Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
test
Lampes à tous les étages

Test des Maxon RTC600, RTO700 et RTD800

  • 42
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Maxon RTC600 Real Tube Compressor
Photos
1/7
Maxon RTC600 Real Tube Compressor

Compresseur / sustainer Guitare de la marque Maxon appartenant à la série Real Tube II.

Écrire un avis

Maxon réédite les pédales à lampe Real Tube Series, désormais nommées Real Tube II, dans un format davantage "pedalboard friendly". Après plus de 20 ans d'existence, la série entière se voit modifiée pour des raisons d'améliorations des performances audio et de tenue de route, tout en restant fidèle au caractère vintage des originales. Voyons cela avec ce tour d'horizon des nouvelles Maxon RTC600 (Compresseur), RTO700 (Overdrive) et RTD800 (Overdrive Distortion).

 

Maxon RTC600, RTO700 et RTD800

On sera tout de suite frappé par le sérieux de la conception du boîtier. Les connexions jack sont désormais sur les côtés, et la lampe (12AY7EH) est mieux protégée. La grille, sujette à la pénétration de poussière et d'humidité, laisse place à une jolie petite fenêtre en plexi d'où l'on peut admirer la lampe chauffer. Au vu des dimensions (120x150x60) et du poids de moins de 600 grammes, Maxon a fait un réel effort de miniaturisation. Seul l'adaptateur fourni est un peu encombrant : cordon "choco" + transfo. On pourra comme de coutume le remplacer par toute alimentation de type Boss pour l'inclure dans un pedalboard. Outre les modifications drastiques apportées aux contrôles de la 600, les saturations (700 et 800) bénéficient d'un mini-switch supplémentaire activant un noise gate, dont le temps est prédéfini, mais dont on peut ajuster le seuil par un nouveau potentiomètre. Petit détail de design curieux, les LED des Maxon sont bleues et placées sous une petite fenêtre de type "Windows 95". Reste un petit détail qui a son importance : true bypass pour les trois modèles.

RTD800 (Overdrive /Distortion)

Maxon RTC600, RTO700 et RTD800

Les saturations à lampe, bien que généralement très chaudes, peuvent être gênantes par leur côté frêle, peu riche en graves et trop "tassé". Parfois, la lampe est plus un argument de vente : "quand il y a une lampe c'est mieux" ! Je pense à certains pédaliers équipés de lampes aussi chantants qu'un chihuahua enroué... Rien de tout cela avec la RTD800 : c'est une machine de guerre. Elle est vraiment complète pour ce qui est des contrôles : deux modes d'utilisation, OD ou DIST (on passe de l'un à l'autre avec un mini-switch), gain, volume, une égalisation à trois bandes,  ainsi qu'un mini-switch activant le noise gate et son potard de seuil. Il ne faudra toutefois pas s'attendre à avoir deux sons distincts d'overdrive et de distorsion utilisables sur scène, le passage de l'un à l'autre nécessite un ajustement complet de l'EQ et du volume.

Maxon RTC600, RTO700 et RTD800

En mode Overdrive, dès le low gain, la pédale est à la fois crémeuse et hargneuse. On entend même un petit filet de signal clair écrêté transparaître du signal. Cela signifie, outre le fait que c'est très agréable à l'écoute, d'une part, le timbre des instruments branchés sera respecté et d'autre part, c'est un très bon présage sur la dynamique de la saturation à fort gain. Une OD taillée pour le boogie, le rock'n'roll, rappelant les tout premiers Marshalls, avec la brillance des vieux Tweeds chauffés à blanc. Quand le gain est poussé, on sent bien la lampe qui écrase le son, donne cette impression de son "en feu", tout en gardant l'attaque nécessaire à une bonne compréhension du jeu et du phrasé. Le switch boost une fois engagé, donnera juste ce qu'il faut de volume et de gain supplémentaire, avec une petite tendance à grossir des low-mids, sans qu'ils deviennent envahissants.

 

00:0000:00

Low Gain, puis boost enclenché à 1'12

 

 

00:0000:00

Démonstration de toute la plage de gain, de 0 à 10 sur le même riff

En mode distorsion (un petit coup de doigt sur le mini-switch), la 800 est aussi convaincante. Une saturation plus creusée dans les médiums, qui va plus loin dans le gain. Même à fort taux de distorsion, on peut faire sonner les "palm mute" avec suffisamment de gain pour enchaîner sur un solo. Ici comme en mode OD, la RTD800 est très sensible aux variations du potard de volume de la guitare. Bref, de coloration plutôt sale, estampillé rock US, la RTD800 est excellente et reste une réelle alternative à ceux qui sont contents de leur unique canal clair, et qui n'ont pas l'intention de changer d'ampli pour avoir un canal drive supplémentaire.

 

00:0000:00

Jeu avec les potards et switchs, puis jeu avec différents étages de gain.

RTO700 (Overdrive)

 

 

Maxon RTC600, RTO700 et RTD800

Présentant les mêmes caractéristiques que la 800 (switch Boost, EQ 3 bandes, Noise gate), à ceci près qu'elle n'a pas de mode distorsion, la 700 est un overdrive plus creusé que la 800 (en mode OD), légèrement plus typée British. Je l'ai trouvée plus fade que la 800, moins dynamique. Peut-être est-ce là uniquement une affaire de goût et de couleurs, mais elle passera un peu inaperçue tant la 800 est polyvalente et vraiment plus charmante.

 

 

 

00:0000:00

RTC600 (Compresseur / Limiteur)

Maxon RTC600, RTO700 et RTD800

La RTC600 aura subi davantage de modifications que ses deux soeurs. Tout d'abord, exit le footswitch "Boost" présent sur l'originale. Cette dernière avait quatre potentiomètres de réglages, la nouvelle en comporte cinq. Les 4 réglages originaux, aux noms assez "guitar-friendly" (Sensitivity, Attack, Master et Sustain) laissent place aux contrôles génériques d'un compresseur : Threshold, qui règle le seuil de déclenchement de l'effet ; Ratio, qui règle l’intensité de la compression ; Attack, qui détermine la durée après laquelle l'effet s'active une fois le seuil dépassé ; Release, qui détermine combien de temps la compression va être active après descente du signal sous le seuil de détection et enfin Gain, qui règle le volume de sortie de l'effet. La petite LED bleue "Windows" s'allume ici périodiquement lorsque la compression est active.

Maxon RTC600, RTO700 et RTD800

Je n'ai pas été vraiment convaincu de l'utilisation du RTC600 en tant que compresseur de précision, celui que l'on met en début de chaîne d'effets, pour polir des accords ou obtenir un sustain conséquent en son clair, à l'instar par exemple de la fameuse Celmo Sardine Can ou autre Keeley. À forte compression, la RTC600 "déchire" le son, et l'on entend clairement des petites variations frénétiques de volume qui sont assez désagréables. En revanche, placée en fin de chaîne, elle sera un parfait Boost. Les réglages livreront leur potentiel en considérant la 600 comme un limiteur. On  pourra ajuster alors le niveau de sortie de la pédale pour faire chanter un canal clair à son "sweet spot", et lisser remarquablement les différences de niveau de sortie des pédales dans la chaîne d'effets.

 

00:0000:00

0'00 à 0'40 : Bypass puis petite compression, puis grosse compression,

 

00:0000:00

Utilisation en tant que booster.

Conclusion

Les OD (surtout la 800) offrent toutes les possibilités d'EQ et de grain nécessaires pour matcher avec n'importe quel canal clair digne de ce nom, et devenir ainsi un canal supplémentaire. Les nouvelles Maxon semblent être conçues dans ce sens, jusqu'au compresseur, qui donnera les meilleurs résultats en fin de chaîne, en tant que canal boost. Le choix entre la RTO700 et la RTD800 est une affaire de goût, mais indéniablement, la 800 est la plus chaude et la plus polyvalente. Les trois modèles sont garantis trois ans et coûtent chacun environ 400€.

Notes techniques : Les samples ont été effectués avec un JCM 900 et un simulateur de HP Two Notes Torpedo VB-101. La guitare est une Gretsch Billy Bo.

Points forts
  • La RTD 800 est une bombe à tout niveau
  • Le format réduit
  • L'ajout d'un noise gate sur les distorsions
Points faibles
  • Pas de réglage de time pour le noise gate sur les distorsions
  • La RTC600 n'est pas un "vrai" compresseur
  • La RTO700 est peu utile comparée à la 800
  • Les transfos un peu encombrants
  • karlos73
    karlos73
    Squatteur d'AF
    4397 posts au compteur
    Citation :
    Le gain theorique de 100µ c'est pas des volts, c'est le facteur d'amplification maximum theorique de cette lampe sur le papier.
    Question : est-ce le "voltage gain" qui s'exprime en Av?
    Le type dit " In a normal listening setting you won't need more than 5V into your power amp. So the required input need is only about 0.1V. " , avec l'aide de ce schéma, tu peux expliquer svp?
    https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/1957861.gif
    De plus les pédales sont en général hybride transistor/lampe, et on un amplificateur class A comme sur ma pédale à lampe EBS Valvedrive, ce qui apparemment permet un haut "voltage gain" avec un minimum de puissance en entrée. http://www.electronics-tutorials.ws/amplifier/amp_5.html
    Or c'est comme je l'ai dis précedemment, une pédale à lampe n'est pas amplifié par la lampe, elle est seulement coloré, à la différence d'une tête un d'un rack haut de gamme. Et pourtant cette coloration, m^me si elle n'offre pas la dynamique d'un rack ou d'une tête d'ampli amplifié par la lampe, suffit généralement a produire suffisament d'harmonique et de compression pour reproduire un saturation naturelle qui n'est pas forcément mauvaise pour une guitare, dans la mesure on l"amplification class A est bien foutue. En tous cas ma Valvedrive permet a ma basse de retrouver un son de saturation typique à lampe sur ce genre d'instrument.
    Forcément le son sonne un peu plus "mou" que sur une tête ou un rack tout lampe, ça il faut le reconnaître, mais si la partie transistor est suffisamment bien foutue...
  • Tiger foods
    Tiger foods
    Squatteur d'AF
    4735 posts au compteur
    euh, un peu HS, mais j'ai entendu qu'EVH alimentait ses amplis autrement. Si j'utilise un variateur et que je sous alimente mon tout lampe, j'ai plus de satu, c'est ça?
    ça abîme rien?
  • N2h2
    N2h2
    Squatteur d'AF
    2768 posts au compteur

    Citation de : karlos73

    Tu peux expliquer? Je suis pas un spécialiste mais je lis qu'une 12AX7 a besoin de 6,3V et de 300Ma, a un gain de tension de 100v, et pour un amplificatuer classe A il faut une tension de plaque de 100 v, mais en pratique cela ne veux pas dire qu'il faille lui fournir 100 v en entrée? C'est bien en dessous.
    http://www.shine7.com/audio/12ax7_pre.htm

     

    Oula c'est un gros melange tout ça.

     

    Le 6.3v pour 300MA c'est pour un filament de chauffe, rien a voir avec le son, ça c'est la constante de chauffe, ça marche aussi en 12v 150ma pour une 12AX7 ave filaments en serie.

    Le gain theorique de 100µ c'est pas des volts, c'est le facteur d'amplification maximum theorique de cette lampe sur le papier.

    La tension de plaque, c'est la tension d'alimentation de l'anode en volts DC, c'est surtout cette tension la qui vas te permettre d'amplifier ton son, moins elle sera elevé, plus la lampe sature vite, plus elle compresse, moins elle aura de dynamique, et moins le son sera "bon".

     

    en entrée tu ne lui fournit aucune tension, juste le signal audio, qui ressort amplifié par l'anode.

     

    Et sur une 12AX7, une anode avec un courrant en dessous de 100VDC, ça sonnera bien moins propre et dynamique que a 280Vdc.

    A 60V, selon les marques, certaines commencent a saturer sans que l'on puisse avoir un clean avec un signal d'entrée niveau ligne.

    A 35-40v, certaine marques commence tout simplement a ne plus rien amplifier du tout.

    En dessous c'est de la royal fumisterie...

     

    C'est pourtant pas compliqué il existe des tas de tubes aux specifications differentes, alors soit on utilise du 12AX7 dans sa plage de fonctionnement potable (genre 150-300V en tension de plaque), soit on veut rester en basse tension et on utilise d'autres modeles (sub minitubes, 12AU7...)

     

    Mais utiliser une 12AX7 et l'alimenter en 12v, c'est quand meme une grosse blague. Comme si je te vendais un tours de circuit en formule 1, et que je bridait la voiture a 3km/h (voir peut etre meme 0.5) icon_mdr.gif

     

    Si tu regarde bien son schema, son B+ (tension de plaque) est a 300Vdc...

     

    Dans tous les cas ici on est bien trop en dessous d'une tension de plaque raisonnable pour que se soit la lampes qui fasse le son. Voir le schema de cette pedale permettrai d'indiquer a coup sur son utilité ( ou plutot son innutilité) dans cette pedale.

     

    L'exemple criant c'est la vox london et sa famille, ou sur les schema la lampe n'est meme pas intercalé sur la chaine du signal sonore. Elle est utilisé pour faire chuter la tension du transistor qui fait le son, du coup, tu change de lampe, le son change, pas parce que la lampe colore le son, juste parce qu'elle suce l'alime du transistor différemment d'une autre lampe.

    Peu ont pour autant appeler ça un son lampe.... icon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gificon_mdr.gif

    non, parce que tu prend une bête résistance en lieu et place de la lampe, et "Hooooo, il y a du son" Pourtant je doute que les résistances aient une quelconque capacité a amplifier le son icon_bravo.gif

     

  • karlos73
    karlos73
    Squatteur d'AF
    4397 posts au compteur
    Citation :
    Un tube électronique, en dessous de 100V, ça sert qu'à 2allumer le filament (et/ou dire qu'il y en a un dedans )
    Tu peux expliquer? Je suis pas un spécialiste mais je lis qu'une 12AX7 a besoin de 6,3V et de 300Ma, a un gain de tension de 100v, et pour un amplificatuer classe A il faut une tension de plaque de 100 v, mais en pratique cela ne veux pas dire qu'il faille lui fournir 100 v en entrée? C'est bien en dessous.
    http://www.shine7.com/audio/12ax7_pre.htm
  • Tiger foods
    Tiger foods
    Squatteur d'AF
    4735 posts au compteur
    Nan, mais comma j'avais eu à l'époque (l'année passée quoi) un mal fou à revendre ma Ibanez rg anniversaire jaune fluo (oui, je sais, j'ai eu ma période HM headbanger)sans perdre trop de fric, j'ai eu en échange de cette dernière le fameux engl 530 en question+ la superbe Koch pedaltone et de l'argent en plus lors de cet échange. Je me suis retrouvé avec ces deux préamplis ainsi que le Digitech artist 2120. 3 préamplis à lampes donc. J'ai gardé le Koch et revendu les deux autres. Comme tu dis, avec une bonne équa 31 bandes devrais y avoir moyen de trouver ZE sound. Reste plus qu'à savoir se servir d'un tel machin, m'enfin pour ce qui est de la gratte je suppose qu'un modeste EQ à 7 bandes en pédale devrait suffire, non?
    p.s : Les samples de la Yerasov sont plutôt flatteurs.
  • iznogoud
    iznogoud
    Posteur AFfolé
    725 posts au compteur
    T'as des samples ici :
    http://www.yerasov.ru/sound_pd-5.htm

    Mais tu sais, même dans le cas de l'e530 et de plein plein d'autres trucs, la plupart des gens utilisent très mal le matos.
    En fait, du moment que c'est de la bonne qualité, un préamp à lampes, du moment qu'il y a au moins un canal clair, un canal crunch et une disto, tu peux littéralement tout jouer, tiens, l'Engl est réputé plutôt boite à gros métal qui latte, hé bien y'a moyen d'en sortir de magnifiques sons blues... Oh, les tone stacks sont effectivement voicés métal mais tu sais, ça peut tout à fait être affecté à d'autres choses et on peut tout à fait changer la couleur de la disto. Tu sais, les types d'étages de gain, y'en a pas des myriades, surtout en lampes!
    Alors keski fait que tel ampli sonne mettons blues/rock, un autre acedèce et un autre death? Les fréquences!
    Pour faire simple, selon celles mises en avant ou en retrait avant d'entrer dans l'étage de gain, la couleur de la disto sera comme ci ou comme ça, ajoutons que selon le niveau global du signal qui arrive, t'auras plus ou moins d'écrêtage, d'ailleurs, un coup classique qui marche très bien c'est de saturer l'entrée d'un ampli à lampes monocanal genre twin avec un circuit à transos (tube screamer) et c'est le même principe utilisé dans les vieux préamps programmables comme l'ADA ou le JMP1 qui en fait sont des hybrides alors que des trucs comme le Triaxis ou le Caswell (bien + onéreux) sont ze real thing càd que ce ne sont que des lampes qui font grimper le gain...
    tiens, un gus comme Mike Oldfield fait quasi tout avec sa vieille SG et un petit Mesa stu22, tous les space effects étant ajoutés en console, hé bien branche une SG, même la meilleure au monde, dans un stu et tu seras à des années lumières du son ou même de la couleur de disto de Mike, par contre, celui-ci n'utilise qu'un truc avec son ampli : un EQ 31 bandes en entrée (j'avais lu ça dans une interview au milieu des 80's)... Bingo! (certes, on ne remplacera pas son toucher, et quel toucher mais ça fera pas un pli, bien réglé, on a vraiment le grain et la couleur! Si le circuit d'entrée à un filtrage de fréquences fixe pour donner tel ou tel caractère à la machine, là, c'est plus le cas, on fait ce qu'on veut

    Maintenant, un autre facteur : les réglages en sortie... un tone stack, c'est rien qu'un volume sur telle ou telle bande de fréquences et là aussi c'est fixe... Or, monsieur Massenburg a inventé, au début des 70's, un superbe outil : l'EQ paramétrique... Là, tu ne règles pas que l'amplitude mais aussi à quelle fréquence tu fais agir cette commande et la largeur de la bande passante traitée...
    Hé bien pour peu que tu utilises un paramétrique 4 bandes, tu peux refaire les tone stacks de tous les amplis gratte de la planète:lol:

    Voilà, t'as compris comment on peut avoir un super son quel que soit le style joué et ce avec le même ampli (bon, vaut mieux avoir des HPs a son super bien défini et plutôt droit dans l'ensemble histoire de pouvoir sculpter le son : il va sans dire qu'une gamelle spécialisée dans les rythmiques métal avec un medium profondément creusé, ça va pas être la fête pour booster le mid à la Santana vu que le résultat bavera fort probablement et encore, si on arrive à l'atteindre alors que faire du cut de fréquences dans un truc équilibré pour sortir du son égalisé en V, ça sera facile)

    Pour en revenir à nos moutons càd ces pédales Maxon, qu'elles sonnent très bien ou pas, vu la tension utilisée, c'est juste bon à allumer le filament et surtout faire grimper le prix en flèche sous prétèxte qu'on y a bourré un tube pour un surcout à la construction qui ne doitt pas excéder 10€ soit dit en passant:mdr:


  • Tiger foods
    Tiger foods
    Squatteur d'AF
    4735 posts au compteur
    failli en chopper une de pterodiver. Mais comme il paraît qu'elle sonne comme la Engl E530 et que j'avais pas trop aimé ce préamp précité...
  • iznogoud
    iznogoud
    Posteur AFfolé
    725 posts au compteur
    Citation :
    Sur le site de Maxon c'est écrit : les multiplicateurs de tension des Od/Dist montent a 12,5V, et le comp a 25V, bref suffisamment pour que les lampes ne soient pas uniquement décoratives.

    Un tube électronique, en dessous de 100V, ça sert qu'à 2allumer le filament (et/ou dire qu'il y en a un dedans ;))
    à comparer avec un truc comme la pterodriver russe qui a elle un transfo interne faisant grimper le 12V vers du environ 250 ou 350, là, OK, on peut vraiment parler de pédale à lampe... De plus un tel système est si couteux que selon le cours du rouble, Yerasov les fourgue autour de 105 à 125€ (le prix d'une vulgaire tube screamer à transos) et y'a 2 lampes à bord et les mêmes condensateurs HT utilisés par CAE et Engl, cherchez l'erreur
  • Tiger foods
    Tiger foods
    Squatteur d'AF
    4735 posts au compteur
    excellent la 800, le son que j'aime, mais j'obtiens le même avec une Maxon à transistor au quart du prix et un bon ampli à lampes.
  • Tsaddeous
    Tsaddeous
    Je poste, donc je suis
    8655 posts au compteur
    Rolala,le son de la 800 !!! :aime2::aime2::aime2:

    Par contre le prix,c'est clair,c'est du foutage de gueule ! :(((
  • Big Bad Blues
    Big Bad Blues
    Posteur AFfranchi
    75 posts au compteur
    Beau son, très beau son pour la 800 j'adore mais vraiment trop chère:furieux: on nous prend pour des pommes, ce genre de circuit de date pas d'hier, les composants (y compris les tubes) sont achetés en enormes quantités donc.......je pense qu'une belle centaine de RORo ça serait déjà pas mal pour ce type de produit:bravo:
  • karlos73
    karlos73
    Squatteur d'AF
    4397 posts au compteur
    Oui tu as raison dans l'absolu, si on compare ça à des têtes d'amplis ou des racks haut de gamme type Manley, mais au format pédale t'as déjà vus des tensions plus hautes que 25V? C'est déjà suffisant (il faut 6,3V et 300 Ma pour chauffer le filament) pour avoir une coloration et des harmoniques naturelles sur un étage de gain, après faut pas s'attendre à des miracles face a un rack tout lampe 5 fois plus cher... mais si dans ta chaîne t'as que du transistor, une pédale à lampe bien construite apporte une coloration et une chaleur au son pas désagréable.
Voir les réactions précédentes

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.