayé le multi timbrale (juste fait un test pour confirmer l'utilisation),
il me faut plus de patch perso pour pouvoir le faire.
J'ai pas essayé de faire des patch drum et bass.
Etant assez gourmand sur l'unison (j'en met souvent 3, ce qui réduit la polyphonie a 5),
du coup j'hésite à acheter un Solaris :)


EDIT :
Après acquisition du Solaris (voir mon avis sur le Solaris),
je me rends compte à quel point l'Andromeda est exceptionnel
»
andromeda5624/10/2013

L'avis de andromeda56"un monstre analogique,une puissance a l état brute,"

Alesis A6 Andromeda
alesis a frappé un grand coup dans le domaine de l analogique,en sortant l andromeda A6,un synthé cent pour cent analogique dans une configuration moderne,les presets sont impressionnants,si on taquine les lead et les base alors la attention les hp et les oreilles!!rien qu avec les presets,si on agit en jouant avec les ocillos et les filtres on obtiens des sons d une pureté et d une puissance incroyable!!pour faire le tour de la bête,il faut beaucoup de temps et se plonger a fond dans la doc(quasiment 300 pages)beaucoup de shéma pour expliquer le fonctionnement des attack, delay, raisonnance,....ect,doc tres technique ou il faut si connaitre déjà pas mal,et surtout avoir deja pratiqué.la polyphonie est de 16 voies,arpegiateur,sequenceur type analogue tres puissant permetant de créer des son evoluant dans le temps avec une extreme complexité,des nappes qui vous emmènent très loins,enfin pour résumer c est une bête de course qui mets pas mal de ses concurrents dans le jus.j en ai posséder un pendant deux ans,et je l ai vendu,et je regrette a l heure actuel,important de l andromeda,le laisser chauffer 5 minutes avant de s en servir pour pas qu il se desacorde,aléas de l analogique,mais comparer au plaisir des sons qu il peut sortir, on oublie ce petit détail,le poids de cette belle bécane est de 21 kilos environs!!,donc il lui faut un bon support,les potards sont de tres bonne qualité,résistants et agréables a travailler.c est plus un instrument de studio,sur lequel on est a la création de sons complexes pour de la preprod,la façade arrière est une autoroute a informations,tres bien fournis en entrées et sortis,de faire le tour ca prendrai 2 pages!!lol,

UTILISATION

coté manuel!!ca se complique,manuel en anglais,peut se trouver en pdf traduit en francais sur le net(RASSURANT!!!!).ce manuel est tres technique!!pour les novices, moi le premier,on se met vite fait a relire 20 fois un chapitre avant de se lancer,mais quant on a pigé deux ,trois trucs de base ca va tout seul.bien prendre son temps de bosser les chapitres pour pouvoir maitriser l andromeda.dans le manuel il y a au début un chapitre tres bien fait sur l histoire de l analogique et ses principes et ses évolutions,de tres bons repères qui nous servent quant on approfondi le manuel et surtout le lexique technique qui est employé pour apprendre utiliser l andromeda et ses nombreuse possibilités,et mon dieu y en a!!!!!!je dirai que c est une machine qui est faite pour des techniciens de studio,tellement il a de puissance sans aucune limite mais tres complexe,les diagrammes et shemas,font plus penser a des cours de math!!lol
avec cette machine a gaz,le reproche que je peux lui faire,c est qu avant de s éclater dessus faut passer par la case étude ,donc la doc(compliquer,je le rappel)mais en prenant son mal en patience,apres ca vaut le detour!!!

SONORITÉS

les sonorité!!!!!!du délire,et pour un peut qu on commence a chatouiller les potard,mamamia!!!clavier très agréable et tres expressif.moi je suis branché jean michel jarre,et avec cette machine on peut créer et se rapprocher des sons de son artiste preferé,en fait avec l andromeda on a l impression de passer dans une dimension ou le mot LIMITE n existe pas!!!j ai un ami qui en possédais un aussi,et lui c est un puriste des analogues,et il ma fait une demo,ou il ma sorti des sons,oulala,style U2,LED ZEP,DAFF PUNK,SKRILLEX,JM JARRE...ect,donc des univers différents tout ca avec une seule machine,et avec une precision incroyable!!!!c est un vrai outil de travail pour avoir des inspiration musical,avec sa propre signature tellement qu il y a de possibilité sur ce synthé,plutôt usine a gaz!!!

