• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test Il faut sauver le Soldano

Test de la Wampler SLOstorsion

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Tous les amateurs avertis de sons saturés à tendance velue connaissent le fameux modèle Soldano SLO-100 fabriqué pendant la fin des années 80 : ce modèle a séduit des grands noms de la guitare, rien de moins qu’Eric Clapton, Mike Landau, Lou Reed… Avec son canal Crunch mythique, cet ampli est rapidement devenu une référence dans le petit monde de la guitare électrique.

Les initiales SLO signifient « Super Lead Overdrive », et le moins qu’on puisse dire est qu’on n’est pas trompé sur la marchandise : de la disto, il y en a, et de la vraie, qui pique bien les yeux ! Toutefois, même si ce modèle est toujours fabriqué par Soldano, son prix prohibitif reste un problème de taille pour le commun des mortels. Heureusement, Brian Wampler, connu pour ses pédales « boutique » de haute volée imitant le son des grands noms de l’amplification (Marshall Plexi, Fender Twin…), a eu la bonne idée de créer un modèle reproduisant la couleur de cet ampli de légende, pour le plus grand malheur de nos voisins.

Testeur, au rapport !

Wampler SLOstorsion

Quand on parle de pédales « boutique », c’est généralement un gage de grande qualité de fabrication, ce modèle ne déroge pas à la règle. Boîtier noir en métal très 60’s, à l’épreuve des balles et du feu, connectique haut de gamme et petit sac de transport en tissu : c’est tout de même agréable de voir qu’on ne se fiche pas de nous ! Évidemment, le prix est assez élevé, mais c’est le prix de l’excellence. Concrètement, on dispose ici de trois circuits distincts : un canal « Crunch » et un canal « Overdrive», ainsi qu’un boost indépendant situé après la distorsion. Première bonne nouvelle, cela qui signifie que si le boost est enclenché, on aura effectivement un volume sonore supérieur (ne riez pas, j’ai déjà vu des pédales du même type ou le boost est situé avant la distorsion, ce qui signifie que lorsqu’on l’enclenche on a plus de gain et non pas plus de volume… Ce qui est nettement moins utile à mon sens). La pédale est « true bypass » et aucun bruit parasite incongru n’est à déplorer : reste à déterminer si la disto en vaut la peine. Et c’est le cas ! Par contre, soyons clairs dès maintenant : cette pédale s’adresse à ceux qui n’utilisent pas l’overdrive de leur ampli mais désirent faire leur son saturé avec des pédales en utilisant le canal clair. Sans quoi vous ne saisirez pas vraiment l’intérêt de cette pédale… C’est un système « tout-en-un » qui pourra vous sauver si vous ne jouez pas sur votre ampli habituel : cela m’est déjà arrivé de devoir jouer sur du matériel de location et d’être abattu en voyant que le prestataire s’est trompé et m’a mis à disposition un Fender Twin au lieu du JCM 800 demandé… Autant vous dire que j’étais triste. Cette pédale peut vous sauver la mise dans ce genre de cas de figure ! 

Présenteeeeeez… Potards !

Wampler SLOstorsion

Premiers tests, je branche ma Les Paul dans la pédale que je relie au canal clair d’une tête Fender Supersonic 100 (reliée à un baffle 2x12’’ du même fabricant). Avec tous les potentiomètres à midi, on obtient déjà quelque chose de très convaincant, autant en Crunch qu’en Overdrive, je sens que ça va me plaire !

reglage crunch neutre
00:0000:13
  • reglage crunch neutre00:13
  • reglage OD neutre00:11

On retrouve bien le grain si typique du SLO, c’est franchement assez bluffant même si on a un peu moins de corps que sur un « vrai » Soldano. Toutefois, soyons honnêtes : on est dans le domaine du bluff le plus absolu, un grand bravo à Mr Wampler ! Globalement, après quelques essais comparatifs, cette pédale marchera d’autant mieux que l’ampli dans lequel vous la brancherez aura un « vrai » son clair et une réponse dynamique importante (dans un ampli Orange par exemple, les résultats sont beaucoup moins probants). Je commence donc à torturer les potards pour voir ce que l’on peut obtenir du mode « Overdrive » : 

Wampler SLOstorsion
00:0000:00
Wampler SLOstorsion
00:0000:00
Wampler SLOstorsion
00:0000:00
Wampler SLOstorsion
00:0000:00

On passe facilement d’une distorsion « heavy » et grasse à souhait à la Zakk Wylde à des couleurs beaucoup plus « muddy » rappelant (par exemple) Billy Gibbons ou Monster Magnet, en passant par des couleurs plus modernes (Unsane…), sans pour autant qu’un bruit de fond insupportable ne vienne s’inviter inopinément. Le potentiomètre de réglage de médiums est TRÈS efficace, c’est la grande force de cette pédale qui ravira les amateurs de sons saturés de tous bords, du plus bluesy au plus extrême. Voici un petit aperçu de l’étendue des possibilités ouvertes par le réglage des médiums : 

00:0000:00

Comme vous pouvez le constater, on a vraiment beaucoup de marge pour trouver la couleur désirée. 

Avec un petit boost, les solos sont une partie de plaisir (réglage #4) et on passe facilement « au-dessus du mix ». Fini les solos épiques que personne n’entend ! Il est à noter que le boost est vraiment très puissant : voici un petit comparatif avec/sans, en son clair avec le potentiomètre à midi…

00:0000:00

On remarque un petit « clic » audible lorsqu’on l’enclenche, mais il n’est pas audible pendant le jeu si la distorsion est active. Franchement, pas de quoi se petit-suicider !

Voyons voir ce que nous réserve le canal crunch, qui est une des caractéristiques les plus recherchées en ce qui concerne la tête SLO qui a servi de modèle à cette pédale : 

Wampler SLOstorsion
00:0000:00
Wampler SLOstorsion
00:0000:00

C’est une fois de plus un « winner », on retrouve le côté dynamique et tranchant de la SLO avec de beaux médiums très musicaux. Ce qui est étonnant, c’est que généralement, lorsqu’on utilise une pédale comme distorsion principale sur un canal clair, il manque souvent un « petit quelque chose » au niveau du spectre des fréquences. Ici, aucun problème, on s’y croirait.

Verdict, mon général ?

Pas de craintes à avoir, nous sommes ici entre de bonnes mains et l’achat de cette pédale est un bon investissement quoiqu’il arrive, que vous soyez des aficionados du SLO-100 ou pas. Étant assez difficile en termes de pédales de distorsion, faites-moi confiance quand je vous dis que la SLOstortion tient méchamment la route, dans la mesure ou vous l’utilisez dans un contexte optimal (sur le canal clair d’un ampli de qualité). C’est un investissement certes (le prix étant assez élevé, 250€ environ, ce qui est normal pour une pédale « boutique »), mais je ne comprendrais vraiment pas qu’on le regrette !

Points forts Points faibles
  • on retrouve le grain du mythique SLO-100
  • qualité de fabrication au top
  • true bypass
  • le boost indépendant
  • des distos pour tous les goûts !
  • petit « clic » audible lorsqu’on enclenche le boost en son clair (rien de méchant)
  • pas pour vous si vous utilisez la disto de votre ampli
  • si vous n’aimez pas la disto, passez votre chemin, mais ça, vous l’aurez compris !
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail