Sequential Circuits Pro-One
+

Sequential Circuits Pro-One

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Pro-One, Clavier synthétiseur analogique de la marque Sequential Circuits.


14 avis d'utilisateurs
Comparateur de prix
Petites annonces

Fiche technique Sequential Circuits Pro-One

  • Fabricant : Sequential Circuits
  • Modèle : Pro-One
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs analogiques
  • Fiche créée le : 13/04/2008
  • Synthétiseur analogique monophonique (synthèse soustractive)
  • Clavier 37 notes
  • Oscillateurs:
    • VCO -A- dent de scie, carré
    • VCO -B- dent de scie, triangle, carré
    • Générateur de bruit blanc
  • LFO : 1 LFO triangle, dent de scie, carré
  • Enveloppes : 2 ADSR, amplificateur et filtre
  • Bloc de modulation
  • Mémoire volatile: 2 séquences de 40 notes au total
  • Arpegiateur: Up - Up/down
  • sortie audio jack mono 6,35
  • entrée audio jack mono 6,35
  • entrée filtre CV In jack mono 6,35
  • Entrées Cv et Gate  jack mono 6,35
  • sorties Cv et gate  jack mono 6,35
  • Année de sortie: 1981, produit à environ 10 000 exemplaires
»

Avis utilisateurs Sequential Circuits Pro-One

Note moyenne :4.6( 4.6/5 sur 14 avis )
 8 avis57 %
 3 avis21 %
 1 avis7 %
Rapport qualité/prix :
coyote1411/02/2017

L'avis de coyote14" Parfait, sauf la fabrication"

Sequential Circuits Pro-One
Je l'ai eu pendant quelques semaines, grâce à un ami qui me l'a prêté pour une session de sampling. Je l'ai donc programmé en long, en large et en travers, et le connais bien désormais: je me permet de donner ce petit avis! (enfin, petit, je me connais...). Il n'y a guère que le séquenceur que je ne commenterai pas, ne m'en étant pas servi.

Le Pro One est un synthé analogique monophonique, et vintage, sans mémoire.

Le Panneau est immédiatement parlant et logiquement organisé: on est immédiatement invité à tripatouiller toutes les commandes, et c'est un délice. Mais, ce qui choque au premier abord, c'est vraiment la fabrication très cheap (panneau en plastique, mal arrimé et souple, flanc en agglo mélaminé, tous les boutons en plastique, qualité du clavier douteuse...). Ce n'est pas juste une impression de qualité, c'est surtout que...ça fait peur. Objectivement, celui-ci, il faut le bichonner. De ce point de vue, ça part mal, mais ce n'est qu'un faux départ, car pour le reste, le Pro One a tout ce que j'aime: un son éblouissant, sans concession, des possibilités poussées en dépit d'une très grande facilité d'utilisation, beaucoup de flexibilité dans les modulations, et donc d'innombrables possibilités. ça sonne gros, nerveux, c'est une vraie teigne...j'ai ADORE!

On commence par 2 oscillateurs, qui ont des formes d'onde cumulable. Autrement dit, en dosant le volume de celles-ci, on sculpte la forme d'onde finale de chaque oscillateur: voilà déjà, d'entrée de jeu, un vaste champs d'exploration. La plage fréquentielle est très large (plus que sur un Minimoog), et j'ai pu le sampler sur une étendue de 88 notes sans problème. Chaque oscillateur possède une onde carrée avec PWM, et les oscillateurs sont synchronisables. Cette synchro est d'ailleurs magnifique, l'une des meilleures que j'ai pu entrevoir.

Comme tout bon synthé qui se respecte, l'oscillateur 2 peut être transformé en LFO, avec un mode "low" et un suivi du clavier débrayable. On verra à quoi cela peut servir quand on parlera des modulations.

La section mixer sert à mélanger les 2 oscillos, mais aussi le bruit blanc qui, curieusement, est tout chétif. Je ne sais pas si le mien avait un problème, mais il était très très effacé...Etrange.

Un Glide (avec 2 modes: auto et normal) est de la partie, rien de spécial à signaler, il fonctionne parfaitement bien.

Le filtre est super cool: très musical, puissant, pouvant aller jusqu'à l'auto-oscillation d'une façon plus ou moins maîtrisée, mais il est à noter que le son perd en puissance quand la résonance est poussée à fond, surtout dans les aigus. On peut toutefois faire des sub très corrects en auto-oscillation, c'est intéressant notamment car l'absence d'un sub-oscillateur est comblée par cette capacité à auto-osciller et le fait que le cutoff puisse être suivi par le clavier. Pas de fausse note dans cette section.

Le bijou de ce synthé, ce sont les enveloppes: elles ne sont malheureusement pas inversables (le modulation n'est que positive), et c'est dommage, car pour le reste, leur réponse est juste: incroyable! Pourquoi? La plage de réglage est très large, et la réponse des paramètres est extrême, et exponentielle: on passe, en tournant légèrement le potard, d'une enveloppe normale à un superbe CLIC, elles sont rapides comme pas possible. Je pense que c'est tout à fait comparable au Minimoog, vraiment. Du coup, les leads, les basses sont absolument destructeurs, le son est très franc, c'est très surprenant. Et cela sur chacune des enveloppes ADSR (filtre et VCA). Quand on sait que le Pro One est conçu autour de chips Curtis, cet instrument fait la démonstration que le composant de base n'est qu'une brique d'un édifice sonore, la mise en oeuvre participe au moins autant sur le résultat final!

Une entrée audio est de la partie, et un mode "Hold" est présent (appelé Drone), permettant de traiter des sources externes. Je n'ai pas eu le temps de faire de tests sur ce sujet, je regrette juste qu'il n'y ait pas de suiveur d'enveloppe comme sur le Roland SH1.

Passons au LFO: là encore, c'est très bête et génial: on peut cumuler 3 formes d'onde, et ça démultiplie les possibilités. A nous les modulations cycliques avec des ondes complexes. Ce LFO monte assez haut, je n'ai pas mesuré mais on est à coup sûr dans les fréquences audio. Là aussi, pas de compromis. L'arpégiateur n'a que 2 modes (Up, et Up&Down), mais cela est compensé par la présence d'un séquenceur qui permet de faire ce qu'on veut. L'idée géniale de ce synthé, c'est que la vitesse de l'arpégiateur est fixée par...celle du LFO! Et donc, on a un LFO toujours synchro à l'arpégiateur, ce qui est un must pour les séquences hallucinées! Avec cette partie là de l'instrument, je peux vous assurer que je me suis amusé quelques soirées...

Comme indiqué au début de cet avis, le clavier est vraiment mauvais: bruyant, pas agréable. Il n'y a que le Polyvoks qui fait pire. Peu réputé pour sa fiabilité, celui de mon modèle fonctionnait pourtant parfaitement, à défaut d'être agréable. On salue la présence d'une connectique CV/Gate en Volt/Octave (Moog, Roland...) qui permet de piloter le Pro One comme un expandeur.

Finissons en beauté, voulez-vous? La matrice de modulation, pourtant analogique, est juste la meilleure que j'ai pu trouvée sur un synthé mono analogique. Pourquoi? Parce que: choix judicieux des sources et des destinations, chaque source est dosable individuellement, et on peut doser chaque source par la molette de modulation.

Les sources: enveloppe du filtre, 2nd oscillateur et LFO. Les destinations: la fréquence de chacun des oscillateurs (donc FM possible quand la source est l'oscillateur 2, ou LFO supplémentaire quand celui-ci est réglé sur Low), la PWM de chacun des oscillateurs, et le filtre. Si vous êtes attentifs, vous pourrez vous apercevoir que l'oscillateur 2 est donc modulable par...lui même! Et que le filtre peut être modulé 2 fois par la même enveloppe, par exemple. On aurait pu imaginer que la vitesse du LFO soit elle-même modulable (par une enveloppe, par exemple), mais ne chipotons pas.

A l'usage, régler les sources sur Wheel permet d'enclencher progressivement les modulations avec la molette, ou bien on permet de déclencher une modulation en tout (Direct) ou rien (Off). Les résultats sont au rendez vous: un son sage quand la molette est à zéro de transforme en déluge quand on l'augmente!

Le Pro One peut donc faire énormément de choses, des sons doux et flutés (qu'il est tout à fait capable de faire), aux leads synchro déjanté, des sons arpégés hallucinés, et crépitements des enveloppes qui sont vraiment assassines. Ici, tout est au service du son, pour de bon, et sans concession. Les plages de réglages sont vastes, et l'instrument est facile à faire partir en vrille...J'adore!

Si seulement Dave avait bien voulu soigner la construction...on sent qu'avec le Pro One, la pression des Japonais (et leur prix...) a poussé à des concessions de taille sur le qualité de la fabrication, mais pas sur le son.

Un magnifique analo, bien vintage, avec un son costaud comme un roc, qui ne sera pas du tout ridicule à côté d'un Minimoog ou d'un Odyssey, avec qui il partage une forme d'élite sonore à défaut d'en partager la couleur.