AVIS GLOBAL

pour résumer,si l occasion se présente de trouver un andromeda en bonne état et a un prix abordable,il ne faut pas hésiter,je recommande cette énorme machine a sons pour ceux qui veulent créer des sonorités hors du commun avec de la puissance,de la richesse,de la pureté,enfin il a tout pour lui!!je referais ce choix sans problème,vous pouvez passer 10 ans a bosser avec cette machine sans vous lasser et surtout avant d avoir fait le tour de ce synthé il faut quelques année!!avoir un pur analogique sans les problèmes qu on eu ses predecéceur,c est le bonheur!!
»
esl18/10/2013

L'avis de esl"il faut savoir garder raison à propos de l'Andromeda"

Alesis A6 Andromeda
Sur le papier, les caractéristiques et 16 voies de polyphonie peuvent impressionner. Dans la vraie vie, quoi faire de toutes ces sources et destinations de modulations, surtout qu'il est difficile d'en avoir une vision claire. 16 voies, c'est chouette, mais faut pas s'en faire une montagne. M'enfin, qui peut le plus, peut le moins. On n'est pas obligé de tout utiliser.

UTILISATION

Le panneau de config de l'Andromeda est super. Mais ce synthé est tellement élaboré qu'il faudrait bien plus qu'un petit écran LCD pour naviguer dans les menus et accéder à tous les paramètres. Il y a bien un manuel consistant (+ de 200 pages) mais il est pas très bien foutu. C'est un truc pour des techniciens, pas pour des musiciens. Tant qu'on reste dans un utilisation 'classique', l'édition des sons est simple et clair. Par contre, pour vraiment utiliser toutes les arcanes de l'Andro, faut s’accrocher. De plus, j'ai jamais trouvé que la création et l'édition de multi était simple. C'est même franchement pas le pieds.

SONORITÉS

Y'a du pour et y'a du contre. Pas de doute qu'avec ce synthé on peut faire du bon son. Peut être même qu'en matière de nappes, il est imbattable. Par contre, faudra vous transformez en programmeur pointu. En effet l'architecture de ce synthé est très complexe, notamment la configuration des filtres qu'il est possible de combiner d’innombrables façon grâce à la matrice de modulation.
L'inconvénient que je vois à l'Androméda, c'est que toutes ces possiblités de programmation du son, sont loin d'être simple à mettre en oeuvre, c'est plutôt frustrant. D'autant que l'Andro souffre de 2 gros défauts : son filtre 4 pôles (24db) est décevant. Le 12db est super, et a un vrai caractère. Ca ressemble pas à de l'Oberheim et c'est très bien. Mais alors le 24db, je le trouve terne. Par chance, ces 2 filtres sont combinables ce qui permet au programmeur pointu de faire de belles choses. Mais faut s'accrocher ! Le second gros défaut que je trouve à l'Andro, c'est qu'il manque bcq de pêche. Sans même aller jusqu'à le comparer à un Moog, c'est pas un synthé qui claque. Enfin, il ne faut pas attendre grand chose des sub-osc.

AVIS GLOBAL

Après 2 années de vie commune avec mon Andro, nous nous sommes séparés. J'en ai été content mais je ne regrette pas. C'est une expérience à faire, et qui peut être réussie si vous être prêt à y passer des nuits à le programmer. Je trouve les prix actuels en occasion très élevés.
»

News Alesis A6 Andromeda

Wave Line Sound présente Electronic Weapons pour l'A6

Wave Line Sound présente Electronic Weapons pour l'A6

3 Publiée le 15/12/09
Wave Line Sound annonce la sortie d'Electronic Weapons pour l'Andromeda A6.

Tutoriels et astuces Alesis A6 Andromeda

Nettoyer les potards de l'andromeda

Publié le 01/01/16
Bonjour,   Voici une petite experience que j'ai voulu vous faire partager.    On lit souvent ci et là que pour éviter les sauts de valeurs des potards, il faut ouvrir le synthé, démonter les nappes e…

une petite démo de 45 minutes

Publié le 16/06/11
et voilà une petite démo de mon cru https://www.infinitesimal.eu/synth/article9/andromeda bonne écoute.  Les sons sont disponibles sur la page  

Images Alesis A6 Andromeda

  • Alesis A6 Andromeda
  • Alesis A6 Andromeda
  • Alesis A6 Andromeda
  • Alesis A6 Andromeda

Vidéos Alesis A6 Andromeda

Fichiers audio Alesis A6 Andromeda

Manuels et autres fichiers Alesis A6 Andromeda

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : a6 andromeda, a6andromeda, a 6 andromeda, A6, A 6

Évolution des prix - Alesis A6 Andromeda

Forums - Alesis A6 Andromeda

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.