Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Camel Audio Alchemy
Photos
1/2

Camel Audio Alchemy

Synthé virtuel hybride de la marque Camel Audio

9 avis

Annonces Alchemy

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

News

Images

Avis

Note moyenne :
( 4.7/5 sur 9 avis )
6 avis
67 %
3 avis
33 %
Donner un avis
Anonyme

Très bon.

Camel Audio AlchemyPublié le 02/12/20 à 00:09
J'ai gagné ce Vsti à un contest sur KVR et j'en suis toujours enchanté quelques années après.
Que vous dire ? Les banques me plaisent beaucoup et sont parfois tout aussi originales que certains monstres sacrés actuels (Dune, Omnisphere).
Les pads sont un régal et certains mix de pads / choirs sont bluffants.
Un peu longuet à l'installation, mais au bout du compte, tout ça est très stable, jamais auncun plantage.

Je crois que Camel a fermé boutique et a été repris définitivement du côté Mac (plus de version Windows).

Et si je ne l'avais pas gagné, l'aurais-je acheté ? Oui, sans aucune...…
Lire la suite
J'ai gagné ce Vsti à un contest sur KVR et j'en suis toujours enchanté quelques années après.
Que vous dire ? Les banques me plaisent beaucoup et sont parfois tout aussi originales que certains monstres sacrés actuels (Dune, Omnisphere).
Les pads sont un régal et certains mix de pads / choirs sont bluffants.
Un peu longuet à l'installation, mais au bout du compte, tout ça est très stable, jamais auncun plantage.

Je crois que Camel a fermé boutique et a été repris définitivement du côté Mac (plus de version Windows).

Et si je ne l'avais pas gagné, l'aurais-je acheté ? Oui, sans aucune réserve.
Lire moins
»
queruqueru

outil créatif

Camel Audio AlchemyPublié le 25/11/19 à 18:07
J'utilise Alchemy sur macBook Pro (2013) et 16 Go de mémoire vive.
J'utilise toujours la version original de Camel Audio.
Je n'ai jamais eu de soucis d'installation.
Sur Reaper, aucun problème de ressources mémoire ou CPU.
Par contre, quelques conflits de mémoire dans Usine Hollyhock 3 de Sensomusic.
Très orienté design sonore, il est un de mes outils favoris.
L'ergonomie est plutôt déroutante au premier abord.
Mais en fouillant l'interface et en observant et manipulant les sons existant, on comprends vite ce qu'on peut en faire.
J'adore l'usage des pads permettant de mixer les 4 synthés prélablement créés à partir de différentes sources et combiné à une plétore d'effet.
En live,...…
Lire la suite
J'utilise Alchemy sur macBook Pro (2013) et 16 Go de mémoire vive.
J'utilise toujours la version original de Camel Audio.
Je n'ai jamais eu de soucis d'installation.
Sur Reaper, aucun problème de ressources mémoire ou CPU.
Par contre, quelques conflits de mémoire dans Usine Hollyhock 3 de Sensomusic.
Très orienté design sonore, il est un de mes outils favoris.
L'ergonomie est plutôt déroutante au premier abord.
Mais en fouillant l'interface et en observant et manipulant les sons existant, on comprends vite ce qu'on peut en faire.
J'adore l'usage des pads permettant de mixer les 4 synthés prélablement créés à partir de différentes sources et combiné à une plétore d'effet.
En live, il permet de malaxer les textures ...résultat improbable.
Je ne connais pas d'outil de création sonore plus souple (si ce n'est les synthés modulaires Tassman ou VCV rack).

Les bibliothèques qui étaient livrées avec sont de qualité inégales.
Mais d'autres designer proposent de compléter ce petit éventail et de gagner un temps précieux.

Mon seul regret :
Le rachat de Camel Audio par Apple. Alchemy est donc désormais disponible seulement en achetant Logic. :8O::8O::8O:
Pire :
Le site Camel Audio n'existe plus. Je n'ai donc plus accès au logiciel et bblis achetés.
Fort heureusmeent, J'ai fait des sauvegardes des éléments téléchargés :oops2:
Re-pire :
Il me faut penser à trouver des alternatives dès maintenant : ma version finira par ne plus être compatible avec l'évolution des OSX et autres Daw que j'utilise... obsolescence programmée !! :oops2:

Et tant mieux pour ceux qui ont adopté Logic ;)
Lire moins
»
Solal NouvionSolal Nouvion

Très bon synthé

Camel Audio AlchemyPublié le 03/01/19 à 14:07
Bonjour à tous,
J'utilise Alchemy avec Logic pro X sur un Macbook pro 13" mi-2012 qui tourne sous macOS High Sierra avec un SSD de 500 GO, un processeur i5 cadencé à 2,5 Ghz, 10 GO de RAM DDR3 1600 Mhz et une carte graphique Intel HD Graphics 4000 1536 Mo.

Je ne l'ai pas acheté car il était inclus avec Logic, mais je pense que s'il n'était pas inclus, je l'aurais acheté.

Selon l'interface choisie, ce synthé est plus ou moins simple d'utilisation, mais en s'amusant à bidouiller un petit peu les boutons affichés sur l'écran, on obtient un résultat plus que convenable. Ce qui m'a étonné, à la première ouverture d'Alchemy, c'est que l'on peut choisir la qualité du rendu sonore.:8O::bravo::facepalm:;)

Alchemy...…
Lire la suite
Bonjour à tous,
J'utilise Alchemy avec Logic pro X sur un Macbook pro 13" mi-2012 qui tourne sous macOS High Sierra avec un SSD de 500 GO, un processeur i5 cadencé à 2,5 Ghz, 10 GO de RAM DDR3 1600 Mhz et une carte graphique Intel HD Graphics 4000 1536 Mo.

Je ne l'ai pas acheté car il était inclus avec Logic, mais je pense que s'il n'était pas inclus, je l'aurais acheté.

Selon l'interface choisie, ce synthé est plus ou moins simple d'utilisation, mais en s'amusant à bidouiller un petit peu les boutons affichés sur l'écran, on obtient un résultat plus que convenable. Ce qui m'a étonné, à la première ouverture d'Alchemy, c'est que l'on peut choisir la qualité du rendu sonore.:8O::bravo::facepalm:;)

Alchemy répond à tous les critères que peuvent rechercher les producteurs de musique électronique : il est très réaliste, polyvalent…

J'apprécie tout dans ce VST. Franchement. (Sauf peut-être la commande de pitch qui est cachée dans les sous-menus de sou-menus de sous-menus).
Lire moins
»
Marginal RayMarginal Ray

Peut mieux faire, si...

Camel Audio AlchemyPublié le 30/10/14 à 15:13
Installation parfois capricieuse (samples manquants), pas de manuel en français

ADÉQUATION/PERFORMANCE

PC sous win7/64
Intel I5 3.10 ghz 4 coeurs, 8 Go de RAM, 2 DD, carte mère Asus
DAW : Reaper

La lenteur d'Alchemy s'accroit avec l'installation de banques de sons additionnelles, jusqu'à devenir dissuasif.

AVIS GLOBAL

RESUME J'AIME J'AIME PAS :

Je l'utilise depuis 4 ans.
J'adore son système de modulation et quelques patch ou banques de sons exceptionnels (Dream Voices)
Je n'aime pas sa lenteur, la piètre qualité de certains sons (notamment basés sur des samples médiocres et des algorithmes de "resynthèse", notamment en mode additif. Je n'aime pas les éditeurs de son.

DETAILS :
Lire la suite
Installation parfois capricieuse (samples manquants), pas de manuel en français

ADÉQUATION/PERFORMANCE

PC sous win7/64
Intel I5 3.10 ghz 4 coeurs, 8 Go de RAM, 2 DD, carte mère Asus
DAW : Reaper

La lenteur d'Alchemy s'accroit avec l'installation de banques de sons additionnelles, jusqu'à devenir dissuasif.

AVIS GLOBAL

RESUME J'AIME J'AIME PAS :

Je l'utilise depuis 4 ans.
J'adore son système de modulation et quelques patch ou banques de sons exceptionnels (Dream Voices)
Je n'aime pas sa lenteur, la piètre qualité de certains sons (notamment basés sur des samples médiocres et des algorithmes de "resynthèse", notamment en mode additif. Je n'aime pas les éditeurs de son.

DETAILS :

Après la découverte d’Alchemy en 2011, j’en avais fait des commentaires dithyrambiques sur quelques forums. Qu’en reste-t-il près de quatre ans plus tard ? Dois-je conseiller ce synthé ou son successeur à celui qui a 200 € à dépenser pour faire du son et/ou de musique ?
Alchemy 2 devrait sortir dans la seconde moitié de 2015, même si Camel Audio ne donne aucune date. Mais si certains problèmes de la version 1 ne sont pas corrigés, je ne l’achèterais pas, malgré ses qualités :

- Après avoir acheté une dizaine de banques de sons additionnelles, pour la plupart chez Camel Audio (le prix du synthé a plus que triplé), Alchemy est devenu lent, lent, lent… Chargement des presets, affichage de l’interface, même sans rien toucher aux réglages (!)… : tout se traîne. Lancer et travailler sur un projet comportant de nombreuses pistes Alchemy devient fastidieux. Cela ne concerne que très accessoirement le chargement des samples, pour les presets qui en font usage. Résultat : je ne me sers d’Alchemy que lorsque je ne trouve pas ailleurs le son recherché. C’est-à-dire presque jamais, à part pour les voix et les arpèges. Là est bien le problème.

- La qualité des presets est très inégale, notamment dans la banque Factory livrée avec le synthé. On a l’impression que certains sons samplés (des « brass » par exemple) ont été enregistrés dans la cuisine du sound designer. Certes, ces samples sont destinés à être bidouillés, mais même s’il n’est pas nécessaire de prendre du Petrus ou du Meursault pour faire une sauce au vin, vaut mieux éviter le vinaigre.

- Alchemy mérite-t-il son auto appellation d’ultime manipulateur de samples ? Alchemy permet de traiter des samples en profondeur, de toucher à la structure même du son par chargement dans différents modes de synthèse de tout son enregistré (un sample de voix, par exemple) : le mode granulaire, désormais banal, est principalement utilisé pour le stretching, le mode spectral difficile à maitriser avec le peu de contrôle offert par le synthé, et enfin le mode additif, permettant de manipuler chaque partielle constituant le son. Mais le résultat est si rarement convainquant en termes de qualité sonore que la grande majorité des presets utilisent les samples brutes (des fichiers SFZ en fait), sans les importer dans un des modes de synthèse précités. Bien sûr, les fantastiques capacités de modulation d’Alchemy (j’y reviendrai dans la partie « positive ») participent aussi de la manipulation du son, mais elles ne sont pas propres aux samples (tous les sons en bénéficient, y compris ceux générés par un oscillateur). Finalement, Alchemy est un synthé et un sampleur couplé à deux générateurs d’effets également vendus séparément (CamelPhat et CamelSpace, tous deux un peu dépassés) et un concept unique de modulation. La vraie manipulation des samples est certes possible, mais avec deux gros bémols, le premier étant la piètre qualité des algorithmes de « resynthèse » évoquée plus haut et des samples eux-même (pour le second, voir ci-après).

- La faiblesse des éditeurs : cela concerne surtout la synthèse spectrale. L’embryon de Photoshop préhistorique est ridicule, et franchement quasiment inutilisable. Il permet surtout de dégrader, de salir le son (mais pas dans un sens positif). Quant à la synthèse addictive, sans doute la plus intéressante dans ce synthé, son éditeur ne m’a que rarement permis d’en tirer un bon résultat. Force est de constater que les sound designers professionnels ayant bossé pour Alchemy partagent assez largement ce point de vue, n’ayant qu’assez rarement recours à la resynthèse. Finalement, c’est peut-être en synthèse soustractive qu’Alchemy s’en sort le mieux, mais il suffit de tester la demo de Diva pour s’apercevoir qu’il y a mieux dans le genre. Et surtout, dans Diva et dans quelques autres, la majorité des presets sont vraiment bons, alors qu’avec Alchemy, on passe trop de temps à chercher son bonheur.

- Pas de manuel en français : que le synthé ne soit pas en français, passe encore, mais que Camel audio refuse de traduire le vaste manuel (il existe en d’autres langues) en invoquant le coût de l’opération me parait plus discutable.

ET LES COTES POSITIFS :

Après cette volée de bois vert, vous devez vous dire qu’Alchemy est à éviter et que j’ai changé d’avis après quelques années d’utilisation. Mais il a des qualités qu’aucun autre synthé n’offre, du moins dans de telles proportions. Cela dit, je ne l’achèterais pas aujourd’hui, et attendrais la version 2, en espérant que les problèmes soulevés ici soient réglés.
Rappelons quelques qualités :

- Un magnifique jouet pour faire du son : la version Player (qui est aussi la partie inférieure de la version complète) permet de modifier chaque son avec une facilité enfantine. Un plaisir pour le live électro, les effets, bruitages et ambiances cinématiques. C’est moins intéressant pour une utilisation pop-rock, où l’on ne change pas constamment le son pendant l’interprétation, du moins pas de cette façon.

- Modulation, modulation, modulation : clic droit – add modulation, et c’est parti : tout ou presque module tout... ou presque : séquenceur, LFO, clavier (vitesse du jeu et vélocité) courbes dessinées point par point, fonction random… La plupart des fonctions d’Alchemy peuvent être modulées de multiples façons (même un modulateur peut être modulé). Au bout d’un moment, il peut être compliqué de s’y retrouver, mais on y parvient. Si on ajoute un superbe arpegiateur (qui bénéficie de l’automatisation, de la modulation, de la faculté d’intervenir sur un patch complet ou seulement sur une des quatre sources (au maximum) constituant chaque patch), les innombrables filtres de fort bonne facture, les effets plus que corrects (mais au look désuet, comme l’EQ), les nombreux modes de synthèse, le traitement des samples, un SAV sympa et réactif (mais qui a du mal à reconnaître les défauts de ses produits), on peut considérer qu’Alchemy est le synthé le plus agréable à utiliser et à bidouiller du marché. Mais il ravira plus les sound designer et adeptes de nappes, effets étranges et musiques électroniques (pas forcément la techno type dance floor) que le musicien qui « branche » son synthé, cherche une guitare, une basse, un orgue, un synthé (tout de même), des cordes, des cuivres (naturels ou synthétiques)… Pourtant, Alchemy, qui est aussi un sampleur, peut tout faire, et tout faire très bien… s’il le veut et si les sound designer prennent la peine d’exploiter toutes ses possibilités.

- Des sons exceptionnels : Ce qui a été fait avec les voix sur la banque de son « Dream Voices » mérite le détour. Il en va de même de ce que Simon Stockausen a fait (banques de sons non vendues par Camel Audio) avec les cordes. Quand on songe que la resynthèse sera largement améliorée sur la version 2, on peut s’attendre à ce que ce synthé devienne magique à l’avenir. Mais actuellement trop de sons sont fades, ternes et pas très musicaux. C’est bien dommage.

En conclusion : n’achetez Alchemy 1.5 (version actuelle) que si vous êtes sound designer, compositeur de musique pour l’image, adepte d’ambient, ou pour du live en électro (couplé à Ableton Live, ça doit déchirer !). Si la version 2 corrige le problème de lenteur (ils devraient embaucher un vrai pro des bases de données relationnelles), offre une banque de son exempte de samples médiocres, et des algorithmes de resynthèse significativement améliorés, alors Alchemy 2 méritera pleinement l’appellation « the ultimate sample manipulation synthesizer ». Et au-delà des samples, auxquels Camel Audio est si attaché et de tous les défauts relatés dans cet article, Alchemy reste un instrument très agréable à utiliser, que l’on s’approprie facilement et rapidement.
Lire moins
»

Extraits audio

Fiche technique

  • Fabricant : Camel Audio
  • Modèle : Alchemy
  • Catégorie : Synthés virtuels hybrides
  • Fiche créée le : 24/09/2008

Nous n'avons pas de fiche technique sur ce produit
mais votre aide est la bienvenue

»

Autres catégories dans Synthétiseurs Virtuels

Autres dénominations : alchemy

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.