stefmun 12/04/2020

Roland Jupiter-X : l'avis de stefmun

« Très bon synthé VA »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Avant de commencer, une précision : dès réception il est utilisé avec son firmware 1.20, donc aucun retour utilisateur à donner sur les versions précédentes.

Après avoir lu les pages du forum https://fr.audiofanzine.com/synthe-modelisation/roland/jupiter-x/forums/t.696877,commentaires-sur-la-news-le-roland-jupiter-revient-dans-deux-versions-ultra-va.html, et le but premier étant de trouver un remplaçant pour mon V-Synth, je passe commande et il arrive rapidement, il était disponible à ce moment là. Le V-Synth était un bon synthé, mais qui demandait énormément de temps pour apprendre à l’exploiter pleinement pour l’édition. Une des conditions pour le remplacer était d’avoir un clavier 5 octaves, n’ayant que ce clavier pour jouer avec un Integra-7 et Cubase, le Jupiter-Xm ne convenait donc pas.

Tout d’abord, à l’ouverture de la boite, on a le câble d’alimentation, et le manuel de l’utilisateur en plusieurs langues, et ce n’est pas la dernière version qui est disponible en pdf sur le site de Roland. On aurait aimé avoir le manuel de référence, mais disponible uniquement en anglais en pdf sur le site https://www.roland.com/global/support/by_product/jupiter-x/owners_manuals/.

Ensuite, parlons de la robustesse de l’ensemble. C’est du solide, avec des tôles en aluminium dépoli sur les côtés, et une tôle pliée pour la façade regroupant les commandes et les prises à l’arrière. Le dessous est également en tôle. Les 17kg sont bien là. Seuls les 2 petits morceaux de part et d’autre du clavier sont en plastique. Les potentiomètres sont en métal, mais les Sliders, le Pitch Bend et les Wheels sont en plastique. De chaque côté des 2 Wheels, on a un jour et voit clairement le fond de la carcasse et une carte électronique, donc attention à la poussière ! Le Pitch Bend est ouvert (voir photo), on voit à travers, effet de style? Les petits poussoirs sont les mêmes que le V-Synth, et je n’ai jamais eu de soucis avec. Les gros poussoirs pour la sélection des scènes, modèles, parties, effets, on l’air d’être solides, on peut régler leur luminosité et leurs couleurs.

Pour les raccordements, un élément est un peu gênant : tous les connecteurs à l’arrière ne sortent pas à l’horizontale mais sont inclinés vers le haut, même celui du câble d’alimentation.

Avec ce Jupiter-X, les créations/modifications de son se font rapidement, car quasiment tous les paramètres sont disponibles sans passer par le (petit) écran. Je dis quasiment tous, car par exemple, pour un son de Jupiter-8, nous devons passer par l’écran pour envoyer le LFO vers l’OSC. 1, vers l’OSC. 2, ou vers les 2. Plus gênant, toujours en mode Jupiter-8, on n’a pas en façade le réglage de mode du PW (LFO, manuel ou ENV), et la valeur de ce réglage se fait également sur l’écran.

Beaucoup d’avis critiquent la petite taille de l’écran, c’est effectivement un peu léger, mais on ne s’en sert pas en permanence, et il est assez lisible, même déporté à gauche. De plus, le X dispose de l’afficheur digital LED au centre, ce qui aide pour la sélection des scènes et des sons, et il dispose de commandes directes en façade plus nombreuses que le Xm.

Deux raccourcis sont à connaître pour avoir les valeurs de réglage des boutons physiques, sans modifier le son. Le premier est “Shift” + une touche, un potentiomètre, un Wheel, un Slider… et cela amène le petit écran sur la page, plus précisément sur la case indiquant la valeur du réglage. Le deuxième est “Exit” + le bouton, et les 2 écrans affichent la valeur du réglage, mais sans aller sur la page du réglage.

