AutoProduction & Business
Forums thématiques AutoProduction & Business
La musique a beau être un art, elle n'en demeure pas moins liée aux réalités très matérielles de l'industrie du disque : de la problématique des droits d'auteurs aux divers moyens de s'autoproduire ou de promouvoir ses œuvres, ce forum a été créé pour permettre aux musiciens d'évoluer le plus sereinement possible dans la jungle économique et juridique qui entoure l'activité musicale.
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Commentaires sur le dossier : Distribuer son disque sans distributeur dans les magasins

 
AuteursMessages

freegh

offline
freegh
2 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 3

1 Posté le 03/10/2011 à 18:41:10
Qu’il est dur aujourd’hui de trouver un distributeur quand on est auto-producteur et que l’on n’a pas encore fait ses preuves ! Mais au fait, un distributeur, ça sert à quoi ?

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !

_JoF_

offline
_JoF_
576 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 203

2 Posté le 03/10/2011 à 21:23:54
Dossier intéressant ! Des choses qu'il est bon de rappeller !


Par contre, je saisis mal ce point :

Citation :
Alors, quelle est la marge du disquaire ? Cela dépend, certaines enseignes n’en prennent aucune, d’autres pratiqueront un pourcentage raisonnable (entre 10% et 20%).


Comment le disquaire perçoit-il un revenu dans le cas où il ne pratique pas de marge?


Sinon, à propos de
Citation :
Peu importe le nombre de pages et le nombre d’erreurs (tout de même à éviter) car le public n’y a pas accès au moment de l’achat


Je ne suis pas d'accord. C'est tout de même se donner une très mauvaise image et du même coup ne pas fidéliser les acheteurs. Si tout est très beau à l'extérieur mais bâclé à l'intérieur, cela ne va pas inciter les éventuels acheteurs "exigeants" (Et pour 15€/20€ on est en droit de l'être.) à se pencher sur une deuxième production.

rossignol85

offline
rossignol85
1158 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 185

3 Posté le 03/10/2011 à 21:42:13
Pauvre de moi qui n'ai jamais su vendre de l'eau à un assoiffé encore moins un oeuf à une poule.
Merci pour ce petit cours.

Frédo

http://rossignol-studio.fr/

https://soundcloud.com/fredo_begnon

 

heron_cendre

offline
heron_cendre
212 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 165

4 Posté le 03/10/2011 à 21:52:04
Sujet intéressant, mais je trouve qu'il aurait été intéressant de parler de la vente en ligne qu'un groupe peut faire via son site web de son album physique (en opposition à la vente de fichiers audio mp3/aac/flac...).

En effet, beaucoup d'outils permettent aujourd'hui de gérer sa vente soi même (marketplace amazon/fnac, paypal...) et d'accéder via Internet à un public beaucoup plus large géographiquement.

De plus les outils de communication que sont les réseaux sociaux couplés à la facilité de produire du contenu promotionnel (ex: diffusion de clips vidéo ou audio via des sites spécialisés dans l'hébergement de contenu - vimeo, youtube, soundcloud) permettent d'attirer l'attention. Je pense qu'il n'a jamais été aussi possible qu'aujourd'hui de vendre un album sans avoir à signer un contrat avec un label, la force de celui-ci étant son réseau. Le réseau est maintenant à la porté de tous.

Si un groupe s'arrête à démarcher les quelques disquaires encore vivant dans les 100km à la ronde autour de chez lui, je pense qu'il a intérêt à ne pas presser trop d'exemplaires... ce n'est peut être pas vrai dans les plus grandes villes, mais en province les disquaires passionnés tels que décrits ci-dessus appartiennent amha plus au domaine des souvenirs qu'à la réalité au présent...

Yann - Low ID

Retrouvez Low ID sur BandCampFacebook - SoundCloud - YouTube - Deezer

Nouvel album disponible, infos sur lowidmusic.com

69000

offline
69000
184 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 1

5 Posté le 04/10/2011 à 04:08:25
Merci je saurais comment tenter de vendre ma daube!

ianker

offline
ianker
248 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 365

6 Posté le 04/10/2011 à 04:28:20
Citation :
les disquaires passionnés tels que décrits ci-dessus appartiennent amha plus au domaine des souvenirs qu'à la réalité au présent...


J'allais dire exactement la même chose. Cet article a une petite quinzaine d'années de retard. Si la vente de CD est toujours supérieure aux ventes de fichiers numériques, je serais curieux de connaître le nombre exact de ventes de CD en ligne (tout le monde n'a pas un disquaire à coté de chez lui) par rapport aux magasins physiques.

Bref, comme le dit heron_cendre, il est aujourd'hui possible pour n'importe quel groupe (et surtout beaucoup plus simple) de vendre en ligne, sans avoir à passer par un label, et même sans forcément passer par un distributeur.

[ Dernière édition du message le 04/10/2011 à 05:43:04 ]

rkang

offline
rkang
96 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 5

7 Posté le 04/10/2011 à 05:36:04
De bonnes bases pour avoir une idée de l'auto-distribution et s'y lancer :bravo:
Article simple qui permettra à l’auto distributeur de découvrir pas mal de petits trucs de l'activité et il est bien de rappeler que ça prend du temps car même si c'est plutôt simple dans la théorie dans la pratique c'est un travail à temps plein (au moins).
Sinon pour ce qui est de la distribution numérique je pense que c'est un autre qui sujet qui nécessiterais un autre article dédier.
Et je suis d'accord avec jonathan.

[ Dernière édition du message le 04/10/2011 à 05:41:42 ]

heron_cendre

offline
heron_cendre
212 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 165

8 Posté le 04/10/2011 à 09:04:48
Citation :
Sinon pour ce qui est de la distribution numérique je pense que c'est un autre qui sujet qui nécessiterais un autre article dédier.

Pas faux (sauf l'orthographe), mais personne n'a parlé de distribution numérique... je pense que tu as lu en diagonal.

Attention à ne pas confondre distribution numérique (vente de fichiers audio) et distribution physique en ligne (vente de CD pressé via un site web).

Je profiterais bien de ce thread pour poser la question de l'utilité d'un distributeur pour tous les artistes indépendants qui ne rentrent pas dans le moule de l'industrie de la musique. Je pense qu'il y a 5 ou 10 ans, un groupe n'avait pas le choix, il devait convaincre un label pour pouvoir vendre quelques disques. Aujourd'hui chacun peut se monter un bout de site web pour vendre et faire sa campagne de promo via les réseaux sociaux.

Vous en pensez quoi ? A t-on encore besoin des distributeurs ? Ne servent ils pas dans 95% qu'à vendre de la soupe commerciale ? Votre avis/expérience m'intéresse.

Yann - Low ID

Retrouvez Low ID sur BandCampFacebook - SoundCloud - YouTube - Deezer

Nouvel album disponible, infos sur lowidmusic.com

J-Luc

offline
J-Luc
6031 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 12 560Cet utilisateur possède un compte compos

9 Posté le 04/10/2011 à 09:38:13

Citation :

 

Alors, quelle est la marge du disquaire ? Cela dépend, certaines enseignes n’en prennent aucune, d’autres pratiqueront un pourcentage raisonnable (entre 10% et 20%).


Comment le disquaire perçoit-il un revenu dans le cas où il ne pratique pas de marge?

 

Il n'en perçoit parfois pas. Certains disquaires revendent ton CD à prix coutant, pour rendre service ou alors ils se disent que ceux qui viennent le chercher là prendront aussi autre chose. La gestion a un coût, il faut que la marge soit plus élevée que le coût de gestion de la revente.

Nous on a déjà vendu 500 exemplaires de notre dernier CD (folk) sorti il y a un peu plus d'un an : la plupart à partir du site web et dans les bals, mais aussi dans tout un tas de magasins locaux qui acceptent de le distribuer, dans les syndicats d'initiative, aussi, ça marche. Enfin, Cultura Angoulême en a vendu une quinzaine, il est en point d'écoute depuis Noël. Ils le vendent 15€ dont 13 nous sont reversés.

Il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie : la musique et les chats.
Albert Schweitzer

rkang

offline
rkang
96 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 5

10 Posté le 04/10/2011 à 09:39:26
Désolé pour les fautes :((( il était 5h30 du matin donc j'avoue j'ai un peu lu en diagonale.
Je crois qu'aujourd'hui si tu veux vendre et bien il faut jouer sur tous les tableaux, vente en ligne, distribution classique, distribution numérique et que sais je ...
Après si ce n'est pas possible de jouer sur tous les tableaux je pense qu'il faut en privilégier un en fonction du publique visé, des moyens, du temps, du budget...
Exemple personnel : j'habite dans un coin paumé donc je commandais en ligne beaucoup de choses, mais je commence à en avoir marre d'attendre le livreur, d'avoir des commandes abimés, de devoir me faire c***r pour le sav d'avoir personne à qui parler du coup maintenant je commande le minimum sur le net d'autant que maintenant les magasins alignent leurs prix sur les prix "internet". Donc en ce qui me concerne la vente en ligne n'est pas forcément un plus mais un "au cas ou". Et hors de question que j'achète un CD au format mp3.

[ Dernière édition du message le 04/10/2011 à 09:49:39 ]

Revenir en haut de la page