EDIT 26/03/2017: j'ai fini par en choper un, n° de série 8000 et des bananes: 2 choses à modifier dans l'avis:
- le clavier du mien est nettement meilleur. Il y a donc eu plusieurs séries, manifestement.
- le bruit blanc sur le mien n'est pas fantomatique, il est bien présent, affirmé, pas de problème. Mon exemplaire de prêt avait donc bien un problème.
- j'ai oublié de dire qu'il n'a pas de sortie casque dédiée, mais on peut brancher un casque sur la sortie audio principale (ça ne sort pas bien fort...)
»
choquette25/09/2013

L'avis de choquette" toujours un des meilleurs mono du marché ! "

Sequential Circuits Pro-One
le mien a malheureusement le clavier à membrane totalement injouable ( à remplacer par un type J-wire )
pour ceux qui connaissent déjà le SH-101 , la partie contrôle numérique ( séquenceur , arpegiateur ) est identique , il lui manque juste les slide du séquenceur du 101

connectique : Stereo OUT ; CV gate in et out ; Filter CV in, Audio IN

UTILISATION

Le deuxième oscillateur qui peut se transformer en un second LFO ( switch Lo-Freq ) super complet : formes d'ondes empilables, carré avec PWM... sinon en restant en frequence audio il permet de faire de la FM (linéaire ),l' audio modulation du filtre , des effets genre Ring-modulation.... les sons utilisant la Synchro des VCO sont vraiment monstrueux (la spécialité du Pro-5 ).
le filtre est de type résonant et non colorant, mais vraiment la résonnance monte deux fois plus haut que la plupart des synthés elle auto oscille dès la moitié de la course du potard, la fréquence de coupure du filtre ( cut-off ) monte elle aussi très très haut, ce qui lui permet dans certains cas de sonner comme un HPF ou BPF
la matrice de modulation a deux slots: une directe et une qui passe par la roue de modulation ( modwheel ) mais on peut doser et les empiler les différentes modulations par ex envoyer 2 fois l' enveloppe sur le filtre !

maintenant passons en revue les quelques défauts :
le pitch bender est tout de même assez faible de conception: pas de retour au centre automatique, juste un clic au milieu .
augmenter la résonance du filtre fait baisser le volume ( ça c'est la topologie du filtre: on n'y peut rien )
LFO un peu limité: pas de delay ( Lag ) , pas de S/H , LFO qui ne monte pas dans les fréquences audio ( dommage c'est un CEM 3340 là aussi donc il doit être possible de le transformer assez facilement en un 3eme VCO), mais 3 formes d' ondes empilables ( triangle, square, saw ) !



SONORITÉS

les sons couvrent une palette très vaste ,j' arrive à le faire sonner comme un minimoog, parfois comme un SH-101, les aigus peuvent etre cristallins comme sur un prophet 5, ou ultra agressif, le vrai + : la rapidité des enveloppes ( il y a que sur du modulaire qu'on puisse faire mieux),sinon par rapport à un autre synthé équipé du VCF CEM3320 il a été rajouté un circuit d' hyper résonance (une deuxième boucle de feedback ) il y a aussi une modification par rapport au montage standard du CEM3320 pour permettre à la fréquence de coupure de descendre un octave plus bas.
les résultats obtenus avec des VCOs CEM 3340 eux aussi dépendent largement de la façon dont ils sont implémentés, ,j'étais surpris de voir qu'il est utilisé des AOP assez cheap pour l' époque (LM348 il me semble ) mais ce sont eux qui donnent cette pèche, cette agressivité incroyable , le seul mono que je connaisse qui a plus de patate est le RSF KOBOL, les seuls a faire jeu égal : minimoog et Roland SH-2

AVIS GLOBAL

bien que son son ne correspond pas exactement avec ma musique ( plutôt Roland et Korg ) je n' arrive pas à m' en séparer, à chaque fois que je l' allume paf je tombe sur des sons complètement dingues (parfait pour de la Drum'n'bass bien dark, du break-core....) ou alors je tombe direct sur des sons classieux ( la techno/electro de Detroit ) des leads bien funky et "chauds", ou alors des sons "froids "et électroniques, en gros impossible de savoir ou on va atterrir c'est ce qui fait son charme.
»
troust07/08/2013

L'avis de troust" PRO-ONE, Mythique mais fragile!!"

Sequential Circuits Pro-One
Les caractéristiques: se référer à la rubrique info Audiofanzine du Pro-One, elle est très bien faite et bien expliquée.
En résumé c'est un mono analo de 1981, le mien porte le Numéro de série 7929, ce qui signifie que son clavier est le bon !!!(J-wire), sachant que les 1er modèles jusqu'à 1500 étaient dotés d'un clavier à membrane.
Ce synthé est simple de conception mais assez fragile de construction.
Une carte mère sur laquelle sont soudées tous les composants ainsi que toutes les fonctions (potars, switch, connectique etc.)
Cette carte est fixée à une coque en ABS vissée sur un socle métallique.
Le tout est ornementé de deux flancs en bois de faible épaisseur.


UTILISATION

Comme précisé plus haut, la configuration est simple, un bouton , une fonction comme c'est de coutume sur un analogique de cette époque.
Le manuel en anglais est très succinct. Mais il n'est pas nécessaire si l'on maîtrise bien l'utilisation de ce type de synthé.
J'apprécie l'utilisation des deux VCO toute à fait indépendante, contrairement à d'autres synthés ou le VCO 1 est le maître et le VCO 2 vient s'aligner ou pas.
Les formes d'ondes peuvent être cumulées (utiliser un triangle avec une dent de scie ou un carré en même temps)
L'utilsation des filtres est un régal.

SONORITÉS

Je l'utilise surtout en séquence, ligne de basse quelque fois en liaison avec mon petit Moog Rogue.
Une autre utilisation: branché sur un séquenceur externe (Roland CSQ100) il s'avère intéressant car on peut cumuler la séquence du CSQ100 pilotant le Pro-One, avec l' arpégiateur interne du Pro-One.
Il m'arrive parfois de bloquer les touches en hold du Pro-One afin de pouvoir modifier une séquence en cours.
Exemple: si vous créer une séquence de 24 notes sur le CSQ100 pilotant le Pro-One, il vous suffit de créer un arpège de 4 notes sur le Pro-One, et vous obtenez une nouvelle séquence bien synchro.
L'idéal serait de créer une petite vidéo pour expliquer le tout....
Cette fonction est impossible entre les séquenceur et arpégiateur internes du Pro-One ensembles.
Pas de synchro Midi, il n'en a pas, donc enregistrement des séquences en wav pour insertion dans les compos.

AVIS GLOBAL

Je l'ai depuis 1988, suite à un échange avec un séquenceur ROLAND CSQ100, contre mes Korg MS20 et SQ10.
Le PRO-ONE correspond mieux à ce que je recherche n'étant pas très attiré par la recherche sonore et les patches genre semi-modulaire qu'est le MS20.
Je garde mon PRO-One jusqu'à nouvel ordre on ne sait jamais.
Sa mise en service demande tout de même un bon 1/4 d'heure d'attente avant d'être pleinement exploitable, stabilité des VCO oblige.
C'est un vieux pépère de plus de 30 ans.
Lors de son arrivé dans mon set d'instruments après l'échange, ce brave synthé a été exploité de manière assez modérée, avec des périodes assez prolongées de non utilisation. Son clavier ne connait pas encore de graves soucis, les bushings (genre de tampons caoutchouc amortissant chaque touche) sont encore convenables
J'aurais souhaité connaître son historique de la part de son ancien propriétaire.
»
petitsynthe27/09/2012

L'avis de petitsynthe" QUEL GRAIN ! UN REGAL POUR LES OREILLES !"

Sequential Circuits Pro-One
Comme la plupart des Pro one, le mien a un problème de clavier : certaines touches sont décalées en hauteur. c'est un problème connu dû à la qualité médiocre des bushings situés sous les touches.

Pour y remédier, il faudra soit un kit Kenton Pro-solo pour le contrôler en MIDI https://fr.audiofanzine.com/interface-midi/kenton/PRO-solo-MK-II/ , soit le (faire ?) réparer comme c'est indiqué sur cette page : http://electrolog.free.fr/

Le Pro one est en fait un Prophet 5 monophonique et sans mémoire mais avec un arpégiateur et un séquenceur 40 notes (2 morceaux en mémoire).

Le grain est légerement différent du Prophet 5 (meilleur pour les sons de basse d'après ceux qui possèdent les 2 mais je n'ai pas pu vérifier).



UTILISATION

Simple car un bouton = une fonction mais les possibilités de modulations de la machine sont très puissantes (section "modulation" à gauche du panneau de contrôle)

SONORITÉS

... par rapport à mon Moog little Phatty qui possède aussi un son gros et assez gras mais sans le coté "sale" et les oscillateurs qui "driftent" du Pro one : bien qu'ayant un grain intérressant, le Moog est je trouve moins vivant (mais je le garde, hein !).

J'en profite pour vous donner le lien d'une démo où l'on entends bien son grain particulier :


Pour ceux qui voudraient regarder du coté du virtuel, il existe une imitation qui parait-il est très bonne : http://www.vintagesynth.com/sci/pro1.php

Mais rien à faire pour moi, je préfèrerai toujours le vrai à l'imitation, même bien faite (ok, il n'y a pas à attendre pour le dénicher, ce n'est pas le même prix et c'est certainement plus pratique, etc ... c'est vous qui voyez...) : de toute façon l'utilisation d'un ordinateur pour faire de la musique ne me convient plus depuis longtemps, ça me "déconcentre" et c'est un outil de travail pour moi (toute la journée).

Pour en revenir au sujet, je voudrais dire que suis vraiment épaté par le filtre, sa résonance et surtout par les enveloppes qui sont les plus rapide que j'ai eu dans un synthé !

Les exemples connus de chansons utilisant cette machine sont - "don't go" de Yazoo (1982) pour la plupart des sons et - "a flash in the night" de Secret service (1981): il excellera donc tout particulièrement dans les styles synth-pop du début des années 80 puisqu'il à été beaucoup utilisé à cette époque.

Cette vidéo montre bien les possibilités de la bête :https://www.synthtopia.com/content/2012/08/15/the-sequential-circuits-pro-one-synthesizer/

Ecoutez sur ce site ( https://www.unease.se/proone.htm ) le petit extrait du titre de Yazoo recréé avec le Pro one :

https://www.unease.se/mp3/Unease-Dont_Go_replica.mp3

Les sons de "Don't go", c'est sûr, c'est bien lui !

De même, certains sons me font irrésistiblement penser au premier album de Depeche mode "Speak & spell" (1981), bien qu'il n'ait pas été utilisé.

Mais il est certain que l'on peut faire des titres plus beaucoup plus "funky" ou electro "moderne" tant il est versatile (en grande partie grâce aux modulations très puissantes).



AVIS GLOBAL

Mon achat est récent mais je suis persuadé que je vais le garder très longtemps (combien de machines ai-je revendu pour les regretter par la suite comme par exemple le fameux Jupiter 8 aujourd'hui surcôté ? mais bon, c'était aussi pour une question de sous à l'époque : pour acheter une nouvelle machine, il fallait bien en revendre une).

Je pense qu'au niveau du son (mais pas de la fabrication !), il est dans le trio de tête des synthés monophoniques, Minimoog en tête.

Mais contrairement au Moog, il à une côte d'occasion relativement raisonnable (pour combien de temps ? chut !!).

Et que dire si l'on le compare à la côte actuelle de 900-1000 € d'un Korg MS-10 !

Ce petit synthé ;-) n'est en fait pas si évident que ça à dénicher d'occase (même si 10000 exemplaires ont été fabriqués).

Un article intéressant à télécharger (page 59) : http://www.cem3374.com/docs/SynthStory1.pdf

(Cadeau bonus : http://www.cem3374.com/docs/SyntheStory2.pdf ) ;

Un mot pour résumer ce que j'en pense ? :

"MIAM !!!!"

EDIT Décembre 2014 : Je confirme, c'est devenu mon synthé analogique préféré au niveau du son: grain/patate analogique incroyable, enveloppes "de la mort qui tue", etc... : si j'ose dire, il sonne plus vintage que d'autres vintages et dans ce sens c'est le son que je recherchais : il est donc absolument parfait (pour moi) ! Un des rares analo où l'on entends vraiment la différence avec un VST, même un très bon. Je n'ai d'ailleurs pas pu résister à l'utiliser dans ma cover de Yazoo (synthé basse, arpèges et fx) :
»

News Sequential Circuits Pro-One

Sean Wolcott lance SynthPatch sur iOS

Sean Wolcott lance SynthPatch sur iOS

Publiée le 26/03/18
Vous avez un synthé Minimoog, SH-101 ou Pro-One, et un dispositif iOS et souhaitez créer des patches ? Voici SynthPatch.

Tutoriels et astuces Sequential Circuits Pro-One

Trouver une housse pour PRO-ONE

4 Publié le 24/04/13
La housse du MOOG Little Phatty https://fr.audiofanzine.com/autre-housse-sac/moog-music/housse-little-phatty/s'adapte parfaitement au PRO-ONE. ...bon à savoir si vous cherchez à transporter ou prot...

Images Sequential Circuits Pro-One

  • Sequential Circuits Pro-One
  • Sequential Circuits Pro-One
  • Sequential Circuits Pro-One
  • Sequential Circuits Pro-One

Vidéos Sequential Circuits Pro-One

Manuels et autres fichiers Sequential Circuits Pro-One

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : pro one, proone, pro 1

Forums - Sequential Circuits Pro-One

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.