Avec les 4 modèles Jupiter, Juno, JX et SH, l’édition est assez simple. Cependant, pour les modèles XV, RD et Jupiter-X, bon courage, car nous avons une quantité énorme de paramètres disponibles, et le temps pour tous les assimiler reviendrait à replonger quasiment dans l’édition avec le V-Synth ! De base les sons du XV sont nombreux, comme les sons propres au Jupiter-X, donc il reste encore de l’écoute à prévoir, mais pas trop d’édition j’espère :facepalm:. Ces deux derniers, ainsi que le modèle RD, utilisent 1 à 4 oscillateurs ou sons PCM.

Pour aider à l’édition, on a sur iPad le Layout “Jupiter Xm Manager” (gratuit) très bien fait pour Midi Designer Pro 2 (payant), qui fonctionne aussi avec le X. Ce Layout (version 1.30) permet maintenant, pour chaque modèle de synthé Jupiter, Juno, JX et SH, d’avoir sur le même écran tous les réglages de Tone. Deux autres Layouts sont disponibles, un pour éditer tous les paramètres des autres modèles “Zen-Core Editor”, et un pour le jeu pur “Jupiter XMix” (réglage des volumes des parties entre autres).

Quand la création et/ou la modification d’un Tone sont terminées, on le stocke en Tone User. Les Tones User sont au départ uniquement des modèles Jupiter-8. Pour en enregistrer sous un autre modèle, on doit partir d’un Tone existant (Juno, JX, SH…), on peut l’initialiser pour partir de zéro sous ce modèle, et au moment de l’enregistrer, il propose directement un emplacement libre de Tone User. Ce Tone enregistré devient au final un Tone du modèle sélectionné pour la création.

Le Midi, utilisé ici en USB sur PC Windows 10 avec Cubase : fonctionnement direct sans installation manuelle de driver, et latence faible. Détail important, le canal Midi est maintenant assignable à chaque partie du Jupiter-X, et on peut même assigner le même Canal à 2 parties, pour jouer 2 sons en même temps depuis le séquenceur. A priori ce n’était pas possible sur les anciennes versions du Firmware. Enfin, le Midi Bluetooth, pour la liaison à l’iPad, fonctionne sans souci.

Bon, assez de détails techniques, parlons du son : c’est énorme. Mon Juno-106 a été revendu pour la comparaison directe, mais on a l’impression d’y être. En fait le son est bon pour tous les modèles, même sans ajouter d’effet. Juste un petit regret sur le modèle RD, le piano est trop éloigné de la réalité, mais pour ces instruments “Classiques”, rien de tel qu’un son SuperNatural. On peut produire avec ce Jupiter-X tous les styles de musique : Années 80, Techno, Hip-Hop, Rock… Les sons de guitare avec distorsion sont bons, les basses de synthé sonnent bien, et les sons originaux des modèles sont quasiment tous nickel. Ensuite le choix des effets est très étendu, nous devrons passer du temps pour tout tester, mais le rendu des premiers testés est excellent.

L’arpégiateur est complet, il dispose d’un grand nombre de configurations, mais je ne m’en sers pas beaucoup, j’utilise surtout Cubase.

Au niveau du fonctionnement général, j’ai eu 3 fois un bug en édition de Tone, erreur “Buffer“. Je l’ai eu 2 fois en modifiant le son sur le synthé, 1 fois depuis l’appli iPad, et j’ai été obligé de le redémarrer. Lors d’un des 3 plantages, il ne s’est pas éteint en appuyant sur le bouton marche-arrêt, j’ai dû le débrancher. En mode jeu, je n’ai jamais eu de bug.

Comme beaucoup j’espère que d’autres modèles seront ajoutés, il reste de la place sur la façade :clin:. Le marquage des 6 premiers est fait par un autocollant et non sérigraphié.

Voilà, j’espère que cet avis vous sera utile, si vous hésitiez encore vous pouvez y aller c’est une belle machine, un achat qu’on ne regrette pas.

Désolé de ne pas comparer plus en profondeur avec le Xm, je n’en n’ai pas sous la main, et en ce moment les vendeurs sont fermés. Une fois que nous pourrons bouger facilement, si un possesseur de Xm sur Nancy veut comparer je suis preneur. Pour plus de précisions sur certains points, vous pouvez me contacter en MP.

Prenez soin de vous en ces temps difficiles.

Photos liées à cet avis

photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo