Ampeg GVT52-112
+
Ampeg GVT52-112

GVT52-112, Ampli combo tout lampe pour guitare de la marque Ampeg appartenant à la série GVT.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test Ampeg rajoute deux cordes

Test des Ampeg GVT52 112 et GVT15H

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Ampeg, voici un nom qui fait dresser les oreilles et remuer les queues des bassistes. Et pour cause, leur ampli SVT sorti au NAMM de 1969 s’est imposé depuis dans les cœurs et les esprits. Pourtant, ce n’est pas un ampli de basse que nous allons tester aujourd’hui, mais bien un ampli destiné aux adeptes de la six cordes. Focus sur les GVT52-112 et GVT15H.

Bien qu’Ampeg ait déjà sorti par le passé des amplis de guitare, ces derniers restent assez méconnus et parfois sous-estimés. D’ailleurs le catalogue de la marque est dominé par le matériel pour bassistes : têtes, combos, Série Heritage, SVT Pro, Portaflex… C’est donc avec surprise que nous vîmes débarquer, durant le Musikmesse 2011, une nouvelle gamme d’amplis…pour guitare ! Répondant au nom de GVT et arborant un look nous rappelant le monstrueux SVT (300 watts, pour l’époque !), Ampeg balise bien ses nouveaux venus qui ont pour but de séduire les fans de la marque ou de matériel typé vintage.

Avec leur panneau de réglages chromé, leurs boutons rappelant furieusement une période que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître et le logo old school, ces amplis GVT ont de la gueule et surfent aisément sur la vague vintage tant prisée des guitaristes. Nous imaginons déjà, rien qu'en les regardant, le son émanant des haut-parleurs, gonflé de nostalgie.

Mais commençons par le plus simple, à savoir la petite tête de 15 watts et son enceinte.

P'tite tête, va

Ampeg GVT52 112 et GVT15H

Je ne sais pas vous, mais moi les petits stacks, ça me fait craquer. Ce qui est petit est mignon n'est-ce pas ? Avec des dimensions de 250 x 457 x 255 mm et un poids de 12,4 kg, la tête est parfaite pour la maison et reste facilement transportable. Le cabinet renfermant un haut-parleur de 12 pouces (vintage 30 Celestion) a des mensurations de 420 x 457 x 280 mm et pèse 14 kg. Le tout fait donc moins de trente kilos, et demeure plus facile à transporter que le combo : la tête avec la main gauche, le baffle avec la main droite, on se tient droit et on avance fièrement.

Le tout a d'ailleurs l'air assez solide, avec le baffle en contreplaqué de 15 mm, la poignée en cuir épais et le panneau en métal. Les potards opposent une résistance qui inspire confiance et les switchs donc assez durs.

Et à l'intérieur, il y a quoi ?

Une petite tête bien remplie

Ampeg GVT52 112 et GVT15H

Le GVT15H n'offre qu'un seul canal tout lampe (push-pull et classe A). Côté préamplification, on retrouve deux 12AX7 et côté amplification deux 6V6GT. Il sera possible de réduire la puissance de l'ampli de moitié et ainsi de passer à 7,5 watts (15 watts Pentode et 7,5 watts Triode).

L'égaliseur 3 bandes Baxandall offre des réglages habituels : bass, middle et treble, complétés par un potard de gain, un de volume et un de réverbe. Le réglage Treble ajoute ou retire 12 dB à 5 kHz, le potard Bass agit lui sur la fréquence 80 Hz et enfin le Middle a la particularité de couper jusqu'à 6 dB à 800 Hz et de rajouter jusqu'à 10 dB à 2 kHz. Notons que la réverbe est à ressort et reste désactivable via footswitch, tout comme la boucle d'effets que l'on retrouve derrière. Il sera possible de relier des baffles de 4, 8 ou 16 Ohms grâce aux connecteurs idoines.

Voilà, on a fait le tour de cette tête d'une simplicité enfantine. Mais comment ça sonne ?

Et cette machine dans ma tête...

Ampeg GVT52 112 et GVT15H

Avis aux fanas de saturation : la tête ne propose que des sons clairs et ne crunche pas du tout, même avec une Les Paul, le gain et le volume à fond. Si vous voulez une vraie saturation, il faudra donc brancher une pédale. Les sonorités nous ont plutôt convaincus, que ce soit avec des simples ou des doubles bobinages, et l'égalisation reste efficace. Le réglage de médiums est assez intéressant, car il coupe et rajoute des dB à deux endroits différents (coupe à 800 Hz et boost à 2 kHz). Le fait de pousser ce dernier permet à la guitare de "percer" un peu plus, ce qui peut être utile dans pas mal de cas. Voici d'ailleurs des exemples audio permettant d'écouter l'action de ce réglage :

00:0000:24
  • Ampeg GVT15H00:24
  • Ampeg GVT15H00:23
  • Ampeg GVT15H00:23
  • Ampeg GVT15H00:24
  • Ampeg GVT15H00:24
  • Ampeg GVT15H00:24
  • Ampeg GVT15H00:24
  • Ampeg GVT15H00:24

La réverbe est assez longue, elle plaira à certains tandis que d'autres l'utiliseront peu, voire pas du tout, tout dépend du style.

Cette absence de canal saturé rendra certains dubitatifs, et d'autres plus réceptifs. Ces derniers pourront utiliser leurs propres pédales et contrôler ainsi un peu plus leur son. Question de style et de philosophie… Reste le prix de 500€ environ pour la tête et 250€ pour le baffle, qui peut sembler un peu élevé vu le peu de prestations offertes par l'ensemble. Quoi qu'il en soit, cette tête offre peu, mais l'offre bien. Quand on sait à quoi s'attendre, on ne peut pas être déçu.

Conclusion

Ce petit ensemble a de quoi séduire, avec son look ravageur, sa qualité de fabrication (en Corée) et son égaliseur intéressant. Pour ceux qui veulent un ampli typé vinage et qui aiment les pédales, voici un produit à considérer sérieusement. Pour les autres voulant un ampli polyvalent et tout-en-un, passez votre chemin.

  • Qualité de fabrication
  • Égaliseur Baxandall intéressant
  • Super look
  • Qualité des sons clairs
  • Un seul canal et pas de son saturé
  • Prix pour une tête 15 watts

Passons maintenant au combo 50 watts.

c-c-c-c-combo breaker

Même look, même qualité de fabrication, passons donc directement aux choses sérieuses.

Ampeg GVT52 112 et GVT15H

Cette fois-ci, on dispose de deux canaux, d'une puissance de 50 watts, et d'une amplification classe AB entièrement à lampes. On retrouve trois 12AX7 en préamplification et deux 6L6GC en amplification. Il est toujours possible de passer en mode Triode  et de diviser par deux la puissance (25 Watts, donc). Le poids de la bête reste relativement raisonnable (23,7 kg) et ses dimensions sont de 496 x 610 x 280 mm. Le haut-parleur situé à l'intérieur est un Custom Design Celestion de 12 pouces tandis que le footswitch inclus reste de bonne qualité, claque bien et permet de changer de canal et d'activer le boost. À noter qu'il sera possible d'ajouter un deuxième footswitch afin d'activer/désactiver la réverbe à ressort intégrée et la boucle d'effet.

Le premier canal n'offre que des sons clairs et ressemble comme deux gouttes d'eau à ce que peut offrir la tête 15 watts : l'égaliseur trois bandes Baxandall identique, un gain et un volume. On pourra passer au canal 2, plus velu que le premier, grâce au petit switch dispo sur la façade ou le footswitch.

Ampeg GVT52 112 et GVT15H

Sur le canal 2, l'égaliseur est légèrement différent, avec un boost dans les médiums à 1 kHz au lieu de 2 kHz sur le canal 1. Pour le reste, c'est identique. Ajoutez à cela le réglage de la réverbe, commun aux deux canaux et un réglage de volume général (master), et vous aurez fait le tour du propriétaire. Même si le combo en propose un peu plus que la tête, cela reste simple et efficace. Petit détail sympathique : la LED change de couleur suivant que vous êtes en stand-by (rouge) ou sur On (vert).

Derrière, on retrouve la boucle d'effet (en jack TS), les prises pour les deux footswitchs (un seul est fourni), et enfin les sorties Haut-parleurs permettant de relier des baffles de 4, 8 ou 16 Ohms. Pour ceux ayant des doutes, la notice de l'ampli indique bien l'impédance à utiliser suivant le nombre et le type de baffles. Avant de passer aux exemples audio, sachez que le boost n'est accessible qu'au pied et qu'il est commun aux deux canaux.

Du son !

Lors de la première utilisation, ce qui surprend est le différentiel de puissance entre les deux canaux. En effet, il faut pousser le volume du canal clair assez loin pour rivaliser avec l'avalanche de puissance du canal 2. Nous émettons d'ailleurs quelques doutes sur le fait de pouvoir jouer avec un batteur qui cogne fort sur le premier canal qui reste très clean. Cela a pour avantage de pouvoir utiliser l'ampli en appartement. Généralement, sur les amplis à lampes de 50 watts, il faut régler le bouton de volume avec un certain doigté sous peine de réveiller tout le voisinage. Ici, on peut monter sans problème jusqu'à la moitié et on reste avec un volume raisonnable. Cependant, le constructeur nous a affirmé que cette différence de volume n'existait que sur les modèles de pré-série... A vérifier !

Ampeg GVT52 112 et GVT15H

Pour ceux désirant jouer avec un son clair à volume élevé, sachez que le canal 2 permet de jouer sans trop cruncher, pour peu que votre guitare n'ait pas un niveau de sortie de cheval et que le boost soit désenclenché. Le son est d'ailleurs assez intéressant, plus vintage que celui du premier canal.

Un fois le gain monté et/ou le boost enclenché, on passe au crunch et au gros overdrive sans jamais tomber dans le registre métal. Nous avons d'ailleurs essayé avec une guitare Ibanez RG en poussant tous les réglages : le son est un peu baveux et sans grand intérêt. En bref, métalleux, passez votre chemin et laissez la voie aux amateurs de blues, de rock, de crunch et d'overdrive. Avec une Les Paul, nous avons pu obtenir des sonorités intéressantes, avec un son assez chaud et rond. C'est agréable aussi avec une Telecaster, et l'ampli respecte bien le caractère de la guitare : le twang et bien présent, pour notre plus grand plaisir. Avec le boost enclenché, il sera même possible de partir en lead sans problème. Le son global en overdrive reste assez granuleux, on aime ou pas, question de goût ! Il est à noter que nous avons entendu une petite résonnance lorsque l'ampli était poussé dans ses derniers retranchements (volume et gain presque à fond, palm mute sur le micro manche). Reste à savoir si cela est dû au modèle de pré-série dont nous disposons…

Voici les exemples audio que nous avons réalisés :

Ampeg GVT52
00:0000:18
  • Ampeg GVT5200:18
  • Ampeg GVT52 Clean00:21
  • Ampeg GVT52 OD00:23
  • Ampeg GVT52 OD00:21
  • Ampeg GVT52 OD00:22
  • Ampeg GVT52 OD00:18
  • Ampeg GVT52 OD00:24
  • Ampeg GVT52 OD00:24
  • Ampeg GVT52 OD00:22
  • Ampeg GVT52 OD00:19

Conclusion

Dans le même esprit que la tête 15 watts, voici un ampli qui en fait peu, mais qui le fait bien. On retrouve les mêmes qualités, à savoir un égaliseur intéressant, un look vintage sympa et une certaine qualité de finition. Les sonorités overdrive du canal 2 plairont à ceux qui recherchent un son chaud et vintage, voir sablonneux. Pour 800€ environ pour la version 112 et 900€ pour le 212, vous disposez d'un ampli de caractère, pouvant vous accompagner sur scène (avec le canal 2 !) ou dans votre chambre.

  • Qualité de fabrication
  • Égaliseur Baxandall intéressant
  • Super look
  • Sonorités saturées sympathiques
  • Sons clairs du canal 2
  • Pas donné
  • Canal 1 peu puissant sur notre modèle de pré-série

Nos lecteurs sont aussi nos testeurs

Grande première sur AudioFanzine, nous avons convié cinq de nos lecteurs à une séance de studio afin qu'ils puissent tester les deux amplis dans de bonnes conditions, avec leur instrument et leurs pédales. Voici leurs impressions recueillies, sous forme de vidéo :

 

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail