Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google

Acheter neuf Arturia MicroFreak

  • Audiosolutions En stock / NC 315,00 €
  • Centre Chopin En stock / Livré en 24h 319,00 €
  • Energyson En stock / Livré en 72h 319,00 €
  • Global Audio Store En stock / Livré en 24h 324,00 €
  • Amazon.fr En stock / Livré en 24h 329,00 €

Annonces Arturia MicroFreak

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

test

News

Images

Vidéos

Avis

Note moyenne :
( 3.7/5 sur 10 avis )
3 avis
30 %
3 avis
30 %
2 avis
20 %
2 avis
20 %
Donner un avis
le_primatele_primate

Presque génial... mais un peu frustrant et décevant coté synthèse

Arturia MicroFreakPublié le 16/01/22 à 21:54
Cet engin est une grosse déception, bien qu'il parte de plusieurs idées géniales. Plusieurs idées, trop d'idées en trop peu de temps.
A moitié réussi, à moitié loupé.

On commence par le pire.

AVERTISSEMENT :
Je vais pas être très tendre dans ce review mais sachez que ce n'est qu'une histoire de goût, de ressenti, d'émotion et ça n'engage que moi, je suis ravi de savoir que d'autres utilisateurs penseront le contraire de certaines choses. Donc Arturia, désolé et ... amitiés, au plaisir de vous servir un jour.
Je précise aussi: je suis plutôt porté sur la recherche sonore de basses percussives, je fais pas trop de mélodies ou d'accord, donc ça doit influencer mon jugement.
Pour attenuer...…
Lire la suite
Cet engin est une grosse déception, bien qu'il parte de plusieurs idées géniales. Plusieurs idées, trop d'idées en trop peu de temps.
A moitié réussi, à moitié loupé.

On commence par le pire.

AVERTISSEMENT :
Je vais pas être très tendre dans ce review mais sachez que ce n'est qu'une histoire de goût, de ressenti, d'émotion et ça n'engage que moi, je suis ravi de savoir que d'autres utilisateurs penseront le contraire de certaines choses. Donc Arturia, désolé et ... amitiés, au plaisir de vous servir un jour.
Je précise aussi: je suis plutôt porté sur la recherche sonore de basses percussives, je fais pas trop de mélodies ou d'accord, donc ça doit influencer mon jugement.
Pour attenuer mon avis imaginez la voix de Sheldon dans Big Band Theory, ça passera crème.

Tout d'abord je trouve qu'il sonne comme un plugin VST sans âme, stérile, froid, un peu sans vie dans les aigus, même le filtre analogique sonne moins bien que certains VST. Trop droit, trop propre : du Arturia. Je dis ça car j'ai eu le même feeling après avoir joué avec le Minibrute ("quoi, c'est un synthé analo, ça ? ce truc un peu sans vie qui sonne agressif et droit, encore plus droit, froid et sec qu'un DX7 mkII - Je dis ça car je préfère le son du MK1 - et en beaucoup moins interéssant en terme de timbres et d'envelloppes ?", presque aussi froid et sec que le mistral)
Je dis ça d'un point de vue global : le moteur sonore de la machine. Car en soi on peut arriver à des resultats avec un caractère dingue, des glitches incroyables, des trucs crades, tarés, innatendus ,mais ça sonnera toujours, on ne sait pas pourquoi, gentil, soft, rangé, lisse, discret, sec... pouic, pouet, grrr... graou.


Bon on arrête de beatcher ? Non c'est pas fini.
Cher Arturia, déjà le look de vos machines, faut arrêter, ces trucs ala steampunk / ordi de gamer sur les bords, c'est pas possible. J'ai même un ami qui s'est moqué de moi après que je l'aie acheté et j'ai beaucoup cherché à me justifier.
Arturia devrait en prendre de la graine, pour moi ces look, ça m'évoque le mauvais goût à la française qui veut faire classe, mais fait déjà ringuardos. C'est valable pour quasi toutes leur machines sauf peut être leur beatstep keystep, plutôt jolis et plus sobres.
Bon en même temps je suis très difficile, et même d'autres constructeurs, qui abusent de ces leds atroces sapin de noel avec mille couleur flashy qui vont pas ensembles et qui ressemblent à un ordi de gamer, berk, mais beeeeeerk.
Et là c'est petits motifs déssinés sur le clavier, j'ai juste la nausée. Les boutons sont bien, hein, bon toucher et tout mais je sais pas j'aime pas leur look et ce bleu de la coque d'en parlons pas, j'ai honte !

J'ai pris le risque d'acheter ce synthé pour ses capacités (et je l'ai surestimé), sa diversité de types de synthèse (et je me suis un peu trompé), sa matrice de modulation, mais je pouvais pas le piffrer visuellement, et ça fait partie des raisons pour lesquelles je l'ai revendu, ça me coupait malibido.

Cela, dit, le clavier tactile, je pensais qu'il allait m'horrifier, mais en fait je l'ai trouvé extra. Je le conseillerais pas pour du live, mais pour tripoter en studio, effleurer ses touches en cherchant des idées, il est vraiment pertinent pour ça, parfait dans son rôle et le rapport effleurage / inspiration est vraiment intelligent, bien vu Arturia ! Je sais pas si le concept et réfléchi comme ça, mais le résultat est bien là.

Les boutons sont très cool, l'écran un peu trop minus, mais allez, on va pas chipoter. Niveau stockage c'est parfait, y'a de la place pour les idées, c'est confort. Le logiciel de management est bien, la posssibilité de gérer les courbes d'envelloppe : un gros plus, c'est bien fait aussi.

Pour ceux qui aiment pas trop programmer les synthés, et qui font des choses plutôt mélodiques, les presets sont assez bien foutus, surtout ceux pour faire des trucs mélodiques, des accords, ou pour les choses plus expé / rythmiques / simili-modulaires. On est vite surpris à inventer des riffs cools, des trucs à la boards of canada, on dirait que la moindre improvisation donne un truc interessant, nous pousse à écrire, à inventer des chansons, des trucs mélodiques, qui peuvent se révéler parfois nostalgiques, touchants, et ça, ça va plaire à beaucoup de monde, c'est un des gros avantages de ce synthés, c'est inexplicable.


La grosse déception réside surtout ici : Arturia nous offre une bonne dizaine de types de synthèse, tous très alléchant. On va les passer en revue
et là, je serais impitoyable
La majorité ne permet qu'un faible ambitus de modulation et une faible variété de timbres (je dis bien au sein d'un même type de synthèse, car entre les modes c'est évident, par contre) et certains types m'ont limite paru inutiles. J'aurais préférés 2 ou 3 types de synthèse hyper develloppés et des plugins qu'on puisse ajouter en mod anecdotique / open source, un peu comme sur le minilogue XD, plutot que des dizaines de modes pas très folichons.

WaveUser : J'ai pas pu tester, c'était avant la mise à jour, mais je sens que ça pourrait être un gros plus pour moi

Vocoder : Je me souviens même plus tellement j'ai du trouver ça bof. Un peu comme avec le voco du Alesis Micron, pas mémorable. Je préfère celui du Microkorg, plus texturé, plus compréhensible.

Noise : très cool, j'ai pas non plus sauté au plafond.

Superwave: Si on aime faire de la techno trance gothique ou de l'EDM nééerlandaise, pourquoi pas. Très peu pour moi. Et ça sonne un peu léger, avec des aigus trop fins, stériles, trop propres. J'aime pas.

Harmo : Pas la folie, ça ma semblé un peu restreint, limité dans l'ambitus.

Karplus Strong : pas mal, ça accroche, mais j'aurais voulu un mode qui inclut un échantillon modifiable (comme avec le WavUser) afin de pouvoir integrer une forme d'onde sweep. Là ça aura été juteux. Pas mal pour les nappes string erratiques ce mode ! Mais je suis resté encore sur ma faim, quand même.

Wavetable : Génial, juste génial, là c'est froid, hyperfroid, mais incisif, y'a un gros caractère, un grain oldschool un peu crade, bitcrushé. Je suis un grand fan de la série des Ensoniq SQ80 / ESQ1
et du PPG de waldorf et son microwave 1 aussi, et bien là je me suis senti chez moi. Là ou ça déçoit c'est qu'on peu acceder à 3 réglages, c'est tout, on peu pas faire des layers de 2 wavetables, ni rajouter un sub pour doubler, ni aller trop loin dans ce type de synthèse. C'est décevant, ça me donnerait presque des larmes aux yeux de déception. L'impression que tout est là sous le capot, mais que ça va pas plus loin, c'est comme bridé.
C'est la fonction qui aurait pu me faire garder ce synthé, car je me sers beaucoup de ce type de sonorités dans mes projets musicaux.

BasicWaves: Hein, quoi ?

Virtual Analog : Ah zut je m'en souviens plus trop

Waveshaper : Ah bon c'etait juste ça ? Je zappe. Pas LE grain, ça se veut crade mais crade propret.

