Lennon Mercury 23/01/2017

Roland SYSTEM-8 : l'avis de Lennon Mercury

« Le gros son Roland dans un synthé 4 en 1 »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Heureux possesseur du System 8 que j'ai acheté quasiment à sa sortie, je poste un premier avis après deux mois d'utilisation.

D'abord quelques détails techniques :
- clavier 4 octaves avec touches de taille normale et un très bon toucher ; pour avoir eu quelques autres claviers Roland ces dernières années, dont le FA06, le Jupiter 50, le V-Synth, le VP550 et le JD XI, celui du System 8 est dans le haut du panier ;
- il pèse à peine 6kg, mais les potards et les boutons sont très solides, et le synthé dans sa globalité semble très solide ;
- livré de base avec le Model System 8 et le plug Jupiter 8 ; le plug Juno 106 est disponible depuis Noël en téléchargeant la dernière mise à jour, et le 4e emplacement peut contenir un autre plug téléchargeable sur le site de Roland (pour 75 € le plug) ;
- chaque plug peut contenir 64 patches, tous réinscriptibles ;
- un excellent vocoder (mais pas d'entrée XLR : entrée jack classique) ;
- un séquenceur avec 16 pads, utilisables en enregistrement temps réel ou pas à pas ("TR-like"), sur 64 pas maximum (2 x 64 en mode performance) ;
- un arpégiateur très basique sur 2 octaves maximum
- polyphonie maximum : 8 voix (4 x 2 en mode performance) ; précision : sur les plugs monophoniques tels que le SH101, il est impossible de jouer en polyphonie :);
- enfin la surface du clavier est lisse et uniforme, toute en alu (contrairement au JD Xi/JD XA et FA06/FA08), avec une belle sérigraphie blanche ; le clavier est plutôt beau quand il est éteint (pour ceux qui n'aiment pas le vert !).

Les sons d'usine sont du classique de chez Roland. L'édition est ultra simple puisque tout est à portée de main, et on peut créer des sons très rapidement. Pour sculpter son propre son, on peut partir soit d'un preset, soit de rien, soit du "son de base" du System 8 (qui sonne comme un jeu 8-bit). La recherche sonore est très ludique sur ce clavier et on peut vraiment créer tous types de sons, leads punchy, basses bien grasses, nappes planantes, cuivres à la Jump, cordes façon Vangelis ou Jarre période Oxygène, etc. Le fait d'avoir 4 types de synthés différents dans une même machine est vraiment sympa et augmente le plaisir et la créativité, surtout qu'en mode performance on peut combiner 2 sons de plugs différents. En mode performance on peut jouer en split (en choisissant son point de split) ou en couche.
Quoi qu'il en soit, le son qui sort du System 8 a une très grosse patate. Quand j'ai posé mes doigts dessus dans le magasin, dès la première note j'ai été impressionné par sa chaleur, ça faisait longtemps que cela ne m'était pas arrivé.

Concernant les leds vertes, on a le choix de les conserver telles quelles, d'atténuer leur luminosité ou de les éteindre complètement. Contrairement à ce que d'aucuns pourraient penser, elles ont une grande utilité : les leds allumées indiquent quels potards et faders on peut utiliser :
- sur le System-8, toutes les leds sont allumées ;
- sur le Jupiter 8 et le Juno 106, quasiment toutes le sont aussi ;
- sur le SH101 par contre, il y en a beaucoup moins, notamment celles du 2e oscillateur puisque le modèle original n'en avait qu'un. Cela évite de tourner certains potards pour rien.

Au niveau des paramètres d'édition, tout est en façade et c'est très complet. Sans rentrer dans les détails, on trouve notamment 2 oscillateurs plus un 3e qui peut faire office de Sub Osc, 1 LFO, 1 filtre, et on peut assigner 1 effet (distorsion/saturation/métal/fuzz/crusher/phaser) avec 1 delay/chorus et 1 reverb.

Conclusion
Le System 8 est un synthé sympa et ludique ; son édition est simple pour des gens comme moi qui ne sont pas des "sound designers" et on ressent un vrai plaisir à jouer dessus.
Il a bien sûr quelques défauts :
- polyphonie limitée en mode performance : si on joue un son mono à gauche et un poly à droite, on reste limité à 4 voix par partie au lieu de 1/7 ;
- peu de mémoires (256 en tout pour 4 Models) ;
- pas d'entrée XLR pour le micro ;
- quand on enregistre une performance, les réglages des patchs ne sont pas sauvegardés, sauf si on sauvegarde aussi les patchs.

Néanmoins, pour ceux qui comme moi sont réfractaires à la MAO et n'ont pas les moyens de posséder un Jupiter 8, un Juno 106 et un SH, ou qui ne veulent pas investir dans la gamme Boutique, le System 8 est un excellent VA avec une grosse patate. C'est un synthé 4 en 1, et même 6 en 1 si on prend un compte son séquenceur 2 x 64 pas et son très bon vocoder.

Je rêve à présent d'un plug VP330 (pourquoi pas puisqu'il existe en version Boutique) pour le compléter. En tout cas, un synthé que j'adore et que je garderai longtemps pour le plaisir de jouer et de créer.