• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Sequential Prophet-6

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.1( 4.1/5 sur 7 avis )
 4 avis57 %
 3 avis43 %
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
Comparer les prix
Test de la rédaction
  • 23/09/15Test du Sequential Prophet-6

    Test du Sequential Prophet-6 - Le Retour du Roi

    37 ans après le Prophet-5, c’est sous la marque Sequential ressuscitée que Dave Smith nous présente son nouveau Prophet polyphonique analogique : alors, le 6 succède-t-il dignement au 5 ?

Avis des utilisateurs
Jep8018/12/2017

L'avis de Jep80"Parfait pour mes besoins"

Sequential Prophet-6
Après avoir découvert l’univers des synthétiseurs grâce aux instruments virtuels, je voulais retrouver les sensations de jeu qu’on a avec du matériel hardware. Je n’ai pas été déçu tellement l’ergonomie du prophet 6 est bien pensée, c’est vraiment un plaisir de travailler le son dessus, tout coule de source, le côté un bouton/une fonction est une invitation à la recherche sonore (surtout quand on est débutant). D’ailleurs quand on voit les interviews de Dave Smith (le créateur), il insiste beaucoup sur le fun qu’on peut avoir à utiliser ses appareils...
Concernant le style de musique, c’est un instrument polyvalent.
Concernant la solidité et les finitions, il est vraiment de bonne qualité. N’étant pas clavieriste à la base, j’ai un jeu plutôt maladroit et bourrin (parfois je peux me servir du clavier comme d’une percussion) ce qui n’a pas l’air de le gêner, c’est du solide.
Je l’utilise principalement chez moi, mais son poids de 7 kilos et son faible encombrement en font un instrument facile à transporter.
Je n’ai pas acheté ce synthétiseur pour retrouver les sons du prophet 5 (que je ne connaissais pas) aussi je ne ferai pas de comparaison.
J’ai acheté cet instrument après en avoir essayé plusieurs en magasin, c’était celui qui m’a le mieux convaincu. Mais même si j’ai adoré le son dès le début, j’avais des doutes quand au caractère trop typé «  analo vintage » de l’instrument, je l’ai quand même pris suite aux avis et tests que j’avais pu glaner ça et là. Ces doutes se sont dissipés avec la pratique et la maîtrise ( cela fait 2 ans que je l’ai maintenant), le prophet 6 est aussi à l’aise dans des sonorités modernes.
La polyphonie de 6 voix est parfaite pour mes faibles capacités pianistiques et le mode unisson permet des sons très percutants (attention à bien régler les volumes de sortie du prophet car c’est un synthétiseur qui a beaucoup de patate, ce qui peut abîmer les convertisseurs d’une carte son quand il est réglé au maximum), que l’on peut epaissir avec le potard slop, qui rend l’accordage instable et donne des sonorités plutôt sympas...
Le séquenceur est assez basique mais bien pratique et bienvenu. J’adore l’arpegiateur (notamment le mode swing) qui est très utile quand on n’est pas pianiste de formation (ceci dit, ce n’est pas si évident de rester bien calé sur une boîte à rythme).
Les effets sont très biens pour des réglages plutôt fins, pour épaissir un peu le son, lui donner un grain particulier, ou même continuer de chercher un timbre particulier... Par contre j’ai rajouté la reverbe immerse (voir avis) qui se marie bien avec le prophet, notamment pour lui donner plus de profondeur.
De manière générale, je suis plus que satisfait de ce synthétiseur. C’est vrai qu’il est très cher, mais vous en avez pour votre argent. Il a souvent été le point de départ de mes dernières compos, que ce soit par rapport au son ou même sa capacité à participer au plaisir de créer. Aussi tout est dans le titre, il est parfait pour mes besoins, malgré ses quelques défauts.
Hurricane197116/05/2016

L'avis de Hurricane1971"Un concentré du savoir faire DSI mais..."

Sequential Prophet-6
Le P6 est un analo de studio avant tout. Donc c'est petit, mais c'est un vrai concentré de possibilités analogiques. Certaines sont courantes d'autres monstrueuses. J'avais déjà écrit un avis quelques temps après son acquisition. Maintenant que je l'utilise depuis 1 an, je peux affiner cet avis.

La constitution est robuste, on sent de suite que c'est costaud. Les potards sont fermes, ce qui donne immédiatement la sensation du vrai matos pro.
Ce synthé est d'une extrême précision en terme de valeur des paramètres, mais pas en utilisant les potards du synthé. Les valeurs des pas sont trop espacées, c'est à dire par exemple qu'une valeur donnée à la fréquence de coupure du filtre passe bas sera trop sourde et que le pas suivant du potentiomètre, elle est trop brillante. Si on veut une valeur entre les deux, ce n'est pas possible. si on multiplie cet exemple aux autres paramètres et bien j'avoue que c'est compliqué d'obtenir le son exact que l'on désire. La seule manière de paramétrer les valeurs intermédiaires, c'est le recours au logiciel payant de Dave Smith "Prophet 6K". Avec le logiciel, on peut obtenir toutes les valeurs possible du paramètre que l'on souhaite modifier. Et là, on découvre vraiment les possibilité du Prophet 6, il devient un vrai monstre analogique parce qu'il est d'une précision redoutable. La modification de la valeur de l'enveloppe s'entend clairement pour le plus petit pas du paramètre, c'est à dire un pas de "1". Pareil pour les autres paramètres, tout s'entend et dans ce cas, on obtient vraiment le son escompté. C'est là qu'on se rend compte de sa vraie puissance.

Le toucher est souple sans être ''plastique'' comme sur un Sledge ou un Nord lead par exemple. Le clavier est agréable et réagit vraiment bien. L'aftertouch est un peu sensible, on y arrive vite si on appuie un peu trop fort sur la note!

Au niveau du son, après un bon paramétrage, rien à dire, c'est bien du vrai analo, de l'épais et du gras. Les VCO grattent vraiment bien, on entend les fronts montant des saw et des squares mais bon, normal avec des VCO. Le filtre est bien le digne successeur du P5, il est double, un passe haut et un passe bas, que du bonheur.
Les effets digitaux comme la "reverb" cannibalisent un peu le son analo, donc je préfère utiliser des effets externes.
Concernant les sons d'usine, là, c'est une déception, il y en 1000 mais environ une trentaine de sons valent vraiment le détour, le reste c'est du remplissage de banque par DSI.

Avec la section polymod, on parvient à peu près à router n'importe quoi vers n'importe où, ça donne le sentiment d'avoir un modulaire sans câbles et tout ça en polyphonique.

Ce qui me plaît le plus, c'est sa puissance et sa précision quand on utilise le logiciel pour affiner les paramètres.

Par contre je trouve que c'est un peu cher surtout qu'il faut en plus, acquérir le logiciel pour vraiment en tirer parti!
Ce que j'aime le moins, c'est que DSI ne s'est pas cassé la tête pour créer sa banque de patches, dommage, vu les possibilités offertes par le synthé, regrettable, voir méprisant à l'égard du client vu le prix de vente!

Je pensais le coter à 4/5 mais vu qu'il est nécessaire d'acquérir le logiciel et que les sons d'usines ne sont pas terrible, je lui lui donne 3 sur 5.
minouagrifffe02/04/2016

L'avis de minouagrifffe"un mini clavier de luxe pour les enfants"

Sequential Prophet-6
comme le messi l'avait prédit, une nouvelle production synthétique semestrielle dsi nous est apparue de derrière les fagots. le prophet 6.
je ne donnerai pas d'avis technique (mes oreilles s'en fichent royalement), car ce qui m'interesse avant tout c'est de savoir si on peut craquer sur le prophet 6 pour son charme et le son du joujou (jouet).

techniquement, la machine est bien equipée. beaucoup de possibilités pour moduler et pousser la bête dans ses derniers retranchements (sequenceur/arpeggiator/poly mod/effets). pour ceux qui sont intéressés par ce qu'un lfo peut faire sur tel ou tel paramètres en inversion de phase à facteur 24, pendant que la voisine tape à la porte d'entrée pour vous remonter les bretelles avec les nuisances sonores, je leur laisse découvrir ça sur les autres avis du prophet 6.

j'achète mes machines pour le grain et l'esthétique en général. au jour du test, je suis allé essayer le sledge v2.0 avant de pouvoir toucher le prophet 6 où beaucoup de gens s'agglutinaient dessus. me suis dit commençons par le moins bien et finissons en beauté avec le prophet 6.

j'essaye le sledge. vraiment pas mal la bête. le grain est très sympa. l'interface utilisateur est somptueuse, comme dans l'ancien temps des analogiques oû on chipotait pas sur la grosseur des boutons de commande et le clavier...chapeau bas à studiologic pour avoir des grosses cacahouettes dans le slip en osant sortir du synthé à échelle 1.0! pour 1000 euros on en a pour son argent et en plus ça sonne et c'est super agréable a manipuler. et ça fait un peu de couleur dans le studio (jaune canari).

ah, le prophet 6 est libre!! super , je mets le casque (le même que sur le sledge), et là il y a un truc qui me turlupine pas mal. le son. c'est ça un prophet 6! et bien mon grand! 3000 euros la bête! ils peuvent se la garder. tout d'abord le synthé est minuscule. je pensais que c'était plus grand que ça. le synthé parait petit. j'aime pas les petits synthés. comparé au sledge il y a pas photo. mon ami, tu as pas intérêt d'avoir des doigts de paysan pour tripoter les boutons sinon tu vas vite t'énerver. bref, c'est assez décevant. je le voyais plus gros quand même le p6 (les videos peuvent être trompeuses sur le net).
les boutons sont fermes, rien a redire là dessus . c'est la mode du moment, on fabrique des synthés miniatures (roland boutique, arp odyssey...). certes, ça prend moins de place et c'est plutôt bien pour l'environnement mais c'est moche et pas agréable pour y travailler dessus. autre point qui m'agace c'est la sélection des formes d'onde avec un potentiomètre rotatif. ok ça permet de passer par des formes d'onde intermédiaires mais j'en ai rien a f....e. je préfère avoir mes 3 ou 4 formes d'onde sérigraphiées sur la façade, selectionnables par switch. c'est beaucoup plus beau et je ne sais pas mais je me sens mieux sur un synthé analogique. ça m'inspire et puis m'en fiche d'avoir 15 formes d'onde. je préfère avoir 3 formes d'ondes qui fassent bien leur boulot comme sur un prophet 5. je sais je suis un peu réac. mais les synthés modernes je n'aime pas trop.
je vais pas cracher dans la soupe, c'est bien qu'il y ai le prophet 6 mais ça ne me donne pas trop envie d'en acheter un (trop petit). autant s'acheter un porte clef "prophet 6" à accrocher au pantalon. çà revient moins cher. je préfèrerai toujours un prophet 5. le son du prophet 6 s'en rapproche pas mal mais il y a un truc qui m'énerve un peu. je le trouve moins rentre dedans que sur le p5 (filtrage, basse frequence). les presets sont pour la plupart sans grand intérêt (j'ai trouvé une petite poignée de presets qui m'intéressaient) les effets incorporés c'est plutôt bien vue mais ça a tendance a dénaturer le grain du synthé. c'est plutôt du style eh man! écoute ce preset! il arrache... oui ça en met plein la vue mais si je prends un vieux coucou des années 80 je vais en mettre plein la vue avec de bons effets au derrière.

bon alors faisons bon coeur contre mauvaise fortune, si vous ne voulez pas vous embêter à courir après des pièces détachées et des réparateurs, achetez un p6 au lieu d'un p5. le p6 a son grain bien a lui (il est plus doux que le p5). c'est de l'analogique moderne, avec les avantages et les inconvénients. une fois de plus je préfère son grand frère le prophet 8, il est plus subtil ( programmation en couche) et il y a plus de finesse (haut medium) et c'est un vrai synthé en échelle 1.0, c'est déja ça. si on me donnait à choisir entre un prophet 6 ou un sledge, je prends le sledge pour 3 raisons. il est beaucoup plus beau, il a plus de presets utilisables (il est bien dans l'univers années 80) et c'est un petit cadeau de noel à ce prix là!

et dire que le prochain ob6 de dsi a la même architecture matérielle que le prophet 6 , crotte de zut! encore un oberheim miniature en perspective, mais il a l'air de mieux sonner que le p6. j'avoue j'aime mieux le son oberheim.

moralité: avec le père dave smith il ne faut pas se presser. comme il sort un synthé tous les 6 mois, on peut espérer des versions pour les adultes de son prophet 6 échelle 1.0 (on peut toujours rêver).
pour 3000 euros j'ai envie de prendre mon temps. en attendant faisons nous plaisir sur du sledge, un clavier pour les grands, que les enfants peuvent aussi s'acheter en cassant leur petites tirelires (super rapport qualité/prix).
si vous avez les moyens, vous pouvez acheter un prophet 6 pour votre enfant. si c'est pour acheter un jouet, je préfère investir sans regret pour mon porte-monnaie dans un petit bontempi en plastique. au moins le gamin pourra le faire fondre au briquet si l'envie lui passait par la tête. avec le prophet 6 il aura un peu plus de mal.

bon voila, que dire d'autre... le prophet 6 est un super clavier pour raton-laveur. les boutons ont été fait pour leurs petites mains. pour ceux qui bavent devant le p6 et qui n'ont pas les moyens de l'acheter, ils peuvent toujours se consoler avec les vieux coucous analogiques abordables. c'est bien connu, on fait toujours de meilleurs soupes dans les vieux pots.
petitsynthe14/03/2016

L'avis de petitsynthe"Prophet moderne"

Sequential Prophet-6
Avec un marché saturé de nouveaux monophoniques, ça fait plaisir de voir sortir un synthé analogique polyphonique, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit du successeur du légendaire Prophet 5 !

Il faut savoir que Le prophet 6 est plus proche du Prophet 5 Rev3 que du Prophet 5 Rev 2.
Ce dernier est réputé plus chaleureux mais est moins stable et fiable (galères pour les lives de l'époque...).
Un exemple de morceau où l'on ressent bien le coté chaleureux des sons du P5 Rev 2 : https://www.youtube.com/watch?v=gKra4UOEHUI

Le P6 sonnera donc un peu moins vintage qu'un P5 Rev 2 (ou qu'un Pro One en mode monophonique) mais que ça reste clair : il sonne merveilleusement bien !

Et en neuf, on oublie les galères et l'angoisse de réparations coûteuse d'une machine de presque 40 ans.

Ce synthé est particulièrement génial pour refaire tous ces sons des années 1978-1984, que ce soit en pop rock, synth pop, progressif, disco, funk et pas mal d'autres styles car il a été utilisé sur un nombre incalculable de production de cette époque mais peut bien sûr s'adapter à tout style de musique electro.

Il existe quand même des limites comme le manque de modulations, bien que la section polymod soit beaucoup plus puissante qu'il n'y paraît au premier abord : elle permet par exemple d'utiliser le second oscillo en LFO alors que le P6 ne possède au départ q'un seul LFO.

Le P6 offre malgré tout une énorme variété de son tout en gardant un grain typé Sequential Circuit.

A ce propos, voici deux excellentes demo 100% P6 (sauf rythmiques) dans des styles radicalement opposé qui prouvent la polyvalence du Prophet 6 :

Dans le genre planant :



...et pour les amateurs de funk eighties :

https://www.youtube.com/watch?v=7AwnKZL-bPg ou encore ici : https://www.youtube.com/watch?v=oqEQUQsTI4A


Par rapport au Dave Smith Oberheim, il me semble plus polyvalent car moins typé, même si ce dernier semble meilleur pour les sons moelleux ou les nappes bien denses.

Notez qu'il existe un nouvel OS 1.28 en version Beta (disponible sur le forum Dave Smith) qui rajoute quelques effets de haute qualité tirés du DS OB6 : un nouveau phaser, deux flanger et un ring modulator.

Un point important : il est nécessaire de laisser chauffer le P6 un certain temps (environ 30 mn) pour qu'il donne tout son potentiel sonore sinon les oscillos semblent déphasés et grésillent un peu à l'allumage... il sonnera donc beaucoup mieux après un certain laps de temps !

Dans les points négatifs j'aurai vraiment aimé pouvoir spliter le clavier pour jouer une basse plus une nappe par exemple mais on peut espérer que ce soit possible avec une future mise a jour de l'OS.

Le Prophet 6 n'est certes pas donné (d'où ma note de 4, pour le rapport utilité/prix) mais il sonne incontestablement analogique et reste à ce jour unique sur le marché puisqu'en néo analo polyphoniques 6 voies, c'est quasiment le seul (cependant la concurrence pointe le bout de son nez).

Acheter un P6, c'est donc un peu du luxe vu son prix mais une fois que l'on pose ses doigts dessus, on ne le regrette pas... Pour moi c'est plus un synthé "à jouer", de performance, qu'un synthé à séquencer surtout avec son clavier d'excellente qualité et toute ses commandes directes disponibles immédiatement (pas de sous menus en ce qui concerne les paramètres de synthèse)... et tout ça avec un look de très grande classe !

Edit 10/02/18 : J’ai revendu mon P6 au bout de 2 ans. Pourquoi ?
Parce que il était tout de même un peu faible pour les sons mono par rapport à mes autres synthés analo mono et que pour les sons poly je préfère finalement utiliser un VA (studiologic Sledge 2) + effets externes ou un numérique à base d’échantillons (Yamaha Motif XF) : on gagne en polyphonie, variété, facilité de mixage, temps de chauffe et surtout...argent !

Comme je l’utilisais principalement pour les nappes et quelques sons poly, je préfère finalement ces machines pour ce type de son car franchement pour les sons de nappe/pads, la différence est insignifiante, en tout cas ne justifie pas le prix d'un poly à 2500 €.

Reste que le P6 est un bon synthé, mais à mon avis au son trop « dur » pour moi et surtout beaucoup trop cher pour le service rendu en 2018, d’autant plus que je ne souhaite plus accumuler trop de machines et dépenser des fortunes en hardware pour me concentrer sur la musique : « less is more ».
Je pense qu’on paye vraiment cher le mythe prophet 5, j’ai donc baissé la note de 4 à 3 étoiles.

Ceci dit, je tenterais certainement d’investir à l’avenir dans un clone analogique de l’obxa, l’ubxa de Behringer (quand il sortira), pour des nappes un peu plus chaudes (il ne devrait pas dépasser les 700€ vu les prix planchers de la marque).


revega27/01/2016

L'avis de revega" FORCE BRUTE!!!"

Sequential Prophet-6
Et voilà, au moment ou personne ne s'y attendrait vraiment et un démenti cyclique de la part de Dave Smith lui même sur la non ré-édition du célèbre Prophet 5, le Prophet 6 apparaissait comme par enchantement. Une blague au faux aires d'une mode 'vintage' de mauvais goût? Non, il n'en est rien, le synthé est effectivement une renaissance complètement assumée et maitrisée.

Spécificité:

49 touches semi-lestées sensibles à la vélocité et paramètrable au niveau des filtres
Aftertouch
6 voix
Chemin du signal analogique
2 VCOs et filtres par voix
Arpégiateur multimode
Séquenceur pas à pas 64 pas
Double section d'effets numérique avec True Bypass (Reverb, Delay, Chorus Phase shifter)
Distorsion analogique stéréo
Molettes de Pitch Bend et Modulation
Ecran LED
Synchronisation vers horloge MIDI externe
2 sorties ligne analogiques sur Jack 6,3 (L/R)
Sortie casque sur Jack stéréo 6,3 mm
MIDI In/Out/Thru
Port USB
Entrées pour pédales de volume et sustain




Au déballage, pas de surprise, on reconnait le style SC/DSI, métal noir, bois et potards argentés, boutons rappelant le P5. Le format semble plus compact, plus serré mais sans perdre en therme de jouablilité. Dignement construit, l'appareil moderne, a toutefois besoin d'un tout petit temps de chauffe pour s'accorder et démarre direct sur 6 voix de polyphonie. Et là…Faut admettre que ça envoi et pas qu'un peu.

L'utilisation est simple mais pas si évidente que ça. Au départ on se perd un peu dans la disposition des 'blocks'. Ca ne dure pas longtemps mais loin d'être complexe le Prophet 6 demande un petit temps d'adaptation. Le mode d'emploi aide à trouver ses marques. Plutôt bien rédigé (uniquement en Anglais) il est utile pour quelques fonctions cachées comme l'édition, le séquenceur (transpose, blanc), le mode 'live', pour retrouver le dernier son travaillé (appuyer deux fois sur GLOBAL Avant extinction) etc… Sinon tout est sous la main et pas de sous menus envahissant. Dès lors que l'on a un peu fait le tour de l'appareil tout va assez vite et pour ça, c'est plutôt bien pensé et didactique. Mais sa subtilité (même s'il parait brut de décoffrage) demande pas mal de dextérité et d'entrainement pour ne pas le cantonner à ses registres de prédilection. La moindre modification sur l'enveloppe ou le filtre apporte un résultat très différent sur un mix. C'es assez particulier mais ça fait du Prophet 6 un instrument pas forcément évident.

Le son, qu'en est il vraiment? Le point le plus important finalement sur un synthé aussi désiré que désirable mérite d'être tranché. Alors oui! Rien à dire le son est très bon! Lourd, dense, vivant et incroyablement organique. Je l'ai fait jouer à côté de vieux coucous comme des modernes, il passe partout . Il faut le dire, on est de plein pied dans une ré-édition des plus convaincante! Très musical et incroyablement présent, ce qui sort du P6 s'impose directement sur une table.
La fonction 'SLOP' comme sur le Pro2 et Pro 12 permet d'apporter une instabilité dans les VCO et lui donne immédiatement un comportement singulier, vivant et inévitablement rétro.
Les deux filtres sont de très bonnes facture et l'apport du High-Pass donne de plus grande possibilités en terme de programmation (sons plus aérien, plus pincé/fin).
La fonction UNISON est, tout comme sur l'original, absolument remarquable et permet de densifier le son (mono sur cette fonction) de manière spectaculaire. Là, les basses et les arpèges peuvent incomparablement briller par leur présence (à mesurer si l'on ne veut pas saturer son mix trop vite).
En revanche, et il faut le mentionner, le P6 se révèle pauvre en modulation, peu de choses à se mettre sous la dent en terme d'inter connexion. Etant habitué aux matrices des autres claviers DSI j'admets avoir été un peu déstabilisé quand à la légèreté des possibilités. On retiendra l'ésotérique mais génial POLY MOD et le très efficace LFO (que l'on peut contrôler en amont via le Pitch Weel) et ça fait un peu juste. Toute fois je suis tous les jours surpris quant aux territoires que l'on peut couvrir dès lors que l'on cherche à sortir des sentiers battus. Le P6 s'avère beaucoup plus fin et complexe qu'on l'imagine.
, tout est une question de nuance et de sensibilité dans les réglages. Et franchement, peu de chance d'être déçu car la palette de sonorités auquel le Prophet 5 nous avait habitué depuis si longtemps est bien présente. La présence dans le mixe marche à merveille, et pas la peine de le cacher derrières des tones d'effets cache misère pour en souligner l'excellence, il brille seul sans artifice. En revanche une bosse dans les médiums ne le rend pas très facile à mixer mais des solutions existent pour contourner le problème.
Le sequenceur vise au plus juste avec seulement une ligne de 32 pas et peu de flexibilité (oubliez ceux des précédents modèles DSI). Il est pratique pour coucher une idée mais son manque de profondeur (assignation, contrôle de chaque pas) le limite un peu. En revanche et c'est là tout son intérêt, il est sensible à la vélocité et, par conséquent fait onduler avec brio toutes les séquences qu'on lui soumet, ça groove super bien.
La fonction 'DISTORT' est à utiliser avec beaucoup de parcimonie (comme sur le Evolver), ça peut donner un peu de corps au son mais pas plus.
Les effets ne sont pas très intéressant. A part le Ring Modul° et les Phazer, je ne vois rien de transcendant. Le delay fait le job honnêtement mais on y perd en définition. La réverb est ratée, ça marche pas du tout et la 'distord' est à gérer avec des pincettes.
Même si l'appareil parait un peu brut de fonderie au premier abord, il se révèle au fur et à mesure de son exploration, beaucoup plus subtil qu'il n'y parait. On passe ainsi d'un son sec et tranchant à une basse ronde et vaporeuse et ce, en jouant avec finesse sur l'ensemble des paramètres. Ce qui me frappe, c'est qu'il a son identité propre tant dans son utilisation que dans sa palette sonore.
Les presets sont pas mal (avec les clins d’œils de référence) mais on tourne trop vite en rond alors le plus simple c'est de partir d'un son basic (PRESET+WRITE) et faire votre cuisine en dosant habilement les paramètres. Ce vous permettra d'aller au coeur de la machine et de vraiment sortir son potentiel.
Les basses claquent pas mal et peuvent aller très très bas avec une rondeur bien identifiable, les leads ont du corps, les strings/warms sont perçant (moins précis que ceux du P08) et les fx sont hyper vivants. Mais il faut être clair, c'est très typé, comme du… SEQUENTIAL CIRCUITS évidemment. Le mixage du P6 n'est pas évident, sa présence l'impose largement face à d'autres appareils plus discret. Avant toute chose bien doser sa table de mix, l'OSC2 et surtout le SUB OCT (surtout si vous n'avez pas de caisson de basse) me parait capital pour dégager toutes les nuances de l'appareil et il y en a, bien plus que sur d'autres synthétiseurs.
On retrouve LE son de l'Italo Disco, de la funk 80's, des bande sons flippantes de Manhnuter, Escape From New York, Halloween III, Creepshow, Scanner, Nightmare on Elm Street ainsi que l'electro disco de Patrick Cowley, la funk de D-Train et Patrick COWLEY, le death disco de P.I.L, l'electro kitsch de YMO, les basses (période eighties) de Kraftwerk etc…. Avec, tout de même la sensation d'un son un peu plus brouillon et moins bien défini qu'un Prophet 5 surtout dans les modulations poussées (ou le son n'est parfois pas agréables et bien moins musicale que l'original).


Pour comparer avec certains autres synthétiseurs de la même marque (histoire de ne pas comparer tout et n'importe quoi):

Prophet 8: ça ne sonne pas pareil mais pas tant que ça, le P8 est plus brillant dans son filtrage (très Obx Oberheim et surtout très 80's) notamment dans les aigus, les nappes/string et les brass et dispose d'un vraie matrice de modulation. En revanche son enveloppe est plus douce et le son plus 'droit'. Il est donc moins brute mais curieusement ils ont une patate identique et le P8 sonne mieux dans les médiums. Le P6 est plus long à programmer et avec une présence différente dans les basses et des lead qui déchirent tout (justifié par son filtre). Ils se complètent parfaitement avec, quand même, ce léger sentiment de doublon face à deux appareils assez proche dans l'esprit.

le Mopho/Mophox4: Le Mopho est remarquable dans les modulations tant au niveau de son séquenceur que de la matrice. Le son est très différent, plus fin, légèrement brouillon et un peu moins organique. Peut apporter un réel plus avec le P6 notamment dans des sonorités plus légères, plus pincées et surtout plus recherchées.

Le Pro2 (mono): très proche dans certains réglage, le Pro 2 excelle,entre autre, dans des sonorités expérimentales analo/numérique, les basses sèches et puissantes et un séquenceur dément là ou le Prophet 6 ne sait pas faire en tout cas pas avec le même résultat. En revanche il sonne un peu moins 'chaud' que le P6 de par ses DCO. Se complètent parfaitement, le P2 se montrant plus pêchu sur les basses et des sons plus 'modernes'. La combinaison gagnante!

le Evolver /KEY/POLY: Le Evolver est un labo de recherche (comme le Pro2) plus aguerri à l'expérimentation et au son hybride Analo/FM. Donc, c'est très différent, le Evolver à ce côté un peu brut, baveux et très expérimental notamment grâce à son incroyable matrice de modulation. Le P6 est donc à son avantage pour des sons plus 'convenu' ou plus lourds/basses.
Evidemment ils se complètent très bien.

Le Prophet 12: Ils ne sonnent pas pareil mais sont très complémentaire. Les possibilités de programmation du Prophet 12 et son nouvel OS apporte à ce synthé un son étonnant et très expérimental. On peut alors les faire jouer côté à côté avec toutes les subtilités possible et ça marche super bien (les basses du P6 alliés aux strings du P12!!). Peut être le duo le plus intéressant et le plus cohérent de tous!

Au final:
Dave Smith ne nous a pas menti et a fait de son Prophet 6 le digne successeur de son Prophet 5. Sur bien des points on arrive à ce constat de complète similitude tant au niveau des basses, des leads, des nappes et des fx. Un instrument très 'noble', du point de vue des finitions esthétique comme du son massif qui en ressort. Il faut toutefois préciser que pour le possesseurs du P8 il convient d'essayer le P6 avant, il y'a tout de même une petite ressemblance entre les deux (j'ai eu tout le loisir de les faites chanter côte à côte) et la sensation du doublon peut se faire ressentir, évidemment tout dépend de l'utilisation que vous ferez des deux (notion subjective).

Je pensais que le P6 n'était pas un instrument vraiment autonome. En fait si et il en devient encore plus attirant. Avec de l'expérience et de la dextérité on peut l'emmener sur bien des registres sans difficulté (Bass, rythmes, fx, strings, noises etc etc...) et ça sonne diablement bien.
Sinon on pourra pinailler sur la taille réduite du clavier 4 Octaves contre 5 pour le P08 mais perso ça ne me gène pas vraiment.
Pour ma part je regrette un peu (mais était-ce sa vocation?) une vraie matrice de modulation pour emmener le Prophet 6 dans une dimension encore plus abstraite que son grand frère. Peut être sur un(e) prochain OS/Version?
Le prix de vente me parait tout à fait honnête (même si les taxes US ne sont pas à notre avantage), souvenez vous qu'un Prophet 5 se vendait 4000$ à sa sortie (faites la conversion et le revenu minimum/SMIC de l'époque, ça fait franchement pas rêver ). Je ne parle pas de son prix en occase devenu rédhibitoire et pas franchement justifié et là on relativise sur cette très belle résurrection.
Bref, une réussite indiscutable dans le parcourt hallucinant et au combien remarquable de Monsieur Dave Smith.
Enjoy!

Up du 29/07/2016: La mise à jour du nouvel OS 1.13.1 me parait tout à fait intéressante. Celui-ci rajoute
-quelques effets supplémentaires très intéressants: Fazer, Flanger, Ring Modulateur
-la possibilité de voir les réglages des paramètres de programmes édités.
-de modifier un peu les notes jouées via le séquenceur (avec le bouton incrément et décrément).
-mais aussi, il me semble, un son un peu plus défini et moins étouffé (impression subjective?)

Edit au 8 Mars 2019:
Après plus de 3 ans à travailler dessus je peux certifier que le P6 est un instrument unique sur bien des points. Certaines textures sont impossible à recréer avec un autre synthé et encore moins en VST et le son qu'il procure en fait un appareil unique et tout à fait passionnant. Je lui ai même trouvé un autre exemplaire pour le faire jouer en duo. Autant dire que sur scène il envoi sec!
Quand on aime....
Acher12/12/2015

L'avis de Acher"Le retour de la légende"

Sequential Prophet-6
CARACTERISTIQUES

Tout a à peu près été dit sur le test quand aux caractéristiques du synthé. Polyphonie 6 voix, VCO et VCF circuiterie discrète, filtre passe bas type P5 et filtre passe haut résonnant. Une section d'effets numériques, une disto analogique.

On regrettera à ce prix l'absence d'entrée audio, un clavier court (4 octaves seulement) et l'absence de multitimbralité.

Esthétiquement l'instrument est superbe, super classe.

Connectique :
· 1 sorties audio stéréo (2 jacks), pas d'entrée audio.
· 1 sortie casque stéréo
· MIDI in, out, thru ; « poly chain » possible avec le rack récemment sorti. Une entrée USB.
· 1 jack pédale d’expression/entrée CV/volume/filtre.
· 1 jack sustain
· alim interne standard ce qui est appréciable comparé à l'alim médiocre du P 08

La qualité du clavier est très bonne comparativement au P08, les potards très bien malgré des sauts de valeurs compréhensibles.

Séquenceur et arpégiateurs sont de la partie.

Au niveau des caractéristiques composants audio, on trouve deux VCO et un sub OSC par voix ainsi qu'un filtre passe haut et un filtre passe bas sérialisables seulement. Une section PolyMod comme le Prophet 5, une possibilité de laisser drifter les VCO.

Des possibilités de modulation un peu light comparé au Prophet 08 (je ne parle même pas de l'A6 ...). Un seul LFO à assignation restreintes, une enveloppe pour le VCA et pour les filtres, pas de matrice de modulation ni de ring mod, ni de FM. On peut varier la forme d'onde au potard, et la seule "source de modulation" est la section PolyMod.

Une possibilité de pouvoir régler le niveau de réponse des enveloppes : molles pour des nappes ou ultra snapy. Le filtre passe bas est un simple LP 24db, pas de 12 db possible comme sur le Prophet 08.

UTILISATION

L'utilisation est très intuitive. Seul les sauts de valeurs potard au début surprennent un peu, surtout sur les enveloppes. Passé ce cap, tout est limpide.

Une doc correcte et largement suffisante vu l'instrument.

SONORITÉS

Lorsque j'ai reçu ce synthé et à l'écoute sur YouTube et ailleurs je m'attendais à un très bon synthé avec des enveloppes péchues pour des basses et des supers leads. Après je pensais également qu'il serait assez spécialisé et moins bons dans d'autre secteurs et que la réputation du Prophet 5 (l'ancêtre) était probablement un peu exagérée. Les tests de Synthwalker montre clairement le lien de parenté très très fort avec l'ancêtre, en témoigne également le blind test sur le forum ...

Niveau son, en général sur des très bons synthé, ils sont excellents voir mettent sur le cul dans un ou deux registres, tout en restant très bons dans les autres registres et un peu moins bon dans d'autre. Le Prophet 6 met sur le cul ... dans tous les registres ! Le son est à peine croyable, le moindre son, réglage va sonner direct et cash. Les enveloppes sont ultra punchy et permettent des basses et leads fantastiques, les hard synchro sonnent comme l'ancêtre. Que dire ...

Utilisations:

Basses et kicks : La boucherie. Ca arrache direct, les basses sont d'une efficacité à tomber par terre. Les Kicks tout autant.

Leads : Avec des enveloppes ultra rapide, le mot "Lead" prend tout son sens. Expressivité monstrueuse, la moindre variation sonne avec une présence incomparable.

Pad/clavs : La aussi et dans son registre, le P 6 est inégalable. On attend pas forcément ce genre de synthé sur ce type de son et pourtant il est tout autant magistral que dans les autres. La qualité des enveloppes et des composants discrets aident énormément. Même la moindre "émulation de rhodes" qui sur n'importe quel autre analo sonne pas, sonne super sur le P 6 ...

Nappes : Selon le choix d'enveloppes (rapides ou molles) les nappes du P 6 sont magiques. Grasses épaisses et surtout très typées, elles manquent peut-être un peu de possibilités de modulation, mais la qualité acoustique du son est tellement monstrueuse qu'on s'en fiche complètement. Les PWM du Prophet 6 sont excellentes.

Fx : Exceptionnel aussi comme dans les autres registres.

Comparaison avec d'autres machines (néo analo, VA et Vintages):

Prophet 6 et Prophet 5 : Cf Test.

Prophet 6 et Prophet 08 : Les deux machines ont une identité sonore très différente. Le P 08 a d'avantage de possibilités de modulation et va permettre des nappes plus variées et possède des aigues et hauts médium très jolies qu'on ne trouve pas forcément sur le P 6. A l'inverse, sur le registre du P 6, le P 08 est enterré.
Enveloppes du P 6 bcp plus péchues.

Prophet 6 et Nord lead 3 : Le Nord lead 3 se revendique être le digne successeur numérique du P 5 et donc devrait ressembler très fortement au P 6. Il n'en est rien. Le NL3 est très bon sur la FM et sur certains aspects, mais le P 6 est beaucoup plus chaleureux, touchant ... analogique et organique.

Prophet 6 et Virus TI : Le Virus TI est un formidable couteau suisse qui a des possibilités de synthèse quasi infinies. Mais il sonne "plastique" je trouve ... Le registre du Virus TI est les basses, les leads agressifs etc etc ... Dans ce registre, le P 6 a énormément plus de classe, d'élégance et surtout de tripes. Le Virus TI n'existe pas à coté du Prophet 6 dans son registre qui est pourtant sensé être son registre de prédilection.
Enfin la ou le Virus TI est super chiant à programmer, le Prophet 6 est un vrai régal.

Prophet 6 et un Andromeda : L'identité sonore et l'ergonomie de ces deux machines sont très différentes. Pas du tout la même expérience de programmation. Niveau son, les deux machines sont très complémentaires. L'Andromeda reste une incroyable machine niveau nappes et possède dans ce registre une élégance incomparable.
Enveloppes du P 6 bcp plus péchues.

Prophet 6 et un Oberheim OB-8 : Cf Prophet 08 très proche de l'Oberheim OB 8.

Prophet 6 et un JX 3P (Proche Jupiter 8): Le filtre du JX 3P a une identité très très différente de ceux du Prophet 6. Donc pas vraiment comparable.
Enveloppes du P 6 bcp plus péchues.

Prophet 6 et Little Phatty : Le Prophet 6 surpasse largement le Little Phatty. Le seul intérêt de ce dernier est si l'on veut avoir un son "Moog", passé ce cap, il est enterré par le Prophet 6.

AVIS GLOBAL

Le prix est élevé, mais rapidement on ne regrette pas son achat tellement cette machine est à couper le souffle.

On regrettera peut-être quelques limitations (4 octaves, peu de modulations, pas d'entrées audio, pas de multitimbralité ...) mais tous le reste étant tellement exceptionnel qu'on oubliera très vite ces points. Il sonne moderne, mais aussi vintage, très polyvalent.

L'identité sonore du synthé est très attachantes et la qualité acoustique exceptionnelle. Dès lors que l'on la possibilité d'avoir dans les 3000€ pour investir dans un synthé disponible sur le marché, il n'y a pas d'hésitation à avoir.
Cyril1323/09/2015

L'avis de Cyril13"Un Son Sublime et Inspirant !!!"

Sequential Prophet-6
La première chose qui surprend c'est la finesse des réglages au niveau des potards, je n'avais jamais connu une machine comme ça.

La finition est impeccable, le châssis est robuste et le clavier est un régal, le toucher est parfait.

Le son:
Il est gras, chaud, fin, subtil les possibilités sont énormes !!!
La section oscillateurs est très bien fournie avec les formes d'ondes continues, les paramètres "Pulse Width" (très réussis). Il y a de quoi faire juste avec cette cette section.
Les filtres sont également superbes; le LPF est une merveille et le HPF permet d’affiner la sculpture du son pour limiter les basses quand elles sont trop présentes. Un superbe outil!
Les enveloppes sont très rapide (comparé au P08) et claquent bien, de plus une fonction cachée dans le Polymod permet un peu plus de souplesses pour la rapidité des enveloppes.
Le Polymod vous permettra beaucoup d'expérimentations et vous donnera accès aux sons FM, je continue de découvrir cette fonction jour après jour....
Les effets représentent la cerise sur le gâteau, les BBD et Spring Reverb sont vraiment excellents. Avec les effets le son prendra une autre ampleur....mais sans c'est déjà énorme je vous rassure.

Pour l'édition des sons et la programmation, tout tombe sous le sens, c'est extrêmement intuitif et on se surprend à créer des patchs avec une rapidité déconcertante. Et en plus la fonction "Preset" vous proposera de casser vôtre routine de programmation en vous laissant le son que présente le réglage des potards. Très inspirant pour créer des patchs qui sortent de vos habitudes de programmation.

Pour avoir possédé le "Prophet 08 PE" qui m'a parfaitement contenté, mais auquel il manquait ce petit je ne sais quoi pour s'approcher de son illustre ancêtre; mais après un peu plus d'un mois d'utilisation je peux dire que c'est un merveilleuse machine qui génère un son juste magique! Si vous avez toujours voulu avoir un "Prophet 5", foncez !! C'est une résurrection!