Two OP FM : Ah ben super, ça tombe bien j'adore la série des Yamaha PSS x80. Quoi, on peu modifier que ça, et de cette manière là ? Ok fausse alerte (j'ai mis bien trop d'espoir dans ce type de synthèse au final beauuuuucoup trop limité). Très rond et propre.

Formant : Vraiment pas fou. Next.

Chords : Idée qui a le mérite de conduire à des choses inspirantes et un autre mode de jeu, interessant, mais encore une fois pas assez creusé

Speech : Trop Gadget, mais alors de ouf gadget. J'en esperais quelquechose, pourtant. Dommage.

Modal : Sympa, sans plus. Trop gentil encore une fois. Ca me fait penser au délire du Karplus strong, mais j'arrive pas à avoir ce que je veux avec. Pourtant ça aurait pu être bien dans mes délires industriels.

Saw X : Cool, peut donner des résultats bien erratiques pour de la mélodie. Mais c'est trop foutoir à mon goût pour les trucs style bass ou rythmiques, je trouve.

Harm : J'arrive pas à un truc qui me plait. Encore une fois.

Bass : Peut être bien edgy pour certains styles de trucs abrasifs, un peu comme le SawX, mais trop proche de lui, et du Waveshaper, et du virtual analogue.


Un truc qui est dingue et osé, la possibilité de moduler le changement de type de synthèse, et ce sans lag, de manière immédiate. Ca permet de faire des glitches tooooootalement fous, c'est osé, alors là je dis bravo pour cette prise de risque Arturia, c'est sauvage, beau concept ! J'ai vraiment adoré. Encore que, ça serait pas mal de pouvoir choisir l'ordre de la sucession de cette sorte de séquence/wavetable de types de synthèse. Gros Plus.

La matrice de modulation est, elle, complètement dingue et pratique (un peu moins en condition live). Elle permet de transgresser un peu le synthé.


En gros :

les +
- le rapport qualité prix, et en plus c'est plutôt de bonne qualité matériel au premier toucher. très honnête.
- le format : pratique facile à intégrer dans un setup
- le clavier spécial et le lien à la créativité qu'il évoque, son coté boite à idées (mélodiques, surtout) et rythmiques : c'est vraiment mystique
- les presets
- la matrice de modulation géniale
- bonus : c'est un vocoder
- le logiciel qui va avec
- sa connectique
- La synthèse wavetable, qui ferait presque, je dis bien PRESQUE, palir un PPG

les -

- Les moteurs de synthèse ultra baclés, peu approfondis, limités le principal point faible !!!
- Le moteur sonore, le rendu sonore général de tous les sons de la machine, quelqu'en soient les qualités, le 2e gros point faible !!!

- Le filtre analo vraiment trop sage, pas convainquant, il sonne digi et certains filtres digi sonnent bien mieux que ça. Manque de grain et de texture.
- Les moteurs de synthèse limités à 3 fonctions seulement, pas de possibilités de layerer plusieurs wavetables à des hauteurs et volumes différents par exemples.


En fait ça aurait été mieux de faire un mod qui réunit les capacités du Virtual Analog, Basic Waves, Saw X, Harm, Bass, Waveshaper, et pourquoi pas même du Chords. 6 modes pour moi assez proches en termes de synthèse, là c'est juste le bordel pour moi, on sait plus ou donner de la tête et en même temps on est limité, je trouve ça ... bordélique et pas pertinent. On s'y perds plus que l'on ne s'amuse.
Et tant qu'on y est le mieux serait peut être de pouvoir faire un seul mode de synthèse pour tous ces trucs, une chose regroupée en 3 osc et un sub, modulables n'importe comment , dans n'importe quel sens. Là c'est trop orienté synthèse pour débutant, boite à idées, mais avec une matrice de modulation ingénieuse, qui a été balancée du ciel par je ne sais quel Dieu qui a voulu sauver la machine, qui a eu pitié d'elle. Cette matrice est là pour faire le taf de dire 'mais regardez, pour les avertis c'est quand même génial, on peut faire des trucs" .... mais oui d'accord, mais non en fait, je sais pas. J'aurais peut être préféré mettre 100 balles de trucs pour avoir un petit monstre ultra devellopé, ouvert et abouti, plutôt qu'un truc qui fasse gadget modulaire. Encore si le slogan était 'le synthé à garder sur 10 ans en attendant les mises à jour. Mais bon au final le son n'est pas au RDV pour moi.



Encore une fois, je travaille surtout sur des basses percussives, je trouve pas le bas qu'il me faut, le crade et la rondeur qu'il me faut. Le filtre m'a juste fait rire, comme Booba qui remet Damso à sa place, Les Stranglers qui attachent Phillippe Manoeuvre à la tour Eiffel. Je pense que ce synthé est fait pour la mélodie, les pads, les trucs aigus qui chatouillent l'oreille. Il a d'immense qualités, c'est ingénieux, mais trop réduit à un happy meal ambulant "tenez y"en a pour tout le monde, mais on a pas perfectionné le son et le rendu et la modulabilité de chaque module de synthèse. Je sais pas si je me fais bien comprendre, ce serait plus facile à l'oral.

En fait le truc est posé, ça peut être massif, sauf que c'est un synthé qui mérite d'etre poussé encore plus loin à la hauteur de ce qu'il suggère. Je sais bien que chaque synth a ses limitations et c'est ça qui peut faire son avantage, son identité, mais là non on y est pas encore. En espérant que le processeur et les nouvelles mises à jour le pousseront encore plus loin, dans les possibilités de modulation et l'approfondissement de chaque synthèse.

Quand même, j'aimerais mettre l'accent sur ça, Arturia ne se moque vraiment pas de nous, vu le matos, vu le prix, c'est quand même cadeau, et attirant, et ça en satisfera beaucoup. C'est honnête, ça se salue quand même, c'est bien tenté, même si moi j'ai de grosses frustration, le truc va servir à beaucoup de gens.

Je l'ai gardé 3 fois, à chaque essai je bloquais beaucoup sur le mode wavetable. Je l'ai revendu un peu à contrecoeur pour ça, et pour tester d'autre matos.

Je sais qu'en faisant ce review, je vais pas me faire des amis chez Arturia.
Alors venez donc me faire un croche pattes à l'un de mes concerts, je m'en fout, je veux juste vous aider à faire de meilleurs synthés.
A ce sujet, un mec à fait une vidéo bien marrante sur la marque, ou plutôt sur ce que la marque lui inspire. je ne vous en dit pas plus. C'est bien sniper, et bien marrant, pas super tendre, mais ça parle beaucoup du design et de l'aspect visuel des synthés.
Tapez "Ce que je pense de la marque Arturia" sur YT et vous verrez la vidéo.
Lire moins
»
toumattoumat

Le liant dans mon set up!

Arturia MicroFreakPublié le 24/03/21 à 22:49
Style de musique : electro/techno
Alors je possède ce petit synthé depuis près d'un mois. Acheté à la base dans le but de contrôler un futur Typhon de Dreadbox. C,est quasi le prix d'un clavier maitre 25 touches sauf qu'en plus il fait du son^^.

Finitions:
Clairement cheap à part tous les potards à butées. le châssis plastique pousse à être précautionneux, mais dans la logique on prends soin de son instrument. Clavier tactile du coup moi qui suis pas claviériste ça me déroute pas tant que ça. Les effets de vélocités et aftertouch ( ou plutôt surface du doigt en contact avec le clavier) sont assez chouettes à moduler avec la matrice dédiée. Cependant, le séquenceur n'enregistre pas les...…
Lire la suite
Style de musique : electro/techno
Alors je possède ce petit synthé depuis près d'un mois. Acheté à la base dans le but de contrôler un futur Typhon de Dreadbox. C,est quasi le prix d'un clavier maitre 25 touches sauf qu'en plus il fait du son^^.

Finitions:
Clairement cheap à part tous les potards à butées. le châssis plastique pousse à être précautionneux, mais dans la logique on prends soin de son instrument. Clavier tactile du coup moi qui suis pas claviériste ça me déroute pas tant que ça. Les effets de vélocités et aftertouch ( ou plutôt surface du doigt en contact avec le clavier) sont assez chouettes à moduler avec la matrice dédiée. Cependant, le séquenceur n'enregistre pas les modulations d'aftertouch uniquement de vélocité. Je ne comprends pas pourquoi... par contre en jeu direct (live) l'aftertouch fonctionne bien.

Le son:
Le point fort selon moi. J'avoue que je tendais un peu le dos à la lecture des avis précedents... Je suis vraiment agréablement surpris! 12 oscillateurs différents quand même avec des personnalités très differentes même si un retrouve le grain propre au synthé.
Il couvre quand même un vaste territoire sonore pad ,percus , drums (oubliez les gros kicks tout de même) leads, basses bien basses, le bas du spectre est bien exploitable.
C'est vrai que le niveau de sortie pourrait être un peu faiblard mais ça se rattrape très bien sur ma table.
Pour revenir au son: j'imagine que les personnes qui jouent sur du matos onéreux et de qualité genre prophet, peak et autres hydrasynth, peuvent se retrouver frustrés devant le microfreak. Ce n'est pas mon cas, il accompagne une electribe, un circuit, une model cycles et un craft synth 2. Du coup il s'intègre parfaitement dans ce set up, le liant comme dit dans le titre.
par contre oui sans effets au fesses c'est plat. pour ma part il passe dans une MS-70 cdr, de la balle.
Les son d'usine donnent l'aperçu du potentiel de l'engin, édition et ergonnomie vite prise en main, courbe d'apprentissage ultra rapide, surtout avec la plétore de tutos sur le web.


Le +:
-La diversité sonore
-La facilité de prise en main
-Le prix baby! pour 250 euros et un son bien à lui qui s'intègre parfaitement dans le mix
-Le clavier tactile je trouve ça cool
- Il à vraiment une bonne gueule

Le -:
- chassis plastique, potars sans fin à manier doucement
- peu d'envergure sans effets, ( mais avec ça change vraiment tout!)
- petit bug sur le miens avec des valeurs qui s'affichent sans que j'ai rien demander! ( d'ou l'étoile en moins)
Lire moins
»
sylvainmoreausylvainmoreau

au final.. bof

Arturia MicroFreakPublié le 10/12/20 à 21:22
J'ai trouvé sur le papier ce joujou très sympa ! et fan du plaits.. je me suis dis que 4 plaits plus plein de potards plus des presets... !
Mais à l'utilisation bof. Pas assez pro pour du studio (j'ai eu plein de problème de synchro) pas assez fun pour de la performance.
Le clavier est assez cheap au final. l'after touch est une blague qui est ingérable ! J'ai même du dans nuendo faire un input transformer pour convertir un CC en after-touch histoire de pouvoir le contrôler.
Le niveau de sortie est vraiment ch*ant ! obligé de sacrifier une tranche du disting EX pour amplifier le son avant de mixer dans le HEXMIX :facepalm:
Assez intuitif mais un peu fastidieux à programmer. la matrice.. est pas...…
Lire la suite
J'ai trouvé sur le papier ce joujou très sympa ! et fan du plaits.. je me suis dis que 4 plaits plus plein de potards plus des presets... !
Mais à l'utilisation bof. Pas assez pro pour du studio (j'ai eu plein de problème de synchro) pas assez fun pour de la performance.
Le clavier est assez cheap au final. l'after touch est une blague qui est ingérable ! J'ai même du dans nuendo faire un input transformer pour convertir un CC en after-touch histoire de pouvoir le contrôler.
Le niveau de sortie est vraiment ch*ant ! obligé de sacrifier une tranche du disting EX pour amplifier le son avant de mixer dans le HEXMIX :facepalm:
Assez intuitif mais un peu fastidieux à programmer. la matrice.. est pas très rapide.
Dommage c'est un très très joli synthé ! super design bel objet. Je l'aurais presque gardé pour la déco et attendant une révélation. ça arrive des fois mais après 6mois sur le bureau. jamais rien produit avec :p
Et comme il y a tellement d'autres truc à acheter hop revendu !
Lire moins
»
opazeopaze

Très original, filtre à revoir !

Arturia MicroFreakPublié le 05/09/20 à 19:39
J’ai longtemps hésité à rédiger ce test car je suis passé dans tous les états avec le Microfreak. D’abord complétement enthousiasmé par son originalité et son design, j’ai fini par le revendre récemment bien que mon avis soit globalement positif et je vais en expliquer les raisons.
Je ne commenterai pas le design très particulier de la machine, personnellement je trouve l’ensemble très dépaysant mais c’est quand même typé et faut aimer les faisans version baroque. Le synthé pèse une plume (on se demande s’il y a quelque chose dedans !), construction 100% plastique (comme tout ce qui sort en ce moment) mais correctement fini avec des potards plutôt bien ancrés. L’avantage c’est qu’il est...…
Lire la suite
J’ai longtemps hésité à rédiger ce test car je suis passé dans tous les états avec le Microfreak. D’abord complétement enthousiasmé par son originalité et son design, j’ai fini par le revendre récemment bien que mon avis soit globalement positif et je vais en expliquer les raisons.
Je ne commenterai pas le design très particulier de la machine, personnellement je trouve l’ensemble très dépaysant mais c’est quand même typé et faut aimer les faisans version baroque. Le synthé pèse une plume (on se demande s’il y a quelque chose dedans !), construction 100% plastique (comme tout ce qui sort en ce moment) mais correctement fini avec des potards plutôt bien ancrés. L’avantage c’est qu’il est super facile à trimballer. L’interrupteur ON/OFF est beaucoup trop petit, on a peur de la casser à chaque utilisation.
Niveau ergonomique, c’est globalement très réussi, on a presque tout sous les yeux, l’utilisation de la matrice de modulation est simplissime et apporte énormément. Les potards de couleur différente permettent immédiatement de se repérer, bref un sans-faute à ce niveau-là. Par contre l’écran est vraiment minuscule et il ne faut pas avoir des problèmes de vue, c’est assez pénible.
L’idée de disposer d’une grosse dizaine de moteurs différents de synthèse dans une seule machine constitue l’attraction principale de celle machine. Les réglages pour chaque moteur sont synthétiques mais très bien choisis, on a donc une variété de sons possibles hallucinante en triturant juste quelques potards (en l’occurrence les oranges). Le Microfreak est évidement très à l’aise dans les bruits typés modulaires mais peut aussi tout à fait sortir des sons de pad, des leads, des basses sans souci. Personnellement je m’en suis servi presque constamment en mode paraphonique car générant un timbre légèrement désaccordé à la Boards Of Canada assez sympas. Félicitons également Arturia pour la mise à disposition gratuites de packs de sons sur leur site. En mode mono, j’ai trouvé le Microfreak un peu trop « brut » de forme et évidemment le manque d’effets accentue cette sensation. Le séquenceur permettant également d’enregistrer des modulations autorise des trucs bien barrés, surtout couplé avec l’arpégiateur lui aussi bien conçu. J’ai trouvé les fonctions Spice & Dice un peu gadget mais cela permet de ramdoniser en un clin d’œil des séquences, pourquoi pas.
Mais voilà qu’intervient ce fameux filtre analogique, présent pour réchauffer le côté numérique de la bête, et que je trouve totalement raté. A mon sens, non seulement il n’apporte rien mais il va à l’encontre de la philosophie « Plaits ». Ce filtre n’a aucune présence, il bride la dynamique numérique sans doute pour éviter un aspect trop criard ou métallique du son, résultat on a un son souvent un peu déséquilibré en termes de fréquence et je n’ai jamais réussi à améliorer ce point, même avec des pédales. Ensuite le niveau de sortie du Microfreak est vraiment trop faible, l’étage de sortie manque cruellement de coffre et accompagné d’un Minilogue XD (grosse patate il est vrai) et d’un Micromonsta (pourtant pas le plus costaud à ce niveau), le Microfreak se fait littéralement bouffer même en mono. Cela vient peut-être de mon organisation de set mais ayant testé plusieurs combinaisons, je n’ai jamais réussi à trouver un compromis satisfaisant.
Deuxième point négatif pour moi, le clavier capacitif, mais ce point est sans doute lié à ma physionomie car j’ai les mains très sèches. Même avec le paramètre de sensibilité à 100%, difficile pour moi de jouer avec la modulation correctement, du coup déçu de ne pas pouvoir profiter de cette possibilité fort intéressante. La seule parade que j’ai trouvée est de me laver les mains au savon noir avant chaque utilisation, au moins le synthé est resté propre !
Au final j’ai donc revendu le Microfreak après une longue hésitation car il s’agit d’une proposition fort originale sur le marché. Mais j’ai trouvé que le filtre castrait littéralement l’oscillateur multiple et que l’association des deux fonctionnait mal, j’aurais préféré un filtre numérique. Reste que le rapport qualité/prix de cette machine est vraiment excellent et que les deux points négatifs que j’ai soulignés n’en seront pas pour d’autres. J’espère qu’Arturia sortira une version plus complète, avec un petit multi-effets et surtout un filtre mieux travaillé.
Lire moins
»

Extraits audio

Fiche technique

  • Fabricant : Arturia
  • Modèle : MicroFreak
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs numériques
  • Fiche créée le : 24/01/2019

Synthétiseur numérique compact avec clavier sensitif

Distribué par audia

»

Manuels et autres fichiers

Claviers synthétiseurs numériques concurrents

Autres catégories dans Synthétiseurs

Autres dénominations : micro freak

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.